Premium
Le Blog de Faskil

Le Blog de Faskil

Par Faskil Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 10/12/10 à 13h54

Ajouter aux favoris
Signaler
Musique

Tous les médias sont a priori égaux face au piratage. Comme les jeux vidéo, la musique brandit souvent le spectre de la copie illégale pour justifier des mesures de plus en draconiennes de surveillance et de répression.

Mais est-ce que cela sert vraiment à quelque chose ? Peter Jenner, le manager des Pink Floyd, un petit groupe pas très connu, pense que non.

Il me semble que dans le monde en ligne, le cout marginal d'un fichier numérique est proche de zéro. Si on s'en tient à la loi sur le copyright, c'est-à-dire une loi sur le droit de copier, on se bat clairement contre des moulins à vent historiques. Tenter d'empêcher les gens de copier représente clairement une perte de temps, et cela n'est pas seulement une perte de temps, mais cela rend la loi choquante. C'est très semblable à la prohibition dans les Etats-Unis des années 30.

Si vous comprenez l'anglais, je ne saurais trop vous recommander d'aller jeter un oeil à l'entretien complet sur MusicAlly.

Ajouter à mes favoris Commenter (36)

Commentaires

Warzlouf
Signaler
Warzlouf
Les petits groupes qui galèrent pour tourner et vendre leurs CD lors des concerts, peu soutenus par la maisons de disque qui ne produisent pratiquement que des valeurs sûres (de la merde, quoi) ne sont pas solides comme Radiohead qui peut se permettre de vendre son CD à prix libre, Prince qui file son album dans le Courrier International ou encore Pink Floyd.

Assez d'hypocrisie. Des groupes excellents qui ont du mal à survivre et savent que leurs fans leurs piratent la gueule dans la moitié des cas, j'en connais.
Scual
Signaler
Scual
Virtuality c'est toi qui semble mettre des rapports de cause à effet là où il n'y en a pas.

Je connais des tas et des tas de pirates et ils achètent tous également des jeux... et ne me dis pas que ce n'est pas ton cas, sinon c'est moi qui vais penser que tu sors d'une dimension parallèle.

Ils ne paient pas la copie du jeu qui n'a plus de valeur et que tout le monde peut faire chez soi. Ils paient un jeu, ils paient une oeuvre, ils paient un auteur, ils paient du travail et ils sont heureux de financer la prochaine oeuvre de leur studio ou artiste préféré. Ils auraient pu faire comme souvent et la télécharger, mais ils ne le font pas parce qu'ils ont envie de l'acheter.

Si tu penses que c'est les copyright qui financent les jeux vidéos tu trompes.
kaelmac
Signaler
kaelmac
pour moi quand tu aimes tu achètes, il y a rien de plus simple
Meldahir
Signaler
Meldahir
Oui, il a du se tromper de nom.

Sinon, évidement pour le jeux vidéo, la question ne se pose pas vu les couts de production faramineux. Mais le sujet concerne uniquement la musique il me semble. C'est bien différent. On doit rémunérer les artistes, la question ne se pose pas. Par contre, doit on continuer à faire vivre Universal music et payer le salaire de Pascal Nègre (80 000¤/ mois hors primes) ?

A l'heure du dématérialisé quasi total de la musique (en tout cas, c'est possible), ces gens-là ne sont plus devenus que des producteurs de galette inutile et hors de prix. Il faut réfléchir à une autre façon d'injecter de l'argent dans le monde de la musique.
Virtuality
Signaler
Virtuality
alt3 : Relis bien les posts,je suis à 1000% d'accord avec toi justement.
alt3
Signaler
alt3
Virtuality> Il y a bien un prix à payer à un moment tout de même; tu veux jouer 100% du temps gratos ? Dis au revoir aux blockbusters (ben oui, ça coûte du pognon de faire des bons jeux), aux bons jeux en général et installe une distrib linux, t'aura bien un clone de bust-a-move qui traîne ...
darklinux
Signaler
darklinux
Oui ou urban térror , un couterstrike - like moins steam ...
Virtuality
Signaler
Virtuality
Pour les MMO la question ne se pose pas,mais pour les autres genres dont les joueurs soucieux de leur "liberté" ne veulent ni entendre parler de DRM ni de connection obligatoire à des serveurs?
alt3
Signaler
alt3
Virtuality> Cf Quake Live, les MMO gratos (jeu payant en partie seulement, ou pour une qualité de service - serveurs privé) par exemple.
Virtuality
Signaler
Virtuality
Je n'ai pas le courage de reprendre point par point ton post qui me semble venir d'une dimension parrallèle dénué de causes à effets...


Sinon comment l'industrie du jeu vidéo peut-elle survivre sans que les gens ne payent leur "copie" de l'oeuvre(peut importe le support,galette ou dématérialisé)?

Grace à l'arcade,équivalent si je comprends bien ton raisonnement des concerts pour la musique et du cinéma pour la vidéo?
Scual
Signaler
Scual
Virtuality... je ne vois pas le rapport.

La musique ça ne se possède pas, même si on l'a imaginée nous même, c'est juste une manière de s'exprimer, de communiquer. ça appartient à tout le monde.

Le fait de la posséder ou pas ne changera évidement rien au fait que les artistes continueront de vendre des supports, des places de concerts et autres goodies permettant à leurs fans de les soutenir. C'est déjà comme ça que ça marche et je vois pas trop ce que le piratage y a changé.

évidement les supports étant complètement dépassé technologiquement, ils s'en vendra moins, mais ils s'en vendra toujours et surtout l'argent économisé par les fans sera dépensé dans les représentations. ça vaut aussi pour le cinéma d'ailleurs. L'autre avantage considérable étant du coté du choix des fans: l'argent est beaucoup mieux redistribué entre les artistes.

Jusqu'ici il y a toujours autant de pognon dans l'industrie de la musique qu'avant le piratage... aucun changement sauf que ça va beaucoup moins dans les poches des vendeurs de disques et des plus grosses vedettes.

Voila qui change avec les discours habituels, non? Et encore je ne parle pas de l'industrie qui tourne autour des concerts, vente de matos instruments et compagnie qui est en plein essor hein...

En tout cas l'industrie du disque, c'est juste des presses à galettes. l'art n'a rien à voir là dedans et toutes leurs lois absurdes pour conserver leur vieux monopole technologique dépassé sur la diffusion d'½uvres ne sont que des insultes à notre liberté d'information et d'expression.
Virtuality
Signaler
Virtuality
"Bien sur que l'on doit défendre les droits d'auteur mais pas avec cette archaïsme."


Sauf que l'hypocrisie sévit des deux côtés.
Ceux qui s'insurgent à la simple vue des termes "anti-piratage" comme si les fondements même de la liberté étaient en jeu lol n'ont tout simplement pas envie de changer leurs habitudes de consommation actuelles,à savoir ne rien payer...

A lire les réactions sur ce site à chaque fois que le sujet est abordé,le piratage c'est carrément bohème ^^
Meldahir
Signaler
Meldahir
Ce qui m'amuse le plus dans l'industrie de la musique; c'est qu'en 2010, à l'heure d'internet, du mp3, de l'ipod, iphone, etc etc... Les major veulent continuer à refourguer leurs petits CD à 15 euros. C'est d'un anachronisme...

C'est exactement comme si aujourd'hui, les marchands de télégraphe voulait imposer l'utilisation du télégraphe à tout le monde parce que c'est comme çà qu'ils gagnent de l'argent.

Bien sur que l'on doit défendre les droits d'auteur mais pas avec cette archaïsme.
Virtuality
Signaler
Virtuality
Scual : Et les types vivent de quoi dans ton raisonnement,puisque leurs propres créations ne leurs appartiennent pas?
Scual
Signaler
Scual
Les ½uvres de l'esprit ont la valeur que les gens veulent bien leur donner, pas celle que leurs auteurs veulent imposer par la force ou en imposant une fausse rareté, ni celle du cout de production qui peut être quasiment gratuit comme le prouve le piratage, en divisant ce cout par l'infini.

Si on appliquait les méthodes des ayants droits, Gameblog nous devrait à tous énormément d'argent pour tout nos messages... non je déconne, ils ont déjà pris leur précaution juridiques on nous faisant accepter de céder nos droits sur ce qu'on raconte dans le forum... et ouais...

Conclusion, oui c'est carrément n'importe quoi toutes ces conneries de droits d'auteur, de brevets sur les concepts, les pensées, les mots, les dessins, les couleurs, les musiques... je suis même pas sur que ça soit pas en contradiction avec certains principes de base des droits de l'homme et de la démocratie.

Je veux bien qu'on doive luter contre la contre-façon, mais là on lutte plutôt contre la liberté d'expression qu'autre chose.

Enfin bref, n'oubliez pas d'acheter les ½uvres que vous aimez le plus, pour les autres faites donc comme vous voulez...
Virtuality
Signaler
Virtuality
Moi je comprends surtout que l'on va ineluctablement vers un système d'abonnement avec identification en ligne systématique...
De toutes façon c'est ou rien,le beurre l'argent du beurre et le cul de la crémière ça ne va pas pouvoir durer très longtemps les gars ^^
darklinux
Signaler
darklinux
Enfin le débat avance .. le soucis est d ' un autre ordre .. HADOPI ...car ok , les DRM sont chiant , les codes a tapé& pour validé sa licence d ' utilisation sont emmerdant .. mais c comment protégé le droit d ' auteur ?
alt3
Signaler
alt3
@misatosan: je pense que l'aspect "prohibition" du piratage mis en avant est que tôt où tard, le piratage (comme l'alcool) sera légalisé. Quand le peuple demande quelque chose de manière tellement intense (le téléchargement, la facilité d'écoute de la musique, une tarification revue), il faut que l'industrie s'adapte.
alt3
Signaler
alt3
C'est ce qu'il dit, en précisant que la musique est un service, pas un produit.
Merci pour le lien, Faskil, ce monsieur est très pertinent (encore un, me souffle-t'on à l'oreille: http://www.infos-du-...inch-nails.html ).
Jaydes
Signaler
Jaydes
Personnellement je pense que c'est le business modèle qui n'est pas bon. En plus le marketing n'arrange rien, au contraire ils nous donnent de plus en plus envie (ce qui est le but).
Meldahir
Signaler
Meldahir
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ironie

;)
devilghost
Signaler
devilghost
Pink Floyd, un petit groupe pas très connu?
metalon84
Signaler
metalon84
Il tape dans le mille...Le piratage est comme la grippe...on a beau lutté contre avec des vaccins ça revient toujours...
Ravine
Signaler
Ravine
"C'est qui Faskil ?" ;)
lionel
Signaler
lionel
licence globale is the way !

Édito

Un blog ? Mais quelle bonne idée ! J'ai déjà un mal de fou à jongler entre les différents sites sur lesquels j'ai l'habitude de m'exprimer, pourquoi ne pas s'accorder une charge de travail supplémentaire, juste pour voir à quel moment ma plume va décider d'abdiquer définitivement ?

Mais soit… Relevons le défi. J'ai bien envie de vous promettre de n'écrire que des choses intéressantes, profondes réflexions sur la condition humaine ou autres analyses d'oeuvres contemporaines, mais vous risqueriez d'être déçus.

Une chose est sure : je vais tenter d'être un peu plus productif qu'à l'accoutumée, c'est-à-dire éviter de poster une fois tous les six mois en me lamentant sur mon manque d'assiduité.

Musique, ciné, télé, bouquins, toutes ces activités chronophages qui pimentent mon quotidien auront leur place ici. Et pour paraphraser une citation de mon blog original (celui qui prend la poussière et tend à disparaitre sous d'encombrantes toiles d'araignées virtuelles), peut-être même que j'y glisserai quelques recettes de cuisine, pour les plus aventureux d'entre-vous qui n'ont pas peur de risquer leur vie derrière les fourneaux.

En somme, pour reprendre l'expression consacrée, "tout et n'importe quoi, mais surtout n'importe quoi". Avec des bons morceaux de Belge dedans.

Archives

Favoris