Signaler
Jeux Vidéos


Voilà 11 jours que Guild Wars2 est entré dans ma vie, ou plutôt, voilà 11 jours que ma vie sociale a pris fin. Depuis les nombreuses nuits blanches à jouer WoW, la recherche d'un MMO qui arriverait à me faire autant oublier la notion du temps fut laborieuse au bas mot. AoC, Aion, Warhammer, plus récemment SWTOR et  j'en passe, tous avaient des défauts. Certains plus évidents que d'autres.

Après 6 mois passés sur SWTOR, l'ennui commençait à se faire sentir (les scénarios de classes sont excellents, mais le end-game manque d'intérêt malheureusement), mon autre moi m'a fait une remarque judicieuse : "Hey boulzor, y a GW2 qui sort dans pas longtemps, pourquoi pas lui laisser une chance ?" Ouais, après tout, il n'y a pas d'abonnement, alors même si je m'emmerde en haut niveau, ça ne sera que le prix d'un jeu classique et j'y aurais assurément joué plus d'heures qu'un CoD.

Ma version standard en poche, en pixel plutôt, j'ai vaguement parcouru les week-end beta sans grand intérêt. Je ne suivais pas assidument l'actu de GW2, surtout que j'étais plutôt insensible aux promesses des développeurs : blabla le jeu est pour tout le monde, vous allez voir, c'est enfin un jeu qui se démarque dans le monde du MMO, blabla ça défrise un poney comme on dit ! Je regardais de loin en m'attendant à une n-ième déception. Mais malgré tout, les visuels aguicheurs et les artworks somptueux ne m'ont pas fait aller bien loin de GW2. Surtout que j'avais pas mal joué au premier et qu'il y avait beaucoup de bonnes choses.

Bref, je me lance dans la création de personnage qui est bonne sans être transcendante. Chaque race est bien différente et on esquive les traditionnels elfe/nain/gnome/orc, c'est une bonne chose. Mon Asura Dobby n'a malheureusement pu voir le jour, quelqu'un avait déjà piqué l'idée. Dans la suite de la création, je dois définir le passé de mon personnage : noble/ordinaire/pauvre, quel Dieu m'a béni, etc... Parce que vous voyez, ceci est MON histoire.


Je sais pas si tous les choix ont vraiment une incidence sur l'histoire.

Bon, après être passé sur SWTOR, la comparaison n'est pas en la faveur de GW2. Certes il y a des différences entre les histoires d'une même race, ce qui permet une rejouabilité un peu plus grande, mais j'aurais tout de même préféré une scénario intéressant. Je suis désolé messieurs d'AerenaNet, mais je n'arrive pas à rentrer dedans. Probablement comme les doubleurs qui manque clairement d'enthousiasme. Sûrement parce que ça manque de surprise (du moins, sur les 30 premiers niveaux). Assurément parce que ce n'est pas dynamique. Les dialogues sont chiants malgré les magnifiques artwork en fond. Heureusement, ce n'est pas l'atout principal de GW2 ! 

Après la courte intro, on est lancé dans la marre avec des tutos très (trop ?) concis. On enchaine les quêtes qui n'ont ni besoin d'être prises ni d'être rendues. Il suffit d'être dans la zone dédiée et d'y accomplir les objectifs. Ils sont assez variés et pour beaucoup, vous n'aurez pas forcément besoin de combattre. Par contre, vous risquez d'en avoir marre de tuer éternellement le même type d'ennemi dans chaque zone. Chez les humains, je pense qu'on m'appelle maintenant "le Boucher des Centaures" après en avoir annihilé des centaines. Et aussi étonnant que ce soit, je n'ai pas l'impression de bash du mob en boucle (alors que c'est pourtant bien ce qu'il se passe) et on doit cela aux évènements dynamiques.


GW2, le seul jeu où vous balancez un saut d'eau à la tronche d'un mec et il vous remercie ! oO

Warhammer avait montré la voie, Rift l'avait améliorée, Guild Wars 2 l'a sublimée. Ces évènements  apparaissent à peu près n'importe où sur la carte, il y a en beaucoup et surtout, ils sont extrêmement variés. Que ça aille de l'escorte à la défense de zone, en passant par l'attaque de camp, la libération de prisonnier ou l'aide à la récolte, on est toujours happé par un de ces évènements. Rien ne nous oblige à les faire (si ce n'est l'xp) et on tombe vite dans le syndrome du "bon, après cette quête, je vais me cou... Oh, un évènement dynamique !!" Et sans s'en rendre compte, il est 5h du mat et vous devez vous levez dans 1 heure.

C'est un des points forts du jeu. Surtout que vous pouvez rater un évènement ce qui conduira généralement à un évènement différent dans la zone (souvent pour reprendre le camp qui vient d'être capturé). Le seul point négatif qu'on peut y trouver, c'est le même qui perdure depuis Warhammer : quand il n'y a personne dans la zone, c'est extrêmement dur de réussir un évènement dynamique. Cependant, c'est moins pire que ce que j'imaginais et certains sont tout à fait faisables en solo. Encore un bon point pour ArenaNet.

Restons dans les zones de quête et parlons un peu de l'exploration. SWTOR avait légèrement ouvert la voie avec la recherche des datacrons, mais il y en avait peu dans chaque zone. Guild Wars 2 pousse le vice très loin. Déjà parce que sur la carte, il y a le pourcentage du monde qu'on a visité ainsi que celui de la zone, ça pousse à vouloir découvrir toujours plus de chose. Et il y en a des choses à faire : les quêtes, les points de TP, les sites remarquables, les panoramas et les points de compétences à récupérer. Rien d'exceptionnel ? Alors c'est que vous n'avez pas encore vu à quel point certains sont difficiles d'accès, à quel point les développeurs ont poussé le vice à créer des passages entiers uniquement pour aller chercher un panorama. Et si ça ne vous suffit pas, chaque zone est dotée d'un ou plusieurs puzzle caché extrêmement compliqué avec des récompenses à la clef. Dans quel MMO les développeurs ont pris le temps de faire ça tout en étant capable de sortir un jeu excellent ?


Yo ho, yo ho, une vie de pirate pour moi !

En parlant d'exploration, je vais m'arrêter un temps sur les décors qui sont tout simplement magnifiques. La distance de vue est impressionnante, les paysages sont stupéfiants de richesse et d'ingéniosité, je suis chaque jour ébahi par une nouvelle découverte. Que se soit le Promontoire Divin, la capitale monumentale des humains ou l'Arche du Lion avec son architecture à base de bateaux pirates, on ne peut rester insensible au charme de Guild Wars 2. Surtout que les personnages ne sont pas en reste ! Les vêtements virevoltant avec les mouvements du personnage de manière naturelle, les cheveux se mouvant avec délicatesse (même si il y a de nombreuses imperfections, ça fait son effet) et le soin apporté aux animations du personnage... Il y a du niveau, c'est certain. Le seul point négatif à mon goût, ce sont les effets de sorts. Ils sont certes magnifique et réellement uniques à chaque classe, mais dès que vous êtes plus de 3 à taper sur un mob, on ne voit plus rien. Epileptique s'abstenir. Je me suis retrouvé de nombreuses fois à ne même plus savoir ce que je tapais, il ne restait plus qu'une énorme tâche  blanche au milieu de mon écran (cf. cette vidéo par exemple à 13:26 c'est assez flagrant)

Hum, je n'ai pas encore parlé du gameplay. Allons-y, parce qu'il y a beaucoup à dire. Le premier choc quand on vient d'un MMO classique, c'est l'absence de barre d'énergie : ici pas de mana ou d'énergie quelle quel soit (excepté pour le voleur). On garde le système de sort à temps de recharge de GW1. Ensuite, chaque arme qu'on peut porter a ses propres compétences (au nombre de 5). Il est d'ailleurs nécessaire de débloquer ses compétences en tuant des ennemis. C'est assez rapide pour chaque arme, mais les guerriers risquent de faire la tronche vu qu'ils peuvent presque tout porter. Au début du jeu, on passe donc la majeure partie de son temps à débloquer les compétences, à tester quelle arme nous convient le mieux.


 « La neige, on l'enlève, elle revient. Toujours, encore et encore et nous, pauvres âmes chagrines, nous perdons le regard dans l'horizon blanc de notre solitude... »

Arrivé au niveau 5, on débloque ce qu'on appelle les compétences de barre qui sont 3 emplacements supplémentaires sur la barre d'action. Ces sorts ne dépendent pas des armes et il faudra choisir ceux qui vous plaisent le plus. Et il y en a un sacré paquet. On a donc une grande liberté de choix comparé à un MMO classique. Un rôdeur au CaC spé survie ? C'est possible. Un rôdeur qui reste à distance et qui supporte au mieux ses alliés ? C'est possible. Un voleur a distance ? C'est possible. Un nécromant sans pet ? C'est possible. Bref, vous avez du choix et ce sera à vous et à vous seul de décider comment jouer. Et ça peut d'ailleurs être très compliqué.

Si, comme moi, vous n'avez que vaguement, voir pas du tout suivi le développement du jeu, vous serez probablement perdu parce que les p'tits gars d'ArenaNet n'ont pas mis de réels tuto dans leur jeu. Des astuces oui, mais ça s'arrête là. Si vous voulez éviter ça, il faut aller lire le manuel en ligne. Mais sérieusement, qui a envie de lire un manuel avant de jouer ? Alors on est là, vers les niveaux 20/30, avec plein de compétences, souvent qui ne vont pas vraiment bien ensemble, à se demander ce qu'on peut en faire. Surtout qu'on a débloqué les aptitudes il y a peu (ce qui se rapproche le plus d'un arbre de talents) et pareil, il y a tellement de choix qu'on est complètement largué. Qu'est-ce qu'il faut prendre ? Qu'est-ce que ça fait ? Des exemples de build comme dans The Secret World n'aurait pas été du luxe au moins pour aiguiller le néophyte avant de prendre son envol.

Les compétences de barre du gardien

Et comment on remarque que son build qu'on a fait en solo est complètement bidon ? En faisant le premier donjon. Une expérience traumatisante, mais nécessaire. Pourtant, j'avais un peu regardé les compétences, essayé de prendre des sorts de support, etc... Et malgré tout ça, on s'est fait massacré par de vulgaires trash (ceci dit, de l'avis commun, les trash sont plus durs que les boss...). Tout ça parce que Guild Wars 2 chamboule toutes nos habitudes. Plus de tank, pas de réel soigneur, des dégâts ultra violents, pas de réel contrôle (il n'y a rien qui permet d'immobiliser un mob plus de quelques secondes). Je suis d'ailleurs sceptique quant à ce système. Plutôt que de tanker le boss, on passe son temps à le kitter, je me demande donc si on y a vraiment gagné au change. Mais pour ça, il va me falloir plus qu'une dizaine de jours pour le savoir.

Ce premier donjon fait donc mal et remet à sa place toute personne ne s'y étant pas vraiment préparé. Après cette première expérience, on fait plus attention à son build, ce qu'on peut apporter, à la manière dont il interagit avec celui des autres. Et c'est là une autre difficulté.

Pour être bon à GW2, il ne suffit pas de bien connaitre sa classe, il faut aussi connaitre celle des autres. Comprendre comment agir au mieux par rapport à ce que font les membres du groupe. GW2, de mon point de vue, ce n'est pas  un jeu dans lequel on peut se jeter comme ça, juste pour le fun. Si on veut faire du donjon ou du PvP, il va falloir étudier minutieusement sa spé. Est-ce dérangeant ? Absolument pas, mais il y a quand même un sacré pas à franchir avant qu'ArenaNet puisse dire que son jeu est pour tout le monde comme ils aiment à le clamer.

Je ne voudrais pas que se soit mal interprété : le gameplay est fun. L'idée de pouvoir changer d'arme en combat pour s'adapter au mieux, pour s'auto-compléter au mieux, esquiver les attaques, avoir du soin quelle que soit la classe, pouvoir choisir son type de gameplay, tout ça, c'est génial. Ce que je reproche, c'est le manque d'explication au cours du jeu, de tuto pour comprendre les subtilités de ce gameplay.

Bon, je pense avoir à peu près fait le tour et exprimé mon ressenti après ces 11 jours. Pour résumé : oui, Guild Wars 2, c'est du bon, mangez-en ! Les décors sont sublimes, l'ambiance est soignée, le gameplay est fun avec une courbe d'apprentissage extrêmement élevée, le leveling est amusant (vive les évènements dynamiques), le PvE semble suffisamment corsé pour plaire à tout le monde et le MvM bien pensé (sauf l'attente). Rendez-vous dans quelques mois pour le PvE et PvP HL !

Voir aussi

Jeux : 
Guild Wars 2
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Cinéma

Article spoiler free, sans morceau de banane.

Comme beaucoup, je l'attendais ce film, avec envie, avec passion et une petite pointe d'appréhension. Comment Christopher Nolan allait réussir à faire encore mieux, encore plus puissant, encore plus sombre que son Dark Knight ?

Je vais pas le cacher, j'ai adoré ce Batman et j'ai décidé de vouer un culte à Christopher Nolan. Ce mec est un génie, les acteurs sont excellents et l'ambiance est magistrale. Ce monsieur a réussi là où ses prédécesseurs avaient échoué : il a créé le goddamn Batman !

Il y aussi quelque chose que j'ai vraiment apprécié dont on doit encore le crédit à Christopher Nolan : le film n'est PAS en 3D. Merci, mille fois merci de ne pas avoir cédé à la pression de l'industrie du cinéma qui nous sert de la 3D insipide à toutes les sauces...

Le film est long, plus que les précédents (2h45) mais je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Certains pourraient dire que c'est un peu lent au démarrage, mais c'est nécessaire pour poser les bases du scénar et personnellement, je n'ai pas trouvé que ça trainait en longueur.

J'avais un peu peur que Bane ne soit pas à la hauteur après le Joker mais c'est loin d'être le cas. On a ici un méchant charismatique, bourrin, audacieux et interprété avec brio. Le masque de Bane est superbement réalisé et donne vraiment l'impression qu'il fait parti de lui renforçant son côté ultra violent.

Catwoman ? Woman oui, mais cat pas vraiment. Christopher Nolan voulant ancrer un peu plus dans la réalité ses films par rapport aux comics, Catwoman est assez éloignée de ce qu'on a pu voir et c'est tant mieux. Exit son côté kitch et bienvenue à la vraie voleuse moderne (bon, faut pas déconner, elle garde quand même ses talons de 10cm pour combattre). Je dois avouer que je ne supporte pas Anne Hathaway. Elle est très loin de l'icone sexy qu'est Catwoman, mais je suis obligé de reconnaitre qu'elle réussi à s'imposer dans ce rôle. Et surtout, le film n'est pas sur elle, on la voit finalement assez peu. Bref, M. Nolan nous introduit ce personnage avec parcimonie et évite donc de trop se disperser pour rester sur le sujet principal du film : la légende du Batman.

Je ne sais pas trop comment vous parler des personnages secondaires sans trop spoiler, alors je vais juste dire que comme Catwoman, ils sont introduit par petites touches, ils sont nettement plus réels et beaucoup plus intéressants qu'ils ne le sont dans les comics.

Si je devais mettre une ombre au tableau, je dirais que Hans Zimmer nous sert une musique intéressante mais trop convenue. Comme dans Inception, l'ambiance sonore est très prononcée mais la répétition perpétuelle des mêmes passages finit quand même par lasser (en fait, je sais pas s'il faut en vouloir à M. Zimmer ou au mixeur).

Christopher Nolan nous livre une aventure humaine palpitante qui conclue une fresque épique sur la légende du Batman de la plus belle des manières. J'ai souri, j'ai tremblé, j'ai été ému. Je ne peux que vous conseiller, à défaut de pouvoir vous obliger, d'aller voir ce film sans la moindre hésitation.

p.s. je ne vis pas en France, c'est pour ça que j'ai déjà vu le film

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Jeux Vidéos

J'ai écris cet article pour ma guilde lors de la CBT4 il y a un mois. Peu de choses ont changé depuis, je me permet donc de le poster ici. :) 

TERA, The Exiled Realm of Arborea : True Action Combat

Après avoir passé 2 jours non-stop à jouer à TERA, j'ai pu avoir un bon aperçu de ce MMO qui en a dans le ventre. On va tout de suite entrer dans le vif du sujet avec ce qui fait le fort de ce  jeu : ses combats et ses graphismes.

True Action Combat : really ?

Au premier abord, ça surprend un peu, mais le système est très intuitif et on se prend au jeu très vite. Ici, il va falloir viser pour toucher, prévoir les déplacements de l'ennemi pour éviter de taper à côté, esquiver ou bloquer (en fonction de la classe) les coups, etc. Pas la peine de partir en courant, on est pas dans un FPS quand même. Les ennemis sont pour la plupart très lents et ont des animations longues quand ils vont porter un coup, ce qui laisse largement le temps de trancher dans le vif ou d'esquiver.

En plus de devoir viser, il faudra retenir quelle compétence utiliser après une autre pour en tirer tout son potentielle. Par exemple, l'AoE violente du prêtre sera plus rapide à lancer si on la case après l'AoE basique. Inutile de s'inquiéter non plus, le jeu vous proposera la compétence d'enchaînement (les combos) la plus appropriée en appuyant simplement sur la barre espace. On peut regretter ce système monotouche, mais avec des combats aussi dynamique, ça permet de libérer un nombre conséquent de touches faciles d'accès.

A chaque fois qu'un joueur reste dans les flammes, le raid-leader meurt un peu

J'ai testé la première instance et je me suis éclaté. J'ai joué soigneur et ENFIN, ENFIN on arrête de regarder un graphique et on prend vraiment part au combat. Les boss sont prévus pour que vous deviez bouger souvent, esquiver et que vous vous placiez correctement. Une erreur et ça peut devenir la catastrophe. N00b du placement, s'abstenir donc. Cependant, avec les compétences d'esquive, c'est assez facile de se replacer correctement.

Pour revenir au soin : exit les yeux rivés sur les barres de vies au bord de l'écran. Ici, il faut être dans le combat, regarder ce qu'il se passe et vérifier que vos copains sont pas en train de mourir à petit feu. J'ai raté mon soin ! Oui, si vous visez mal, ça peut arriver ! Il y a pas mal de soin de zone : autour de vous, autour d'un joueur, autour d'un point que vous aurez visé. Il y a aussi des soins où il faut viser au préalable vos partenaires avant de lancer une vague salvatrice, d'autres qu'on dépose au sol (avec un Mystique) et que les joueurs peuvent ramasser en combat.

En plus de ça, il va falloir gérer votre mana. Bon, il faut reconnaître, c'est pas très dur. Certes les soins coûtent très cher (1/3 de la barre de mana pour certains), mais on possède des compétences qui permettent de regen tout ça très vite en combat. Enfin, ça dépendra de la performance de vos partenaires : si vous vous faites taper, la regen s'en va.

Bref, j'ai enfin eu ce dont je rêvais depuis que je joue aux MMO : avoir l'impression de jouer en étant soigneur.

A la limite entre le hack'n'slah et le RPG plus classique, on se retrouve avec un système de combat qui innove enfin dans le MMO et surtout, qui est réussi. Au fur et à mesure, on débloque de plus en plus de compétences qu'il faudra placer judicieusement pour en tirer le maximum de profit et devenir une machine à tuer. J'ai vraiment été bluffé par la facilité de prise en main du soft.

Wah, c'est beau, c'est neuf ?

Ouais, c'est vraiment beau. On tient le nouveau maître en terme de graphismes dans les MMO. D'ailleurs, avec ma config honnête, je n'ai souffert d'aucun ralentissement malgré des environnements bien peuplés. Bon, il faut reconnaître que sur TERA, il y a un système "d'instance de zone" qui limite le nombre maximum de joueurs au même endroit. Je ne connais pas la limite de population de ces instances et c'est probablement le prix à payer pour éviter les lags.

Le champs de vision est plutôt bon, sans être transcendant et les lieux que j'ai vu étaient vraiment réussi bien que particuliers. Ca ne plairait pas à tout le monde.

Raduculyakamaté

Je ne sais pas si je l'ai dit, mais ce jeu nous vient tout droit d'Asie avec un développement similaire à Aion. Et qui dit Asie, dit que les filles combattent à poil. C'est mathématique. Mais TERA change un peu la donne vu que les mecs (en fonction des races) sont aussi à poil. Ah tiens et...  :| OH MON DIEU. Il y a des gamines à moitié à poil aussi !  :| OH MON DIEU ! C'est quoi ce délire ? :| OH MON DIEU ! Et en plus, la version occidentale est censurée ? Ca donne quoi chez eux ?  Non, répondez pas, j'ai pas envie de savoir.

A part ce point que je trouve dérangeant, j'ai aimé la plastique des personnages, de ces robes mini-jupes micro-jupes qui volent au vent, de la façon totalement loufoque de rouler du c*l des filles, mais aussi de ces armes sur-dimensionnées.

Au niveau des armures le skin dépend de la classe d'armure et de la race, pas de la classe, au moins lors du leveling. A voir à haut niveau, mais j'ai trouvé ce système intéressant. Pour les femmes, ça donne :

  • Humain : fans de baseball depuis toute petites, les humaines portent toutes des mini-shorts. 
  • Castanic : oulala, ça cache mes tétons, c'est peut-être trop habillé ?
  • Haut-elfe : je suis raffinée, donc je porte des robes fendues jusqu'aux seins.
  • Aman : de toute façon, ma peau étant en pierre, je peux bien être à poil, ça change pas grand chose.
  • Baraka : je suis moche, donc je me cache sous mon armure.
  • Elins : sans commentaire.
  • Popori : mais ils sont tout mignons !

Je critique ce côté "too much", mais les armures sont réalisées avec un tel soin qu'il serait criminel de ne s'arrêter qu'à l'aspect dénudé. Rarement dans un MMO on n'aura vu une telle finition, un tel niveau de détail. (L'image ci-dessous le reflète pas vraiment, mais les hommes castanics (au centre) ont des tenues nettement moins couvertes)

Leveling

En plus des points de vie et du mana, TERA nous sort l'Endurance. L'Endurance boost les PVs et le mana si on en a beaucoup et le contraire si on est trop bas. On en perd à chaque fois qu'on combat et on en regagne près des feux de camps disponibles dans tous les villages. Il en existent également des portables. C'est rarement descendu trop bas pour que se soit gênant, mais il faudra penser à s'arrêter non loin d'un feu de temps à autre.

L'intérêt de système est vraiment dur à comprendre : de temps à autre, vous serez obligez de faire des pauses. Génial... Sur le site de TERA, on peut lire "et vous pourrez socialiser". WTF ? Les cannaux de discussions, ça sert pas à ça ? Tu crois vraiment que je vais parler plus à un mec parce qu'il est à côté d'un feu bidon ?

Heureusement, on peut jeter des buffs dans les feux qui serviront à tous les joueurs à proximité.

J'ai testé plusieurs classes et la progression a toujours été relativement facile. Même si la majeure partie des quêtes reste du bashing, grâce à ce système de combat innovant, on s'ennuie moins vite que dans d'autres MMO. Par contre, j'ai souvent ragé avec les quêtes du genre : tuez X bestioles -> tuez Y bestioles (en général au même endroit que les premières) -> tuez X et Y bestioles. TERA a réussi avec les mêmes mobs à nous faire 3 quêtes. Épique. Heureusement que les donjons ponctuent l'aventure.

Univers

Euh, attendez. Hum... Je sais... C'est euh... Non, en fait, j'en sais rien. Je sais pas de quoi ça parle. On est encore à un système pré-SWTOR où il faudra lire vos quêtes. Et vu la quantité et l'intérêt de celles-ci, je pense que nombre feront l'impasse. Même la quête principale (dit narrative), on s'en fou. Il faut être honnête, si on joue à TERA, c'est pour ses graphismes et son système de combat, le reste, ranafoutre.

En plus, les doublages français sont une honte. J'ai jamais vu quelque chose d'aussi horrible, d'aussi moche, d'aussi pathétique. Et puis, c'est quoi tous ces PNJs avec la même voix ?

Le jeu se parera de quelques cinématiques pour les boss et les donjons qui, même si elles n'ont aucun charme, présentent au moins ce contre quoi on va se battre.

En vrac, ce que je n'ai pas aimé

Les trucs qui viennent typiquement des MMOs asiatiques :

- Le système de craft pénible. Du peu que j'en ai vu, ça reprend ce qui se fait dans Aion en un tout petit peu moins pénible (heureusement vu qu'on peut monter tous les métiers à priori). Un système qui demande beaucoup de temps à regarder une barre se remplir (super concept les gars), beaucoup d'argent et pas mal de chance (encore ce concept de critique à double tranchant : soit l'objet fabriqué sera amélioré, soit vous n'aurez rien et vous aurez perdu vos compos).

- Même tarif pour la récolte.

- Le système de glyphe : dans TERA, il n'y a pas d'arbre de talent ou équivalent. A la place, il y a des glyphes qui améliorent les sorts. Bien sûr, vous ne pourrez utiliser qu'un nombre limité de glyphe. Ça permet plus d'améliorer son perso que de vraiment le personnaliser. Les classes sont donc accrochée à leur rôle : les lanciers tank, les guerriers offtank, les pourfendeurs, berserkers, archers et sorciers font des dégâts, les prêtres soignent et les mystiques assistent.

- Le système d'objet à identifier. Encore un concept inutile qui fait dépenser de l'argent pour rien.

- Le système de marché personnel. Super, la capitale n'est plus qu'un vaste champ de bots qui vendent les objets des joueurs... Ca a été retiré.

- Le système d'enchantement qui m'a paru vraiment obscur. En gros, les objets sont déjà pré-enchantés mais il faut activer ces enchantements via des cristaux. Je n'ai pas vraiment eu le temps de me pencher dessus, à voir pour un prochain test.

- Les Elins, l'Endurance, les doublages et le manque de profondeur de l'univers.

Conclusion

On a un jeu avec un système réellement innovant et intéressant. Le système de combat ne souffre d'aucun problème, le jeu est fluide, j'ai pas vu de bug (même des mineurs) et les graphismes sont époustouflants. Malgré tout, on sent qu'il vient d'Asie et en conserve certains aspects regrettable comme son système de craft largement dépassé.

Pourtant, j'ai passé un très bon moment sur TERA et j'ai adoré le jeu en groupe. Je pense qu'il a un vrai potentiel. Même s'il n'attirera pas autant de monde qu'un WoW, on peut lui prévoir un avenir agréable. A voir le PvP, le PvE HL et le système politique qui seront déterminants quant au succès du titre à moyen terme.

Je vous le conseil donc si vous êtes à la recherche d'un MMO qui change, surtout si l'univers vous importe peu et que vous pouvez passer outre le système de craft (entre autre) !

Voir aussi

Jeux : 
TERA
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

L'E3 2011 se profilant, on ne risque pas d'obtenir beaucoup d'info croustillantes d'ici le début du mois de juin sur Mass Effect 3. Du coup, on se console avec quelques fan arts à se damner. On va commencer par ceux de Robert Simons qui ont tout d'abord été pris pour des concept-arts officiels de BioWare. Mais il n'en est rien, le bougre a réalisé ces oeuvres lors d'un travail pour son école où il devait faire comme s'il était au service d'une entreprise. Voilà comment on obtient des fan arts d'un jeu n'étant même pas encore sorti. Retrouvez tous les travaux de Robert Simons sur son blog.

Planète minière par Robert Simons - Mass Effect

Normandy SR3 par Robert Simons - Mass Effect

On change de registre avec un style plus épuré réalisé par Gobeur qui retranscrit à merveille un des personnages essentiel de la trilogie : Joker. Mais dans Mass Effect 2, que serait Joker sans la nouvelle venue dans le poste de pilotage du Normandy SR2 : IDA ?

Joker et IDA par Gobeur - Mass Effect 2

Pour continuer dans le registre du Normandy et de l'équipage, passons à l'agent de Cerberus le plus sexy de la galaxie : Miranda Lawson. Deux fanarts dans un style bien différent qui ont chacun leur charme sans pour autant être exempts de défauts. Le premier est réalisé par Mehdic alors que le second est le travail de Punisher357.

Miranda Lawson par Mehdic

Miranda Lawson par Mehdic - Mass Effect 2

Miranda Lawson par punisher357

Miranda Lawson par punisher357

Et on termine en beauté avec une oeuvre de Dandzialf qui prouve tout son talent en illustrant avec manière un assassin turien qui fait froid dans le dos.

Un assassin Turien à l'oeuvre par dandzialf

Assassin Turien par dandzialf - Mass Effect

Voir aussi

Jeux : 
Mass Effect 2, Mass Effect 3
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Le Blog d'Evi

Par Evi Blog créé le 11/05/11 Mis à jour le 05/09/12 à 19h04

Ajouter aux favoris

Archives

Catégories