I accidentally Fachewa
Signaler

 

1 : Spoilers

 

Voici l'histoire d'un homme nommé Stanley. Stanley travaillait dans une entreprise où il était l'employé numéro 427. Le travail de Stanley était simple : assis à son bureau, il devait appuyer sur des boutons. Des instruction qui arrivaient à son bureau lui indiquaient sur quel bouton appuyer. C'était un travail facile, que Stanley faisait tous les jours. Et Stanley était heureux.

Mais un jour, quelque chose qui changerait Stanley à jamais arriva : il était assis à son bureau depuis presque une heure quand il s'aperçut qu'aucune instruction n'avait été envoyée. Cela n'était jamais arrivé avant, quelque chose ne tournait pas rond. Stanley décida alors de sortir de son bureau à la recherche de réponses.

 

2 : Thébaïde

 

Vous connaissez l'histoire, mais vous savez toujours pas a quoi correspond ce jeu. A moins que vous ayez essayé le mod Stanley Parable de 2011. Dans ce cas, allez au point 3. Vous avez peut être aussi déjà essayé la démo. Pareil, dégagez de là.

Bon si vous êtes encore là c'est que vous savez pas vraiment sur quoi vous avez cliqué au départ. Je vous conseille donc fortement de faire la démo de The Stanley Parable, qui prend environ 15-30 minutes (oui vous faites peut être parti des gens qui l'ont déjà essayé, mais comme vous n'obéissez apparemment pas, j'ai pas besoin de vous dire de pas prendre en compte ce que je dis).

Donc, dans The Stanley Parable, vous incarnez Stanley, un homme capable - en gros - de se déplacer et d'appuyer sur des boutons. Et ça tombe bien, c'est ce que vous aller faire pendant tout le jeu. Le tout avec un narrateur qui accompagnera toutes vos actions, et qui n'a rien à envier aux audiobook du Hitchhiker's Guide to the Galaxy. Imaginez un graphic-novel sans dialogue avec d'autres personnages, mais à déplacement libres : ça ressemblerait pas forcément à ce jeu, mais j'essaye de vous dire que ça se base sur un système comparable.

 

3 : Allégorique

 

Maintenant, je vous dirais bien d'arrêter de lire et de fermer cet onglet, mais puisqu'on est là, autant continuer non ?

Par contre, ceux qui ont joué/vu le mod de 2011, vous en savez déjà trop, donc vous êtes priés de passer au point 5 qui touche aux différences entre les deux version.

Ce que vous auriez pu apprendre en jouant au mod, c'est que vous n'arriverez pas à battre le jeu. Vous pensez être plus malins ? Vous vous trompez. Ou peut être pas ? Et si le seul moyen de réussir le jeu était impossible à envisager ?

Le meilleur conseil qu'on puisse vous donner, c'est d'oublier vos réflexes de joueurs. The Stanley Parable n'est pas un jeu. C'est aussi un des meilleur jeux vidéo auquel vous jouerez cette année.

 

4 : Nihilanth

 

Peut être que c'est tout simplement moi qui aurait dû arrêter d'écrire tout à l'heure. C'est trop tard pour moi maintenant, mais vous pouvez encore changer d'avis.

Le problème, avec les test et les critiques, c'est que ça n'a rien à voir. Les test sont importants quand on doit faire un investissement j'imagine, on veut pas d'un jeu qui dure pas assez longtemps ou qui a des problèmes de gameplay quand on l'a payé 40 euros. Mais dans le cas des jeux à plus petite échelle, une critique semble plus appropriée. Par contre ça devient bien plus dur, et puis idéalement elle s'adresse à des personnes qui connaissent déjà le jeu. Dans mon cas, j'écris à priori majoritairement à des curieux, pas des adeptes, et puis je veux juste donner mon avis. Mais je ne peux pas raconter non plus le jeu, sinon ça n'aurait pas d'intérêt pour vous d'y jouer, et ça me ferait quand même plaisir que vous l'essayiez. Du coup, même si c'est pas le plus intéressant, on va faire une partie test.

 

5 : Loophole

 

Après tout, vous n'êtes pas venus ici pour arrêter votre lecture en plein milieu j'imagine.

Parlons caractéristiques. The Stanley Parable est suffisamment joli pour ne pas agresser l'oeil tout en tournant sur de nombreuses machines. Le son est ni trop fort, ni trop faible ; le bruitage des portes fermées est d'ailleurs le même que dans la vraie vie ! Il y a au moins 3 fois plus de contenu que dans la version de 2011. Les options permettent de régler de nombreux paramètre, notamment les commandes. Les ennemis, bien qu'inexistants, sont assez variés. Le nombre de polygones est tout juste suffisant pour ressentir quelques émotions. La durée de vie est honnête et la replay value importante. De nombreuses interactions sont possibles avec seulement un bouton ! 19/20

 

6 : End is never the end

 

Pourquoi vous êtes là d'ailleurs ? C'est maintenant clair que vous n'apprendrez pas grand chose sur le jeu, et vous savez sûrement déjà que j'ai aimé.

Ou peut être que vous avez zappé à la fin directement pour voir la conclusion et que vous vous êtes arrêtés ici parce que le texte était en gras ? Vous avez peut être pris la bonne décision.

Stanley voyage alors dans les couloirs déserts de son bureau, à la recherche de l'être qu'il était, avec comme seul compagnon - ou rival - un narrateur qui communique tel un Rucks moins désabusé, d'avantage ironique, avec une petite touche de GLaDOS. Stanley, avatar ou protagoniste ? Héros ou marionnette ? Le joueur voguant d'ordinateur en ordinateur, d'ascenseurs en cages d'escaliers, y cherche une signification, mais à quoi ?

Ce même joueur, qui essaye de faire partager son plaisir à travers toutes ces phrases vides de sens, au lieu d'expliquer qu'aussi simple qu'il puisse paraître, le jeu regorge de secrets qui plairont aux curieux, à défaut de motiver les gens, qui comme Stanley, attendent qu'on leur donne des ordres.

 

7 : You are not alone

 

 

8 : I see what you did there

 

Résumons : Jouez à la démo de The Stanley Parable, achetez The Stanley Parable, jouez à The Stanley Parable.

 

Ou pas. C'est vous qui décidez. Prenez votre temps.

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

johan26
Signaler
johan26
Quelle prise de tête bucoliquement culturelle ce jeu ! @_@ Vivement le début
Vicporc
Signaler
Vicporc
Jeux: Beyond two souls :lol: :lol: :lol:

I accidentally Fachewa

Par Fachewachewa Blog créé le 09/04/11 Mis à jour le 09/02/17 à 13h31

A storm is coming... --_o

Ajouter aux favoris

Édito

Si le header est moche, c'est tout simplement pcq ça fait 2 ans que gameblog est pas foutu de corriger ses bugs et qu'ils acceptent qu'une image de chaque type (et toutes les autres renvoient à la première uploadée) et qu'à priori on a droit qu'aux .png, .jpg et .gif.
Du coup le seul moyen de mettre à jour le header était de le passer en .gif. Merci à gameblog et son absence d'équipe technique.


Krystawards 2012 du Meilleur râleur

pour "Et sinon, vous savez qu'il existe des jeux indés, ou bien ?"

Archives

Favoris