Le Blog de Fabien

Par Fabien25 Blog créé le 23/02/14 Mis à jour le 13/03/14 à 11h32

25 ans de jeux vidéos dans les pattes, esprit critique, je reviendrais ici sur mes souvenirs de gamer, sur le marché du jeux vidéo aujourd'hui.

Ajouter aux favoris
  
Signaler
(Jeu vidéo)

Je profite de la sortie de Titanfall pour évoquer avec vous le décalage et le côté has been de la presse française vis à vis d'un jeu tourné vers le multi et son gameplay, enterrant toute la concurrence à bout de souffle depuis des années.

1ère erreur : Parler d'un mode campagne dans un jeu multi : 

La principale erreur commise par les rédacteurs est de parler d'un mode campagne pauvre,  aussi bête que de parler d'un  mode multijoueur de The Last of Us, le bloquant à 3 étoiles voir 12/20 car en 2014, incapable de proposer un mode multi digne de ce nom.

Depuis le départ, TF est présenté comme un jeu multi, bizarrement, la presse internationale le prend pour ce qu'il est,  en France, si on prend, GB, GK, Jv.com, le test se plaint du mode solo. Mais qui autour  de nous jouant à TF, parle du mode solo, s'intéresse au mode solo, qui, joue à COD pour sa campagne, personne, à part les tests de jeux vidéo,  modèle obsolète symbolisé par ce TF.

2ème erreur : L'inexpérience du  multi des journalistes : 

Si on prend la vidéo de Tiger, on se rend compte qu'il a testé le jeu en se baladant seul sur les maps, qui en 2014, après une décennie de jeus multis, se connecte seul dans une partie pour faire des frags ? Quand on teste un solo, on se met dans l'ambiance, pourquoi en serait-il différent pour un jeu multi ? La moindre des choses pour comprendre les subtilités, pour appréhender la map, est de se connecter à 4 minimum et de jouer "collectif", de comprendre les mécanismes de jeu, élaborer des stratégies, Tiger entre nous, ne sait véritablement pas jouer à un FPS multijoueur, il se contente d'avancer, de croiser des ennemis et de tirer. 

Quelle expérience de jeu peut on sortir en jouant ainsi ? aucune...

3ème erreur : Tester un jeu multi comme un jeu solo : 

Ce qui désarçonne le plus un joueur est sans aucun doute la lecture d'un test d'un jeu multi par un testeur habitué à jouer seul sans contrainte à son petit mode solo bouclé en  7 à 15h pour mettre une note. Quand un jeu se teste sur le gameplay, le team play, le role playing, Tiger et consorts sont complètement largués.

Pour un vrai test qui intéresse les joueurs et pas Josette qui cherche un jeu pour son petit fils, on tourne logiquement ici 

""Pas question ici de toucher au vital (santé de votre personnage) de vos avatars, les duels ne se jouent pas sur la base exclusive du « Premier vu, premier tombé », la dynamique du titre de Respawn impressionne d'autant que tous les déplacements sont réalisables de manière fluide et optimale. Hitbox et hitdetection parfaites. Au niveau de son gamedesign, Titanfall est là où on l'attend. Pirater une tourelle, s'accrocher au dos d'un Titan, le laisser vaquer à ses occupations en lui sommant de patrouiller sur la map, switcher d'armes en un clin d'oeil ou encore passer en mode furtif sous le radar en utilisant le cloak de sa combinaison sont autant de gestes et de prouesses que l'on peut réaliser sans difficulté. Plus qu'une simple contextualisation du concept de faciliter les frags des joueurs adverses, Titanfall donne la possibilité de le faire de multiples façons. C'est là une idée de gameplay qui donne un ressort inattendu au jeu d'EA. Basé sur des mécaniques avisées, Titanfall reprend en outre l'impression des commandes de beaucoup de FPS consoles dont celles du célèbre Call of Duty. Manette en main, un joueur Xbox ne sera jamais perdu sur le titre, le plaisir est immédiat et est proportionnel à l'euphorie que l'on peut ressentir dans la liberté d’interaction que le jeu propose au niveau des courses sur les cartes du jeu. Au niveau du gameplay c'est un sans faute."

 

J'ai voulu mettre un paragraphe du test de Tiger pour comparer, mais j'en ai pas trouvé, c'est dire à quel point la presse généraliste est incapable de produire un test convenable d'un jeu multi...

Vous l'aurez compris, pour moi la presse vidéoludique française est ringarde, la sortie de TF montre le retard pour ceux qui testent un jeu multi sur son solo, proposer des streams d'un rédacteur ne savant pas jouer à un FPS nerveux et également une erreur impardonable.

PS : sachez que mes droits à poster ont été supprimés par un modo pour avoir dit que le rédacteur n'avait pas joué au jeu, pourtant la vidéo live prouve que j'avais raison...

 

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Titanfall
Plateformes : 
Xbox One
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

  
Signaler
(Jeu vidéo)

 

 

Je remets ici une vidéo qui a pas mal circulé toujours dans l'idée d'en finir avec le débat inutile autour de la résolution des jeux, et rien de mieux que de revoir cette vidéo pour s'en convaincre.

Le vocabulaire change radicalement avec ce qu'on peut lire sur les forums, et l'auteur fait le boulot des journalistes vidéoludiques trop occupés certainement à manger des pizzas (oui je vois pas vraiment d'autre raison).

 

 

Retrouvez sa page Youtube

 On comprend ainsi qu'il ne s'agit pas d'une question de puissance mais de choix, franchement, je pourrais développer un pavé, mais la vidéo est tellement bien foutue, que j'abandonne et m'incline :)

Et si vous n'êtes pas d'accord, c'est qu'on vous aura définitivement perdu, mais est-ce un mal ?

Voir aussi

Jeux : 
Call of Duty : Ghosts
Plateformes : 
PS4
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

  
Signaler
(Jeu vidéo)

 

Avec la sortie de la PS4 et la One, nous avons eu une vague de news évoquant les performances graphiques, laissant à penser que seule la technique comptait pour l'achat d'un jeu et même de l'hardware.

La PS4 boxe clairement la One sur les jeux multiplateformes depuis novembre,  et en fait son principal argument avec son prix. 

La One est ainsi balayée de news en news, avec des chiffres implaccables, la One est nulle. 

Bizarrement, il existe des exemples contraire qui ne sont pour le coup jamais repris par les sites d'actualité.

Nous avons eu droit à de nombreuses news sur la résolution de Titanfall. Logiquement, des torrents de haine ont été versés sur la One, console ridicule en terme de puissance incapable de faire tourner un jeu multi en 1080p/60fps.

Dans le même temps, nous avons eu des news mettant en valeur la puissance de Killzone, et surtout le fait qu'il tournait bien en 1080p/30fps et en 60fps pour le multi.

Jusqu'ici, tout le monde est d'accord pour dire que la PS4 enterre la One en terme de puissance, les news vont dans ce sens, aucune raison de douter. 

Mais, toutes les infos circulent-t-elles de la même manière ? Ainsi si vous tapez Killzone sur GB, vous aurez cette impression de puissance, de démo technique, si vous taper Titanfall, l'impression est tout autre.

Or, le multi de Killzone tourne à peine en 720p/60fps, contre 900p/60fps pour Titanfall, cette info est complètement passée à la trappe, ce qui changerait radicalement la vision des deux titres pour n'importe quel consommateur averti. Encore mieux, la résolution de KZ serait 960x1080, en dessous de 720p, tout d'un coup la licence phare en prend un coup.

Le Lien 

On se souvient alors immédiatement des commentaires des internautes sur la faible résolution de la bêta, TF était ridicule pour 2014...et pourtant, à la lecture de ce lien, on se rend compte qu'un jeu vitrine de la PS4 n'arrive pas à atteindre le 720p.

Si on interroge les mêmes qui se moquent des résolutions de TF et qui jouent à KZ, combiens arrêteraient de jouer en apprenant que leur jeu ne tourne même pas en 720p; certainement aucun, et ils auraient bien raison.

Cet exemple montre la bêtise de vouloir comparer des jeux sur leur résolution et parler de meilleur confort de jeu selon que le jeu soit en 720p ou 1080p.

 

Autre comparaison passée à la trappe, le jeu Thief, la One se mange la misère depuis sa sortie à chaque sortie multiplaforme, on a le droit à la comparaison sur GB.

Le joueur a donc tout intérêt à se procurer une PS4 s'il veut jouer à ce jeu d'infiltration. Or, encore une fois, une news passe à la trappe, Thief serait supérieur sur One.

 

Pourtant, les joueurs PS4 et One prendront le même plaisir à évoluer dans le jeu sur les deux consoles, mais tout laisse à penser que chez Sony, les joueurs auront fait le meilleur choix.

On arrive peut être à la fin des comparaisons de ce début de gen, on pourra juste regretter le manque d'équité entre les deux plateformes sur les informations données aux joueurs.

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Thief, Killzone : Shadow Fall
Plateformes : 
Xbox One, PS4
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
(Jeu vidéo)

Moment de poésie en cette soirée, le dimanche soir est toujours particulier, reprendre l'école, le boulot, je vous propose de vous amuser un peu sur cette guerre que se livrent les fans des deux consoles.

Voici un florilège de commentaires tous plus drôles et affligeants les uns que les autres, ça vient d'un site concurrent, mais ça ne fait tellement pas honneur qu'on peut les reprendre et s'en amuser  : 

Une news sur la mise à jour en mars de la One : 

Dès le départ, on a le droit à : 

  • Jean-Tentacool 
  • PS4 :ok:

Réponse du même niveau en face : 

  • rockenfield3600 
  • la playstation cest pour les ados fan de truc japonais :noel:

Réponse direct du camp adverse : 

  • sayan2013 
  • La xbox c est pour les beaufs amerloques goinfrés aux multis pour beubeu

Y a le mec qui se sent toujours au dessus de la mêlée sur de son fait : 

  • VSHOOTER 
  • Franchement quand vous parlez de la quantité de jeux sur PS4, les pro M faut arreter de dire de la merde... J'avais la ps3 et 360 et j'ai choisi de migrer sur ps4 et j'en suis + que satisfait. (Bon déjà tout ce qui est twitch etc c'était déjà acquis sur ps4 donc par rapport à la news rien de bandant dans cette maj pour one) 

    Niveau jeu, la ps4 c'est vraiment le top grace aux jeux offert tous les mois qui sont plutot bon faut dire. 

    Avec déjà Dont Starve, Dc universe online, la béta actuellement de FF XIV Realm Reborn, Warframe, War Thunder, Resogun (+ un ou deux autres jeux offerts que je n'ai meme pas télécharger) que j'ai dl gratuitement sans compter que je possède déjà COD GHOST BF4 FIFA 14 et Killzone SF ben je peux dire que j'ai largement de quoi faire et cette liste de jeu va s'allonger sans meme que j'ai besoin de dépenser de l'argent... 

    Tandis que sur one mes potes tournent avec 2, 3 voir 4 jeux max alors que j'en ai 11 de qualités à ma disposition en ayant payé le meme nombre de jeux qu'eux. Et qu'on ne me parle pas des jeux en Free to play sur one qui sont juste des blagues. 

    Donc oui vous avez le droit d aimer votre one mais arretez de dire de la merde sur la ps4 niveau quantité de jeux et avantage à ce niveau, ce ne meme pas comparable. 

    Mais vous allez avoir Titan fall c'est déjà ça :D

Le hors catégorie : 

  • dragonfun 
  • Jonnygage:Tu bave sur ta PS4 sans aucun jeu ,avec des graphisme pourris digne de l amiga cd 32 et en plus il faut payer la console et le online . Il serait plus interessant d acheter des sac poubelle :rire: Tu dois vraiment t emmerder avec ta pschiotte .Quoique avec la manette PS4 tu dois t amuser a te la mettre bien profond dans ton cul

Le mec que personne n'écoute : 

 

  • malinos2 
  • ces juste un topic pour informer d'une mise a jour alort arêter avec votre guerre des consoles débiles :nonnon: 

Le mec qui raconte sa vie dont tout le monde se fout : 

  • Mopati 
  • Le 11 mars ? C'est mon anniversaire ! :cute:

 

Le mec qui joue sur PC et vient taper l'inscrute : 

  • InfinityFire365 
  • Le PC est plus puissant que les consoles Next-Gen. Vive Steam ! :oui:

On se moque souvent des supporters de football, mais le jeu vidéo a aussi une image catastrophique à cause de ces commentaires débiles, on peut aussi s'en amuser, à vous de choisir.

 

 


  •  

  •  

Voir aussi

Plateformes : 
Xbox One, PS4
Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
(BD-Manga-Comics)

Avec la sortie du nouvel anime, j'ai décidé de vous parler de mon Shonen préféré, Hunter X Hunter.

Je ne vais pas revenir sur l'histoire que tout le monde connaît mais sur les raisons de son succès et surtout pourquoi je le place en tête.

HxH remporte tous mes suffrages par son backgroung, son scénario, et sa manière d'aborder le combat. 

Gon, Killua, Kurapika et Leolio sont les quatre protagonnistes de la série, c'est la principale force, quatre caractères différents, un parcours atypique et surtout un background dantesque comme on en voit que trop rarement dans les Shonen, je rajouterais Hisoka qui joue un rôle déterminant dans la progression de Gon. Yoshihiro Togashi a su s'inspirer de Yû Yû Hakusho pour faire encore plus fort.

Si la série est aussi populaire, c'est cette force à transcender le genre et à faire différent. On a tous regardé Dragon Ball, en gros, Sangoku s'entraîne et bat le méchant, ce schéma n'existe pas dans HxH, on a bien la progression mais Gon et Killua sont bien loin du niveau des meilleurs hunters, et risquent plusieurs fois dans le manga de se faire tuer notamment par la brigade fantôme.

 

Gon est le héros parfait, il recherche son père qui ne lui fera aucun cadeau dans sa quête, acceptant tous les défis à relever, se liant d'amitié fraternel avec Killua, frôlant la mort par bêtise, il est le héros qu'on adore suivre, sans trop spoiler, il est surtout un héros entre la vie et la mort depuis maintenant plus de deux ans avec une fin d'arc dont seul Togashi sait le faire, si vous n'avez pas encore lu le manga, jetez vous dessus, jamais vu une scène d'un Shonen aussi puissante, mais en même temps, philosohique, fragile, incohérente, magistrale, bref, vous pouvez rajouter tous les qualificatifs que vous voulez :)

L'autre grande force du manga est ses personnages, jamais on a vu de tels personnages secondaires avec une histoire aussi profonde et intéressante, Killua est certainement la meilleure création mangaka. 

Assassin, il a été éduqué dans la souffrance, la violence, la haine, la torture dans sa famille, pour en faire un être sans émotion, différent, il va se détâcher de cette emprise pour suivre Gon dans ses aventures. La force de Killua est sa capacité d'analyse, Gon est irréfléchi, Kirua est posé, il sait prendre du recul, il a une froidreur absolu dans ses actes mais se veut aussi extrêmement attachant, pour moi, c'est le meilleur personnage de Shonen 

 

Kurapika est aussi un élément central et permet à Hunter X Hunter d'offrir son meilleur arc au manga, venger ses proches tués pour leurs yeux écarlates, la séquence de la vente aux enchères est exceptionnelle à bien des égards avec l'apparition de la Brigade fantôme, clan de voleurs de Hunters S quasi imbattable.  Kurapika va développer un nen uniquement pour les combattre, ce qui va donner un combat majestueux contre Ugovin, qui ne pourra rien faire malgré sa force surhumaine. Les chapitres sont d'une rare intensité, sentir que nos héros peuvent mourir à chaque instant procure une excitation sans précedent dans un Shonen.

 

L'autre "vedette" de la série est sans aucun doute Hisoka, pervers, narcissique, puissant, Togashi a travaillé ce personnage pour le rendre complètement ambigue aussi bien dans sa manière d'évoluer dans le manga mais aussi sur ses intentions à l'égard des protagonnistes principaux, ennemi, allié, il dégage un charisme incroyable. 

 

La scène de la prophétie avec Kururo et la brigade fantôme est hallucinante de puissance, l'amosphère qui se dégage des scènes en présence de Hisoka oscille entre malaise, frénésie et perversité, c'est un personnage magnifique.

 

HxH arrive à créer une hiérarchie des forces comme jamais dans un manga, l'arc de York Shin City permet de comprendre le fossé qui sépare Gon et Kirua de la Brigade Fantôme, l'arc des Ants permet de comprendre le fossé qui sépare Netero (boss des Hunters) au roi des insectes, ce respect traverse l'ensemble du manga. La naissance de la garde rapprochée du Roi avec l'entrée en action de Pitou et le sort réservé à Kaito est juste exceptionnelle, à voir absolument

 

Les moments forts du manga : 

En me basant sur les screens de la série, je vous propose un aperçu des moments forts de la série télévisée qui donne davantage de crédit à ce manga : 

 

 

  

Cette dernière image traduit toute l'intensité de la fin de l'arc des Ants.

Bref, vous l'aurez compris, je suis fan de ce manga, je ne peux vous conseiller de vous jeter sur les mangas parus chez Kana ou de voir la série télévisée diffusée depuis 2011.

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (19)

Signaler
(Jeu vidéo)

 

blogueur-ecrivain

Question un peu provocatrice je dois bien l'avouer mais c'est hélas un constat implaccable. Alors que la moyenne d'âge des joueurs est de 35 ans, on a toujours cette impression que nous grandissons, vieillissons mais que les jeux stagnent inlassablement dans la médiocrité scénaristique, incapable de proposer une aventure ambitieuse, un scénario un minimum construit, tout semble se baser sur "avance, tir et on t'expliquera pourquoi".

Le RPG :  Sauver le monde

image

Un héros orphelin,  un peu marginal, rebelle ou bien timide, se voit tout à coup, l'élu capable de détruire une armée de monstres,  des méchants sans scrupules qui profitent de la misère, et qui en plus doit délivrer la fille du roi gentil retenue en otage dans les griffes de l'instigateur machiavélique de toute cette trame qui doit mener bien entendu à la destruction du monde.

Allez, on doit être à 90% des scénarios de RPG japonais.

On peut prendre par exemple la série la plus connue Zelda, depuis 25 ans, on incarne le héros d'Hyrule qui doit sauver une princesse d'un méchant qui souhaite détruire le monde, ça n'empêche pas les joueurs de se ruer à chaque sortie alors qu'on sait exactement ce qu'il va se passer d'un bout à l'autre. 

 

Action/Aventure : Se venger

 

max_payne_title_wallpaper-HD

Ryse, Red Dead Redemption, Max Payne, Castelvania, Dishonored, God of War, je pourrais continuer la liste pendant un bon moment.

Pour faire simple, le héros doit se venger, il a perdu dans 95% des cas sa fiancé, sa femme, ses enfants, quoi de plus simple qu'en mettant en place la trame tournant autour d'un drame familial qui entraîne une vengeance, on traverse donc des niveaux en tuant tous les méchants qui nous ont fait du mal, entrecoupés de cinématiques qui reviennent dans le passé des bons moments vécus tous ensemble, aujourd'hui, tout n'est plus que sang et solitude...

Dans RDR, John Marston veut se venger de son ancien gang

Dans Assassin's Creed, Altair va se venger de la multinationale qui veut changer le monde

Dans Max Payne, Max va se venger des méchants qui ont tué sa femme et son fils.

Dans God Of War, Kratos va se venger des dieux qui l'ont poussé à tuer sa famille

Dans Dishonored, Corvo va se venger de ceux l'ayant accusé du meurtre de la dauphine dy royaume.

 

FPS : Tuer des terroristes qu'ils soient russes, "arabes", on s'en fiche.

 

Là, on fait encore plus simple, on va quand même pas mettre en place un scénario dans un jeu de tir à la première personne, des méchants très méchants, caricaturés avec le méchant qui a toujours une cicatrice parce qu'à l'heure des balles et guerre nucléaire, le méchant a toujours combattu au corps à corps et s'en est sorti.

Il serait idiot d'énumérer la longue liste utilisant ces ficelles, prenons juste le plus emblématique, Call of Duty Modern Warfare, des méchants du Moyen Orient veulent utiliser la bombe nucléaire pour tuer des gens, l'excuse est toute trouvée pour dégommer tout ce qui bouge, pour pas dire autre chose...

 

Les scénarios faussement ambitieux : 

Metal Gear, Bioschock, The Last of Us, Fahrenheit, Heavy Rain, combien de jeux étaient annoncés comme au dessus de la moyenne, mais comme on parle de jeux vidéo, on se retrouve avec un pétard mouillé ?

Le plus symptôme pour moi de l'escroquerie intellectuelle qu'on nous sert pour des jeux qui se veulent "recherchés" est sans aucun doute Heavy Rain. David Cage se veut à part, faire du jeu vidéo, une porte d'entrée vers le grand cinéma intéractif, il accouche de Heavy Rain en 2010 sur PS3. Quel intérêt de proposer un thriller intéractif si le scénario n'a aucun sens et que le véritable tueur en série est Scott Shelby, un enquêteur privé désoeuvré qu'on joue parmi les autres personnages. Pour justifier cette énormité, on va créer une enfance toute faite, alors qu'on mène l'enquête et qu'on a à faire à un tueur sordide, méticuleux, qui fait des origami, l'initiateur se veut être le gros détective tout dégueulasse. Si le scénario ne tient pas du tout c'est que David Cage ne doit rien laisser transparaître du personnage, on atteint la limite de l'exercice, puisque même seul, Scott Shelby fait comme s'il était un gentil détective, ça n'a aucun sens tout simplement.

Metal Gear est aussi ce qui se fait de plus bête en matière de pseudo jeu vidéo avec un scénario aux petits oignons, mais il fait tellement dans la surenchère et le cul cul la praline avec une morale pour enfant de 10 ans sur les méfaits de la guerre et le risque du nucléaire. Si on rajoute les incohérences engendrées par la sortie d'un nouveau MGS, on se retrouve avec un mix de tout ce qui fait le mauvais goût en matière de scénario vidéoludique.

Bioschock est également maître dans ce qui peut être le plus frustrant pour un joueur, pourtant il a toute les cartes en main avec un background exceptionnel, une ambiance unique.

Jack, rescapé d'un crash, on débarque dans le monde crée Rapture par Andrew Ryan, tout est magique, sauf, sauf, sauf, la voix d'Atlas. Et là tout s'écroule, car n'importe quel individu ayant passé un peu de temps à lire de bons romans, comprend très vite que notre personnage est manipulé à travers la découverte de Rapture, là encore, le jeu vidéo atteint ses limites, puisqu'on est obligé de "subir" alors qu'on a compris qu'on servait Atlas, extrêmement frustrant pour le joueur.

Les rares exceptions : 


Je vais commencer par la catégorie FPS et prendre Spec Ops The Line, on ne se retrouve pas en pleine guerre mais après, on parcourt alors les niveaux avec des personnages écoeurés des massacres, l'horreur des gaz chimiques, des tortures, l'expérience de jeu se veut unique dans le genre.

Alan Wake : 

Alors bien sûr, ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais le speech se veut vraiment atypique pour le secteur du jeu vidéo, pas besoin de broder, voici la trame : 

"Alan Wake est un auteur à succès de thriller policier. Mais, depuis deux ans, il souffre du syndrome de la page blanche. Sa femme Alice décide alors de l'emmener en vacances dans la paisible ville de Bright Falls afin, espère-t-elle, qu'il puisse retrouver l'inspiration et écrire un nouveau livre. Mais lorsque sa femme disparait, le dernier roman d'Alan, un livre d'horreur qu'il ne se souvient pas avoir écrit, prend vie et une force obscure (l'Ombre) prend possession de la population et de tout autre objet. Alan tente de retrouver sa femme et comprendre ce qui lui arrive. "

Sanitarium : Le plus marquant 


Se réveiller dans un asile de fou et chercher qui on est, ça tient en quelques mots et pourtant ce jeu sera marquant pour tous les joueurs justement grâce à ces lignes, une quête identitaire qui amène le joueur en plein cauchemar.

 

Vous l'aurez compris, les jeux vidéo n'ont pas évolué dans leur scénario selon moi depuis 30 ans; à presque 33 ans, aucun scénario me transporte véritablement, avec cette impression que les développeurs imaginent le joueur comme un ado de 14 ans qui n'a jamais été à l'école, ouvert de livre, était au cinéma, reprendre toujours les mêmes ficelles, le backgroung et le "Ouais c'est beau" suffiront à remporter tous les suffrages.

J'écris ces lignes en espérant me tromper et attends beaucoup des prochaines sorties, je me souviens avoir déliré sur la fin de Divinity II par exemple, ému comme un abruti sur le final de FFX, je suis quand même un minimum bon client, mais les graphismes sont loin d'être mon premier critère, peut être une erreur ?

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (18)

Signaler

 

 

Après une expérience similaire en 2010 sur Megadrive, Watermelon a décidé d'honorer la Super Nintendo, PROJET N alias Orpheus sera un jeu de rôle à l'ancienne, on pense déjà à FFVI ou Chrono Trigger, ça mérite d'être suivi de très près car on le rappelera jamais assez, la SNES est la meilleure console de  tout les temps.

  

Voir aussi

Plateformes : 
Super NES
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

  
Signaler

 

 

Kameo est sorti le 24 décembre 2005 et se veut une vraie  vitrine de la next gen, les mecs de Rare racheté par Microsoft, livrent un jeu d'action plateforme de grande envergure, on ne peut regretter qu'aucune suite  n'ait vu le jour par la suite. 

Pourquoi je le compare à Knack ? 

Parce qu'ils commencent tous les deux par la lettre K bien sûr, je pourrais m'arrêter là...

C'est deux jeux représentent pour moi ce que je ressens depuis novembre avec la sortie de la PS4 et la Xbox One, Kameo est un jeu réussi, Knack est un jeu raté, l'un laissait présager le meilleur à venir, l'autre, que la next gen est déjà à bout de souffle.

Une fois que je dis ça,....Kameo était une vitrine graphique, il empruntait tous les codes des jeux de action/plateforme mais en le faisant bien, s'inspirant de l'univers fantastique, les infatiguables trolls, sages, chevaliers, la recette marche toujours, les bases étaient solides. Le gameplay était intéressant puisqu'on pouvait se transformer de onze manières différentes sur des champs de bataille, on avait de la dimension, tout ce qui faisait next gen.

 

Knack est sorti avec la PS4, on attendait donc la même chose que Kameo, un jeu réalisé par le papa de la console, Mark Cerny, édité par Sony, on avait la même recette que la licence Microsoft, le résultat a été tout autre.

Le jeu se démarque par son manque d'originalité, un gameplay bancal, une technique en dessous des standards actuels, il marque pour moi le ressenti général que j'ai avec la One et la PS4, Kameo en mettait plein la tête et se voulait ultra prometteur pour la next gen, alors que Knack provoque l'effet inverse, le sentiment de tourner en rond, le manque de profondeur des jeux actuels, le sentiment de jeu sorti pas fini, ils sont pour moi deux marqueurs importants dans la petite histoire vidéoludique

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Kameo : Elements of Power (Xbox 360), Knack (PS4)
Plateformes : 
Xbox 360, PS4
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Fort McMoney est un jeu documentaire en temps réel, produit par Arte, l'Office national du Film et Toxa. Un petit bijou vidéoludique de David Dufresne l'auteur de l'excellent "Tarnac magasin général".

 

A l'heure, où les éditeurs nous prennent pour des vaches à lait à sortir des jeux tous plus semblables les uns que les autres, il est temps de mettre en avant une pépite qui connaît un succès croissant. 

Pas gagnant au départ, le jeu rassemble 350 000 joueurs dans cette ville, petite ville canadienne au coeur de l'industrie pétrolière.

Deux ans d'enquête, 60 jours de tournage,  cinq mois de montage, le jeu vous met aux commandes de la ville, à vous de mettre vos idées politiques et économiques en action. 

Le principe est très simple et assez binéaire, c'est ce qui fait son succès, que feriez vous entre faire couler l'argent à flot en exploitant les réserves pétrolières, ou éviter une catastrophe écologique, sociale. Dans le rôle décisionnaire, vous arpentez la ville à la rencontre des habitants, des acteurs économiques, environnementaux, vous décidez de les écouter ou de faire comme bon vous semble, le résultat est époustouflant puisque vos actes se traduiront dans le jeu avec des conséquences bénéfiques ou catastrophiques pour votre ville.

 


FORT MC MONEY :DEVENEZ MAIRE DE VOTRE VILLE par xav66_66

L'expérience est individuelle mais aussi collective, enquêter, prendre des décisions, trouver des incides permettront d'avancer dans le jeu et vos actes auront un impact sur l'ensemble de la communauté, autant dire que si vous décidez de faire de Fort Mc Money une ville ultra polluée pour une richesse sans limite, vous risquez de vous faire des ennemis.

Le point fort du jeu est son référendum, à chaque étape, la communauté se rassemble pour faire évoluer le jeu, à vous de convaincre l'auditoire ou non sur le chemin à prendre pour le projet de Fort Mc Money.

Projet éducatif, économique, social, c'est un excellent moyen de comprendre les enjeux autour de l'exploitation pétrolière, la seconde phase commence cette semaine, je vous conseille vivement de nous rejoindre, le monde du jeu vidéo a besoin de projets ambitieux et alternatifs qui proposent  un autre regard sur la pratique vidéoludique.  

 

 

 

 

Voir aussi

Plateformes : 
PC
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

  
Signaler

 

 

 

Thief s'appête à sortir dans nos contrées, quoi de mieux que de voir les premiers tests sur ce jeu, c'est un peu la disette sur console next gen alors je suis sûr que beaucoup d'entre vous pensent se l'offrir histoire de faire tourner son joujou : 

Pour Joystiq 4/5 : 

Le jeu se veut très immersif, les codes de la licence sont respectées : 

Lien du test 

Pour Edge : 7/10 :

Sur les mêmes bases sur Joytisq, le jeu se veut assez immersif, beaucoup de défauts entravent le plaisir de jouer, notamment le gameplay, le magazine met en doute le réel intérêt pour les possesseurs de consoles next gen 

Lien du test

La presse spécialisée est pour le moins partagée sur ce jeu, on l'avait vu en preview, on passait de pas terrible à assez bon, le jeu ne semble pas être une merveille mais un bon divertissement, un sous Dishonored ?

Metacritic

69% de moyenne, on peut pas parler d'un chef d'oeuvre, à faire en occasion...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Le Blog de Fabien

Édito

J'ai commencé avec Rush'n Attack sur NES, on peut donc dire que j'ai vu du pays, j'ai vécu la sortie de Zelda avec la cartouche en or, j'ai eu presque toutes les consoles, j'ai bavé devant la Neo Geo, j'ai halluciné devant Ridge Racer sur la PS1 en importe, j'ai acheté Bio Hazard en PAL pour y jouer en noir et blanc sur une télé de 36 cm, j'ai vraiment joué à "Shenmue".

 

 

J'ai pris de plein fouet l'avènement du jeu en ligne sur 360, j'y ai retrouvé mes sensations sur Unreal, CS.

 

 

Je suis déçu depuis quelques années sur la ressemblance entre tous le jeux, la scène indé se démarque davantage, les grosses productions se basant uniquement sur l'aspect graphique.

Archives

Favoris