À Contre-Courant

Par Fersen Blog créé le 17/01/11 Mis à jour le 31/12/13 à 13h38

Ajouter aux favoris
Signaler
Divers
Vous aimez la fantasy à tel point que vous avez eu dans l'idée de poser votre propre pierre à la cathédral du genre en écrivant votre roman. Vous avez sorti votre petit stylo, votre petit traitement de texte et vous vous êtes embarqué dans un travail de titan pour créer une grande épopé héroïque d'un bon millier de pages.
 
Mais voilà, comment s'assurer de la qualité de son grand-oeuvre ? Malheureusement, vos proches sont peu réceptif à ce genre de littérature : vos parents ne lisent que des polars scandinaves, votre petite soeur ne jurent que par les vampires qui brillent au soleil, votre copine ne se plonge que dans les livres de Barbara Cartland et vos meilleurs amis n'ont jamais ouvert d'autres livres que ceux d'Enyd Blyton. Comment faire ? Grace à moi !
 
Voici une petite traduction maison du Fantasy Novelist's Exam du site RinkWorks. Plus vous répondrez "oui" aux questions ci-dessous, plus votre oeuvre sera mauvaise. Vous voilà averti !
 

Est-ce que rien ne se passe durant les 50 premières pages ?

Est-ce que votre héros est un jeune fermier avec une ascendance mystérieuse ?

Est ce que votre héros est l'héritier du trône mais ne le sait pas encore ?

Est-ce que votre histoire parle d'un jeune héros qui, passant à l'âge adulte, gagne de grands pouvoirs et vainc le grand méchant ?

Est-ce que votre histoire parle d'une quête pour rechercher un artéfact magique qui sauvera le monde ? Ou qui détruira la monde ?

Est-ce que votre histoire est axée sur une ancienne prophétie à propos d'un « Élu » qui sauvera le monde ?

Est-ce que votre roman contient un personnage dont l'unique but est d'apparaitre de façon aléatoire au cours du récit pour dispenser des informations ?

Est-ce que votre roman contient un personnage qui est vraiment un dieu déguisé ?

Est ce que le grand méchant est secrètement le père de votre héro ?

Est-ce que le roi de votre monde est un gentil roi dupé par un magicien diabolique ?

Est-ce que « magicien distrait » pourrait décrire l'un des personnages de votre roman ?

Et « puissant guerrier au grand coeur mais un peu lent d'esprit » ?

Et « sage mystérieux et avisé refusant de révéler des détails de l'intrigue pour d'énigmatiques raisons » ?

Est-ce que l'un des personnages féminins de votre roman passe beaucoup de temps à s'inquiéter de son apparence, surtout quand le héro est dans le coin ?

Est-ce que l'un de vos personnages féminins n'existe que pour se faire capturer puis sauver ?

Est-ce que l'un de vos personnages féminins n'existe que pour incarner des idéaux féministes ?

Est ce que « gargotière maladroite, plus à l'aise avec une poêle à frire qu'avec une épée » pourrait décrire l'un des personnages féminins de votre roman ?

Est ce que « guerrière sans peur, plus à l'aise avec une épée qu'avec une poêle à frire » pourrait décrire l'un des personnages féminins de votre roman ?

Est-ce qu'un des personnages de votre roman pourrait être qualifié de « nain bourru » ?

Ou « demi-elfe déchiré entre ses racines elfes et ses racines humaines » ?

Est-ce que vous avez fait en sorte que les nains et les elfes soient de grands amis, juste pour être différend ?

Est-ce que toute personne mesurant moins de 1m20 n'existe qu'en tant que personnage comique ?

Pensez-vous que les deux seuls usages que l'on peut faire d'un bateau sont la pêche et la piraterie ?

Ignorez-vous quand la machine à faire des bottes de foin fut inventée ?

Avez-vous, pour votre roman, dessiné une carte incluant des endroits nommés « Terres Foudroyées » , « Forêt de la Peur », « Désert de la Désolation » ou absolument n'importe-quoi « ... du Destin » ?

Est-ce que votre roman contient un prologue impossible à comprendre tant que l'on n'a pas lu tout le livre, voir plus ?

Est-ce le premier livre d'une trilogie ?

Ou d'une série de cinq, voir dix tomes ?

Est-ce que votre roman est plus épais que l'annuaire de New York City ?

Est-ce qu'absolument rien ne se passe dans le livre que vous venez d'écrire et pourtant, vous pensez être très loin d'avoir terminé votre « histoire » ?

Êtes-vous en train d'écrire une préquelle à votre série inachevée de romans ?

Êtes-vous Robert Jordan et avez-vous menti comme un arracheur de dents pour arriver si loin ?

Est-ce que votre roman est basé sur les aventures de vos personnages de jeu de rôle ?

Est-ce que votre roman contient des personnages issus du monde réel et transportés dans le royaume fantasy ?

Est-ce que l'un de vos personnages a des apostrophes ou des tirets dans son nom ?

Est-ce que l'un de vos personnages possède un nom de plus de trois syllabes ?

Ne voyez-vous rien d'anormal à ce que deux de vos personnages, issus du même petit village perdu, se nomment respectivement « Tim Umber » et « Belthusalanthalus al'Grinsok » ?

Est-ce que votre roman contient des orcs, des elfes, des nains ou des hobbits ?

Ou des « orkens » ou des « elfelins » ?

Est-ce que l'une de vos races possède le préfixe « demi » ?

Est-ce qu'à un moment de votre livre, le héros prend un raccourci au travers d'anciennes mines naines ?

Ecrivez-vous vos scènes de combat après les avoir jouées avec les règles de votre jeu de rôle préféré ?

Avez-vous fait des fiches pour vos personnages d'après les règles de votre jeu de rôle préféré ?

Êtes-vous un plumitif engagé par Wizards of the Coast ?

Est-ce que les auberges de votre livre existent uniquement pour que votre héros y déclenche des bagarres ?

Ignorez-vous le fonctionnement d'une société féodale ?

Est-ce que vos personnages passent un temps démesurement long à voyager d'un endroit à un autre ?

Est-ce que l'un de vos personnages sait des choses qui aideraient vraiment votre héros dans sa quête mais refuse de les dire simplement pour ne pas gâcher l'intrigue ?

Est-ce que les magiciens de votre roman lancent des sorts facilement identifiables comme « boule de feu » ou « éclair » ?

Vous arrive-t-il d'utiliser le terme « mana » dans votre roman ?

Vous arrive-t-il d'utiliser le terme « armure de plate » dans votre roman ?

Que Dieu nous aide, vous arrive-t-il d'utiliser le terme « point de dégâts » dans votre roman ?

Ignorez-vous le poids de l'or ?

Pensez-vous qu'un cheval puisse galoper une journée entière sans se reposer ?

Y-a-t-il, dans votre roman, un personnage pouvant se battre pendant deux heures dans une armure complète puis chevaucher pendant quatre heure et, enfin, faire délicatement l'amour à une serveuse consentante, le tout durant la même journée ?

Est-ce que votre héros possède une hache, un marteau, une lance ou tout autre arme magique revenant entre les mains de son propriétaire après qu'on l'ai lancé ?

Est-ce que l'un de vos personnages en poignarde un autre avec un cimeterre ?

Est-ce que l'un de vos personnages en poignarde un autre vêtu d'une armure complète ?

Pensez-vous qu'une épée pèse 5kg ou plus ? (juste pour info)

Est-ce que votre héro tombe amoureux d'une femme inaccessible qu'il finira par atteindre ?

Est-ce que l'humour de votre roman est uniquement constitué de jeu de mot ?

Est-ce que votre héro est capable de résister aux coups d'une masse de 5kg mais est en danger lorsqu'une frêle jeune femme le menace d'une dague ?

Pensez-vous vraiment qu'il faille plus d'une flèche dans le thorax pour tuer un homme ?

Ignorez-vous qu'il faille des heures pour préparer un bon ragout, ce qui en fait piètre choix pour un repas « sur le pouce » ?

Est-ce que vous avez créé une tribu de barbares nomades vivant dans la toundra et buvant des litres et des litres d'hydromel ?

Pensez-vous de le mot « hydromel » est juste un joli mot pour dire « bière » ?

Est-ce que votre histoire implique un certain nombre de races différentes ayant chacune un seul pays, un seul gouvernant et une seule religion ?

Est-ce que la corporation la plus nombreuse et la mieux organisée de votre monde est la guilde des voleurs ?

Est-ce que votre grand méchant puni de mort la plus insignifiante des erreurs ?

Est-ce que votre histoire parle d'une équipe de guerriers d'élite qui prennent avec eux un barde nul en combat mais jouant du luth ?

Est-ce que le « commun » est le langage officiel de votre monde ?

Est-ce que la campagne de votre roman est jonchée de tombes et de cimetières remplis d'anciens objets magiques que personne n'a eu l'idée de voler lors des siècles précédents ?

Est-ce que, dans le fond, votre livre est un succédané du Seigneur des Anneaux ?

Relisez la dernière question et répondez-y franchement !

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

MisterMinister
Signaler
MisterMinister
C'est bon, j'ai tout lu, c'est juste que je n'avais pas le temps hier ;)

Mais drôle, et pertinent. Quant à moi, si je n'ai rien écris, j'ai bien un histoire dans la tête et malheureusement, beaucoup trop de oui ^^ !
Fersen
Signaler
Fersen
Je ne trouve pas que le texte soit si long que ça. Certes, il y a environ 70 questions mais la plupart sont courtes.

@ Slaanesh : Effectivement, on ne peut pas réinventer la roue à chaque fois, surtout qu'on a affaire ici à de la littérature dite "de genre". Un livre de fantasy sans magicien, c'est comme un polar sans meurtre... La version original était sans pitié : les auteurs annonçaient qu'un seul oui au questionnaire était discriminatoire.
Slaanesh
Signaler
Slaanesh
J'ai tout lu, et même si dans la grande majorité ces questions sont pertinentes (je dirais même qu'il en manque d'autres), il faut aussi voir qu'on ne peut pas réinviter le genre à chaque fois qu'on écrit un livre du genre.
MisterMinister
Signaler
MisterMinister
:lol:
J'ai pas tout lu, mais c'est très drôle et très vrai ;)
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Répondu oui à trois questions.
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Répondu oui à trois questions.
canard-sucrey
Signaler
canard-sucrey
Arf c'est long !

Archives

Favoris