I accidentally Fachewa
Signaler

La carrière de Magnificent Santana fut plutôt courte. Dans le système, tout le monde semble être un mercenaire, et il se passe tellement de choses que je n’arrive même plus à me souvenir de ce qui le motivait. Il était du genre à ne pas hésiter à tuer ses ennemis, donc j’imagine qu’il poursuivait une quête de vengeance. Mais la rage l’a tellement aveuglé qu’il a refusé d’abandonner une mission avant que le vaisseau qu’il avait abordé n’arrive dans une station ennemie.

 

 

Heat Signature, qu’est-ce que c’est ? La comparaison qui a l’air la plus courante est Hotline Miami x FTL. Alors pour Hotline Miami, ouais le visuel et le gameplay sont proches. Mais pour FTL, la ressemblance s’arrête aux vaisseaux et à la pause. Perso, j’y vois plus du Hotline Miami x Dishonored. C’est aussi un jeu créé par Tom Francis (Gunpoint), toujours là pour repousser les limites de GameMaker.

Le principe est simple : vous êtes un mercenaire qui possède une quête personnelle, mais pour la débloquer vous devez payer votre informateur. Pour ça il y a les missions rémunérées qui vont vous demander d’aborder un vaisseau pour, par exemple, assassiner quelqu’un ou voler un prototype.

Quand votre personnage meurt ou se fait capturer, un autre prend sa place, toujours dans le même univers. Pas vraiment d’histoire à suivre, mais fil rouge persiste entre chaque personnage : la galaxie est en guerre, contrôlée par 4 factions. Chaque faction possède des stations et une base principale. En tant que mercenaire, vous êtes indépendant et pouvez aider à libérer des stations. Libérer assez de stations permet d’attaquer la base d’une faction. Libérer les 4 bases permet de mettre fin à la guerre. La carte des stations fait aussi office d'arbre technologique permettant de débloquer de nouvelles options dans les magasins.

 

Le mercenaire suivant était Santana Cavness, pas de la même famille que Magnificent, mais son partenaire, bien décidé à le secourir. Bien plus efficace que lui, Santana avait mené une révolution dans pas moins de trois stations et avait enfin réussi à traquer le vaisseau en possession de Magnificent. Mais alors qu’il était dans une mauvaise posture, encerclé de multiples gardes, Santana s’est fait mettre KO après une lamentablement erreur d’équipement. Le garde était sur le point de le balancer par le sas quand le vaisseau a atteint une station, scellant ainsi le sort de Santana et de son partenaire.

 

 

Le coeur du gameplay correspond aux abordages des vaisseaux. C’est là que vous pourrez exercer le plus votre créativité et exécuter votre mission comme bon vous semble. Les classiques options tuer, assommer ou aucune détection sont là, mais la question ici est plutôt ‘comment ?’. Le mode pause généreux vous permet par exemple de foncer dans un groupe à l’épée, donner un coup de couteau à un deuxième garde, lancer votre épée sur celui qui s’apprêtait à tirer et achever le dernier avec un flingue fraîchement ramassé. Et c’est sans compter sur la tonne de gadgets à votre disposition, allant du bouclier de secours qui renvoie les projectiles aux différents types de téléporteurs.
L’alerte est sonnée et le vaisseau se dirige vers la station la plus proche pour vous capturer ? Vous pouvez essayer d’atteindre votre objectif et quitter le vaisseau dans le temps imparti, mais vous pouvez aussi neutraliser le pilote, ou carrément exploser les réacteurs. Evidemment, vous pouvez aussi abandonner votre mission et en choisir une autre, ou aborder un des vaisseaux qui se balade dans l’espace sans rien demander à personne.

 

Maître du duplicateur de clé, un gadget extrêmement utile permettant de cloner une clé à distance sans avoir à assommer ou tuer le garde qui la possède, Nitro Benichou était un véritable héros dans le système. Mais c’était surtout un pirate inconscient, prêt à attirer la moitié des gardes d’un vaisseau pour pouvoir atteindre sa cible, ou à continuer de piller des trésors pendant que le vaisseau subissait une attaque d’une autre faction. Et cette curiosité qui l’a poussé à aborder un vaisseau en pleine zone de combat l’a conduite à sa perte. En effet, c’était peut être un bon mercenaire, mais pas un bon mécano, et après avoir encaissé un missile, il fut incapable de réparer son pod avant qu’il n’explose.

 

 

Evidemment, comme tout indé moderne qui promet de nombreuses possibilités, Heat Signature est procédural et systémique. Les vaisseaux sont générés aléatoirement, vos missions, personnages et disposition de votre galaxie aussi. Et tout dans cette galaxie fonctionne de manière consistante. Une pièce peut par exemple exploser à cause du réacteurs, d’un missile, ou d’un type d’explosifs spéciaux, et quand une pièce explose, le vide de l’espace aspire les personnes se trouvant dans les pièces adjacentes. Idem quand une fenêtre est détruite par un projectile. Peu importe que vous soyez dans une mission avec une “warzone” scriptée ou que vous ayez décidé de prendre le contrôle d’un vaisseau qui passait par là, une faction arrivant dans la portée d’une station d’une autre faction déclenchera automatiquement les défenses de cette dernière.

Le jeu pousse donc le joueur à expérimenter en permanence, mais aussi à improviser quand vos plans tombent à l’eau les uns à la suite des autres à cause d’interactions entre les éléments. Le développeur a d’ailleurs lancé un évènement pour la sortie du jeu (en plus d’une arme bonus à trouver et débloquer lors des deux premières semaines) incitant les gens à partager les moments improbables ou ingénieux par gif et vidéo, et les sélectionnés serviront d’inspiration pour les cartes steam du jeu. Une très bonne idée qui permet de développer la communauté en se basant sur la force du titre.

 

Personne ne manipulait les téléporteurs comme Paloma Vulpecula. Elle était capable de s’infiltrer dans les vaisseaux les plus sécurisés, voler des nouvelles technologies sans être vue, ou traverser des couloirs bien gardés pour anéantir le pilote en moins de dix secondes. Pas forcément efficace en combat, elle était bien décidé à venger la mort de son père. Une quête qui l’a amené à prendre part à la révolution et à libérer de nombreuses stations. Désormai à la retraite, on raconte qu’elle a exercé sa vengeance en retournant les tourelles défensives d’un vaisseau contre son équipage.

 

 

Heat Signature est donc un générateur d’histoire, et les développeurs en sont bien conscients. Ainsi, en plus de nommer chaque personnage en lui donnant une quête, il est possible de secourir un de vos personnages qui s’est fait capturer. Mais pas seulement, car vous pouvez aussi avoir l’occasion de sauver les personnages de vos amis steam s’ils se sont loupés et de les incarner. De même, après avoir pris sa retraite, un personnage restera affiché dans la liste des légendes vivantes, et aura la possibilité de renommer un de ses objets. L’objet en question pourra être trouvé par vos personnages suivants, mais aussi dans les parties de vos amis. De quoi construire davantage l’univers du jeu autour des histoires individuelles.

 

Chantel Balwinder, était une révolutionnaire notoire. En libérant des stations ennemie, elle a permis de sécuriser une technologie de vaisseaux dit “Brick”. Ces dernier sont très pratiques et permettent de détruire des pièces entières de vaisseaux en fonçant dessus. Il semblerait cependant qu’exploser une pièce ne soit pas une solution valide pour se libérer d’une zone dans laquelle on est enfermé. C’est en tout cas ce qu’a permis d’en déduire l’autopsie de Chantel, retrouvée morte à la dérive dans l’espace. Il semblerait qu’elle se soit enfermée dans une pièce dont elle ne possédait pas la clé après avoir échangé sa place au téléporteur avec la personne qu’elle devait secourir.

 

 

Enfin, dernier point dont je voulais parler, lui aussi poussant à l’expérimentation : l’équilibrage du jeu. Heat Signature se présente globalement comme un rogue like, avec génération aléatoire de niveaux et permadeath. J’ai déjà parlé des personnages que l’on peut sauver, mais c’est pas tout. Se faire tirer dessus ne tue pas le personnage, ça l’assomme seulement et les gardes vont le jeter dans l’espace. Vous pouvez alors vous repêcher avec votre pod et réessayer (en supposant qu’il reste du temps à l’alarme). Je vous ai parlé de la pause, qui est illimitée, mais il est aussi possible de ralentir le temps à volonté (et automatiquement quand vous visez ou vous faites remarquer). Cela retire du jeu la notion de skill, en tout cas dans l’exécution des plans. Louper une attaque ou un timing est extrêmement rare si vous faites attention.

Vous pouvez aussi téléporter n’importe quel objet présent sur le vaisseau à votre inventaire. Ce dernier est limité, mais vous ne pouvez jamais vous retrouver dans une situation où vous n’avez plus de place pour looter, tous les objets de que vous ramassez pouvant être envoyés dans le coffre de la base. Cela permet donc d’avoir plein d’objet à sa disposition, mais c’est avant de vous lancer dans une mission qu’il faudra choisir les bons.

Le jeu n’hésite même pas à vous fournir des outils permettant de zapper 90% d’une mission du moment que ça vous force à tester de nouvelles solutions, ou juste que ça vous amuse.

Tous ces systèmes s’apparentant presque à de la triche ne rendent pas pour autant le jeu moins difficile, les ennemis restant très réactifs. Leur IA est simple à exploiter, mais s’ils voient un corps ou entendent un son, ils n’hésitent pas à venir. Certains sont même équipés de téléporteurs qui les amènent directement sur le lieu de l’enquête. Tentez d’attaquer un groupe comme vous l’auriez fait dans Hotline Miami et c’est l’échec assuré. Et surtout, c’est pas rare de se retrouver dans des situations infernales, complètement encerclé ou forcé de traverser un vaisseau entier en quelques secondes. Et c’est dans ces moments désespérés que le jeu devient génial.

 

 

Mais aucune légende n’égale celle de Revelation Desforge, plus connu sous le nom du fantôme. C’est l’histoire d’un père en deuil, prêt à tout pour retrouver Sojourn Cherry, l’officier responsable de la mort de sa fille. On raconte qu’il a fait ses débuts armé d’un simple sabre et d’un pistolet rapide. Lorsqu’il abordait un vaisseau, il ne laissait jamais personne de vivant, et ses victimes ne le voyaient jamais arriver. Mais lors de sa grande période, ses employeurs l’ont vu traverser des vaisseaux entier sans laisser la moindre trace ni victimes, à l’exception de la baie vitrée dont il se servait pour sortir des vaisseaux. Personne ne sait comment Revelation a fait pour assassiner Sojourn. Les gardes du vaisseaux, tous équipés d’armures que Revelation ne pouvait pas percer, n’ont absolument rien vu ni entendu, et Sojourn a disparu alors qu’il patrouillait au centre du vaisseau, loin du point de sortie. A ce jour, personne ne sait ce que Revelation est devenu, mais nombreux sont les mercenaires qui tentent de suivre sa trace.

 

 

Heat Signature est jouable sur PC, disponible sur Steam ou le Humble Store (clé steam + version DRM Free, et moins cher si vous être abonné au Humble Monthly). 

 

(posté à l'origine le 24/09/17)

Voir aussi

Jeux : 
Gunpoint
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
o/
KanyeEast
Signaler
KanyeEast
La 6e mission de sauvetage aura été la bonne. Je n'y croyais plus !
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
ahahah magnificent santana est maudit :'D
KanyeEast
Signaler
KanyeEast
Gordo était un assassin à qui tout souriait. Plus chanceux que lui ? Impossible.
On lui proposait toujours des contrats simples, avec des cibles peu surveillées.
Et quand le navire abordé était trop rempli de gardes suréquipés, une roquette sortant de nulle part pouvait oblitérer celui qu'il venait chercher. Chanceux, j'vous disais.
Mais la chance est une salope qui se lasse de ses partenaires.
Le jour où Gordo s'est lancé dans la mission de sauvetage de son partenaire de touours, Magnificient Santana, prisonnier à bord d'un bâtiment Glitchers, tout a basculé.
Il aurait dû le sentir, quand il a croisé une patrouille touchant sa navette d'un missile. Il s'est obstiné malgré tout à aborder le vaisseau.
Trop en confiance, il n'a pas prêté garde au molosse qui lui est tombé dessus pendant qu'il observait la ronde des surveillants de Santana. Jeté dans l'espace, son pod le récupère.
Il ne fit pas attention à son carburant filant... Et finit asphyxié dans le grande vide.

C'était Gordo le Veinard. Le 3e sauveteur. RIP é_è
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
R.I.P. :'(
KanyeEast
Signaler
KanyeEast
Erm, les 3 comparses de Santana s'étant jurés sa libération ont lamentablement échoué.
Leurs corps reposent dans le grand vide.
Buvons à leur mémoire.
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
Ouah j'espère !
KanyeEast
Signaler
KanyeEast
Est-ce que Canopus Meridian arrivera à sauver Magnificent Santana ? Je suis tout suspense é_è

I accidentally Fachewa

Par Fachewachewa Blog créé le 09/04/11 Mis à jour le 13/10/17 à 17h20

A storm is coming... --_o

Ajouter aux favoris

Édito

Si le header est moche, c'est tout simplement pcq ça fait 2 ans que gameblog est pas foutu de corriger ses bugs et qu'ils acceptent qu'une image de chaque type (et toutes les autres renvoient à la première uploadée) et qu'à priori on a droit qu'aux .png, .jpg et .gif.
Du coup le seul moyen de mettre à jour le header était de le passer en .gif. Merci à gameblog et son absence d'équipe technique.


Krystawards 2012 du Meilleur râleur

pour "Et sinon, vous savez qu'il existe des jeux indés, ou bien ?"

Archives

Favoris