Signaler
Jeux Vidéos


Voilà 11 jours que Guild Wars2 est entré dans ma vie, ou plutôt, voilà 11 jours que ma vie sociale a pris fin. Depuis les nombreuses nuits blanches à jouer WoW, la recherche d'un MMO qui arriverait à me faire autant oublier la notion du temps fut laborieuse au bas mot. AoC, Aion, Warhammer, plus récemment SWTOR et  j'en passe, tous avaient des défauts. Certains plus évidents que d'autres.

Après 6 mois passés sur SWTOR, l'ennui commençait à se faire sentir (les scénarios de classes sont excellents, mais le end-game manque d'intérêt malheureusement), mon autre moi m'a fait une remarque judicieuse : "Hey boulzor, y a GW2 qui sort dans pas longtemps, pourquoi pas lui laisser une chance ?" Ouais, après tout, il n'y a pas d'abonnement, alors même si je m'emmerde en haut niveau, ça ne sera que le prix d'un jeu classique et j'y aurais assurément joué plus d'heures qu'un CoD.

Ma version standard en poche, en pixel plutôt, j'ai vaguement parcouru les week-end beta sans grand intérêt. Je ne suivais pas assidument l'actu de GW2, surtout que j'étais plutôt insensible aux promesses des développeurs : blabla le jeu est pour tout le monde, vous allez voir, c'est enfin un jeu qui se démarque dans le monde du MMO, blabla ça défrise un poney comme on dit ! Je regardais de loin en m'attendant à une n-ième déception. Mais malgré tout, les visuels aguicheurs et les artworks somptueux ne m'ont pas fait aller bien loin de GW2. Surtout que j'avais pas mal joué au premier et qu'il y avait beaucoup de bonnes choses.

Bref, je me lance dans la création de personnage qui est bonne sans être transcendante. Chaque race est bien différente et on esquive les traditionnels elfe/nain/gnome/orc, c'est une bonne chose. Mon Asura Dobby n'a malheureusement pu voir le jour, quelqu'un avait déjà piqué l'idée. Dans la suite de la création, je dois définir le passé de mon personnage : noble/ordinaire/pauvre, quel Dieu m'a béni, etc... Parce que vous voyez, ceci est MON histoire.


Je sais pas si tous les choix ont vraiment une incidence sur l'histoire.

Bon, après être passé sur SWTOR, la comparaison n'est pas en la faveur de GW2. Certes il y a des différences entre les histoires d'une même race, ce qui permet une rejouabilité un peu plus grande, mais j'aurais tout de même préféré une scénario intéressant. Je suis désolé messieurs d'AerenaNet, mais je n'arrive pas à rentrer dedans. Probablement comme les doubleurs qui manque clairement d'enthousiasme. Sûrement parce que ça manque de surprise (du moins, sur les 30 premiers niveaux). Assurément parce que ce n'est pas dynamique. Les dialogues sont chiants malgré les magnifiques artwork en fond. Heureusement, ce n'est pas l'atout principal de GW2 ! 

Après la courte intro, on est lancé dans la marre avec des tutos très (trop ?) concis. On enchaine les quêtes qui n'ont ni besoin d'être prises ni d'être rendues. Il suffit d'être dans la zone dédiée et d'y accomplir les objectifs. Ils sont assez variés et pour beaucoup, vous n'aurez pas forcément besoin de combattre. Par contre, vous risquez d'en avoir marre de tuer éternellement le même type d'ennemi dans chaque zone. Chez les humains, je pense qu'on m'appelle maintenant "le Boucher des Centaures" après en avoir annihilé des centaines. Et aussi étonnant que ce soit, je n'ai pas l'impression de bash du mob en boucle (alors que c'est pourtant bien ce qu'il se passe) et on doit cela aux évènements dynamiques.


GW2, le seul jeu où vous balancez un saut d'eau à la tronche d'un mec et il vous remercie ! oO

Warhammer avait montré la voie, Rift l'avait améliorée, Guild Wars 2 l'a sublimée. Ces évènements  apparaissent à peu près n'importe où sur la carte, il y a en beaucoup et surtout, ils sont extrêmement variés. Que ça aille de l'escorte à la défense de zone, en passant par l'attaque de camp, la libération de prisonnier ou l'aide à la récolte, on est toujours happé par un de ces évènements. Rien ne nous oblige à les faire (si ce n'est l'xp) et on tombe vite dans le syndrome du "bon, après cette quête, je vais me cou... Oh, un évènement dynamique !!" Et sans s'en rendre compte, il est 5h du mat et vous devez vous levez dans 1 heure.

C'est un des points forts du jeu. Surtout que vous pouvez rater un évènement ce qui conduira généralement à un évènement différent dans la zone (souvent pour reprendre le camp qui vient d'être capturé). Le seul point négatif qu'on peut y trouver, c'est le même qui perdure depuis Warhammer : quand il n'y a personne dans la zone, c'est extrêmement dur de réussir un évènement dynamique. Cependant, c'est moins pire que ce que j'imaginais et certains sont tout à fait faisables en solo. Encore un bon point pour ArenaNet.

Restons dans les zones de quête et parlons un peu de l'exploration. SWTOR avait légèrement ouvert la voie avec la recherche des datacrons, mais il y en avait peu dans chaque zone. Guild Wars 2 pousse le vice très loin. Déjà parce que sur la carte, il y a le pourcentage du monde qu'on a visité ainsi que celui de la zone, ça pousse à vouloir découvrir toujours plus de chose. Et il y en a des choses à faire : les quêtes, les points de TP, les sites remarquables, les panoramas et les points de compétences à récupérer. Rien d'exceptionnel ? Alors c'est que vous n'avez pas encore vu à quel point certains sont difficiles d'accès, à quel point les développeurs ont poussé le vice à créer des passages entiers uniquement pour aller chercher un panorama. Et si ça ne vous suffit pas, chaque zone est dotée d'un ou plusieurs puzzle caché extrêmement compliqué avec des récompenses à la clef. Dans quel MMO les développeurs ont pris le temps de faire ça tout en étant capable de sortir un jeu excellent ?


Yo ho, yo ho, une vie de pirate pour moi !

En parlant d'exploration, je vais m'arrêter un temps sur les décors qui sont tout simplement magnifiques. La distance de vue est impressionnante, les paysages sont stupéfiants de richesse et d'ingéniosité, je suis chaque jour ébahi par une nouvelle découverte. Que se soit le Promontoire Divin, la capitale monumentale des humains ou l'Arche du Lion avec son architecture à base de bateaux pirates, on ne peut rester insensible au charme de Guild Wars 2. Surtout que les personnages ne sont pas en reste ! Les vêtements virevoltant avec les mouvements du personnage de manière naturelle, les cheveux se mouvant avec délicatesse (même si il y a de nombreuses imperfections, ça fait son effet) et le soin apporté aux animations du personnage... Il y a du niveau, c'est certain. Le seul point négatif à mon goût, ce sont les effets de sorts. Ils sont certes magnifique et réellement uniques à chaque classe, mais dès que vous êtes plus de 3 à taper sur un mob, on ne voit plus rien. Epileptique s'abstenir. Je me suis retrouvé de nombreuses fois à ne même plus savoir ce que je tapais, il ne restait plus qu'une énorme tâche  blanche au milieu de mon écran (cf. cette vidéo par exemple à 13:26 c'est assez flagrant)

Hum, je n'ai pas encore parlé du gameplay. Allons-y, parce qu'il y a beaucoup à dire. Le premier choc quand on vient d'un MMO classique, c'est l'absence de barre d'énergie : ici pas de mana ou d'énergie quelle quel soit (excepté pour le voleur). On garde le système de sort à temps de recharge de GW1. Ensuite, chaque arme qu'on peut porter a ses propres compétences (au nombre de 5). Il est d'ailleurs nécessaire de débloquer ses compétences en tuant des ennemis. C'est assez rapide pour chaque arme, mais les guerriers risquent de faire la tronche vu qu'ils peuvent presque tout porter. Au début du jeu, on passe donc la majeure partie de son temps à débloquer les compétences, à tester quelle arme nous convient le mieux.


 « La neige, on l'enlève, elle revient. Toujours, encore et encore et nous, pauvres âmes chagrines, nous perdons le regard dans l'horizon blanc de notre solitude... »

Arrivé au niveau 5, on débloque ce qu'on appelle les compétences de barre qui sont 3 emplacements supplémentaires sur la barre d'action. Ces sorts ne dépendent pas des armes et il faudra choisir ceux qui vous plaisent le plus. Et il y en a un sacré paquet. On a donc une grande liberté de choix comparé à un MMO classique. Un rôdeur au CaC spé survie ? C'est possible. Un rôdeur qui reste à distance et qui supporte au mieux ses alliés ? C'est possible. Un voleur a distance ? C'est possible. Un nécromant sans pet ? C'est possible. Bref, vous avez du choix et ce sera à vous et à vous seul de décider comment jouer. Et ça peut d'ailleurs être très compliqué.

Si, comme moi, vous n'avez que vaguement, voir pas du tout suivi le développement du jeu, vous serez probablement perdu parce que les p'tits gars d'ArenaNet n'ont pas mis de réels tuto dans leur jeu. Des astuces oui, mais ça s'arrête là. Si vous voulez éviter ça, il faut aller lire le manuel en ligne. Mais sérieusement, qui a envie de lire un manuel avant de jouer ? Alors on est là, vers les niveaux 20/30, avec plein de compétences, souvent qui ne vont pas vraiment bien ensemble, à se demander ce qu'on peut en faire. Surtout qu'on a débloqué les aptitudes il y a peu (ce qui se rapproche le plus d'un arbre de talents) et pareil, il y a tellement de choix qu'on est complètement largué. Qu'est-ce qu'il faut prendre ? Qu'est-ce que ça fait ? Des exemples de build comme dans The Secret World n'aurait pas été du luxe au moins pour aiguiller le néophyte avant de prendre son envol.

Les compétences de barre du gardien

Et comment on remarque que son build qu'on a fait en solo est complètement bidon ? En faisant le premier donjon. Une expérience traumatisante, mais nécessaire. Pourtant, j'avais un peu regardé les compétences, essayé de prendre des sorts de support, etc... Et malgré tout ça, on s'est fait massacré par de vulgaires trash (ceci dit, de l'avis commun, les trash sont plus durs que les boss...). Tout ça parce que Guild Wars 2 chamboule toutes nos habitudes. Plus de tank, pas de réel soigneur, des dégâts ultra violents, pas de réel contrôle (il n'y a rien qui permet d'immobiliser un mob plus de quelques secondes). Je suis d'ailleurs sceptique quant à ce système. Plutôt que de tanker le boss, on passe son temps à le kitter, je me demande donc si on y a vraiment gagné au change. Mais pour ça, il va me falloir plus qu'une dizaine de jours pour le savoir.

Ce premier donjon fait donc mal et remet à sa place toute personne ne s'y étant pas vraiment préparé. Après cette première expérience, on fait plus attention à son build, ce qu'on peut apporter, à la manière dont il interagit avec celui des autres. Et c'est là une autre difficulté.

Pour être bon à GW2, il ne suffit pas de bien connaitre sa classe, il faut aussi connaitre celle des autres. Comprendre comment agir au mieux par rapport à ce que font les membres du groupe. GW2, de mon point de vue, ce n'est pas  un jeu dans lequel on peut se jeter comme ça, juste pour le fun. Si on veut faire du donjon ou du PvP, il va falloir étudier minutieusement sa spé. Est-ce dérangeant ? Absolument pas, mais il y a quand même un sacré pas à franchir avant qu'ArenaNet puisse dire que son jeu est pour tout le monde comme ils aiment à le clamer.

Je ne voudrais pas que se soit mal interprété : le gameplay est fun. L'idée de pouvoir changer d'arme en combat pour s'adapter au mieux, pour s'auto-compléter au mieux, esquiver les attaques, avoir du soin quelle que soit la classe, pouvoir choisir son type de gameplay, tout ça, c'est génial. Ce que je reproche, c'est le manque d'explication au cours du jeu, de tuto pour comprendre les subtilités de ce gameplay.

Bon, je pense avoir à peu près fait le tour et exprimé mon ressenti après ces 11 jours. Pour résumé : oui, Guild Wars 2, c'est du bon, mangez-en ! Les décors sont sublimes, l'ambiance est soignée, le gameplay est fun avec une courbe d'apprentissage extrêmement élevée, le leveling est amusant (vive les évènements dynamiques), le PvE semble suffisamment corsé pour plaire à tout le monde et le MvM bien pensé (sauf l'attente). Rendez-vous dans quelques mois pour le PvE et PvP HL !

Voir aussi

Jeux : 
Guild Wars 2
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

canard-sucrey
Signaler
canard-sucrey
Bien le F5 ? :D

Le Blog d'Evi

Par Evi Blog créé le 11/05/11 Mis à jour le 05/09/12 à 19h04

Ajouter aux favoris

Archives

Catégories