Eyrio

Par Eyrio_ Blog créé le 13/01/18 Mis à jour le 19/11/18 à 15h48

Un petit blog perso ou je parle avec plus ou moins de qualité de jeux vidéo un média qui me fascine !

Ajouter aux favoris
Signaler
Test (Jeu vidéo)

Condition du test : code envoyé par l’éditeur sur PC, la rage était présente pendant les sessions de jeux 

Quand Christophe Galati a commencé le développement de Save Me Mr.Tako. Il y a quatre ans, la Gameboy fêtait ses 20 ans. 4 ans plus tard Christophe Galati a pu sortir son jeu qui est son premier vrai projet en tant que développeur indépendant. Que retenons de ce Tako, un simple hommage à la Gameboy ? 

Nostalgie/20

Quand on commence save Me Mr. Tako on ressent cette envie de rendre hommage à la gameboy. Un hommage réussis quand on regarde la direction Artistique du jeu. C’est très joli, très agréable à regarder. On plonge tout de suite dans l’univers en repensant à Kirby Dream Land ou Zelda Link’s Awakening. Deux jeux marquant de cette génération. Pour aller même plus loin dans l’hommage, la résolution est proche d’un format Gameboy.  On a la possibilité de changer de filtre pour les couleurs. Au total il y a 16 filtres. Certains sont réussis et font monter la nostalgie, je pense notamment au filtre principal qui est la couleur verte qui va plutôt bien avec les niveaux ou celui en noir et blanc qui donne un effet très Gameboy. Au total, on retrouve une bonne dizaine de filtres mais pas mal sont ratés et piquent les yeux. 

Nostalgie présente par la musique de Jean-Marc Archier, rendant un très bel hommage aux OST des jeux Gameboy. J’aime beaucoup le thème principal qui nous donne la bonne humeur même si elle trop présente dans les différents niveaux.

On l’a compris sa grosse qualité c’est le fait qu’on est nostalgique sur ce titre mais c’est aussi son plus gros défaut, en dehors de son côté nostalgie le titre ne propose rien de bien nouveau. Le level design manque d’inspiration et les niveaux se ressemblent énormément. C’est-à-dire un début niveau assez classique, on tombe sur un ennemie, on tire de l’encre, on s’en sert pour que ce soit une plateforme et on arrive à la fin du niveau. Sachant qu’il y a beaucoup de niveaux on est assez vite lassé. En plus de Level Design il y a cette incompréhension au niveau de la difficulté. Au début c’est un jeu très facile, assez vite ennuyant puis arrivé à un certain moment du jeu il devient très difficile avec des niveaux très long et parfois rageant avec la des soucis de Game Design cette mécanique du saut ou parfois Tako saute trop haute, parfois pas assez et il m’est arrivé souvent d’avoir plus de vie car mon saut est mal maîtrisé. 

C’était mieux avant ?

Par rapport au Level Design, par rapport à l’histoire il y a beaucoup trop de niveaux. C’est au total  50 niveaux qui nous attendent répartis en 5 mondes. Ces mondes seront composé des niveaux principaux, des niveaux bonus et enfin les villages, ou on aura les cinématiques et on pourra acheter des items. Pour la durée de vie cela dépend de pas mal d’éléments. Un gros fan de jeux plateforme rétro pourra le boucler en 10-15h et les autres on va dire entre 20-25h . 

L’histoire s’ouvre sur un conflit entre les humains et les poulpes. Cela est sympa sur le début de l’histoire, mais on se rend compte rapidement que l’intrigue ne tiens pas du tout la route sur les 50 niveaux, il y a énormément de longueur et c’est pas forcément bien écris. Les personnages sont pas du tout intéressant, surtout Tako qui a le charisme d’un poulpe. On perd le fil de l’histoire avec les différents villages et personnages. j’avais cette impression de voir tout le temps les mêmes personnage et pendant le je me demandais « lui c’est qui? » « On est ou »‘. Pour qu’on soit encore plus perdu il y a les dialogues ou on ne peut pas savoir qui parle, ce qui créer beaucoup de confusion. 

Il y a pas mal d’éléments frustrant dans l’expérience de jeu comme le fait de finir un niveau, parfois pour débloquer le prochain, il faut aller dans les villages sauf qu’on nous donne aucune indication pour la direction. On va devoir parler aux différents PNJ qui d’ailleurs n’ont pas les dialogues les plus intéressantes donc on perd pas mal de temps. Une fois qu’on sait le village où on doit aller il faut savoir dans quelle monde il se place, car oui comme un jeu Gameboy on a pas d’indications et l’hommage va trop loin, on retrouve bien sûr les bons côtés mais aussi les mauvais côté et quand on le compare à des jeux de plateforme plus récent.   L’autre problème c’est quand on active un mécanisme pour ouvrir une porte, on nous montre ce qu’on a activé mais le jeu ne freeze pas et on peut mourir à n’importe ce qui nous donne ce sentiment de frustration. 

Kirby le poulpe

Tako c’est un peu le héros anti-violence qui est pour la paix. De ce fait, son arme principale ne tue pas ses ennemies. Il utilise une encre qui immobilise ses adversaires. Résultat, les ennemies deviennent des plateformes. C’est un système intéressant mais encore à cause du level design beaucoup trop répétitif cela devient vite lassant

Il y a aussi une jauge qui diminue quand on envoie de l’encre. Soit au cours des niveaux on peut ramasser de l’encre soit quand elle est à zéro, il faut attendre qu’elle remonte un peu. La gestion de l’encre est primordiale.

En jouant à Tako, on a l’impression de retrouver les anciens Kirby et il y a une ressemblance avec le système de chapeau. Kirby pouvait avoir le pouvoir de ses ennemies en les avalant, pour Tako il ne s’agit pas d’avaler mais de prendre des chapeaux. Il y en a une bonne dizaine et ça apporte un plus au gameplay. J’ai par contre, un gros soucis avec le système de chapeau, peut en avoir que deux et si on veut changer de chapeau, l’actif s’efface. Un système un peu plus récent ou le switch de chapeau est possible aurait était plus sympa. 

 

Tako est un jeu de plateforme très sympa à jouer et nous permet de remémorer nos bons souvenirs sur la Gameboy. Cependant, on est un trop dans l’hommage et Tako cède dans pas mal de domaine ce qui l’empêche d’être un bon jeu. Ah moins d’être un gros fan de jeux plateforme rétro il vaut mieux se lancer sur des jeux plateformes avec un level design plus inspiré et un game design plus agréable. 

Les + Les –

–  Un sentiment de nostalgie très fort

– Les chapeaux tous différents

– L’hommage à la Gameboy réussis 
 

– Un level Design répétitif et pas inspiré 

– Une intrigue qui tiens pas la route 

– Une difficulté très mal répartis 

5/10 

  • Jeu : Save me Mr Tako: Tasukete Tako-San
  • Sortie : 30 Octobre 2018
  • Plateforme : PC et Switch 
  • développeur : Christophe Galati 
  • éditeur : Nicalis 

Voir aussi

Jeux : 
Save me Mr Tako!
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Edito- Actu débrief (Jeu vidéo)

 

C’est sur un coup de tonnerre quand commence ce live pour fêter les deux ans de Final Fantasy XV, on apprend l’annulation de trois DLC. Il s’agit des épisodes Aranea, Lunafreya et Noctis. Il ne reste que l’épisode Ardyn.

Je suis quelqu’un qui critique beaucoup Square pour sa politique de DLC qui sont tout simplement ratés, même si l’épisode Ignis sauve les meubles. Ce qui m’attriste c’est l’annulation de Lunafreya qui est un perso sous-développé, j’étais curieux de voir son gameplay. FF XV pourra mourir tranquillement et l’équipe de FF XV pourra enfin passer à autre chose après des années difficiles à bosser sur le jeu et je voulais rendre hommage à Tabata. Son équipe et lui sont restés motivé et ils ont réussi à sortir le jeu.

 

On apprend aussi que Tabata quitte le navire pour d’autres projets. Yuji Shioda sera le producteur de l’épisode Ignis quant à la réalisation ce sera pour Takefumi Terada.

D’un premier coup d’oeil c’est un autre coup de tonnerre pour moi, mais quand on y réfléchit il y a un sens. Luminous Productions a fait perdre beaucoup d’argent à Square Enix donc je pense qu’on la poussée vers la porte. Si on ne l’a pas poussé l’autre raison ce serait des désaccords avec Square qui a annulé 3 DLC assez important pour la compréhension de l’univers. Je sais que beaucoup de gens critiquent Hajime Tabata, car il a fait quelque chose que les gens n’ont pas trop apprécié. Dans FF XV j ‘ai énormément apprécié la première partie du jeu, la seconde c’était un enfer, mais une fin marquante. N’oubliez pas l’état de Versus XIII à l’époque quand c’était Nomura. Tabata et son équipe a fait un énorme boulot pour que Versus XIII devenue par la suite Final Fantasy XV. Dans sa lettre on devrait le revoir prochainement pour d’autres projets et j’espère qu’il pourra faire ses jeux tranquillement sans les contraintes et je vais suivre de près son actualité, car sortir FF XV c’est un exploit.

 

On a eu ensuite le trailer du DLC sur Ardyn qui sera le dernier DLC de FF XV. On incarnera Ardyn 30 ans avant le début de FF XV ce qui nous permettra d’en savoir plus sur sa haine contre la famille royale et son passage vers le « côté obscur de la force » Le producteur et le réalisateur espère qu’on prendra plaisir à voler au-dessus de Shinjuku. Il y a une date c’est pour le mois de mars.

C’est peut-être la bonne nouvelle de ce live qui tout sauf joyeux. Ma grosse attente c’était le DLC de Lunafreya. Sachant que pour Luna c’est out bah il me chauffe un peu. Ardyn est un personnage plutôt réussi, plutôt bien écris ce qui était assez rare dans les personnages de FF XV en dehors de Gladios et Noctis. Son histoire m’intéresse beaucoup, d’où viens sa haine, ce qu’il va faire et son gameplay qui risque d’être intéressant. Donc oui un DLC de FF XV me donne envie.

 

 

 

Passons au côté multijoueur avec l’extension Comerade qui sera un stand Alone et ne sera pas rattaché à la première extension consacrée au multijoueur. Cette extension sera comprise dans le Season Pass et si ça vous intéresse à partir du 13 décembre le Season pass coutera 14,99 euros.

Le multi de FF XV ne m’intéresse pas trop, j’ai l’impression de voir un gros bordel ridicule avec les costumes ce qui m’a fait bien rire. Dites-le-moi si cette extension vous intéresse.

 

 

 

Enfin ce live se termine par bien sûr un crossover puisque par le biais d’une MA. Après cette quête on gagnera de nouveaux costumes, Eh oui encore des costumes.

La seule chose que j’ai envie de dire quitte à faire des crossovers autant le faire avec des licences de la même boite et encore mieux de la même franchise donc on verra et je ferais rapidement cette MAJ qui sera pour le 12 décembre.

 

 

 

Conclusion : 

C’est officiel FF XV pourra mourir tranquillement après la sortie du DLC sur Ardyn au mois de mars. Sinon du classique avec l’extension multijoueur qui n’a pas l’air de défoulé les passions. Puis du crossover et nouveau costume. Ce qui faut retenir c’est qu’on aura un dernier DLC pour sauver l’honneur et ensuite le jeu pourra se reposer tranquillement et l’équipe qui a développé FF XV pourra prendre des vacances pour partir vers de nouvelles aventures, mais pour un live anniversaire ce n’était pas très joyeux.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Edito- Actu débrief (Jeu vidéo)

 

Ce smash direct veut attaquer très fort avec les derniers persos du casting de base du jeu. Les derniers participant seront Ken (Street Fighter) et Incineroar (Pokémon Soleil/Lune) Pour Ken c’est la même chose que Ryu en un peu plus rapide. Pour Incineroar c’est le gameplay d’un catcheur. On a au total 74 personnages.

Je m’attendais à des persos plus importants pour clore le casting. Pour Ken c’est plutôt cool pour les fans de Street Fighter quant à Incineroar c’est un Pokémon que je ne connais pas du tout. Son gameplay de catcheur apporte une variété à Smash et c’est un perso intéressant, mais je sens qu’il va avoir pas mal de rééquilibrage.

 

La grosse nouveauté le mode esprit qui est bien long et assez délicat à expliquer. Ce sera difficile à expliquer, mais je tente quand même. Les Esprits c’est quoi ? C’est une sorte d’aide à nos combattants. On a l’esprit primaire peut être assigné à la fois et sa puissance s’ajoute au combattant. Quand un esprit primaire dispose de suffisamment de cases libres on peut lui attribuer des esprits de soutien. La différence avec les esprits de soutien c’est qu’ils leur donnent des talents supplémentaires au combattants. Pour gagner des esprits il suffit de gagner des combats d’esprits. Il y a tout un aspect de stratégie. Une fois qu’on a des esprits, il faudra les entraîner. Quand on combat avec un esprit il gagne de l’expérience. On peut aussi lui donner des en-cas qui sont des snacks. Certains esprits ont une forme évoluée quand on progresse de niveau. On peut aussi avoir de nouveaux esprits quand on les renvoie dans le monde réel. Pour l’entraînement il y a le dojo, la salle de sport ou même les envoyer chercher des trésors. Quand les esprits s’entraînent on peut éteindre la console ou faire des combats sur Smash ils continuent.

Les équipes de Sakurai ont vraiment mis le paquet sur ce mode qui quand on le comprend risque d’être très sympa à faire. Ça va rajouter beaucoup d’heures de jeu et il me tarde de plonger dedans.

 

Dans Smash il est important de s’attarder sur le multijoueurs. Il y aura du ranking et le mode Spectateur.

Ces annonces sur le multijoueur vont faire plaisir aux joueurs. Le ranking c’est une bonne chose tout comme le mode spectateur. Reste à savoir comment sera les serveurs ce qui est une autre histoire.

 

Bien sûr on aura le droit à un Fighter Pass qui coutera 25,99 euros pour les cinq sets. On peut acheter un seul set pour 5,99 euros. Sachant qu’un set c’est en gros un pack. Dans ce pack on retrouve le nouveau personnage, le niveau et les musiques.

Sans surprise, on retrouve des DLC dans un jeu de combat, c’est la norme donc rien de surprenant même si c’est dommage. Au niveau des prix rien à dire on est dans la norme. On ne peut pas en vouloir à Nintendo, car ils suivent la tendance et même s’il y a des DLC on a le jeu de combat le plus complet à sa sortie. Il y a énormément de personnage, il y a plein de modes de jeux. Les DLC ne sont pas obligatoires. Je suis aussi curieux de voir les DLC. Peut-être que ce sera des persos qu’on n’aura jamais vu, mais je vois bien des persos bien connus. Je vois bien du Rayman, Lapins crétins ou même Banjo sachant que Nintendo est dans de bonnes relations avec Ubisoft et Microsoft.

 

Si vous préco le jeu, vous aurez Plante Piranha (Mario) en perso jouable

Ils ont beaucoup de créativité du côté de Nintendo. Plante Piranha je m’y attendais pas du tout et je trouve son système d’attaque très particulier. Je ne suis pas sûr que les gens vont pré commander parce qu’il y a ce perso.

Enfin la grosse annonce c’est qu’on aura un mode aventure ou visiblement tous les persos ont disparu et sont devenus des esprits en un claquement de doigts sauf Kirby qui a survécu. Le mode histoire se déroule visiblement de la façon suivante. On est dans une map qui a l’air assez énorme et on enchaîne les combats.

J’ai une petite déception par rapport à ce mode aventure c’est que ça risque d’être moins génial que le mode aventure de Brawl, au moins on aura quelque chose de différent. Le fait de jouer Kirby au début je suis très content et je pense que Sakura s’est fait plaisir et je pense que niveau durée de vie on sera pas mal. Il y aura du contenu pour les gens qui veulent jouer solo et vu qu’on est dans une phase ou les jeux de combats c’est avant tout du multi. Je trouve que Nintendo font une bonne action en pensant aux joueurs qui ne veulent pas faire du multi.

 

Conclusion :

On est passé dans toutes les émotions sur ce Smash direct, on attendait un mode solo, on y croyait plus et ils nous l’annoncent à la fin en plus mon main sera le perso principal donc je suis content. On se rend compte que même sans DLC Smash est le jeu de combat le plus complet en Day One et ça va s’enrichir avec les DLC. Bien sûr il y a eu des soucis de rythme dans ce direct avec le passage ou ils nous montrent les paramètres ce qui est ridicule et je ne vois pas trop l’intérêt, mais on a eu un mode aventure, du contenu à gogo et c’est le plus important.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Edito- Actu débrief (Jeu vidéo)

 

Les rumeurs commencent à s’accentuer sur Cyberpunk 2077 et mon petit doigt me dit que peut être les rumeurs seront confirmés

Cette rumeur on la doit à Bilkom. Bilkom c’est quoi, c’est un distributeur Turc, notamment le distributeur de The Witcher 3 d’où le fait que je pense qu’il y a un risque de pertinence. Ce leak c’est un tweet qu’ils ont supprimé surement pour dire qu’ils vont distribuer le jeu en Turquie mais, on voit l’année 2019.

2019 c’est possible comme c’est trop tôt. Quand on a vu la vidéo de gameplay on avait cette impression que le jeu est assez avancé et c’est aussi ce que dit les développeurs donc pourquoi pas. Il faut savoir qu’on est au début de la communication autour de Cyberpunk, c’est trop tôt pour affirmer une rumeur ou non mais, ce qui est sûr c’est qu’on aura ce jeu sur cette génération. Reste à savoir si ce sera 2019 ou 2020.

jUvLud6HFr3W6Eqh2HoaJN-650-80.jpg

Voir aussi

Jeux : 
Cyberpunk 2077
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Edito- Actu débrief (Jeu vidéo)

Malgré un acting complètement raté dans le trailer, on attendait une date pour Quiet Man et la bonne nouvelle c’est qu’il arrive bientôt 

Square Enix a annoncé la date de sortie de leur nouvelle IP The Quiet Man et elle arrive très prochainement. Ce sera le 1er Novembre, c’est-à-dire dans deux mois sur PC et PS4 uniquement en version démat. On a aussi le prix qui est de 14,99 euros.

Ce Quiet Man à première ½il c’était un jeu qui m’attirait pas du tout, la communication autour de ce titre quasi invisible même s’ils ont balancé une longue vidéo de Gameplay juste avant la Gamescom. Revenons à nos moutons, Quiet Man d’un premier coup d’½il ne m’attirait vraiment pas. Sa communication était vraiment à désirer. J’avais cette impression du : « Hey Salut on a fait un nouveau jeu mais, on n’a rien à dire donc bonne soirée » Aujourd’hui encore, je trouve qu’on manque d’information mais, dans ce qu’ils nous expliquent, l’histoire me rend curieux, sans que ce soit la grosse excitation. Par exemple je me suis « bon il va sortir le 1er Novembre c’est cool mais, je vais l’oublier demain »

Il y a une autre raison qui me faisait en quelque sorte devenir un Quiet Man moi aussi c’est les phases en 3D que je trouve assez mal foutues, vraiment moche, mélangé dans des phases de combat pas trop passionnante.

Vous allez me dire mais, pourquoi je parle des attentes d’un jeu ou je suis plutôt sceptique. Quiet Man m’intéresse par son histoire, j’espère qu’on aura une narration solide. Je veux savoir plus de choses sur le personnage de l’histoire et c’est pour cela que je l’attends.

PC : https://store.steampowered.com/app/790540/THE_QUIET_MAN/

PS4 : Store

Voir aussi

Jeux : 
The Quiet Man
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Test (Jeu vidéo)

 

Disponible depuis le 7 Septembre sur PS4 

Développeur : Insomniac Games

Editeur : Sony Interactive

Test réalisé avec une version commercial sur PS4 slim 

PS4 : https://amzn.to/2P0sdoy

 

On attendait énormément de ce Marvel’s Spiderman lors de son annonce à la conférence Sony en 2016. À chaque présentation de ce Spiderman, on entendait beaucoup de gens ayant de grosses attentes de ce jeu, je dirais même que les gros fans l’attendent comme le saint graal vu que les bons jeux Spiderman se font vraiment rare, limite les bons jeux de super héros même si on n’en a pas eu beaucoup. Néanmoins, on voyait quelques commentaires du genre que c’est du Arkham like. Deux questions se pose pendant l’écriture du test, ce Spiderman est-il le Spiderman qu’on attendait enfin ? et surtout l’araignée à-t-elle copié la chauve-souris ?

 

Je tisse ma toile avec une telle fluidité

Quand on voyait les phases de gameplay avant sa sortie on voyait un jeu vraiment fluide, pourtant Manhattan bouge beaucoup, il y a énormément de voitures, de gens qui marchent. C’est aussi le cas dans la version finale, il est tellement agréable de se promener dans Manhattan. Les déplacements sont très fluide, Au bout de ma session de 25-30h de jeu, j’ai eu que deux ralentissements et ça fait du bien d’avoir un jeu sur console avec une fluidité quasiment présente et je n’ai même pas remarqué qu’on était seulement à 30 FPS.

Parlons de Manhattan la ville de Spiderman. Ce qui fait plaisir c’est qu’il n’y a pas de downgrade au contraire, le jeu est encore plus beau par ses effets de lumière, par ses plans de caméra quand on se balance d’immeuble en immeuble avec nos toiles. J’avais cette impression de vraiment visiter la ville avec des coins vraiment agréables à visiter comme le central qui est beau que ce soit de jour ou de nuit. Cette ville est tellement magnifique de jour et de nuit et parfois on a juste envie de visiter Manhattan sans avancer dans l’histoire principale et c’est très plaisant.

Marvel's Spider-Man_20180924185148

On peut aussi noter qu’Insomniac Games à tout fait pour que le jeu soit agréable, Spiderman est léger, assez accessible quand on se promène, il suffira juste d’appuyer sur R2 et on peut se promener tranquillement. Il faut savoir qu’on est assez libre, aucun mur invisible pour nous gêner ou même l’eau, car cette fois-ci Spiderman sait nager C’est qu’un détail mais pas bloqué par une contrainte technique. Cela fait très plaisir qu’en 2018 on est plus bloqué par ce genre de contrainte.

 

Inspecteur Spider en Action

Lors des présentations de Spiderman, il y a pas mal de craintes entre un jeu beaucoup trop proche des Batman Arkham dans les phases de combats et un jeu rempli de QTE. Parlons d’abord des QTE et les gens peuvent pousser un ouf de soulagement ils sont très peu présents, surtout les quêtes principales ou j’ai dû voir au minimum trois phases de QTE, elles sont beaucoup plus présentes lors des phases de course poursuite donc pas d’inquiétude à ce niveau.

Pour ce qui est des combats, je ne peux pas vous contredire mais d’un autre côté Insomniac Games ne s’est jamais caché qu’ils ont eu forte inspiration pour le système de combat des Batman Arkham. Un système qui a fait ses preuves, d’autant plus que par rapport à un Batman Arkham on est dans des phases dynamiques puisque Spiderman est toujours en mouvement. Ce dynamisme m’a beaucoup fait penser à du Mad Max lors des phases de corps à corps. En dehors du dynamisme des combats j’ai apprécié ces moments ou Spiderman varie ses coups surtout avec l’arbre de compétences qui s’améliorent et ajoute des capacités. Le côté RPG du jeu plutôt réussi

Dans les phases de combats, quand on est dans des endroits plus resserré la caméra fait n’importe quoi et on appuie bêtement sur la touche attaquer ou esquiver sans réfléchir, car on ne comprend plus rien et on a une caméra beaucoup trop instable. Sachant que dans l’histoire principale on va multiplier les phases dans de petites zones c’est un vrai point noir du jeu. Toujours dans le côté RPG on aura des Gadgets qu’on pourra améliorer et aussi de nouveaux costumes qui sont assez présents, j’apprécie le design et chaque costume qu’on débloque en faisant des missions quelles soient principales ou secondaire.

Marvel's Spider-Man_20180925075551

La déception vient dans les combats pour les boss ou dès le premier combat boss qui arrive rapidement, dans les 15-20 premières minutes. C’est très répétitif, les phases sont beaucoup trop longues et ce n’est pas trop passionnant manette en main. De plus, c’est assez facile et le jeu est un peu trop facile en mode normal et j’avais une impression de « mouais c’était vraiment un combat de boss? » J’attendais un sentiment de satisfaction et je ne l’ai pas eu. Pour un jeu de Super héros je n’ai pas eu ce côté spectaculaire, je suis assez déçu de la mise en scène lors des combats de boss et je n’ai pas eu de Wow à la fin d’un combat.

Comme prévu, on ne jouera pas que Spiderman Peter Parker sera aussi de la partie. Ma petite déception c’est les phases en mode Peter Parker se font assez rare mais, j’ai aimé ses apparitions et son gameplay quand il est à son travail pour aider Otto Octavius. On a affaire à des minis jeux de logiques plutôt sympa, pas trop difficile. Ne vous inquiéter pas, si vous bloquez on vous propose de passer cette séquence et on peut poursuivre l’histoire. C’est plutôt bien pensé qu’on nous propose après 10-15 secondes de passer à autre chose. J’ai beaucoup apprécié le peu séquence avec Peter, car dans Spiderman c’est un jeu vraiment dense, il y a du contenu de partout, beaucoup phase de combat et le scénario avance très vite tout en restant cohérent. Quand on voit Peter Parker c’est l’assurance de calmer le rythme, c’est une petite cinématique qui permet de poser la manette. Pour les deux autres personnages, je vais surtout parler de Mary Jane, car on savait déjà qu’on allait l’incarner. Mary Jane c’est de l’infiltration mais, de l’infiltration dans le sens d’aller à un point A à un point B sans se faire repérer. Cette infiltration même si elle a le mérite d’exister, elle est très moyenne. Pourquoi ? Tout simplement on a le droit une IA qui a un comportement ridicule, par exemple tu peux accrocher une ennemie avec ta toile mais, pas très loin de lui t’a un autre ennemie sauf qu’il ne remarque rien. L’infiltration dans Spiderman c’est un souci de Level-Design ou tu sens qu’ils ont voulu proposer quelque chose de plus au gameplay mais, cela ne va pas loin. Quand tu compares avec les Batman Arkham, la différence saute automatiquement et c’est beaucoup plus inspiré. L’autre perso c’est comme Mary Jane mais. Autant pour Peter je suis triste que ses séquences jouables soient assez rares. Pour Mary Jane et l’autre personnage heureusement qu’il y en a très peu, car on s’ennuie assez facilement. Ce qui est frustrant c’est que le jeu propose une phase d’infiltration très poussés ou on incarne un des deux personnages et on demande à Spiderman d’éliminer un ennemi pour continuer à avancer. À partir de ce moment je me suis dit voilà, c’est beaucoup moins limité, le level design est vraiment intéressant sur le coup mai,s on ne doit pas l’oublier que l’IA est ratée. Malheureusement cette phase poussée de l’infiltration on la verra qu’une seule fois et c’est bien dommage, si Insomniac en avait proposé plus de ce niveau peut être que je ne parlerais pas de l’infiltration comme un point faible du titre

Marvel's Spider-Man_20180924182420

Il y aura aussi de l’infiltration pour Spiderman, mais le souci reste le même, un level design qui limite les possibilités et cela devient assez vite limité, heureusement qu’on peut décider de passer par une méthode bourrine mais, gros bémol, on aura le droit à des grosses vagues d’ennemies. J’ai compté parfois trois vagues d’ennemies et c’est bondé de monde. Heureusement qu’on n’a pas affaire à un jeu difficile.

 

C’est l’histoire du Spider-Man D’insomniac 

La question c’est de savoir si ce Spiderman apporte quelque chose de nouveau. Pour ce qui est du gameplay c’est un gros non, on remarque assez rapidement que ce jeu utilise pas mal de mécaniques d’autres jeux. Je tiens à préciser que tout ce que fait Insomniac est vraiment maîtrisé et adapté au personnage de Spiderman. La nouveauté vient plus dans l’écriture, on incarne un Peter Parker ayant déjà 23 ans, il est Spiderman depuis un petit moment, il est scientifique et il a déjà eu du vécu avec Mary Jane. J’en avais vraiment marre des débuts de Spiderman ou ils nous remettent le début à toutes les sauces mais, pour toujours raconter la même chose. Au moins dans le Spiderman d’Insomniac on a un Spider-man déjà en place, une histoire déjà en place, des relations déjà en place et on gagne vraiment en fluidité. Marvel’s Games a eu raison de laisser Insomniac Games faire leur propre jeu. La narration en général est vraiment maîtrisé. J’apprécie Mary Jane qui en a marre que Spiderman la défend, qui prendra de plus en plus d’ampleur dans l’histoire. J’ai beaucoup apprécié Tante May qui nous explique comment elle a digéré son deuil. Si vous ne connaissez pas Spiderman sans vous spoil, il y a eu un événement tragique qui a fait perdre quelqu’un de précieux pour Peter et tante May. Pour ce qui est des méchants je suis un peu mitigé. J’avais cette impression qu’ils ont ajoutées des méchants qu’on connaît dans l’univers. À part deux méchants, le reste est inutile avec aucune écriture, aucune ambition. Je sors dans le lot le premier méchant qui sert de tutoriel mais, vous verrez qu’à la suite du tutoriel il va se passer des trucs. Pour finir sur la narration ce qui m’a beaucoup c’est le contraste entre Spiderman et Peter Parker qui sont la même personne mais, totalement différente. Le Spiderman d’insomniac est assez fidèle aux comics, aux films. Spider-man est un héros, qui s’amuse, qui fait des blagues, qui a vraiment la confiance, c’est le Spiderman qu’on attendait et c’est ce qu’on a eu. Ce qui m’intéresse c’est de parler de Peter qui est plus la même personne.

Marvel's Spider-Man_20180924184128

Je suis bien sûr obligé de féliciter le doublage FR qui a fait un boulot fantastique, ils incarnent idéalement leurs personnages tout en restant eux-même. Je tiens à féliciter principalement Donald Reignoux (Spiderman/Peter Parker), Jessica Monceau (Mary Jane) , Ellias Changuel, Phillipe Vincent (Norman Obsorn), Daniel Lafourcade (Otto Octavius) ou encore Stéphane Fourreau (Martin Li) si j’ai pu passer un très bon moment sur ce jeu c’est grâce à eux et grâce à la très bonne traduction. On a l’habitude dans les jeux vidéo des traductions fidèles dans le sens littéraire. Sur ce Spiderman, ils ont vraiment adapté la trad pour le public français, avec des références françaises et ça fait très plaisir. Le petit bémol du doublage VF vient du personnage de Yuri Watanabe doublé par Julie Dumas que je trouve beaucoup trop molle pour un capitaine de Police mais c’est qu’un détail, il n’y a rien de gênant. Pour ce qui est de la VO elle est aussi très bonne avec Yuri Lowenthal (Spiderman/Peter Parker) et Laura Bailey (Mary Jane) 

Parlons de l’Open World vu que c’était l’une des interrogations de ce titre, on a affaire à un style d’open world à la ubisoft puisque sur la map, on doit activer des points de contrôle comme dans Assassin’s Creed. Une fois les points activés, on va nous proposer les différentes activités. Généralement ce système qu’on voit dans tous les jeux Ubisoft même s’il y a des variantes je pense à far Cry mais, c’est globalement la même chose et cela me fatigue, c’est moins le cas pour Spiderman. Ce qui est bien avec le jeu de Insomniac c’est que ce n’est jamais une corvée et généralement les points de contrôle se trouvent sur notre chemin et il faut compter quelques secondes pour le faire.

Au niveau des activités, elles sont diverses. On fait des courses poursuites pour arrêter des cambrioleurs ou hors la loi, faire des photos de grands monuments ou de lieux touristiques, récupérer les Sacs à dos de Peter, pour retracer son passé, trouver les abris de black Cat et les missions de Station de recherche. Cela fait un joli petit nombre et pas mal de contenue mais, le souci c’est que devient assez rapidement lassant, il n’y a rien de bien passionnant et heureusement qu’il y a juste le contenue qu’il faut et une très bonne gestion de la Map qui est petite mais, très remplis.

J’avais cet espoir que les missions de Black Cat seraient scénarisés, je l’avais compris dans ce sens. Malheureusement, je me suis fait avoir et c’est un vulgaire teasing pour le premier DLC qui arrivera à la fin du mois. Je ne doute pas que le contenu sera bon mais, pour moi c’est vache de nous faire payer déjà un DLC après 1 mois de commercialisation. Surtout que ce sera vraiment du contenu secondaire qui d’après ce que j’ai vu dans le trailer. Je suis persuadé que c’était largement jouable de le mettre dans la version de base.

 

Un petit selfie avant de partir ? 

Je voulais parler du jeu d’un point de vue immersion. On peut faire des voyages rapides et c’est mis en scène par Spiderman qui prend le métro et parfois parle aux gens, regarde son téléphone c’est plutôt marrant. Au cours de notre aventure on entendra l’émission de J. Jonah Jameson avec des punchlines mémorables et c’est tellement drole quand on l’écoute. SI vous avez vu la trilogie Spider-man de Sam Raimi il est totalement fidèle aux films. Il y a aussi un mode photo très réussit. On pourra faire des selfies et sur twitter j’ai vu des clichés très sympa et puis ça correspond plutôt bien à Spiderman. Il y a malgré tout un point noir dans cette immersion, j’aurais aimé avoir un cycle jour/nuit. Quand on se promène, on fait la prochaine mission et hop il fait nuit, pour un jeu de Super Héros, on aurait mérité ce cycle jour/nuit mais, c’est secondaire et ça ne gâche pas la qualité du jeu

Marvel's Spider-Man_20180924174906

Enfin l’OST composé par John Paesano est assez difficile à juger. Le thème principal digne du thème principal d’Avengers, elle reste dans notre tête donc mission accomplie. Le reste de l’OST est assez banale, j’avais l’impression d’entendre les sons en arrière-plan qu’on met quand on bosse, car c’est reposant. Quand on écoute l’OST sans jouer au jeu elle est bien sympathique, on enchaîne les différentes pistes audio même si j’ai l’impression d’entre la même musique tout le temps. La critique de cette OST In game c’est la répétition du thème principale et j’aurais aimé plus de musiques épiques surtout à des moments clés du jeu. John Paesano a fait une OST largement meilleur que celle sur Mass Effect Andromeda qui est encore plus invisible que Spiderman et avec aucune musique mémorable.

 

Comme prévu, ce Spider-man est le bon jeu qu’on attendait pour commencer cette folle fine d’année après un été plutôt calme. On n’a jamais été aussi content de jouer Spiderman. Pratiquement tout ce qu’il fait est réussi même si on lui reproche des combats contre les boss pas trop inspirants. Ils ont vraiment réussi à incarner leurs visions de Spiderman tout en restant fidèle à la vision de Marvel. Néanmoins, ce qui lui manque pour être un jeu marquant de cette génération ou un jeu qu’on qualifie d’excellent c’est qu’on a affaire à un jeu avec aucune innovation mais, comme pour un bon film de super héros de l’époque il est très divertissant et on ne s’ennuie jamais. Sachant que tout ce qu’il fait, il le fait très bien.
Les + Les –
Le jeu Spiderman qu’on attendais enfin  La caméra qui fait n’importe quand on et dans des petits espaces
 Spiderman très agréable à déplacer  Une IA au fraise
 La modélisation de Manhattan très réussi  Le contenue annexe  assez vite lassant
 L’une des meilleurs VF dans le Jeux vidéo  Les phases d’infiltrations pas très inspiré
 La narration très solide  Les combats de boss assez décevants
 Un jeu assez varié dans son contenue  
 la vision D’insomniac apporte quelque chose de nouveau à Spiderman et Peter Parker  
                                                                           Note : 7/10

 

Réalisateur : Ryan Smith 

Scénaristes :  Benjamin Arfmann et Kelsey Bachum

Producteur : Ara Demirjian

Producteur Executif : Mark Cerny (Last Guardian)

Musique : John Paesano ( Detroit Become Human)

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Edito- Actu débrief (Jeu vidéo)

 

C’était le 26 septembre pendant l’après-midi que Sony fait une annonce qui fait office de gros tremblements de terre. Il s’agit du changement de position de Sony qui décide d’ouvrir sa console la playstation 4 au crossplay mais, pas pour n’importe quel jeu, puisqu’il s’agit du jeu tendance, j’ai nommé Fortnite. C’est en phase de béta mais, désormais toutes les plateformes seront réunies. Il sera question dans ce billet d’humeur de parler surtout de l’annonce qui est un gros changement pour l’industrie et essayé d’imaginer le futur.

Tout d’abord, avant de parler du futur j’ai envie de parler d’abord de la décision de Sony et je pense qu’il y a certains trucs qu’on peut dire. L’histoire c’est Sony le grand méchant qui refuse que les joueurs PS4 jouent avec les joueurs Switch et One. Le pire dans l’histoire c’est quand t’utilise ton compte Epic Games sur PS4 tu ne peux plus l’utiliser ailleurs. C’est une façon assez dégoutante de bloquer les joueurs. 
Je vois deux éléments qui me font dire pourquoi Sony a changé d’avis. La première c’est tout simplement une question d’image, on le sait il est très important dans ce médias d’avoir une bonne opinion auprès des joueurs. On l’a vu lors de l’annonce de la One, si tu communiques mal, si ce que tu fais ne plais pas aux gens, tu te feras détester et personne ne voudra venir chez toi. Quand on a su que Sony refusait le crossplay, c’est devenu limite un bad buzz et cela faisait passer Sony comme un grand méchant et je pense qu’ils ont eu peur que cette mauvaise image risque de porter défaut à la prochainePS5, surtout s’il n’y a pas de crossplay.

La deuxième raison, c’est surement une grosse pression de la part D’Epic Games pour que le crossplay soit acté pour toutes les consoles. Avec Fortnite, Epic Games a beaucoup d’influence et surtout de puissance. Cette puissance c’est aussi fort que Rockstar Games, plus fort qu’un constructeur et je pense qu’ils ont mis suffisamment de pression pour que Sony cède finalement.

Comme promis on va parler de futur, car si j’écris un billet d’humeur pour ce sujet c’est pour montrer une industrie qui change et ce changement, on le doit aux éditeurs en particulier Microsoft qui a limite une façon de communiquer pour mettre en avant le crossplay avec Rocket League et Minecraft. Je pense que prochainement on aura une annonce pour nous dire qu’il y aura du crossplay entre les joueurs PS4, Xbox One et Switch. Sachant qu’il y a déjà du crossplay entre Switch et One ce n’est qu’une question de temps que les joueurs PS4 puissent faire du Rocket League ou Minecraft avec des joueurs Switch et Xbox One.

Je vais finir ce billet d’humeur en répondant à une question que je me suis posé c’est comment sera fait l’avenir après cette annonce ? Je pense qu’on est qu’au début du crossplay, il va être de plus en plus poussé par les éditeurs qui sont plus que favorable au crosspla,y car ça leur apporte beaucoup de joueurs, beaucoup de microtransaction et donc plus d’argent, c’est bénéfique pour eux. On est qu’au début du crossplay et dans 2-3 ans on aura tout les gros jeux multijoueurs en crossplay ce n’est qu’une question de temps.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Test (Jeu vidéo)

Il y a des jeux mythiques qui ont marqué une grosse partie des joueurs. C’est le cas de Shenmue 1 et 2. Deux jeux qui ont marqué une console en 1999 et 2002 (Shenmue 2 est sorti en 2003 sur Xbox aussi) Quand Sega annonce le remaster de Shenmue c’était la grande délibération pour les fans qui sont contents de retrouver Shenmue sachant qu’à l’heure ou je vous parle, il est prévu pour Aout 2019. Cette annonce c’était l’occasion pour beaucoup de gens comme moi de découvrir cette licence. Pour ce test je vais essayer de parler du portage mais, surtout je parlerais des deux jeux. C’est plus le point de vue d’un joueur qui découvre une licence jugée comme mythique qu’un cahier des charges ou je vous dit voilà les différences entre le portage et la version de base.

 

 

Sega en mode on se fait pas chier 

 

Quand on évoque Shenmue, les gens ont les yeux qui brillent et de longues discussions démarrent ou ils nous racontent leurs expériences sur Shenmue. En effet on comprend très vite pourquoi les gens sont limite amoureux de ce titre avec cette histoire. Pourtant, le début de l’histoire a l’air banal puisqu’on incarne Ryo Hazuki un jeune lycéen japonais avec une vie un peu normal et qui voit sa vie complètement basculée suite à la mort de son père. C’est à ce moment qu’il entreprend sa quête de vengeance. Sauf qu’il y a un charme dans Shenmue, on est loin d’une simple quête qui dure 5h et fin de l’histoire. Non Shenmue c’est bien plus que ça, c’est d’abord un long voyage, une belle aventure ou notre personnage rencontre plein d’autres personnages avec qui on va se lier d’amitié, le fait de devoir travailler, faire attention à ce qu’on dépense ajoute un côté tranche de vie que j’apprécie beaucoup. Ces éléments m’ont complètement séduit et le fait de ne pas avoir une mini map à accentuer ce charme, pour la première fois dans un jeu j’avais cette impression d’être livré à moi-même, de chercher des éléments de réponse, de trouver la maison de quelqu’un. J’ai beaucoup apprécié ces moments ou on se promène et c’est pour cela qu’on considère Shenmue comme un jeu unique et je confirme cette impression.

Shenmue_20180904092244.jpg

Oui je parle de portage dans ma petite introduction et c’est le reproche que je ferais à Shenmue 1 et 2 HDSega a décidé de confier cette tâche à D3T qui s’est occupé entre autres du remaster de Burnout Paradise et comme pour Shenmue on sent que le souhait de l’éditeur que ce soit EA pour Burnout et Sega pour Shenmue c’est de demander à D3T de faire le minimum pour pas qu’on dépense trop.

On le ressent, ces deux titres ont vraiment très mal vieillis tout d’abord au niveau visuel ou ça se ressent vraiment d’un point de vue paysage, l’animation faciale des personnages est assez moyenne et j’aurais aimé avoir un meilleur travail et surtout un meilleur rendu pour un jeu mythique. Pour les fans, je ne pense pas que ce soit dérangeant mais, pour de nouveaux joueurs ça risque d’être assez compliqué pour eux d’apprécier à la juste valeur ce jeu.

On peut dire que Shenmue 1 et 2 HD garde son identité en gardant son gameplay qui était adapté à la manette de Dreamcast qui avait qu’un seul stick. Quand je vois ce qu’ils ont fait, cela a dû être une véritable prouesse pour l’époque de pouvoir faire ce genre de jeu avec un seul stick. C’était un fait pour l’époque mais, en 2018, c’est surtout un défaut avec une caméra vraiment très aléatoire que ce soit ou on est en phase d’exploration ou en phase de combat. Pour un jeu qui mise beaucoup sur une immersion c’est assez dérangeant. Je pense qu’encore une fois que les points de vues varient entre si on est fan de Shenmue ou si on découvre. Un fan va être nostalgique, va être content de revoir Ryo alors qu’un nouveau joueur va tout de suite voir les différents défauts de Shenmue qui sont dûs à la limitation du support de l’époque qui était la Dreamcast.

Shenmue_20180904091618

Toujours un souci dans l’immersion, il est très désagréable de déplacer Ryo qui est très très lourd, il a limite un balai dans le cul quand il marche. Cela revient à ce que je disais c’est que oui pour l’époque c’était fantastique et innovant mais, quand tu ressors un jeu et tu oses dire que c’est un remaster, met au moins les moyens pour que D3T allège le gameplay pour que ce soit plus agréable et répondent au standard des joueurs actuels. Il y a un autre souci par rapport au portage que je veux parler assez rapidement c’est dans Shenmue 1. J’ai pu apercevoir pas mal de gros ralentissements dans les endroits avec une grosse affluence mais, ce n’est pas trop récurrent.

Malgré tout, il y a de bonnes choses dans ce portage qui améliore l’expérience de jeu par rapport aux deux jeux de base. La première chose qu’on remarque c’est qu’ils ont réussi à réduire le temps chargement qui était un gros soucis sur Dreamcast ou on avait énormément d’attentes d’après les témoignages que j’avais lus des joueurs ayant fait Shenmue 1 et 2 à l’époque. On peut aussi sauvegarder autant de fois qu’on veut depuis le menu ce qui nous permet d’être dans le rythme même si dans Shenmue 1 c’est un peu compliqué niveau rythme mais, j’en parlerais plus tard. Enfin le dernier bon côté de ce portage c’est le déplacement rapide qui évite un côté frustration que peuvent avoir les joueurs récents. Dans Shenmue 1 quand on quitte la maison on nous propose les quatre quartiers principaux. Dans Shenmue 2 sachant qu’on est dans un monde assez grand on nous propose de quand il est trop tard et qu’on doit dormir, le lendemain on nous propose de reprendre la ou on s’est arrêté. Moi qui fais partie de la vague des joueurs en mode découverte Shenmue avec ce portage j’apprécie énormément ces ajouts et ça m’a permis de l’apprécier à sa juste valeur. Enfin, d’un point de vue technique on peut mettre le jeu en 16/9 et c’est l’une des rares appréciations d’un point de vue technique de ce portage.

 

Shenmue c’est de la poésie

 

Comme je l’ai dit précédemment je faisais partie des gens qui attendaient beaucoup du remaster pour découvrir ces deux jeux que tout le monde parlent. Le résultat est sans appel dès les trois premières heures, Shenmue me fait voyager que ce soit au Japon dans le premier jeu avec l’architecture des maisons et l’ambiance japonaise très réussis ou le second jeu qui se passe à Hong Kong ou on est dans une grande ville, avec une culture complètement différente avec beaucoup plus d’activité et d’action.

Ce que je demande à un jeu au-delà de son scénario, c’est de nous faire voyager à travers la narration. C’est ce que fait parfaitement Shenmue 1 et 2. On Voyage dans la culture des deux pays, notamment le level-design des différents quartiers que Ryo visite. Voyage à travers les arts martiaux que ce soit le Jujitsu dans Shenmue 1 et le kung-fu dans Shenmue 2. Les Arts martiaux dans Shenmue sont un art très joli avec le respect et qu’il faut les utiliser pour les bonnes causes. Ayant pratiqué pendant longtemps les arts martiaux, j’approuve tout à fait le message à travers ces deux sports magnifiques.

Shenmue II_20180908143541

 

En plus de la belle narration, en plus de voyager, c’est aussi un jeu très immersif. Immersif dans le sens qu’il n’y a pas de mini map pour nous repérer et on doit même demander aux gens notre chemin. Heureusement, dans Shenmue 2 on est dans un monde assez grand et parfois un habitant de Hong-Kong t’accompagne quand on demande le chemin ce qui permet de perdre moins de temps. Autre côté qui rend le jeu beaucoup plus immersif, c’est la gestion de l’argent, dans Shenmue 1 ce n’est pas un gros souci, car on a de l’argent assez facilement mais, dans Shenmue 2 c’est là que ça devient intéressant puisqu’on va devoir travailler pour dans un premier temps payer sa chambre hôtel et à certains moments dans le jeu on aura besoin des sommes importantes pour avancer. Alors, oui pour certaines personnes et surtout les jeunes joueurs qui vont découvrir Shenmue vont très vite trouver cela assez chiant mais, justement c’est un excellent moyen pour qu’on s’immerge dans ce que fait Ryo.

Il y a des qualités dans ce que j’appelle le contenue secondaire. Dans Shenmue un autre côté qui rend le jeu immersif c’est qu’on peut faire certaines choses à certaine heure. Si on arrive en retard bah il faudra être présent le lendemain et cette fois-ci à l’heure. Pour patienter, il y a des activités pour tuer le temps. Dans Shenmue 1, on retrouve la salle d’arcade dès le début du jeu, il y a aussi les fléchettes qui est un exercice difficile ou il faut appuyer au bon moment et cela en devient limite addictif qu’on peut perdre tout notre argent. J’ai pu apprécier ces moments où j’attendais mon RDV.

 

Shenmue ce chef d’oeuvre pas adapté à l’industrie de l’époque 

 

Quand on me parlait de Shenmue je me demandais c’était quoi son gameplay. La réponse est assez facile on est dans un jeu qui est avant une très belle expérience narrative avec des phases de QTE à certains moments et des phases de combats comme dans un versus fighting. La question c’est de savoir si ça ce mélange bien et si on a des phases plus fatigantes que d’autre. La réponse est oui. C’est trois phases ce mélange très bien et à aucun moment j’ai senti un ras de bol. La phase de gampelay principale de Shenmue c’est celle ou on marche avec Ryo. Même s’il y a un balai au cul et qu’il est lourd, j’ai beaucoup apprécié le fait d’explorer Yokosuka dans Shenmue 1 ou Hong Kong dans Shenmue 2. Pour les phases de combat c’est une question de s’adapter à la caméra assez capricieuse qui nous empêche de voir tous les combattants. Je ne parle même pas dans Shenmue 2 ou on a des phases en vue à la première personne et c’est limite illisible. On ne peut pas dérouler notre plan d’attaque. Sinon j’ai trouvé ces phases de combats très réussis, il y a des moments ou les combats montent en difficulté surtout dans Shenmue 2 qui comporte beaucoup plus de combats, ce qui fait monter l’adrénaline et quand ta fini le combat il y a un sentiment de fierté. En plus d’un point de vue de rythme c’est bien rythmé et avec les animations il y a rendu très martial que j’apprécie. Enfin on termine avec les QTE qui s’intègre plutôt très bien, ils sont plutôt difficiles vu qu’il faut être extrêmement rapide et précis.

Shenmue II_20180917055202

Shenmue est en général deux jeux mythiques remplies de très belles qualités mais s’il y a un truc que je reproche surtout à Shenmue 1 c’est qu’il a un énorme souci de rythme. On doit aller à droite et à gauche, il y a beaucoup de temps mort et une histoire qui avance trop lentement et j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. Tout le contraire de Shenmue 2 qui est assez dense surtout la deuxième partie de jeu ou t’enchaîne facilement les événements et c’est plutôt plaisant ce rythme.

Il faut bien sûr terminer avec les musiques qui concluent ce joli voyage avec Ryuji Iuchi, Yuzo Koshiro, Takenobu Mitsuyoshi et Takashi Yanagawa pour  le premier Shenmue. Pour Shenmue 2, on retrouve juste Ryuji Iuchi à la baguette. Ce portage n’a rien fait d’un point de vue musique pour conserver l’identité de ses musiques et tant mieux, car elle nous transporte dans ce joli voyage, ce voyage périlleux que parcours Ryo et on espère que les équipes de Yu Suzuki vont pouvoir finir leur jeu comme promis l’année prochaine et enfin jouer à Shenmue 3

 

 

Shenmue 1 et 2 HD c’est un vulgaire remaster plus proche d’un portage. Cette édition HD ne rend pas hommage à ces deux jeux mythiques qui auraient mérité un peu de changement dans ses commandes, la façon de déplacer Ryo, en gros on aurait préféré un remake à la Shadow of the Colossus. Résultat un nouveau joueur va voir tout de suite les défauts et va moins apprécier. Malgré tout, Shenmue a un charme qui perdure avec le temps, j’ai pu découvrir deux jeux mythiques qui m’ont fait voyager. Shenmue a beau mal vieillir, il reste unique dans ce qu’il propose.

 

 

Note : 7/10

 

Les Plus (+) Les Moins (-)
–  Un formidable voyage dans le Japon et la Chine      

 

–  Un remaster déguisé en portage                                                                                                     

– La quête de vengeance de Ryo est passionnante       

–  Chargement plus rapide que la version de base                                                

– jouer à des jeux arcades ou les fléchettes c’est plutôt top        

– l’option voyage rapide

-Shenmue 2 est tellement magnifique dans tout ce qu’il entreprend

– Les fans prendront du plaisir à redécouvrir

 

–  Très peu d’ajout dans cette version HD    

 

–  Des commandes pas adapté aux manettes récentes       

– Ryo  est beaucoup trop lourd  d’un point de vue déplacement

– Problème de rythme dans Shenmue 1

– Ce sera surement difficile pour les nouveaux joueurs d’apprécier Cette édition HD 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Ce Nintendo direct commence très fort et c’est même la première fois que Nintendo réussis son entrée avec enfin l’annonce officielle d’un Luigi Mansion 3. On a pu voir quelques images du jeu et on peut dire que les mécaniques sont assez classiques, je précise qu’on a vu très peu de choses mais c’est vraiment très beau et c’est une belle entrée en matière.

Après cette première annonce on commence avec les annonces 3DS avec Kirby au fil des aventures qu’on avait connus sur Wii qui était plutôt fun tout en restant un Kirby avec des qualités et des défauts liés à la licence Kirby surtout ces dernières années. Il y aura des ajouts dans cette version comme de nouvelles transformations et des minis jeux plutôt sympa. Ce sera pour 2019.

On était déjà un courant d’un Mario et Luigi au centre de Bowser + l’épopée de Baby Bowser dans un ancien Nintendo Direct et dans ce ND on a une date, ce sera pour le 25 Janvier 2019. J’ai jamais fait un Mario Luigi donc ce sera l’occasion de le faire.

Luigi Mansion 3 sortira en 2019 sur Switch mais, sur 3DS on savait qu’on aurait le remaster de la version Gamecube. C’est pour bientôt et même très bientôt vu que c’est le 19 Octobre. Il y a pas mal de choses à dire comme on a affaire à un remaster vraiment pas très beau, ça piquait les yeux sur la vidéo mais bon j’ai d’excellents souvenir de la version Gamecube et je vais passer de bons moments et on pourra jouer en Co-Op ce qui est une bonne idée.

Passons maintenant aux annonces de la Switch et il y en a un paquet avec la mise à jour 4.0 de Splatoon 2. On aura plus d’infos prochainement.

On a des petites annonces concernant Mario Ace Tennis qui passe en version 2.0 avec tout d’abord des nouveaux personnages. On retrouvera Birdo, Maskass, Paratroopa et Flora Piranha. Il y aura aussi du contenu comme le mode Co-op et ce sera le 19 septembre sachant qu’on aura pas mal de contenue jusqu’en Juin et c’est plutôt plaisant de voir un éditeur qui suit son jeu online à fond et ils ont trouvé la bonne formule pour qu’on fasse du online avec les persos qu’on doit débloquer en jouant.

Capcom nous annonce une compilation de Beat’Em Up. Pour les gens en manque c’est une très bonne chose, il y aura du contenu, on pourra jouer à 4 donc le fun sera garanti. On peut préco tout de suite et il sort le 18 septembre sur l’Eshop.

Dans la famille des versions Deluxe/Portage je demande le nouveau membre de la famille : New Super Mario Bros. U Deluxe qui regroupe bien sûr Mario mais, aussi l’aventure de Luigi qu’on avait eu sur Wii U. C’est une très bonne annonce pour moi, je le referais avec grand plaisir. Il sort le 11 Janvier 2019

Nintendo annonce le retour d’une vieille licence avec Katamari Damacy Reroll. Si on ne compte pas les épisodes mobiles. Le dernier, c’était Top my katamari le 17 décembre 2011 sur PS Vita. Je connais pas du tout cette licence, ça m’intéresse pas trop. En revanche, je connais la fenêtre de sortie qui est pour cet hiver. Sur Polygon il parle d’un remaster du jeu original sorti en 2004 aux Etats Unis sur PS2. C’était une licence de Namco à l’époque, c’est donc Bandai Namco qui s’occupe du développement. Rendez-vous en hiver pour la sortie Switch.

Ils ont parlé du online qui arrive bientôt, on nous a montré le catalogue Snes avec des ajouts tous les mois ce qui est une bonne chose. Le système fait vraiment penser au GamePass mais j’arrive pas à savoir si c’est du streaming ou du téléchargement. C’est assez flou de ce point de vue et on nous annonce d’autres trucs exclusifs donc pourquoi pas d’autres jeux rétro dans le catalogue ou même reproduire ce que fait playtation et Xbox avec leur online et offrir deux jeux par mois mais, je suis sceptique sur le fait que Nintendo fasse comme ses deux concurrents. Si l’annonce est intéressante on en reparlera.

On nous a remontré du Pokemon Let’s Go. Il n’y a rien à dire mais, tu sens qu’a travers la communication qu’ils veulent séduire les gens ne connaissant pas trop pokemon en rappelant les différentes mécaniques de Pokemon. Sans surprise, Pokemon Let’s Go est un produit d’appel pour acheter la Switch et découvrir Nintrendo. Pour les joueurs normaux le vrai pokemon sera pour 2019.

On a pu voir la version Switch de Diablo III. Cela confirme ce que disait la presse et ils ont réussi à faire un diablo sur Switch sans perdre sa pâte artistique. Peut-être qu’on peut parler des jeux éditeurs tiers qui maîtrise le hardware de la Switch. Après prenons du recul c’est que Diablo III, c’est un jeu qui date donc peut être que ça ne veut rien dire.

On a revu du Mario Party, c’est toujours aussi fun, aussi marrant et j’ai très hâte de le refaire.

Pour l’annonce surprise il faut aller du côté de GameFreak avec l’annonce de Town en 2019. Je m’attendais pas à voir Gamefreak sur un autre jeu de Pokemon donc je suis assez surpris. On a affaire visiblement à un J-RPG. La DA je l’apprécie même si elle n’est pas non plus exceptionnelle mais, je suis très très intrigué. Pour la date je vois plus sur le milieu d’année 2019 sachant que Pokémon va sortir en fin d’année. Donc c’est une nouvelle exclusivité pour la Switch.

Les jeux de gestions apparaissent sur la Switch avec cities skylines disponible dès maintenant sauf que c’est une mauvaise nouvelle. Selon le retour presse le jeu a l’air d’être en mauvais état. Sur le Nintendo Direct c’était vraiment moche sur et ça rame. Alors, oui il est dispo maintenant mais, attendez un peu, ce serait beaucoup plus prudent

On a revu du daemon x machina et j’ai toujours le même point de vue, je trouve que le jeu est pas très beau à cause de sa DA. Vraiment je trouve la DA vide, elle m’inspire pas grand chose. Après le jeu a l’air plutôt fun et je pense que je peux m’amuser sur ce genre de jeu. Rappellez-vous qu’il sort en 2019.

On attendait du Yoshi et c’est ce qu’on a eu avec Yoshi’s Crafted World. Alors, on est très loin de ce que proposait un Yoshi Island dans sa difficulté mais, je le trouve très sympa dans la ligné d’un Kirby. C’est très mignon, c’est très joli et je pense qu’on peut passer un joli moment. J’aime bien ce qu’incarne le personnage Yoshi donc je l’attends énormément et c’est pour le printemps 2019.

Autant l’annonce de Town m’a surpris mais, jamais j’aurais cru voir des jeux de rôles sur Switch. C’est vraiment une excellente idée, la Switch est le bon matériel pour faire des jeux de rôle en plateau et les fans de jeu de rôle seront ravis. Il y aura pas mal de jeu de rôle au programme.

On était déjà au courant mais Civilization VI arrive sur Switch le 16 Novembre. Je suis intrigué si ce sera vraiment jouable sur Switch, si les chargements des tours seront rapides. Ce genre de jeu c’est un gros oui, c’est tellement le bon jeu pour les déplacements.

Pour Starlink la version Switch aura des missions ou on verra Wolf de la licence Starfox donc c’est plutôt cool et je me dit que la meilleure version est sur Switch quand on adore Star Fox.

Nintendo a parlé rapidement des deux prochains J-RPG. Commençons par The World Ends with you Final Remix assez attendu par la communauté va sortir le 12 octobre et la grosse extension solo de Xenoblade Chronicles 2 tant attendu par les fans est prévu aujourd’hui pour les possesseurs du pass et arrivera la semaine prochaine pour les autres.

On passe au gros segment Final Fantasy avec sans surprise Final Fantasy Crystal Chronicles qui arrive en 2019 avec son nouveau mode multijoueur. Ensuite, FF XV Pocket édition qui est sorti après le Nintendo Direct. World of Final Fantasy arrive sur Switch avec des nouveautés et ce sera pour le 6 Novembre. C’est complètement secondaire mais, un jeu en mode Pokemon Donjon mystère arrive sauf que c’est Chcoco’s Dungeon qui reprend le principe de Final Fantasy Fables : Chocobo’s Dungeon de 2008, on pourra aussi jouer en co-op. le titre complet c’est Chocobo’s Mystery Dungeon Everybuddy sort en hiver de quoi s’enfermer tranquillement à la maison au chaud. Puis on termine les annonces FF avec les remaster des épisodes VII, IX, X/X-2 et XII dans le courant de l’année 2019. Je retiendrais surtout que les FF seront présents sur la Switch, FF C’est la seule licence ou je peux faire les jeux plusieurs fois et je suis vraiment content de faire des FF en mode portable. C’est plus qu’une bonne nouvelle, c’est une excellente nouvelle, surtout qu’on pourra faire Faire FF X en mode portable.

Enfin ce Nintendo Direct ce fini avec deux annonces et ce talent de Nintendo dans leur communication ou on nous montre Marie d’Animal Crossing présent dans le casting de Smash donc la déception est immense et juste après ce trailer c’est la confirmation qu’on aura un Animal Crossing sur la Switch, ce sera en 2019. Je pense qu’on aura plus d’info pour l’E3 2019. Ah moins qu’une date soit annoncé lors d’un Nintendo direct de début d’année

 

Conclusion :

Bon il serait temps que j’arrête de dire au bout d’un moment que je ne comprends pas pourquoi les gens sont déçus de ne pas voir du Bayonetta ou autre jeu très attendu dans un stade de développement pas très avancé. Au bout d’un moment faut arrêter de vous hyper pour pas grand-chose et essayer de voir comment Nintendo font leur Nintendo Direct et comment ils communiquent. Vous savez qu’il y a une courte période entre l’annonce et la sortie du jeu. Sinon ce fut un ND vraiment sympa, j’ai eu un Luigi Mansion 3, j’ai eu des portages de FF et j’ai eu mon animal Crossing donc je suis très content de ce Nintendo Direct et de voir la Switch accueillir de nombreux jeux. On parlait d’une console complémentaire, bah c’est plus trop le cas. Pour moi avec tous les titres annoncés on peut être satisfait d’avoir une Switch. Dans mon cas personnel, j’ai assez de contenue qualitatif pour prendre la console et me dire que si j’avais que la Switch bah je serais content.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Edito- Actu débrief (Jeu vidéo)

 

Ce playstation line up tour commence par l’annonce du premier gros jeu de CyGames habitué aux jeux mobiles. Il se nomme Projet Awakening et ça me fait beaucoup penser à du Monster Hunter World et je vais suivre de prêt ce projet. Pas de date encore.

Kingdom Hearts 3 ce remontre une nouvelle fois dans un nouvel univers qui fait son apparition. Cette fois-çi c’est Big Hero 6. On a vu encore une fois du gameplay et ça me sauce de plus en plus. Ce début d’année va très bien commencer avec KH3. Il y a eu aussi l’annonce de visiblement tout les KH en VR donc pour les gros fans why not.

Square Enix a teasé un JRPG sans plus de précisions mais, d’Après ce que j’ai vu dans la conf c’est un environnement que je pense apprécier donc on verra.

Final Fantasy Crystal Chronicles sorti entre 2003-2004 sur Gamecube aura une version remaster ce qui n’est pas plus mal puisque, visiblement c’était assez difficile d’un point de vue gameplay sur la Gamecube. On pourra replonger dans cet univers en 2019. 

Monkey Kong Hero is back, l’adaptation en jeux vidéo du film animé se montre dans ce Playstation Line Up. J’aurais aimé voir plus de chose mais, tant pis. Monkey Hero is back n’a pas de date.

Un nouveau jeu de guerre aérienne avec Dogfighter World War 2. Ce n’est pas du tout mon genre de jeu, mais je le trouve très beau avec tous les effets d’explosion et agréablement fluide.

Days Gone se montre pour le public Jjponais, rien de bien intéressant à signaler.

God Eater 3 se montre avec une date japonaise. Le titre de Bandai Namco sort le 13 décembre

Nouveau trailer pour Call of Duty Black Ops 4 histoire de saucer le public avant le sortie qui sera au mois d’octobre

Parce qu’il faut toujours un Earth Defense Force au TGS je présente dans la famille, Earth Defense Force Iron Rain. Ce jeu quand je le vois c’est complètement différent, je connais pas la licence Earth Defense Force mais, le principe a l’air bien fun et je pense qu’au Japon il y a un gros public. C’est toujours développé par Vicious Cycle Software et c’est pour 2019.

On a eu ensuite la séquence triple A des jeux ou on sait pas mal de choses comme Ghost of Tushima, Death Stranding et RE2.

Dear or Alive 6 qui à l’image de la série avec très peu de vêtements mais, toujours beaucoup de fun et une date de sortie ce sera le 15 février.

On attendait, une annonce côté SNK et c’est fait avec l’annonce de Samurai Spirits. On a affaire à un jeu de combat en Cell Shading. Le rendu est vraiment magnifique, c’est aussi beau qu’un Street Fighter IV et j’ai beaucoup aimé ce que j’ai vu. La beauté de la direction artistique me fait dire que je vais passer beaucoup de temps sur ce jeu et on verra plus tard pour le gameplay puisqu’il sortira en 2019.

La grosse annonce c’est Judge Eyes le nouveau jeu du studio qui ont les excellents Yakuza. Toshihiro Nagoshi le producteur de Yakuza est même monté sur scène pour en parler. Avec Judge Eyes on dit adieu à l’ambiance Yakuza et on retrouve un detective en quête de vengeance. On a pas vu trop de gameplay mise à part un petit morceau quand on est sur une scène de crime mais, visiblement il y aura des scènes d’action et des énigmes. Dans Judge Eyes on remarque qu’on est sur le moteur de Yakuza 6 qui maîtrise très bien, c’est très joli même si on est sur les décors de Yakuza 6 et je trouve et il me donne beaucoup envie, j’aurais aimé que ce soit le dernier jeu de la conférence. J’ai très hâte de savoir ce qui nous attend, curieux de savoir l’histoire, comment le gameplay va s’intégrer dans l’histoire et il arrive très vite. Le producteur a annoncé qu’il y aura une démo en fin de journée sur le PSN Japonais donc ça ne saurait tarder. Pour la sortie finale ce sera en décembre au Japon et 2019 pour l’Europe donc il arrive très très bientôt.

On a eu une nouvelle vidéo de Sekiro mettant en avant quelques phases mécaniques. Je vois souvent de gens utiliser le mot darksoulisation ce qui est complètement faux vu que Dark Soul’s n’est pas un jeu vraiment difficile, mais un jeu ou il faut analyser ton adversaire et avoir un temps d’adaptation d’ou le fait de mourir beaucoup de fois. Une fois que la façon de fonctionner du boss, la difficulté sera moins présente. Sekiro a l’air vraiment d’être un jeu difficile, le gameplay rigide d’un Darksoul est beaucoup moins présent et les boss sont vraiment dynamiques. Il y a aussi des phases d’infiltration et c’est vraiment pas mal.

On l’attendais, il se remontre enfin, Left Alive c’est pour le 28 Février 2019. Il y a une ambiance MGS qui me hype énormément et on est dans un jeu très mature, dans un environnement assez triste donc c’est un grand oui pour moi et une belle fin d’année et début d’année pour Square avec tout leurs titres.

On a l’annonce de Gungrave G.O.R.E mais, rien de plus à part la date et il faudra être présent en Hiver 2019.

Il y a eu ensuite une longue séquence de VR et on commence avec Ace Combat 7 qui sera compatible VR et c’est pour le 17 Janvier.

On passe ensuite à de la plateforme en VR avec Astro Bot Rescue Mission qui a l’air assez mignon et ce genre de jeu sur VR se portent assez bien. Il est développé par Japan Studio et édité par Sony donc ce sera une exclu PSVR

Déraciné est un jeu vraiment intriguant depuis son annonce à l’E3, il l’est toujours mais, il a une date de sortie et ce sera le 8 Novembre. Je suis vraiment curieux de savoir ce qu’ils vont faire avec la VR, j’aimerais aussi savoir quelle type de jeu nous attend. J’espère qu’on aura plus de précisions pendant le TGS qui commence Jeudi

Je ne vais pas rester longtemps dessus, car on l’a vu pendant le salon chinois mais on aura du Kill-X

On passe ensuite à un jeu de rythme qui a une ambiance apaisante que j’aime beaucoup, c’est plutôt joli de ce qu’on voit du gameplay. Pas de date

Le prochain jeu c’est Final Assaut, je trouve que c’est assez moche, ça ne donne pas trop envie et pour les fans qui aiment bien le genre pourquoi pas

On a eu du Space Channel pour la confirmation qu’il sera sur le PSVR. Space Channel 5, si vous ne connaissez pas c’était un jeu de rythme sur Dreamcast et on devait sauver les gens de l’invasion extraterrestres en suivant le rythme. Sur Dreamcast c’était très fun, j’espère que ce sera aussi le cas sur le PSVR. Malheureusement je n’ai pas encore de date mais j’espère que ce sera bientôt.

Enfin, on attendais une grosse annonce mais, ce n’était pas le cas avec Everybody Golf VR. Je ne remet pas en cause la qualité Everybody Golf qui est un jeu vraiment fun, ça fait longtemps qu’on avait pas eu un très bon jeu de golf mais, excusez-moi on a le droit à une meilleure fin de conférence, à moins que c’est le jeu phare que le public Japonnais attend depuis 10 ans mais j’ai des petits doutes

 

Conclusion :

 

J’ai vu une petite minorité de gens assez déçu de ne pas avoir du FF VII Remake, pour moi c’est tout à fait normal sachant qu’ils ont reboot le développement et c’est pas plus mal, surtout s’il y a rien de concret. On peut qu’espérer avoir une stabilité dans le développement pour du concret l’année prochaine ou dans deux ans. Sinon cette événement fut très sympa, il y a de très bonnes annonces qui me donne beaucoup envie comme le prochain jeu du studio qui ont fait Yakuza. Les annonces étaient au rendez-vous même si j’aurais aimé avoir une meilleure conclusion et même si on a eu un gros segment VR ça reste en attendant Déraciné des annonces mineurs qui ne vont pas rebooster les ventes du PSVR. J’ai aussi trouvé le côté VR trop long et j’aurais aimé limite qu’on commence par la VR.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Hello communauté Gameblog et bienvenue sur le blog ou on va parler de l'actu du jeux vidéo et de tests 

Déjà vous pouvez me retrouver sur mon blog : https://eyriolapassiongaming.wordpress.com/

Pour le jeux vidéo vous retrouverez deux catégories principales : 

- La catégorie qui est souvent la sur le blog c'est Actu Débrief-Édito. L'actu Débrief c'est pas un récapitulatif basique qu'on peut retrouver dans les gros sites de Jeux vidéo mais, plutôt une analyse des différents actu avec dans certaines éditions le sondage de l'édition et dans ce sondage je donne aussi mon avis. Pour ce qui est de l'édito c'est quand je réagis à un fait d'actualité, une question ou je parle d'une conférence.

- Il y aura aussi des tests, bon pas besoin d'expliquer    

 

En dehors de gameblog, je suis sur twitter : @Eyrio_ ou il y a le mail : [email protected]

Si vous voulez que je parle d'un sujet particulier n'hésitez pas :) 

Archives