I accidentally Fachewa
Signaler

Je vais ici parler plus ou moins en détail de certains points importants du scénario de Life is Strange, évidemment, mais aussi de The Last of Us. Vous voilà prévenus.

 

 

Maxine est une conne. Je ne dis pas ça à cause de l’écriture hasardeuse de Dontnod à base d’expressions approximativement “jeunes”, mais bien vis à vis de son comportement. Loin du gameplay facultatif de Remember Me, les actions du joueur dans Life is Strange sont importantes, pas seulement au niveau des choix et des conséquences qui en découlent, mais surtout pour ce qu’elles disent sur le personnage que l’on incarne.

En l'occurrence, Max, une ado en école d’art dont la timidité apparente n’a d’égal que son apathie. Un personnage qui n’a aucun scrupule à fouiller les affaires de ses camarades, qui perd contact avec sa meilleure amie et ne la reconnais même pas lorsqu’elle se fait tuer. C’est en tout cas ce que j’ai ressenti dès le premier épisode, que j’avoue avoir joué avec une certaine distance.

Mais cette impression de personnage impassible qui ne se soucie pas vraiment des autres tant qu’il ne leur arrive rien de grave est restée tout au long de la saison. Et pour cause, le jeu nous pousse en permanence à fouiller les affaires des autres : pour sauver Kate, il faut avoir au préalable retourné sa chambre pour la connaître. Lui parler ? A quoi bon quand on peut tout savoir de quelqu’un en fouillant sa chambre sans laisser de traces.

De même, à la fin de chaque épisodes, vos différents choix sont résumés à la Telltale, le problème venant ici du fait que le jeu considère que vous avez fait un choix même si vous avez juste loupé le script en question. En bref, si vous décidez de ne pas tout fouiller de fond en comble, vous laisserez aussi bien mourir de pauvres animaux sans défenses que vos amis (vu que, si l’on en croit les gens présents dans scène de l’enterrement de la “bonne” fin, des parfaits inconnus peuvent être des amis).

Alors le choix ne nous appartient pas vraiment, et Max se confirme en tant que curieuse malsaine. Max n’hésite pas non plus à faire casser le couple des parents de Chloé juste parce qu’elle n’aime pas pas le beau-père. Bien sur, il est toujours possible d’être gentil, mais une bonne action aura toujours un prix. Que ce soit pour convaincre la “garce” de service qu’elle est en danger ou éviter que le dealer chelou-mais-pas-forcément-méchant se fasse tirer dessus, Max devra s’y prendre à plusieurs reprises pour trouver les bons mots. Elle a peut être un super pouvoir, mais a-t-elle assez de patience ?

Ainsi, lors d’une phase de cauchemar vers la fin de l’histoire, on n’est pas surpris de devoir se frayer un chemin parmi la population figée d’Arcadia Bay dont la seule activité sera de lancer à la chaîne des piques accusatrices. Max doute de sa capacité à sauver Arcadia Bay, de sa motivation, de son envie. La seule chose ayant détournée Max de sa vie alternative où elle peut pleinement exprimer sa nature prétentieuse est Chloé, son unique motivation. Et elle la sauvera à maintes reprises, le choix ne s’offre même pas à elle, la laisser mourir est hors de question.

Pourtant, quand Max doit se frayer un chemin dans les décombres d’Arcadia Bay en plein apocalypse, certains sauvetages potentiels s’offrent à elle. Rien de compliqué dans ces sauvetages, juste une question : “est-ce que je vais perdre mon temps à sauver cette personne ?”. Rappelons tout de même qu’il n’est pas question de priorité ici : Max contrôle le temps, le temps perdu n’est donc que relatif et n'empêche en rien l’accomplissement de sa tâche. Il est donc tout à fait possible de ne pas faire de détour pour sauver cet homme ou de ne pas revenir en arrière dans le temps pour éviter la mort par électrocution d’un pauvre pécheur.

Bien sur, on peut toujours se dire que cela n’est qu’une réalité alternative de plus qui sera de toute façon effacée. Mais Max ne prends pas de risque dans la première réalité alternative qu’elle visite, lorsque Chloé lui demande de l'euthanasier. Son amie risque de souffrir dans une réalité alternative qu’elle compte quitter, hors de question de prendre une décision à la va-vite.

Et pourtant, dans son cauchemar, Max essaye de se convaincre qu’elle est capable de faire passer les autres avant elle. Elle n’essaye pas juste de sauver Chloé, mais tout Arcadia Bay. Seulement voilà, encore une fois, une bonne action vient avec un prix, et comme tout bon héros qui se respecte, un sacrifice est nécessaire, ce choix impossible et pourtant évident.

Peut être est-ce un coup de bol, peut être un coup de génie (j’y crois pas trop vu la différence entre les deux cinématiques de fin…), mais le fait de choisir de sacrifier Arcadia Bay pour sauver Chloé justifie des épisodes entier d’incompréhension. Pourquoi nous fait-on jouer un personnage aussi désagréable, qui ne donne aucune importance aux personnes qui l’entourent, qui abandonne son meilleur ami (qui craque clairement pour elle) pendant qu’il se fait tabasser.

Dans aucune réalité parallèle Joel n’aurait laissé mourir Ellie pour une chance de sauver le monde, le monde peut bien se débrouiller tout seul. Aurait-il sacrifié un monde en bonne santé pour sauver Ellie ? Peut être pas, mais en tout cas pour Max, il n’y avait aucun doute.


PS : une grosse majorité du texte date d’il y a plus d'un an, j’ai décidé / me suis rappelé de le finir après avoir vu la vidéo d’Innuendo Studios sur le jeu, qui met en avant pas mal de problèmes du jeu, et justifie la “mauvaise” fin d’une manière plus technique que mon ressenti. Et même si je ne suis évidemment pas d’accord avec le fait que Max ait un bon fond, je vous conseille fortement la vidéo :


Ajouter à mes favoris Commenter (25)

Commentaires

Tirlipimpon
Signaler
Tirlipimpon
Non, c'est le contraire de la Vierge de Fer. :-p
Noiraude
Signaler
Noiraude
Putassier, c'est la prostitution bien protégée, la définition ?
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

e31.jpg

Tirlipimpon
Signaler
Tirlipimpon
Ya personne qui touche au scrotum du Gamer en ma présence !
oliveroidubocal
Signaler
oliveroidubocal
Non, il parlait du scrotum de Fache si je ne m'abuse... Après, dès fois je m'abuse...
Noiraude
Signaler
Noiraude
Moi je fouille tout. Jusqu'au scrotum de Liedh, mais il aime ça. C'est mal ?
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

"C'est moi l'idiot? En tout cas je n'ai insulté personne, moi". C'est vrai que lécheur de scrotum, c'est le plus beau compliment qu'on m'ait fait de ma vie (sur Gameblog, en tout cas). :lol:

Bon et puis si on en est réduit à considérer les mots "inanité", "achoppement" ou "putassier" comme du vocabulaire de haute volée, moi je veux bien mais c'est que le niveau de culture moyen a bien baissé ces dernières années. Parce que pour moi, il n'y a rien de sensationnel là-dedans. Heureusement que je ne sais pas conjuguer le subjonctif imparfait, ou que je n'accuse pas mes concitoyens d'être de pédants snobinards dès qu'ils emploient les termes "subjectif" ou "scrotum", sans quoi on ne s'en sortirait pas (et non, un "pédant" n'est pas quelqu'un qui aime les personnes du même sexe que lui, loul).


Quoi qu'il en soit, pour continuer sur ma lancée de bouffage de fion (ça va, c'est assez "peuple", comme ça ?), je rebondis sur ce qu'écrit Fache ci-dessous, à savoir que réduire l'interactivité à fouiller les affaires d'autrui, en termes de gameplay, c'est le néant, ou pas loin. On peut aimer, ce n'est pas la question, mais enfin, si on se satisfait d'une interaction qui consiste à ouvrir et fermer des placards sans fin en commentant intérieurement tout ce qu'on y trouve, c'est qu'on n'est quand même pas très exigeant en la matière (l'influence néfaste des jeux "hidden object", sans doute). Je reproche la même chose à des "jeux" comme Gone Home ou Layers of Fear parce que c'est le genre de choix ludiques qui sont faits par dépit, pour rallonger artificiellement une expérience jugée par ses concepteurs trop superficielle en l'état pour pouvoir exister sans avoir recours à de tels pis-aller.

Pour être plus clair : si tout ce qu'une oeuvre a à offrir, c'est soit pas de gameplay du tout, soit un gameplay qui consiste à inspecter le contenu de tous les meubles de la pièce, c'est que l'oeuvre est mal pensée à la base. Sur le même principe, The Wolf Among Us est infiniment plus percutant à tous les niveaux, il n'a pas besoin d'avoir recours à ce type d'artifice pour exister en tant que tel et proposer une expérience narrativo-ludique digne de ce nom.

Virginia, en deux heures et sans une ligne de texte, raconte infiniment plus et infiniment mieux que dix heures de Life is Strange. En langage de profane, c'est ce qu'on appelle la finesse, là où LiS se sent toujours obligé d'en faire des caisses. Le moindre dialogue secondaire devient interminable pour feindre le naturel, sans rien apporter qu'un ennui de plus en plus profond, à mesure que les figurants nous parlent de leurs existences stéréotypées d'une façon toujours trop explicite et trop démonstrative, sans laisser aucun espace au non-dit ou à la suggestion.

On me sortira encore un point "subjectivité" ici, sans doute, et il y en a toujours, de la subjectivité, c'est certain, parce que nous sommes humains, tous autant que nous sommes. Mais enfin, il n'en demeure pas moins qu'il y a des observations qui sont plus objectives que d'autres. Dire qu'on a aimé les personnages de LiS, c'est subjectif. Dire que Max est égoïste et égocentrique, qu'elle se place dans une position de Mère-la-Morale alors qu'elle passe son temps à jouer avec la vie des gens, ou à bafouer leur intimité, c'est un constat aussi objectif que faire se peut. On peut trouver ce genre d'archétypes sympathiques, c'est un choix personnel (curieux, mais personnel quand même), mais on est également en droit d'avoir envie de les gifler toutes les deux secondes.Perso, j'aurais une amie comme ça, je l'aurais déjà blacklistée depuis longtemps. Chloë, n'en parlons même pas.

Pareillement, l'écriture. Je trouve ça limite touchant qu'un mec sur Gameblog s'étonne encore de mon "arrogance", ça rappelle de bon souvenirs (allez, tiens, hop, j'en profite. Rien du côté d'Allociné, mais heureusement, il y a Sens Critique ! https://www.senscrit...Liehd/critiquesOu mieux encore ! Mon blog ! Avec, entre autres, ce magnifique article sur Final Fantasy XV, dans lequel je me fappe ouvertement ! http://www.gameblog....l-fantasy-xv-paCliquez ! Cliquez ! Envoyez vos likes !), mais enfin... l'intrigue de LiS ne tient que parce que les personnages font constamment des mauvais choix, et ne sont pas fichus de comprendre ce que le joueur sait depuis le commencement (ou pas loin). Non, une oeuvre où le lecteur-spectateur-joueur est sans arrêt en avance sur les personnages n'est pas une oeuvre bien écrite. Deviner qui est le coupable dès le commencement d'une aventure de dix heures, par exemple, ce n'est pas admissible. Parce qu'après, on passe juste son temps à attendre que les protagonistes percutent en éliminant l'un après l'autre tous les faux suspects que le jeu nous propose là encore sans aucune finesse (sérieusement, qui a cru que le gosse de riche était responsable ? Ou l'agent de sécurité ? Ou le junkie ?) et dans le cas présent, c'est looooooong, mais looooooonnng... de la même façon, le fait qu'ils ne sachent pas interagir convenablement avec les adultes allonge encore artificiellement un récit qui, sans ça, aurait été bouclé en moitié moins de temps (minimum). Et ne parlons pas de leur manque d'intelligence, tout aussi artificiel, qui permet là encore d'étirer ce qui ne devrait pas l'être. Exemple : la première scène dans les toilettes. Max y assiste, Max sauve Chloé, Max informe le principal, Max n'est pas crue. On se traîne les conséquences de ça pendant quatre épisodes. C'est ballot. Non parce que c'est pas comme si Max pouvait, je sais pas, moi, REMONTER LE TEMPS, et si elle ne possédait pas un, haaa, c'est quoi, le terme, déjà ? Ah oui. UN P*TAIN D'APPAREIL PHOTO (qu'elle passe tout le reste de son temps à utiliser sans arrêt). Un petit cliché de l'agression en utilisant le reflet dans le miroir et paf, c'était plié, on pouvait passer directement à la fin du chapitre 4.

Ben non, désolé, peut-être que c'est arrogant, j'en sais rien mais oui, je l'écris noir sur blanc, ce n'est pas du bon boulot d'écriture. Ce n'est pas non plus d'un niveau catastrophique, mais c'est très amateur.

Les références geeks participent de cette impression, d'ailleurs. Bien amené, ça peut être rigolo, ça peut créer une connivence avec le public. Mais balancé comme ça à la catapulte, ça produit l'effet complètement inverse (et oui, Fache, je plussoie, la référence aux Créatures de l'Esprit, dans le genre placement de produit, c'est d'une tristesse... heureusement que j'avais vu la bande-annonce de l'épisode pour me préparer psychologiquement). Alors qu'à l'opposé, on a un Deadly Premonition qui fait la même chose durant les phases en voiture, de manière encore plus outrancières et pourtant, ça passe crème, parce que les références sont intelligentes et parce qu'elles sont intégrées intelligemment.

Là, on a juste un mash-up entre Donnie Darko (la catastrophe à éviter mais qu'on provoque, la nécessité du sacrifice final, les thématiques lourdes, les personnages ambigus) et l'Effet Papillon (la gestion tragique du cause-à-effet), sans que LiS n'apporte rien aux deux oeuvres qu'il copie ouvertement. Au contraire, il les appauvrit et les infantilise en leur ôtant toute subtilité, toute intensité, et en se réfugiant sans cesse derrière des archétypes de crainte d'être trop ambitieux.

Bref, en conclusion de tout ça, j'ai comme une furieuse envie de crier... Oniiiiiii-Chan Yameteeeeeeee !
(désolé, c'était trop tentant :wub:)

Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
coucou !

//

Sous entendre que j'ai écrit ce post juste pour aller à contre courant de l'avis populaire, c'est insultant, si. De la même manière que "minable".

"lécher ouvertement le scrotum", ça s'utilise pas juste pour dire que qqn est d'accord :3

Oui, fouiller chez les autres c'est mal. Pas au point de rendre le jeu nul juste avec ça, mais j'ai jamais vu personne en parler pour ce jeu, donc j'ai décidé de le faire, pcq c'est un point qui m'a marqué. Autant je peut concevoir qu'on s'en foute complètement, autant justifier ça par "c'est un jeu", ça m'intéresse pas vraiment. De même que le "Pour faire copain-copain avec des gens y'a la vraie vie sinon..".
Le but de LiS est quand même de mettre en avant les relations entre personnages. Tout tourne autour de la relation avec chloé. La plupart des choix sont pensés pour affecter la vie et l'avis d'autres personnages. Donc dire que la "fouille" est justifiée pcq c'est un jeu est un peu gros. Surtout que dans l'épisode 1 max se prend une remarque quand elle trouve le test de grossesse chez je-sais-plus-qui, donc les dev en étaient un peu conscients.
Il y a clairement un fossé entre ce qui est attendu du joueur et ce que le perso devrait normalement faire, et le "quizz" pour empecher l'autre de se suicider est un peu le point culminant de cette méthode, parce que ce que ça dit c'est "regarde je te prouve que tu compte pour moi pcq j'ai fouillé dans tes affaires".
Oui c'est un jeu, mais c'est surtout la manière la plus facile de faire ça, et c'était leur boulot de trouver des trucs-à-faire-avec-une-manette valables.

C'est aussi marrant de parler du "point & click", pcq un des grands classique du genre est d'accéder à un objet en détournant l'attention de son propriétaire / garde, justement. On y a même droit dans LiS avec les clés de Frank. Mais je connais peu de jeux d'aventure où la fouille est pas justifiée par une enquete et ou obtenir des objets appartenant à qqn d'autre est pas considéré comme du vol. Les personnages ont en général une justification pour leur action, ou sont présentés comme des gens capable de comettre ce genre d'actes (que ce soit un esprit légèrement criminel ou juste de l'espièglerie). Ce que LiS ne fait absolument pas, en tout cas pas dans ses premiers épisodes où le joueur est censé fouiller les chambres des autres étudiant dans le seul but d'en apprendre plus sur les personnages, sans que le scénario ne le justifie.

Sinon y'a marqué critique tout en haut, c'est le premier mot, donc que je parle de mon ressenti ou que les gens donnent leur avis, ça sera toujours subjectif. On est pas là pour faire un test et conseiller les gens. (même si j'avoue que je cherche toujours en quoi dire que le fait de parler de choix est paradoxal quand on peut remonter le temps et choisir autre chose est subjectif)
Chrisleroux
Signaler
Chrisleroux
Merci beaucoup.

Je me suis reco sur GB juste pour ça. C'est triste.

Le :facepalm: est toujours de rigueur ?

Son cousin le :wallbash: aussi ?

Allez des poutous. :wub:


*c'était un comm' inutile mais c'était surtout histoire de faire un coucou*
OniChan67
Signaler
OniChan67
C'est moi l'idiot? En tout cas je n'ai insulté personne, moi.

J'respecte les avis contraires mais vos arguments (je parle surtout de LGAMC") sont franchement tirés par les cheveux:
Fouiller chez les autres c'est mal? Ouais enfin c'est un jeu quoi...j'vais pas passer mon temps à cliquer sur suivant .. et tout le monde n'a pas l'âme d'une assistante sociale. Y'a bien "point" dans "point 'n click", non?
Un minimum de gameplay quoi, sinon à quoi bon avoir une manette en main?
Pour faire copain-copain avec des gens y'a la vraie vie sinon..

Les personnages ne sont pas attachants? Totalement subjectif. Pour moi ils le sont.

Je suis partisan du "bon parler" français mais là il abuse juste pour se mettre en valeur et ça en devient risible voire pathétique.
"putassière, achoppement, inanité ...." ouah je sens que ses critiques sur allociné doivent valoir le détour.

Moi quand je lis ça:
"l'autre étant que les scénaristes ne savent pas écrire du tout" j'ai les poils qui s'hérissent car on peut ne pas apprécier mais ça c'est juste de l'arrogance gratuite détestable.

"*C'est aussi plutôt drole de pouvoir penser qu'avec "Le Gamer aux Mains Carrees" on se soutient aveuglément."
Je n'ai jamais écrit ça.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
@Onichan67 :

Je voulais te répondre, ce qui m'a obligé à taper ton pseudo.
Et en tapant ton pseudo, je me suis rendu compte que celui-ci était déjà une réponse en soi.
:)
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
Ouaiiiiis, mon tout premier idiot du à la home* ! Pour la peine je garde le commentaire*, mais si jamais y'en a autres qui sont pas d'accord avec moi, merci d'argumenter, parce que les "c'est nul pcq tu fais ça juste pour contredire les gens et en plus vous parlez français" ça passera plus. Surtout que ça part du principe que je dis beaucoup de mal du jeu alors que même pas vraiment ?

Bon par contre, j'avoue que c'est tardif, et j'en suis vraiment désolé, mais comme je l'ai dit à la fin, j'avais ça qui trainait depuis un moment, du coup je l'ai posté en le revoyant que légèrement.

*C'est aussi plutôt drole de pouvoir penser qu'avec "Le Gamer aux Mains Carrees" on se soutient aveuglément. (mais bon, j'imagine que ça doit être dur de concevoir qu'on puisse respecter des avis contraires aux siens aussi ^^)
OniChan67
Signaler
OniChan67
Un de plus qui se croit intéressant en bavant (plus que tardivement) sur un jeu plébiscité par les joueurs...un grand classique d'internet.
Mais le pire dans tout ça c'est le commentaire (inter)minable de "Le Gamer aux Mains Carrees" qui en plus de lécher ouvertement le scrotum de l'auteur de l'article, renchérit sur la critique avec des arguments subjectifs totalement bidons rédigés avec un vocabulaire arrogant inutile et "in-su-ppor-table".
"Aaaah dire du mal d'un jeu que tout le monde aime....c'est trop booonnn" (bruit de fap fap).
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
@Liehd : bien résumé. J'pense que pour l'écriture c'est un peu des deux :/
Et ouais les références c'est clairement ce qui m'a le plus tué dans le jeu, même si ils font pas pires que dans l'épisode un, où max dit que les créatures de l'esprit est son film préféré. ça m'a complètement sorti du jeu.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

Une chose qui m'a gêné, dans l'écriture, tient au fait qu'on veut nous convaincre que ces personnages sont majeurs alors qu'ils se comportent (et sont traités) comme des mômes de 16-17 ans, avec tout ce que ça implique de crispations (ce qui permet de rester paresseux en matière de rebondissements). J'imagine que c'était leur âge d'origine, mais que certaines thématiques un peu dures ont contraint l'éditeur à mentir sur ce point pour ne pas se retrouver avec les ligues de vertu sur le paletot (ou en tout cas est-ce l'explication la plus satisfaisante que j'ai pu trouver, l'autre étant que les scénaristes ne savent pas écrire du tout).

Autre point d'achoppement : les références geekesques forcées. C'était déjà le gros point faible de Stranger Things, mais alors dans Life is Strange, ça prend une dimension encore plus putassière, c'est amené avec la subtilité d'un tractopelle sauvage au grand galop, si bien que c'est in-su-ppor-table.

Pour en revenir à ton article, très pertinent, j'ai trouvé étrange qu'un jeu sur les choix fasse finalement si peu de cas de ceux-ci. Dans un univers où on peut effacer nos actes à l'envi, quelle importance ces choix (pourtant revendiqués comme étant au coeur de l'expérience) ont-ils vraiment, sur le plan symbolique ? Les seuls passages où j'ai plongé sont justement ceux où les pouvoirs de Max sont en berne. Dans ces derniers, il y a une tension narrative, on touche du doigt une ébauche de réussite... mais c'est si rare qu'on oublie vite, noyé qu'on est sous une masse de dialogues insipides et d'embranchements qui n'en sont pas véritablement. Un jeu sur les choix dans lequel les choix n'ont pas d'intérêt, parce que rebidouillables à l'envi, voilà qui est... contre-productif, au mieux. Alors que le propre d'un choix, justement, est de ne pas être réversible. C'est la morale que ce jeu essaie d'enseigner, je pense, à sa manière, mais il le fait très mal, de façon bien trop délayée.

Si on ajoute à ça que l'histoire policière n'est pas très bonne, que les personnages ne sont pas très attachants et qu'à trop vouloir proposer de variations ou d'interactions, la narration se dilue dans sa propre inanité, on n'est pas surpris de découvrir que c'est quand on n'a plus ces choix indigents à faire, dans le dernier chapitre, que le propos effleure enfin timidement du doigt quelque chose. Trop tard, et pas de manière assez approfondie. Mais c'est hélas, avec la bande son, tout ce que j'ai trouvé à sauver.

 

Car finalement, ce qui rend Life is Strange difficilement pardonnable malgré sa bonne volonté, c'est qu'il n'est qu'un gros rip-off de l'Effet Papillon (lequel, sans être le film du siècle, réussit assez brillamment tout ce que le jeu loupe lamentablement).

Cthulhu
Signaler
Cthulhu
a oui c'est vrai qu'elle a tenté un coup de faire arrêter le tueur avant la mort de Chloé dans les toilettes, maiiiis ça a foiré au final :/ (et oui le coup des vases communicants pour les conséquence au bout d'un moment c'est un peu too much as fuck)
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
@Mangouste : C'est marrant Until Dawn m'a fait l'effet inverse, les choix ont techniquement plus de conséquences, oui, mais je trouve que les telltales s'adaptent mieux (pas forcément pour ça que je les aime non plus). Until Dawn me donne l'impression d'être un peu random et que les choix se résument à des piles ou face coup de bol, à quelques exceptions près.

@Cthulhu : bah, y'a un demi épisode entier consacré à dire que tu peux pas juste empecher un malheur dans le passé, que le futur s'équilibre avec ça etc. Donc même après avoir découvert le tueur, elle prend pas la peine de l'arreter avant qu'il tue qqn pcq ça aura d'autres conséquences. (même si j'aime vraiment pas c'te trope surnaturelle du futur qui fait arriver d'autres trucs pour équilibrer... qu'une mort soit inévitable ok, mais le coup de chloé qui devient handicapée pcq son père a survécu c'était débile).
Mangouste
Signaler
Mangouste

Perso, j'ai apprécié le jeu et ne me suis pas posé autant de questions que vous. :P

 

Apprécié au point que j'aimerais en voir une suite (avec les mêmes personnages), mais bon, ça risque difficilement d'être possible. :/

 

Sinon, dans le même genre de jeu, j'ai bien aimé aussi Until Dawn. Il n'est pas parfait mais au moins, contrairement aux jeux Telltale par exemple, on a l'impression que nos choix servent à quelque-chose. -_-

Cthulhu
Signaler
Cthulhu
En même temps c est pas dur de se rendre compte que pendant tout le jeu, l’égoïsme de Max provoque plus de mal que de bien. Par contre je me demande ce qui se serait passé si elle avait jamais eu le cauchemard de la tornade. Ou sinon elle sait qu'elle peu rewind jusqu'a sa jeune adolescence, mais à aucun moment elle pense essayer de revenir a arcadia Bay avant que le tueur en série commence son premier meurtre ? (a penser que Rachel est la 1ère victime, )

Oh sinon j'ai aussi sacrifié Chloé, sur ma partie elle a passé son temps a être en conflit avec Max c'était lourd, au boud d'un moment quand t'est dans une panade pareille tu laisse ton ego de coté non ? O_o
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
C'est que ça marche o/
ferio
Signaler
ferio
Pas encore joué à ce jeu, mais en lisant ton texte ça me donne plus l'impression d'avoir économisé du temps à ne pas l'avoir fait :P
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
Ouais mais les gens d'arcadia bay sont pas forcément mieux :D
Estebanito
Signaler
Estebanito
Perso j'ai laisser crever Chloé sans aucune hésitation, je trouve sa personnalité insupportable du coup la fin où Arcadia est sauvée et où elle est meurt est juste parfaite à mes yeux.
gofoot
Signaler
gofoot
j'ai adorer ce jeu,unesuiteVITTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTE
Bloody Seb
Signaler
Bloody Seb
La Home. Attends toi à voir tous les fanatiques du jeu venir défendre Max.

I accidentally Fachewa

Par Fachewachewa Blog créé le 09/04/11 Mis à jour le 13/10/17 à 17h20

A storm is coming... --_o

Ajouter aux favoris

Édito

Si le header est moche, c'est tout simplement pcq ça fait 2 ans que gameblog est pas foutu de corriger ses bugs et qu'ils acceptent qu'une image de chaque type (et toutes les autres renvoient à la première uploadée) et qu'à priori on a droit qu'aux .png, .jpg et .gif.
Du coup le seul moyen de mettre à jour le header était de le passer en .gif. Merci à gameblog et son absence d'équipe technique.


Krystawards 2012 du Meilleur râleur

pour "Et sinon, vous savez qu'il existe des jeux indés, ou bien ?"

Archives

Favoris