Le Blog de FabFab75

Par FabFab75 Blog créé le 02/11/11 Mis à jour le 09/07/12 à 14h42

Un blog qui va faire dans l'original je sens : ma vie, les jeux vidéos, mon oeuvre, mon pouce en l'air et mon pouce en bas. Que du nouveau en somme. Une révolution que dis je : le Web 3.0.

Ajouter aux favoris
Signaler
Pouce en haut/Pouce en bas

La fin d'année approchant, les blockbusters videoludiques arrivent sur les étales de nos magasins favoris. Parmi eux, il y en a un qui a retenu mon attention : Zelda. Il m'a interpellé non pas parce que j'ai joué à tous les épisodes de la séries mais bien parce que c'est une des rares saga auquel j'ai peu joué. Etudions tout cela.

 

Au commencement du jeune Link, il y eu la Game And Watch. Le dual screen de Zelda fut ma première console quand j'étais enfant. Le jeu était relativement captivant et je ne compte pas le nombre d'heure passé à tuer des zombies et le dragon pour récupérer la Tri Force et sauvé la Princesse. Il s'agissait de l'un des dernier vestige de la série de Nintendo avant l'avenement de la Game Boy.

Historiquement, je suis passé directement à la console de salon de Sega, la Master System (et son fameux Alex Kidd). Point de Link sur cette console mais un jeune Sonic qui me suit depuis ces temps immémoriaux. Je suis ici absent de toute la saga sur la NES. Possesseur toutefois de la Game Boy, j'accède non sans mal mais assez de peu de temps à l'un des plus grands jeu parmi les grands : A Link to The Past. Deception pour moi je dois le confesser. Je n'ai pas accrocher du tout au jeu malgré la demi heure passé dessus grace à un copain de récréation. Ma demi heure reste donc ma seule experience Zelda de cette époque. Quel hérésie pensez vous !!! Il faut bien avouer que World Cup était bien ancré dans le slot de la Game Boy.

La génération Master System a laissé place aux 32 bits et leurs sprites énormes. La encore, cadeaux obliges, me voila affublé de la Mégadrive. Sonic revient donc (j'en reparlerais par ailleurs) et point de Link.  Je passe encore à coté de Link et de son aventure sur Super Nes dont l'ensemble des joueurs souligne la qualité.

La génération Playstation éclipse Nintendo de mon champs de vue. Je suis aveuglé totalement par Sony et sa révolution 3D (aaaa le premier To Shin Den). Le Big N arrive en retard avec sa N64 et je n'arrive pas à m'interesser à cette machine. Je passe ainsi à coté du majestueux Ocarina Of Time (j'y jouerais un jour c'est sur) et du non moins bon Majora's Mask. 

Par la suite, Sony continue de nous charmer avec sa Playstation 2. Mais la je décide de prendre la tagente et d'opter pour ce charmant petit cube violet : le Game Cube. Smash Bros, Virtua Striker, Fox Aventure que de grands moments mais trop de peu de jeu tarisse mon envie d'y jouer. Je cède donc aux sirènes du monolite noir avant la sortie du contreversé WindWaker. L'appel de PES fut plus fort. Mais à ce moment de mon passé videoludique, j'avais un atout : la DS. J'achète donc Phantom Hourglass pour me plonger dans le monde de Zelda une nouvelle fois après des années de sommeil. Je découvre donc un monde féérique, coloré et aquatique. Je passe de nombreuses heures à explorer cet océan et les îles le peuplant. Mais c'est justement cet océan qui va me détourner du jeune Link. En effet, il n'y a rien à faire la dessus !!! Rajoutez un donjon central à faire et refaire !! 

Sentant ma PS2 depassé, je décide donc de faire le grand pas vers la "Next Gen" !! Nouvelle tagente avec l'acquisition de ma XBox. Fini la Sony dépendance mais également fini les Twilight Princess ou autre Skyward Swords. 

Mes espoirs reposent donc sur la capacité de Nintendo à sortir sa Wii U et surtout sa capacité à m'attirer sur sa console. et je dois bien avouer que pour l'instant ce n'est pas le cas.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Un edito de blog est une experience interessante dans le sens ou c'est une totale découverte, un depart pour une aventure dont on connait le debut mais surement pas la fin. Ce dernier est donc censé ouvrir les perspectives sur la tonalité du contenu afin de donner envie aux lecteurs de suivre la vie de cet oeuvre numérique personnel. C'est alors que le rédacteur se trouve devant son écran et sa page Word à se demander comment il va bien pouvoir se rendre interessant pour attirer les lecteurs. Ce prémbule est donc le premier casse tete à franchir. Je décide donc de m'en affranchir et de vous laisser savourer ou non les futurs pages de ce blog. Après tout n'écrivons pas en premier lieu pour nous exprimer et non pour plaire au plus grand nombre.

Si vous etes arrivés jusqu'à cette ligne sans changer de page, je vous en félicite (je ne sais meme pas si j'aurais pu y arriver moi même) et je vous souhaite une bonne lecteur "celestocosmique" dixit un certain Julien C. d'un certain Gameblog.

@+

 

Fab 

Archives

Favoris