Le Délirium Vidéoludique de GBH

Par Faibless Blog créé le 02/04/10 Mis à jour le 25/02/11 à 10h35

Recueil des délires du Game Bargain Hunter (GBH), chineur dépressif passionné de jeux de rôle, d'animation et surtout de jeux vidéo !!!

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux De Rôle

14h12 - Terrible nouvelle, j'ai paumé mes dès ! Ou plutôt, je sais qu'ils sont au fond d'un carton mais j'ai trop la flemme d'aller les chercher. Du coup, c'est happé par la douce chaleur du magasin de jeux de rôle du coin que je succombe au vice de notre société actuelle, l' achat impulsif. N'ayant aucune idée du prochain JDR auquel je vais jouer, je décide de prévoir large : 1D4, 3D6, 1D8, 2D10, 1D12, 1D20...

18h34 - Outlook me signale l'arrivé d'un mail urgent. Mon pote Dramac m'invite à la table de sa prochaine campagne de Magna Veritas. Je suis sommé de crée au plus vite mon personnage ! Ni une ni deux, je sors le livre des joueurs de ma bibliothèque. Il va falloir que je me plonge sur l'étude des différents archétypes angélique car  je ne suis pas connaisseur de MS ayant pour habitude de jouer dans le camp opposé In Nomine Satanas, celui des démons.

INS/MS

Dans Magna Veritas on joue des anges, ou pour être exact des humains où se sont réincarnés des anges. Notre mission sur terre est assez simple, servir le seigneur en bottant les jolies fesses de toutes engeances démoniaques qui auraient le malheur de croiser notre chemin. L'univers de INS/MV est loin d'être sérieux, bien au contraire. Il n'est pas rare, par exemple, de taper la causette avec un archange autour d'une bonne bière. Quant au combat contre les démons, tous les coups sont permis ! Une seul règle s'impose: l'existence des anges sur Terre ne doit pas être connue de l'humanité.

Après quelques coups de fil, j'apprend que mes petits camarades de jeux ont décidé d'apporter des réponses subtiles aux futurs événements de la campagne en créant des anges bien bourrins, pas très fut-fut... J'emboite donc le pas tout en apportant une touche de douceur au groupe, mon personnage sera féminin ! Je choisi un concept simple (une violente) et décide de me mettre sous les ordres de Daniel, l'archange de la pierre - un gars tout simple, fan  de skins, de baston, de bière et de foot.

Lili -c'est son nom, je suis pas très inspiré sur ce coup là- est à la cafète de l'aile nord de Notre-Dame, ce qu'est Ste Bernadette à Lourdes: une légende. En pus de son boulot de serveuse, elle bosse pour Daniel et s'occupe de la vente des billets du parc pour le fan club du PSG de la cathédrale. Activiste du S.H.A.R.P. (Skin Heads Against Racial Prejudice) Lili se fringue comme toute bonne skinhead qui se respecte: Polo Fred Perry, chemise à carreaux Ben Sherman, une paire de bretelles, mini-jupe, Doc Martens, blouson style Bombers Jacket et enfin la sacro-sainte écharpe du PSG. Niveau coupe, elle a opté pour la classique Chelsea. Enfin elle arbore plusieurs tatouages: un logo Skinhead Girl sur le bras, SHARP sur la cuisse droite, 3B -pour Bière, Baise, Baston-. 

En plus du Reggae/Ska, elle écoute plusieurs groupes skins chrétiens tel que le groupe ska/rocksteady américain "The Israelites", le groupe de punk hardcore "The Deal", les street-punks "Flatfoot 56" ou encore le groupe Oi! allemand "Jesus Skins". 


Il ne me reste plus qu'à vivre cette campagne au commande de Lili. Je m'empresserai de vous faire part prochainement de ses folles aventures !

The Role-playing Game Bargain Hunter

Ajouter à mes favoris Désactivés

Signaler
Films

Comme beaucoup de jeunes de ma génération, j ai découvert le conte d'Alice au pays des merveilles à travers le dessin animé Disney. En résulte, encore aujourd'hui, mauvais rêves et terreurs nocturnes... Malgré tout je garde de cet épisode un bon souvenir, certains passages du film sont tout simplement mémorables et ses chansons délirantes trottent encore parfois dans ma tête.

Qui, d'ailleurs, n'a pas un jour joué à fêter son non-anniversaire à la table du chapelier fou? C'est donc les yeux fermés que je me suis rendu au cinéma, espérant apprécier le dernier film estampillé du combo -normalement gagnant- Tim Burton/Walt Disney. L'attente avait d'ailleurs été insoutenable, alléché par une bande annonce des plus affriolante.

Grande fut ma déception ! C'est avec un sentiment de trahison que j'ai quitté la salle obscure, maudissant tous les Tim et les Burton de la terre. La jeune Alice a bien grandi depuis sa dernière aventure. Peter Pan avait bien raison de nous alerter sur cette grave maladie ! En effet, le pays des merveilles a perdu de sa superbe, la magie est dorénavant au placard, le délire pointe au chômage et le non-sens est devenu roi.

Alors oui, les scènes d'anthologie sont encore là. Mais elles ont perdu tout brin de folie, devenant quelconques et sans saveur. Quand aux chansons, rayées de la carte ! Tim m'avait pourtant habitué à ses frasques musicales. Pourquoi tant d'abandon, de reniement? Ok, les costumes sont superbes. Et puis?

Le Chapelier Fou

Alice aux pays des merveilles -le film- est à ranger sur l'étagère bien pleine des mauvais Walt Disney et sur celle encore vide des mauvais Burton... Allez Tim ! On remonte la pente et on nous fait oublier cet égarement avec ta prochaine production.

GBH

PS: A défaut d'aller voir le film, foncez sur les adaptations vidéoludiques qui pour une fois sont plutôt réussies.

Voir aussi

Jeux : 
Alice au Pays des Merveilles
Ajouter à mes favoris Désactivés

Signaler
Films

                C'est avec un mauvais apriori que j'ai amené en cette belle après-midi printanière le dernier film des studios Dreamworks, un certain Dragons. Force est de constater que mon sentiment initial n'était pas le bon et c'est avec un réel plaisir que j'ai suivi l'aventure de Harold, jeune viking gringalet et accessoirement, fil du chef du paisible village de Beurk.

                Paisible? Par Thor, oh que non ! D'infâmes dragons attaquent ce pauvre village, volant par la même occasion troupeau de moutons et autres denrées alimentaires. Nos valeureux guerriers, élevés depuis le berceau à la hache et au marteau, ont beau repousser ces monstres jour après jour, les raids ne faiblissent pas. Ils ne vivent ainsi plus que pour la vengeance et ont le rêve fou de mettre un terme à leurs malheurs par l'anéantissement du nid caché des dragons. 

                Lors d'un de ses raids Harold réussit l'exploit de prendre au piège, à l'aide d'une baliste, le terrible Terreur Nocturne, l'un des dragons les plus puissants. Bien sur personne ne prendra au sérieux ses dire et il parti seul à la recherche du lieu d'impact où été tombé la bête. Continuer à partir de ce point relèverait du véritable spoiler, je n'en ferai donc rien !

Quoiqu'il en soit, même si le scénario n'a rien de révolutionnaire, je suis rentré très vite rentré dans l'histoire. Les personnages sont marrants et attachants -type Astérix le gaulois-. La modélisation est agréable et les effets 3D sont bien rendus. Pour ce qui est de la gestion du temps, c'est tout simplement parfait, on alterne phases d'action et phases scénaristiques sans aucun temps mort ou longueur.

Mon petit frère de 6 ans a tout simplement adoré. Bref, un petit film sans prise de tête à aller voir pour passer un bon moment en famille!

GBH

Ajouter à mes favoris Désactivés

     
Signaler
Jeux Vidéo

Prévu pour fin avril au pays du soleil levant, le pack premium PSP proposé par Konami pour célébrer la sortie du tant attendu Metal Gear Solid : Peace Walker a de quoi faire baver ! L'indispensable UMD de MGS sera ainsi accompagné d'une magnifique PSP numérotée type camouflages ! En agrément, plusieurs Goodies qui vont bien : Dog tag, house, étui, art book....

 PSP MGS

Qui dit PSP numéroté, dit prix astronomique (environ 300 euros) pour un produit prévu au japon et aux USA mais qui a peu de chance de voir son nez pointé dans nos contrés oubliées. Certes quand on aime, on ne compte pas mais vendre une PSP 3000 -déjà has been- plus cher qu'une console de salon, il faut quand même en avoir dans le pantalon ! Reste plus qu'à ce rabattre sur les packs dérivés avec une portable à la peau verte -et moche- .

PSP Peace Walker verte

Bref, rien de tel qu'un petit trailer de MGS pour t'oublier, PSP de mes rêves d'un jour...

The Playstation Game Bargain Hunter

Voir aussi

Jeux : 
Metal Gear Solid : Peace Walker (PSP)
Plateformes : 
PSP
Sociétés : 
Konami
Ajouter à mes favoris Désactivés

Signaler
Japanime

Oh désespoir ! Oh Tristesse !

Depuis presque un an, le monde de la Jap-animation connait une période de disette. Les très bonnes séries se font rares et seuls les blockbusters, avec leurs épisodes à trois chiffres, gardent encore grâce à mes yeux... C'est dans ce contexte que je suis parti à la recherche d'un petit shönen sans prétention me permettant, dès les premières secondes, d'oublier un peu l'horreur de la banalité de ce pauvre monde. Grand mal m'a pris d'ouvrir la boite à pandore du summum de la mou-attitude : Chorme Shelled Regios dixit Kökaku No Regios pour les intimes.

 

La première fois que je suis tombé sur cet extrait, je me suis dit que la série était prometteuse. Elle regroupe en effet  tout ce que peu souhaiter le pauvre otaku dépressif que je suis : un triangle amoureux, des flingues, des bastons et une fille mystérieuse représentante d'une grande chaine de fleuriste... Pourtant, Vade Retro petit scarabée! Ce trailer fait parti du groupe maléfique des vidéo-spoilers qui, dans leur grande sollicitude, nous résume en deux minutes l'intégralité de l'animé et ceci, dans le but inavoué de conquérir le monde !

L'intrigue prend place dans un univers post-apo où la terre, dévastée et à l'air empoisonné (encore!), est devenu le parc de loisir des contaminées : cafards géants multicolores, moches et baveux. Pour survivre, l'humanité est forcée de se refugier dans des mégalopoles mobiles appelé Regios  et d'apprendre la maitrise de leur Kei via l'utilisation d'armes spéciales, les dixits. Nous suivons les pérégrinations d'un certain Layfon au sein de l'académie Zuellini, sorte d' exilé politique recherchant la rédemption de ses erreurs passées.  On comprend bien vite que ce héro ultra cheaté ne fera qu'une bouchée de ses adversaires. On assiste donc, impuissant, au découpage abusif de ses pauvres contaminés qui n'ont demandé qu'un peu de chair fraiche pour survivre.

 Chrome Shelled Regios

J'ai assisté tout au long des 24 magnifiques épisodes que compte cet animé à une pincette de faux combats, le tout agrémenté d'une cuillère à soupe de sentiment nian nian, d'une touche de mysticisme et d'une avalanche de temps morts. Bref, je me suis ennuyé ferme ! Je pleure les heures perdues à attendre un soupçon d'intérêt qui n'arriva jamais...

GBH

Ajouter à mes favoris Désactivés

Signaler
Jeux Vidéo

Oh joie ! Oh souvenir !

C'est les mains tremblantes et le coeur battant la chamade que je déballe un vieux carton, oublié de mon dernier déménagement. A l'intérieur, je le sais, un véritable trésor, un façonneur de souvenirs, que dis-je,  de rêves : Skies of Arcadia, ou les aventures d'un pirate de l'air et de sa clique prêt à remuer terre et ciel pour sauver veuves et orphelins ! J'insère à la va-vite la pastille dans le cube et me voila reparti  plusieurs années en arrière, pourfendant les nuages à bord de mon navire amiral.

 

Dès les premières images, la magie opère... Alors oui, les graphismes accusent légèrement le coup, surtout en ce qui concerne la distance d'affichage, pourtant la 3D reste toujours aussi agréable à l'oeil. Que c'est bon de revivre les frasques Vyses, Aika et Fina, à travers un scénario riche, bourrés de rebondissements et autres clins d'oeil charmeurs ! Certes les recettes scénaristiques utilisés sont vieilles comme le monde, pourtant à qui en vouloir, après tout c'est si bien monté...

Skies of Arcadia n'innove pas par son système de combat. Comme dans un J-RPG classique, ils se déroulent au tour par tour, sans véritables options stratégiques et à la portée de tout un chacun. Les magies offensives sont peu puissantes et les combos faciles à effectuer. Certains affrontements restent quand même mémorables et la plupart s'intègrent parfaitement entre phases d'exploration - on évolue dans un espace totalement ouvert - et combats aériens.

A bord du Daulphin, je me prépare à affronter l'arsenal de l'empire, les pirates noirs et autres monstres légendaires à coups de torpilles, de canons et de sortilèges ! Chaque membre de mon équipage me permet d'utiliser l'un de leurs talents. A moi donc de gérer au mieux mon navire et de parcourir le monde d'Arcadia afin de recruter les meilleurs matelots sous les six lunes. Gestion de son propre navire, construction d'une base secrète, recherche de trésors et d'artefacts oubliés, les activités annexes à la trame principale sont tout simplement innombrables et cassent toute linéarité scénarisitique.

Ainsi, c'est avec un sourire béat que je range ce monument du RPG sur mes étagères... Jusqu'à demain !

The Nintendo Game Bargain Hunter

Ajouter à mes favoris Désactivés

Édito

Bienvenue à Tous!

Je suis GBH, the Game Bargain Hunter, joueur invétéré de RPG, de retro-gaming et de jeux de rôle papier.

Sur ce blog, je vous ferai part de mes fantasmes, rêves, délires et parfois cauchemars... Sous des formes diverses et variées allant du simple billet d'humeur au dossier ultra complet.

Merci pour vos commentaires et votre soutien !

N'oubliez pas de cliquer sur  "J'aime"

Mon ID Playstation Network:

ID PSN

Mes Animés récemment regardés:

MyAnimeList

Mes Pseudonymes:

GBH / Faibless / Dragriv / Lidda / Adarkaï

Ma Collection de Jeux:

PlayStation 3 (Sortie européenne: 2007)

PlayStation Portable (Sortie européenne: 2005)

Lumines IIMarvel Trading Card GameMegaman Maverick Hunter XMonster Hunter: Freedom UnitePHANTASY STAR PORTABLESilent Hill Origins

Nintendo GameCube (Sortie européenne: 2002)

GameBoy Advance (Sortie européenne: 2001)

NeoGeo Pocket (Sortie européenne: 1999)

Nintendo 64 (Sortie européenne: 1997)

Super NES (Sortie européenne: 1993)

Super Famicom (Sortie japonaise: 1990)

GameBoy (Sortie européenne: 1990)

NES (Sortie européenne: 1986)

Archives

Favoris