Le Blog de FabFab75

Par FabFab75 Blog créé le 02/11/11 Mis à jour le 09/07/12 à 14h42

Un blog qui va faire dans l'original je sens : ma vie, les jeux vidéos, mon oeuvre, mon pouce en l'air et mon pouce en bas. Que du nouveau en somme. Une révolution que dis je : le Web 3.0.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Cinema

Signaler
Cinema

Les salles obscurs m'ont quelque peu occupé ces derniers temps mais pas forcement agréablement. Je ne vais pas vous faire un historique complet de mes aventures cinématographiques cela n'aurait que peu d'intérêt. Je vais donc me concentrer sur le dernier film que je suis allé voir : Les Infidèles.

 

Pour ce qui ne connaissance pas encore le dernier film de Jean "Oscar/Golden Globe mais pas César" Dujardin, le fil conducteur est le suivant : raconter des histoires d'infidélités. Le film se décompose donc en plusieurs histoires plus ou moins longues.

La qualité est très variable dans le film. Certaines histoires vont feront rires assurément d'autres sont plus fades si on part dans l'idée de rigoler tout le film. En effet, certaines séquences vont plus portées sur la dimension profonde de l'infidélité. Cet aspect est à la fois la force et la faiblesse du film. Si le côté humoristique est omniprésent, ces séquences plus profondes constituent des pauses pour mieux rire. Certains trouveront ces intermèdes longs d'autres jugeront que cela fait partie de la diversité du film. Chacun son idée de la chose.

Les acteurs jouent bien leur rôle dans l'ensemble. Le duo Dujardin - Lelouche, star du long métrage, est convainquant. Deux mentions spéciales : Guillaume Canet et Manu Payet. Je vous laisse découvrir pourquoi (no spoil).

Je vous recommande ce film pour vous détendre après une longue journée de travail notamment.

Note : 3/5

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Cinema

Le debut de l'année m'a vu aller au cinema afin de passer le temps en attendant la reprise. Devant le peu de films attractifs que je n'ai pas vu, je me suis rabattu sur La Delicatesse avec Audre Tautou sans forcement beaucoup d'entousiasme meme si les échos du livre sont bon.

C'est donc l'histoire de Nathalie qui reussit dans sa vie avec un bon travail, un mari fantastique et des projets pleins la tete. La mort de son mari va changer totalement sa vie et installer une grande parenthèse sentimentale et sociale.L'arrivée de Markus, un collegue suedois, et un evenement spécial vont l'entrainer sur une histoire à laquelle elle ne s'attendait plus.

Le film ne m'a pas laissé un grand souvenir. Alors certes, Audrey Tatou porte le film et confirme son talent. Mais la romance, le rythme ne sont pas extraordinaire. Par contre, l'acteur belge, François Damiens donne une touche d'humour sans négliger l'emotion.

Sans être le film de l'année, il vous permettra de meler humour et emotion. A conseiller mais seulement si vous n'en avez pas d'autres en vue ou bien si vous aimez les comédies françaises.

Note : 3/5

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Cinema

Un lundi soir, pas grand chose à faire et rien de prévu, me voila donc parti en direction du cinema pour voir un film que j'avais coché dans mon agenda, la bande annonce étant pas trop mauvaise : Immortals.

 

L'histoire suit la légende de Thésée qui va devoir lutter pour empecher les légions du roi d'Heraklion Hyperion de prendre le controle de la Grèce en libérant les Titans du Tartares. Je vous l'accorde le scénario n'est pas forcement novateurs. La proximité stylistique avec le 300 de Snyder est pour beaucoup dans mon envie de le voir.

Le film assume son coté nanard  du debut à la fin. Le style du film est plutot agréable. L'image est bonne et la mise en scène des combats est convainquante. La tonalité des dialogue donne un coté drole au film tellement c'est caricaturale dans les propos et le jeu des acteurs. A noter les rires dans la salle parfois (j'en ai fait partie). Coté histoire, la liberté prise avec la mythologie est assez grande mais on retrouve les grands passage de la vie de Thésée. 

Pour les cotés négatifs, les costumes sont tout simplement ridicules. Zeus et sa tribu devraient plutôt aller faire un tour du coté du Faubourg Saint Honoré pour avoir la classe. La palme du ridicule revient au casque d'Appollon. Un autre aspect troublant est l'absence de pouvoir divin, ou du moins leur rareté. Enfin, difficile de passer à coté du déluge d'hémoglobine tout au long du film ou bien des bizarreries du scénario (la bataille finale classique est symptomatique de ce défaut).

Pour conclure, je ne vous conseille pas trop ce film surtout avec ce qui a à l'affiche. Si toutefois vous y allez, prenez le au second degré et il ne deviendra pas si mauvais

 

Note : 2/5

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Cinema

Dans les salles obscures de cette semaine est apparu un film sur l'un des sport les plus méconnu de notre cher contrée : le baseball. La question que vous devez vous posez est surement : pourquoi avons nous droit à un film sur le baseball en France ?? Deux réponses : Brad Pitt et le succès de 'L'Enfer du Dimanche" (film sur le football US). 

 

Le film retrace la saison 2002 des Oakland A's, diminutif de Athletics, modeste équipe de la Major League Baseball (sorte de NBA pour le baseball). La saison 2001 fut un succès avec une place en finale de division face aux Yankees. Cela a entrainé les convoitises des grosses équipes de la ligue qui pillent les A's. Leur directeur, Billy Beane se voit donc contraint de chercher des solutions pour remplacer ses stars parties sous d'autres cieux attirées par les dollars. Il va rencontrer un économistes sorti de Yale, Peter Brand, qui va l"amener à repenser totalement le baseball en se basant sur les théories statistques. Il va entamer une véritable révolution du baseball.

 

Sur le papier, l'histoire a l'air interessante. La force du film est que même si vous ne connaissez rien à ce sport, vous êtes scotché par le sort de l'équipe. Le réalisateur arrive à nous faire aimer cette équipe et à vouloir son succès. On passe donc par différents états tout au long de la saison. Loin de nous saouler avec les mathématiques, le film nous fait partager la vie d'outsiders qui vont se transformer en poil à gratter de la ligue. 


Les acteurs sont assez convainquants. Brad Pitt endosse à merveille le role de general manager de son équipe. Il nous fait partager ses convictions et ses doutes. Le role de Peter Brand est tenu par Jonah Hill qui se fond à merveille dans le petit economiste de Yale timide qui débarque dans un monde à part où les statistiques sont predominantes mais non exploitées. 


J'ai vraiment été emballé par ce film. Amateur de baseball (on doit être quatre en France), j'ai adoré voir les coulisses de l'organisation d'une franchise (le passage des transferts bien que court est un grand moment même si un peu inhumanisé). Le film plaira au plus grand nombre et ne vous arretez pas au sport.


Note : 4/5 (je connaissais deja la fin ;) )

 

 



 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Un edito de blog est une experience interessante dans le sens ou c'est une totale découverte, un depart pour une aventure dont on connait le debut mais surement pas la fin. Ce dernier est donc censé ouvrir les perspectives sur la tonalité du contenu afin de donner envie aux lecteurs de suivre la vie de cet oeuvre numérique personnel. C'est alors que le rédacteur se trouve devant son écran et sa page Word à se demander comment il va bien pouvoir se rendre interessant pour attirer les lecteurs. Ce prémbule est donc le premier casse tete à franchir. Je décide donc de m'en affranchir et de vous laisser savourer ou non les futurs pages de ce blog. Après tout n'écrivons pas en premier lieu pour nous exprimer et non pour plaire au plus grand nombre.

Si vous etes arrivés jusqu'à cette ligne sans changer de page, je vous en félicite (je ne sais meme pas si j'aurais pu y arriver moi même) et je vous souhaite une bonne lecteur "celestocosmique" dixit un certain Julien C. d'un certain Gameblog.

@+

 

Fab 

Archives

Favoris