Eyrio

Par Eyrio_ Blog créé le 13/01/18 Mis à jour le 08/10/19 à 17h35

Un petit blog perso ou je parle avec plus ou moins de qualité de jeux vidéo un média qui me fascine !

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Testé pour Switch 

Condition du test : Version commerciale en ayant beaucoup joué la nuit au fond de mon lit 

C’était surprenant qu’un jeu de versus fighting comme Smash suscite énormément de débat non pas lors du reveal du Nintendo Direct du mois de Mars, mais lors du Nintendo Direct de l’E3 réservé en grande partie à ce Smash Bros Ultimate histoire de dire voilà notre gros jeu de l’année. Ces débats ont duré toute l’année jusqu’à la sortie du jeu ou tout le monde attendait la réponse, Version Deluxe comme Mario Kart 8 ou un vrai nouveau Opus?

 

Il était une fois Smash Bros 

Smash Bros c’est une licence qui existe depuis 1999 avec son concept novateur dans les jeux de combats. C’est une licence qui a toujours eu des gros changements entre les différents épisodes. On se rappelle du changement brutal entre melee et Brawl, deux jeux totalement différent et cela n’a pas trop fait plaisir aux fans de melee. Pour ce smash on est vraiment dans la continuité du gameplay de la Wii U, mais en beaucoup mieux. On pourrait parler de Mise à Jour du gameplay du précédent opus, mais ce n’est pas trop le cas. Quand je vois le gameplay de Smash Ultimate, j’ai l’impression de voir un mélange réussi entre Melee et Smash 4.  Ce mélange est réussi, Smash ultimate arrive très bien à plaire aux joueurs casu qui cherche le fun et aux joueurs compétitif, Le bonheur est présent pour tout le monde. Le jeu a une optimisation impeccable que ce soit en mode télé ou en mode portable, on peut vraiment consommer Smash à notre manière. Néanmoins, il y a toujours un moyen de mettre la switch en PLS avec huit joueurs, ce qui va faire complètement ramé le jeu. Si vous voulez vraiment mettre la console en PLS je vous propose huit Ice Climber et la console sera vraiment dans une situation pas très agréable. 

On parle souvent d’équilibrage dans les jeux de combats, de gens qui râlent ,car un tel est trop cheaté pour s’en servir comme excuse lors des défaites. À l’heure ou je vous écris l’article, en vous parlant en tant que joueur casu de Smash pas trop intéressé par la compétition, Il n’y a pas de personnage au-dessus de l’autre. Tout le monde est pété ce qui rend le jeu ultra fun est sans prise de tête. On associe souvent le party game à Smash et sur cet opus on est vraiment à fond dans le party game et un party game qu’on modifie à notre sauce. Il y a le classique de faire le choix entre le temps, la vie et les PV, on peut jouer avec les esprits pour ajouter quelque chose de plus. Si vous cherchez du compétitif on peut enlever le côté aléatoire des stages ce qui permet de choisir deux stages qui vont switch, on peut même choisir dans combien de temps on switch de stage. Ils nous ont vraiment donné tous les ingrédients nécessaires afin que le fun soit au rendez-vous.

C’était mis en avant par Nintendo, Super Smash Bros Ultimate c’est une gigantesque compilation de musique, toutes les licences sont représentées avec les musiques originales etdes remix, il faut vraiment félicités le travail pour les remix qui arrivent à être meilleur que l’original. Pour les remix Nintendo a pu collaborer avec de très grands compositeurs des différentes licences. On retrouve par exemple Yoko Shimomura (Street Fighter II, Kingdom Hearts, Mario & Luigi RPG) ou encore Akihiron Honda (Metal Gear Solid) côté musique on est bien sûr du contenu ultimate. Quand on écoute les musiques des différentes licences toutes magnifique, il y a un côté nostalgique qui ressort, j’ai pris énormément de plaisir à écouter les titres de Zelda qui dure en elle-même 1h21 et avec plus de 41 titres (remix compris) Si on regarde toutes les musiques c’est un contenu massif avec plus de 24h d’OST, c’est un chiffre colossal, il est très rare d’atteindre ce chiffre dans un jeux video. Pour la navigation des musiques, Nintendo a fait un énorme travail dans son interface pour qu’on se retrouve, tout d’abord les musiques sont classées par séries de jeux. On peut aussi naviguer dans les différentes séries pour faire nos propres playlist et le gros plus c’est que ces playlist qu’on va créer on va pouvoir les écouter n’importe où, puisque la Switch nous propose d’être en mode veille tout en laissant la musique, Nintendo a décidé d’exploiter sa console à fond et avec ce smash on est parti pour beaucoup d’heure de musiques joyeuses et nostalgiques on peut limite en profiter pour faire un blind test entre potes.

attrapez-les tous ! 

  C’était le grand absent de Smash 4, on nous a offert un mode solo : la lueur du monde. Au niveau de l’histoire une mystérieuse puissance qui se nomme Kilaire qui un peu comme à la manière de Thanos peut anéantir tout le monde et c’est ce qui arrive à la quasi-totalité du casting sauf une créature rose et mignonne qui est Kirby qui est visiblement beaucoup plus rapide que Sonic et ce n’est pas trop surprenant, historiquement Kirby c’est l’un des personnages phares de la licence, Rappelez-vous de l’Émissaire subspatial ou on voit Kirby dès le début. C’est donc accompagné de Kirby qu’on débute ce mode aventure sur une map assez gigantesque et on va enchaîner les combats contre les esprits et les combats contre les persos qui nous permettent de les incarner sur ce mode, mais aussi de les débloquer totalement afin qu’ils soient dispo dans les autres modes de jeux. Rappelons qu’il y a d’autres moyens de débloquer les persos. Ce qui est marrant avec ce mode c’est la puissance de la du fan service très présent dans les différents niveaux de la map, Fan service très présent avec les esprits qui sont rattachés à un héros c’est toujours un clin d’oeil très amusant à suivre. On est vraiment dans l’ultimate Fan Service édition. 

On est loin d’un mode de jeu linéaire. Il l’est certes au début, mais très vite on voit toute la liberté de ce mode de jeu avec différents chemins et énormément d’esprits à capturer. C’est un mode qui à lui seul a une durée de 30h de jeu ce qui est colossal pour un jeu de combat. Surtout que quand on regarde la map il y a énormément de contenue qui ne se limite pas à juste faire des combats contre les esprits. On retrouve des activités comme les expéditions qui permettent d’obtenir facilement des objets de soutiens, on a les salles d’entraînement ou on laisse nos esprits s’entraîner puis quand on revient, ils auront gagné de l’XP et surtout des niveaux et des dojons pour que nos esprits primaires acquiert une nouvelle compétence et il y a les magasins permettant d’acheter des esprits ou de la nourriture que leur permet d’augmenter de niveau. Il serait temps d’expliquer en détail le mode esprit, car au dernier Smash direct c’était limite l’incompréhension. La lueur du monde peut faire penser à un énorme gacha, mais sans la notion d’argent. On entraîne nos esprits en faisant des combats ou alors en les nourrissant avec des en-cas qu’on obtient en faisant des combats, sachant que plus on utilise un esprit moins fort que notre adversaire, plus les récompenses seront intéressantes. À la manière de Pokémon, certains esprits pourront évoluer. Le côté RPG est très présent dans ce mode aventure on en a parlé avec les esprits, mais on a aussi un arbre de compétence dont le desing me fait énormément pensé à FF X. Enfin à la manière de Persona, on peut libérer des esprits, ou les combiner pour former d’autres esprits.

Quand on commence l’aventure, on pouvait s’attendre à une narration à l’image de l’émissaire subspatial. On avait d’ailleurs l’introduction d’annonce du mode aventure qu’on avait pu voir le du dernier Smash Direct et niveau cinématique c’est à peu près tout. Nous n‘avons pas de narration autour de ce mode de jeu. On ne sait pas qui est Kilaire, quels sont ces motivations. La lueur du monde se résume à enchaîner des combats pas tellement passionnant qui dure au maximum une trentaine de seconde ce qui le rend rapidement lassant. Il y a aussi un gros soucis au niveau de challenge avec un mode normal qui ressemble plutôt au mode facile, et on peut décrocher très rapidement. Pour ce qui des combats, la proposition est variée, pour éviter une lassitude malgré la difficulté faible du jeu, jamais deux combats se ressemble et c’est l’apport des esprits qui apportent quelque chose en plus. Il y a tout un système de stratégie dans ce mode aventure, il faudra choisir les bons esprits par rapport à notre adversaire et aux conditions des combats. C’est tout un système de pierre-papier-ciseaux puisque chaque esprit appartiens à une classe : attaque, saisie et défense et chaque esprit apporte ses propres caractéristiques, le choix est assez important. Si choisir des esprits pas trop passionnant pour vous et c’est le cas quand on atteint une lassitude dans ce mode de jeu on peut décider que ce soit choisi de manière aléatoire, le système s’adapte aux différentes conditions de victoire et nous facilite grandement la tâche aux niveaux des esprits.

L’autre mode solo principal c’est le mode classique qui a le droit à une refonte, ce mode classique c’est un mini mode histoire de chaque personnage, ou certains auront des combats en correspondance avec l’univers, mais le plus intéressant c’est au niveau du boss ou c’est fini d’affronter sans arrêt créa-main (qui peut être le boss final pour certains personnages). Le boss sera un boss connus pour certains personnages. Par exemple Link affrontera Ganondorf mais c’est le classique du classique sans surprise, le plus drôle c’est pour les personnages Castlevania qui affronte Dracula. Le smash dans le mile a aussi une grosse modification, on est très loin du principe, rien qu’avec le nom qui se nomme « jeu bonus » Au niveau du principe cela devient vite lassant, il n’y a pas vraiment d’objectif en particulier et ce n’est pas ce que j’ai envie de retenir de ce mode. 

Pour ce qui est des autres contenus solo, mais mineur on reste sur du classique avec le Smash contre 100 ou on doit battre plus d’adversaires possible, le Smash All-Star ou il faut éjecter tous les combattants et enfin le Smash Cruel qui est un mode très difficile qui va nous faire affronter une IA qui ne va pas nous donner de cadeaux. Avec tous ces modes, Smash peut uniquement être jouable en solo si on fait de petites sessions, mais on reprochera la suppression de deux modes fidèles à Smash. Il s’agit de Smash dans le mille et Home Run, bon ce n’est pas forcément des modes qui justifient l’achat d’un smash, mais ils faisaient partie de la famille Smash et cela offrait quelque chose de bien sympathique pour s’éloigner de quelques minutes de la baston. Enfin le gros regret c’est au niveau des trophées aides qui ne sont plus modélisés en 3D, c’est limite une image qu’ils ont trouvées sur google image. Cela enlève le côté collectionneur de trophées. Après la raison expliquée c’est du nombre de trophées assez élevé. On peut aussi trouver dommage de ne plus avoir de description sur les personnages et les trophées. Sur les anciens modes on avait une véritable encyclopédie sur l’univers Nintendo et les personnages Guest. Sur Smash Ultimate on devra faire des recherches wikipédia si on veut plus d’infos sur un personnage ou trophée.

 

Chaud pour une soirée Smash Bros ? 

Le nombre de personnage est assez massif avec près de 69 perso jouable si on ne compte pas la plante piranha (on attend une date de sortie) Toutes les licences de Nintendo sont représentés hormis la nouvelle licence de Nintendo Arms qui ne sera pas présent. Ils ont décidé de retravailler les personnages pour les remettre aux goûts du jour, en particulier le smash power. Il est aussi plaisant de voir tous les guest comme Sonic ou Snake. Malgré cette tonne de personnage il y de nouveaux personnages qui apporte chacun leurs lots de nouveauté, comme les deux personnages de Catlevania qui est très fidèle à la licence. Pour l’un des nouveaux personnages Felijeno c’est un côté qu’on voit au catch, qui apporte un plus à l’univers. Enfin les stages il y en a énormément, de reprises, les vieux stages sont une sorte de remaster très agréable et pour choisir un stage c’est toute une histoire.

Niveau multi c’est vraiment noël avec énormément de contenue. Outre le mode combat normal qui est le fournisseur officiel de temps de jeu on retrouve énormément d’autres modes jeu pour s’amuser en locale lors d’une soirée entre potes, à commencer par Smash divers qui pousse encore plus loin que le mode combat normal. Pour vous donner un exemple, on peut décider d’être grand avoir les oreilles de lapin et une vitesse rapide. Du grand n’importe quoi dans ces paramètres que j’ai essayé, on comprend rien du tout, mais que c’est fun et drôle. Pour info, j’ai essayé ces paramètres en mode nomade et c’est d’une fluidité parfaite. On retrouve sinon la mort subite qui nous offre quelque chose d’intense et le smash générale qui est un mode de jeu assez original qui va nous faire utiliser tout le casting du jeu et avec des potes c’est un potentiel mode de jeu qui sera choisi pour des soirées folles. Niveau mode ce n’est pas fini avec le Smash en bande qui permet de faire du 5 vs 5 et un côté jouer en équipe pour plus de plaisir

.

 

Comme son nom l’indique, Nintendo et surtout Masahiro Sakurai ont fait l’opus ultimate qu’on se demande si un autre Smash bros va se pointer pour la prochaine console Nintendo tellement que le contenue est vaste et diversifié. Jamais sur un jeu day one on a eu une telle quantité que ce soit pour les personnages et les arènes. Niveau musical on est clairement servis avec toutes les grosses licences constituant le casting. Smash Bros Ultimate c’est un jeu qu’on peut consommer n’importe où, n’importe quand grâce au support de la Switch. Enfin c’est l’un des rares jeux de combats qui assument son côté pour les joueurs occasionnels avec énormément de possibilité pour le côté party game, mais aussi il assume son côté compétitif avec son gameplay qui fait le bon mixte entre la vitesse et le dynamisme d’un melée et les textures et ce que faisait pas mal mal de personnage sur Smash WiU. Si vous êtes fan de l’univers Nintendo (ou d’un guest) ou que vous êtes fans du genre versus fighting et que vous cherchez une licence qui a une autre proposition. C’est un immanquable Switch .

 

                       9/10

Les + 

 

  • Un Casting cinq étoiles 
  • Tout le casting des différents Smash réunis en un seul opus 
  • Toutes les arènes des différents Smash réunis en un seul opus 
  • Un contenu solo massivement présent 
  • Le mode histoire offre énormément d’heure de jeu 
  • toutes les options de règle pour faire la partie qu’on veut 
  • Qu’on soit joueur pro ou joueur casu on trouve très facilement le bonheur 

 

Les – 

  • On aurait aimé une narration pour prolonger l’intérêt du mode aventure 
  • La Switch en PLS à 8 joueurs 
  • L’expérience online désastreuse 
  • On a perdu le côté collectionneur et plus du mode homerun 

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Super Smash Bros. Ultimate
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris