À Contre-Courant

Par Fersen Blog créé le 17/01/11 Mis à jour le 31/12/13 à 13h38

Ajouter aux favoris

Catégorie : Divers

Signaler
Divers

Voici le trailer du prochain jeu de NetherRealm, déjà responsable du dernier Mortal Kombat. Si je n'ai pas la primeur de l'annonce, je tenais quand même à l'analyser avec vous.

On ne s'étonnera qu'à moitié de voir les géniteurs de MK9 développer un jeu basé sur les personnages emblématiques de la Distingué Concurrence. En effet, NetherRealm appartient au groupe Warner Bros. Entertainment, tout comme DC Comics*. On se souviendra également (vous surtout, parce que moi, je n'y ai toujours pas touché) du pathétique ou pas terrible, c'est selon, MK vs DCU. Pourtant, malgré des raisons d'appréhender ce nouveau jeu, ce trailer excite l'amateur de comics que je suis.

Qu'en dire ? Tout d'abord, son titre fait explicitement référence à la Ligue de Justice. D'ailleurs, on y voit la (sainte) Trinité à savoir Batman, Superman et Wonder Woman accompagné de The Flash. Face à eux, seul deux méchants sont clairement reconnaissable : Solomon Grundy et Harley Quinn dans son costume du Suicide Squad. Ces deux là, affrontant respectivement Batman et Wonder Woman, sont des antagonistes récurrent du dark knight.

Le troisième larron, qui se prend le laser optique de Superman, est le némésis du Man of Steel : Lex Luthor dans son exo-squelette. Bien qu'on ne le voit pas très bien, on arrive cependant à le reconnaitre. Seul le quatrième reste une énigme... Enfin pas tout à fait : la glace nous met sur la voie. Il s'agit peut-être de, non pas Mr Freeze mais Captain Cold, super-criminel de Central City, le fief de The Flash. 

Résumons : nous avons quatre superhéros qui se frittent avec quatre super-méchants dont deux seulement sont visible sur la partie gameplay du trailer. On peut facilement imaginer que le jeu, prévu pour 2013, comptera une trentaine de combattants soit, si la parité est respectée, une quinzaine de héros et autant de méchants. Je doute que NetherRealm fasse l'impasse sur les surhommes les plus célèbres de DC comme Green Lantern, Aquaman, Cyborg ou Hawkgirl. De même chez les vilains : comment passer à coté de Darkseid, Deathstroke ou des Traqueurs ? Pourtant, avec la présence de Solomon Grundy ou Captain Cold (à supposer que ce soit bien lui), NetherRealm semble vouloir également mettre en scène des personnages un peu moins connus du grand public.

Ed Boone ayant annoncé que tous les personnages seront différents, on peut légitimement penser que, par exemple, la présence de Flash invaliderais celle de Pr. Zoom, d'Impulse, de Jesse Quick, etc... Trop semblables dans leur pouvoir. Idem pour Batman et le reste de la bat-famille. A moins qu'on ne les retrouvent sous forme de skins bonus pour les principaux combattants**.

Voilà ! Je termine de jouer les Mme Soleil. On ne sait rien d'autre de ce jeu que le trailer ci-dessus. Les séquences de gameplay sont trop courte pour se faire une idée précise (même si on s'attend à une maniabilité proche de Mortal Kombat) et, sans être franchement mauvais, le design des personnages ne semble pas casser trois pattes à un canard. Quant au titre énigmatique du jeu ainsi que son sous-titre (les dieux sont parmi nous), ils semblent nous éclairer un minimum sur l'histoire du jeu sans en dire plus : bref, il nous tease.

En guise de conclusion, rêvons un peu : j'adorerais incarner, chez les gentils : Starfire et, chez les méchants : Gorilla Grod. Et vous ?

* A ce propos, ça explique également pourquoi les personnages de Big Bang Theory, pourtant fans comics, ne lisent que du DC et jamais de Marvel : la série est produite par la Warner Bros. !

** C'est une idée dont j'avais déjà parlé à propos de Marvel vs Capcom 3. Elle a le double avantage de ne pas demander trop de travail aux développeurs et de contenter les fans en démultipliant le nombre de personnages différents.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Divers

Depuis mercredi dernier, c'est le Carême. Pour les chrétiens, le Carême est la période de 40 jours qui précède Pâques. C'est un temps de pénitence et de sacrifice. Il commence avec le mercredi des Cendres et se termine avec le dimanche de Pâques.

Comme l'année dernière, j'ai décidé de sacrifier quelques une de mes mauvaises habitudes. L'année dernière, je n'avais pas bu une goute d'alcool durant 6 semaines. Cette année, en plus de l'alcool, j'arrête toute activité vidéoludique...

Cette abstinence n'a pas que du mauvais : je pourrais enfin finir le tome 2 du Trône de Fer, rédiger la dernière partie de mon dossier Dragon Quest voir même commencer à écrire le début de mon roman.

Je ne dis pas que ce sera facile (Mass Effect 3 sorts bientôt) mais je pense que ça vaux le coup de tenter. Je ne suis pas un drogué du pixel, je peut le faire !!!


Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Divers

Bonne Année 2012 à tous ceux qui me liront en cette heure tardive...

Les habitants d'Acacia et moi-même vous souhaitons tous nos voeux de bonheur vidéoludique !!!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Divers
Vous aimez la fantasy à tel point que vous avez eu dans l'idée de poser votre propre pierre à la cathédral du genre en écrivant votre roman. Vous avez sorti votre petit stylo, votre petit traitement de texte et vous vous êtes embarqué dans un travail de titan pour créer une grande épopé héroïque d'un bon millier de pages.
 
Mais voilà, comment s'assurer de la qualité de son grand-oeuvre ? Malheureusement, vos proches sont peu réceptif à ce genre de littérature : vos parents ne lisent que des polars scandinaves, votre petite soeur ne jurent que par les vampires qui brillent au soleil, votre copine ne se plonge que dans les livres de Barbara Cartland et vos meilleurs amis n'ont jamais ouvert d'autres livres que ceux d'Enyd Blyton. Comment faire ? Grace à moi !
 
Voici une petite traduction maison du Fantasy Novelist's Exam du site RinkWorks. Plus vous répondrez "oui" aux questions ci-dessous, plus votre oeuvre sera mauvaise. Vous voilà averti !
 

Est-ce que rien ne se passe durant les 50 premières pages ?

Est-ce que votre héros est un jeune fermier avec une ascendance mystérieuse ?

Est ce que votre héros est l'héritier du trône mais ne le sait pas encore ?

Est-ce que votre histoire parle d'un jeune héros qui, passant à l'âge adulte, gagne de grands pouvoirs et vainc le grand méchant ?

Est-ce que votre histoire parle d'une quête pour rechercher un artéfact magique qui sauvera le monde ? Ou qui détruira la monde ?

Est-ce que votre histoire est axée sur une ancienne prophétie à propos d'un « Élu » qui sauvera le monde ?

Est-ce que votre roman contient un personnage dont l'unique but est d'apparaitre de façon aléatoire au cours du récit pour dispenser des informations ?

Est-ce que votre roman contient un personnage qui est vraiment un dieu déguisé ?

Est ce que le grand méchant est secrètement le père de votre héro ?

Est-ce que le roi de votre monde est un gentil roi dupé par un magicien diabolique ?

Est-ce que « magicien distrait » pourrait décrire l'un des personnages de votre roman ?

Et « puissant guerrier au grand coeur mais un peu lent d'esprit » ?

Et « sage mystérieux et avisé refusant de révéler des détails de l'intrigue pour d'énigmatiques raisons » ?

Est-ce que l'un des personnages féminins de votre roman passe beaucoup de temps à s'inquiéter de son apparence, surtout quand le héro est dans le coin ?

Est-ce que l'un de vos personnages féminins n'existe que pour se faire capturer puis sauver ?

Est-ce que l'un de vos personnages féminins n'existe que pour incarner des idéaux féministes ?

Est ce que « gargotière maladroite, plus à l'aise avec une poêle à frire qu'avec une épée » pourrait décrire l'un des personnages féminins de votre roman ?

Est ce que « guerrière sans peur, plus à l'aise avec une épée qu'avec une poêle à frire » pourrait décrire l'un des personnages féminins de votre roman ?

Est-ce qu'un des personnages de votre roman pourrait être qualifié de « nain bourru » ?

Ou « demi-elfe déchiré entre ses racines elfes et ses racines humaines » ?

Est-ce que vous avez fait en sorte que les nains et les elfes soient de grands amis, juste pour être différend ?

Est-ce que toute personne mesurant moins de 1m20 n'existe qu'en tant que personnage comique ?

Pensez-vous que les deux seuls usages que l'on peut faire d'un bateau sont la pêche et la piraterie ?

Ignorez-vous quand la machine à faire des bottes de foin fut inventée ?

Avez-vous, pour votre roman, dessiné une carte incluant des endroits nommés « Terres Foudroyées » , « Forêt de la Peur », « Désert de la Désolation » ou absolument n'importe-quoi « ... du Destin » ?

Est-ce que votre roman contient un prologue impossible à comprendre tant que l'on n'a pas lu tout le livre, voir plus ?

Est-ce le premier livre d'une trilogie ?

Ou d'une série de cinq, voir dix tomes ?

Est-ce que votre roman est plus épais que l'annuaire de New York City ?

Est-ce qu'absolument rien ne se passe dans le livre que vous venez d'écrire et pourtant, vous pensez être très loin d'avoir terminé votre « histoire » ?

Êtes-vous en train d'écrire une préquelle à votre série inachevée de romans ?

Êtes-vous Robert Jordan et avez-vous menti comme un arracheur de dents pour arriver si loin ?

Est-ce que votre roman est basé sur les aventures de vos personnages de jeu de rôle ?

Est-ce que votre roman contient des personnages issus du monde réel et transportés dans le royaume fantasy ?

Est-ce que l'un de vos personnages a des apostrophes ou des tirets dans son nom ?

Est-ce que l'un de vos personnages possède un nom de plus de trois syllabes ?

Ne voyez-vous rien d'anormal à ce que deux de vos personnages, issus du même petit village perdu, se nomment respectivement « Tim Umber » et « Belthusalanthalus al'Grinsok » ?

Est-ce que votre roman contient des orcs, des elfes, des nains ou des hobbits ?

Ou des « orkens » ou des « elfelins » ?

Est-ce que l'une de vos races possède le préfixe « demi » ?

Est-ce qu'à un moment de votre livre, le héros prend un raccourci au travers d'anciennes mines naines ?

Ecrivez-vous vos scènes de combat après les avoir jouées avec les règles de votre jeu de rôle préféré ?

Avez-vous fait des fiches pour vos personnages d'après les règles de votre jeu de rôle préféré ?

Êtes-vous un plumitif engagé par Wizards of the Coast ?

Est-ce que les auberges de votre livre existent uniquement pour que votre héros y déclenche des bagarres ?

Ignorez-vous le fonctionnement d'une société féodale ?

Est-ce que vos personnages passent un temps démesurement long à voyager d'un endroit à un autre ?

Est-ce que l'un de vos personnages sait des choses qui aideraient vraiment votre héros dans sa quête mais refuse de les dire simplement pour ne pas gâcher l'intrigue ?

Est-ce que les magiciens de votre roman lancent des sorts facilement identifiables comme « boule de feu » ou « éclair » ?

Vous arrive-t-il d'utiliser le terme « mana » dans votre roman ?

Vous arrive-t-il d'utiliser le terme « armure de plate » dans votre roman ?

Que Dieu nous aide, vous arrive-t-il d'utiliser le terme « point de dégâts » dans votre roman ?

Ignorez-vous le poids de l'or ?

Pensez-vous qu'un cheval puisse galoper une journée entière sans se reposer ?

Y-a-t-il, dans votre roman, un personnage pouvant se battre pendant deux heures dans une armure complète puis chevaucher pendant quatre heure et, enfin, faire délicatement l'amour à une serveuse consentante, le tout durant la même journée ?

Est-ce que votre héros possède une hache, un marteau, une lance ou tout autre arme magique revenant entre les mains de son propriétaire après qu'on l'ai lancé ?

Est-ce que l'un de vos personnages en poignarde un autre avec un cimeterre ?

Est-ce que l'un de vos personnages en poignarde un autre vêtu d'une armure complète ?

Pensez-vous qu'une épée pèse 5kg ou plus ? (juste pour info)

Est-ce que votre héro tombe amoureux d'une femme inaccessible qu'il finira par atteindre ?

Est-ce que l'humour de votre roman est uniquement constitué de jeu de mot ?

Est-ce que votre héro est capable de résister aux coups d'une masse de 5kg mais est en danger lorsqu'une frêle jeune femme le menace d'une dague ?

Pensez-vous vraiment qu'il faille plus d'une flèche dans le thorax pour tuer un homme ?

Ignorez-vous qu'il faille des heures pour préparer un bon ragout, ce qui en fait piètre choix pour un repas « sur le pouce » ?

Est-ce que vous avez créé une tribu de barbares nomades vivant dans la toundra et buvant des litres et des litres d'hydromel ?

Pensez-vous de le mot « hydromel » est juste un joli mot pour dire « bière » ?

Est-ce que votre histoire implique un certain nombre de races différentes ayant chacune un seul pays, un seul gouvernant et une seule religion ?

Est-ce que la corporation la plus nombreuse et la mieux organisée de votre monde est la guilde des voleurs ?

Est-ce que votre grand méchant puni de mort la plus insignifiante des erreurs ?

Est-ce que votre histoire parle d'une équipe de guerriers d'élite qui prennent avec eux un barde nul en combat mais jouant du luth ?

Est-ce que le « commun » est le langage officiel de votre monde ?

Est-ce que la campagne de votre roman est jonchée de tombes et de cimetières remplis d'anciens objets magiques que personne n'a eu l'idée de voler lors des siècles précédents ?

Est-ce que, dans le fond, votre livre est un succédané du Seigneur des Anneaux ?

Relisez la dernière question et répondez-y franchement !

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Divers

Si j'écris ce message aujourd'hui, ce n'est pas pour donner au monde la liste des livres à lire avant 50 ans que-sinon-t'as-raté-ta-vie... Non ! En réalité, j'écris pour demander de l'aide à tous les gameblogueurs qui tomberaient sur ce blog.

Qu'est ce que vous me conseilleriez comme livre de Fantasy ?

Avant que vous ne répondiez, laissez-moi vous expliquer la situation dans laquelle je me trouve.

J'aime ce que j'appelle (un peu pompeusement, certes) la Littérature de l'Imaginaire, à savoir, grosso modo, la science fiction et la fantasy. Il y a une dizaine d'années, je lisais indistinctement l'un et l'autre des genres. J'ai pu lire pas mal de classiques de la SF comme le cycle Hyperion / Endymion, Dune, 1984, La Guerre des Mondes, etc... De même avec certain classique de la Fantasy comme Le Seigneur des Anneaux, Les 9 Princes d'Ambres ou Le Disque-Monde.

Au fil des années, mes lectures sont devenues beaucoup moins propices au déchainement de mon imagination. Mes livres de chevet se nomment : L'Ethique de la Liberté, Formation et Distribution des Richesses, Histoire des Idées Politiques : de l'Antiquité au Moyen Age ou Essais de Philosophie, de Sciences Politiques et d'Economie.

Alors, depuis quelques temps, je me remet progressivement à relire de la SF. J'ai pu ainsi découvrir L'Anneau-Monde de Larry Niven, Les Mondes d'Alastor de Jack Vance ou Histoire du Futur de Robert Heinlein. Or, ce n'est pas le cas de la Fantasy (si on excepte les oeuvres de Robert Howard comme Conan ou Bran Mak Morn). J'ai bien dû commencer à lire Narnia car ma (futur) femme les dévorait mais c'est tout. Or, j'ai envie de lire de nouveau ce genre de littérature mais je ne sais pas par où commencer. Lire une novelisation de Warcraft ou d'un quelconque jeu de rôle ? Pas vraiment, non ! Commencer la lecture d'une saga en 127 tomes de 1500 pages chacun ? Pas pour commencer ! C'est pour ça que je comptais sur les Gameblogonautes pour m'aider dans mes choix et me prodiguer leurs conseils de lecture.

Merci par avance !

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Signaler
Divers

Attention : Ce message contient un très haut niveau de mauvaise foi et, osons les mots, de malhonnêteté. L'auteur de ces lignes, chafouin comme pas deux, utilise toute la fourberie rhétorique et toute la sournoiserie intellectuelle dont il est capable. Que les âmes sensibles détournent le regard !

 

L'autre jour, sur le forum, lors d'une discussion à bâton rompu sur la différence entre RPG nippon et RPG occidental, un des intervenants a déclaré quelque chose comme "Faut arrêter avec clichés à deux balles! Les héros de J-RPG n'ont pas tous une grosse épée et les cheveux en bataille".

 

Piqué au vif, je n'hésitais pas à faire quelques recherches et trouvais ce que je m'apprête à révéler ici : les héros de RPG nippons sont tous des handicapés capillaires possédant des épées plus ou moins phalliques ! Oui, je suis formel !!!

Voici 2 exemples, 2 personnages qui, à eux seul, résume l'ensemble de la production rolistique nippone.

 

Dragon Quest 6

Bon, on dira que ce n'est pas du jeu, que je triche. Certes, si Dragon Quest et Final Fantasy représentent à eux seul l'école japonaise du RPG, il existe cependant d'autres jeux de cette école qui n'utilisent pas les mêmes stéréotypes graphiques pour leur héros, non ?

Détrompez-vous, malheureux ! La preuve : 

Children of ManaStar Ocean : The Last Hope

 

Comme on le voit avec cet échantillon représentatif, le point commun entre ces différents personnages, outre d'être les héros de leur jeu respectif, est d'avoir une épée d'une bonne taille et une coiffure approximative. La conclusion s'impose d'elle-même : tous les héros de J-RPG se ressemblent !

 

CQFD


Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Divers

 

J'aime le Français. Je l'avoue ! Ça peut paraître à certain comme étant dépassé, vieillot mais j'aime notre langue... D'ailleurs, je me suis donné pour mission, pour ce blog, de ne jamais utiliser de mot ou d'expression anglophone... Du moins, tant que je le peux ! 

Alors, quand je vois qu'une écrasante majorité de titres de jeux est en anglais, mon coeur saigne.Du coup, je me suis amusé à traduire certains titres. 

 

Si certaines traductions sont passablement ridicules, d'autres sont plutôt bien vus, voir même contiennent une certaine poésie. Voici une vingtaine de titres de jeux traduits en français, à vous de deviner le nom de ces jeux. 

 

- La Princesse du Crépuscule

- Le Bagarreur 4

- Le Secret de l'Île aux Singes

- L'Océan d'Etoile : La Seconde Histoire

- Le Crédo de l'Assassin

- Phoenix Wright, As du barreau

- Les Sentinelles du Firmament (Ha, celui-là existe déjà)

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Divers

On le constate régulièrement : le jeu vidéo est un loisir plutôt destiné aux jeunes mâles, surtout les jeux de combats. D'où la présence dans de nombreux titres du genre d'une ou plusieurs "femelles" destinées à émoustiller la libido du jeune pré-pubère (et des autres également). Ces "femelles" sont, la plupart du temps des femmes fortes, dans tout les sens du termes. Il en faut obligatoirement pour tenir tête aux "mâles" présent dans ce genre de jeu. Partant de ce constat, il est assez étonnant de ne pas trouver plus de dominatrices dans les jeux de bastons.

 Pourtant, de nombreuses études scientifiques convergent vers une même conclusion : une femme vêtue de cuir et/ou de latex augmente sa valeur de "mojo" de 78,137% par rapport à un échantillon témoin (la même femme habillé normalement). À partir de tels résultats qui font consensus dans les milieux scientifiques, on ne peut que s'étonner du peu d'héroïnes de jeux adoptant ce genre d'accoutrement. Ce fut donc un gageur que de réaliser ce Top 5 des héroïnes latex et cuir. Pourtant je pense avoir réussi. Si j'en ai oublié, faite-le moi savoir !

Message pour mesdames et mesdemoiselles : Pardonnez-moi, j'ai beau être galant et courtois d'habitude, je ne suis qu'un homme (quoi de plus naturel en somme...) et donc faible et corruptible. J'essayerais de me rattraper lors d'un prochain Top 5.

 

Top 5 Latex & Cuir

 

5 - Reiko 9 (Oneechambara)

 

J'ignore sur quelle version du jeu on trouve cette Reiko 9 car je n'y ai jamais joué. Je l'ai découverte en faisant des recherches pour ce Top 5.

 

4 - Ivy (SoulCalibur)

 

Plus les versions passent, plus le costume d'Ivy perd du tissu pour finalement ne plus ressembler à rien. Rien de mettable au quotidien, j'entends. Ici, son costume de Soul Calibur 2 que reste encore le plus... J'allais dire décent mais non, en fait...

 

3 - Bayonetta (Bayonetta)

Petite entorse au principe de ce sujet puisque, si j'ai bien tout compris, le costume de Bayonetta est en fait constitué de ses propres cheveux.

 

2 - Evil Rose (Rumble Roses)

 

Issus du jeu de catch absolument pas racoleur de Konami. Y'avais aussi Mistress Spencer mais Evil Rose correspond plus à "l'esprit" de ce message.

 

1 - Sofia (Toh Shin Den)


Enfin un personnage d'origine russe qui ne soit pas un géant ultra-musculeux en slip ! Pourtant, pas facile d'être émoustillé par les gros polygones de la PS1. Et je ne parle pas de la version Gameboy. Mais, avec un peu d'imagination, on y arriverait presque !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Divers

 

Salutation à celles et ceux qui arriveront par hasard ici.

Ca y est, je me suis décidé à ouvrir un blog ici. Pour parler de philosophie et d'économie mais surtout de jeux vidéo... En fait, je n'y parlerais que de jeux vidéo.

 

Je me présente : Axel de Fersen, nintendo-maniaque depuis 1986 et amateur éclairé de jeu de rôle et d'aventure

 

Pourquoi avoir appeler ce blog "À Contre-Courant" ?

D'abord parce que j'ai l'intention de parler de jeux de façon objective (autant que faire se peut). C'est à dire, avec un minimum d'honnêteté intellectuelle.

Ensuite parce que, en lisant nombres de sites et de blogs de jeux vidéo, je me suis aperçu que ce que je pense est à l'opposé.

Enfin parce que j'ai l'intention d'écrire en français. J'entend par là : zéro franglais ! Sacré défi, non ?

 

À la grâce de Dieu !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Archives

Favoris