Premium
Médecine Totale

Médecine Totale

Par Lushlife_ Blog créé le 09/12/09 Mis à jour le 30/10/12 à 08h56

Un blog d'étudiant en médecine. C'est surfait...

Ajouter aux favoris
Signaler
Les gardes...

 

Trois semaines après, j'ai toujours du mal à tirer un bilan clair de cette nuit.

Ce qui est sûr, c'est que l'apprentissage sur le plan théorique fut quasi-nul : en sémiologie, à part le sempiternel « toi plaie, moi coudre », rien de bien nouveau sous le soleil. Sur le plan de la pratique, à part faire des points de manière stakhanoviste, peu de choses ont été ajoutées à mon bagage, bien que ce simple ajout soit appréciable.

Cela n'empêche qu'en une nuit, j'ai l'impression d'avoir accumulé des semaines d'expérience. En quoi ?

 

  • Dans le traitement des dossiers. Parce qu'il serait trop simple de soigner et de se retourner une fois terminé. Même pour les entrées triviales, il y a un interrogatoire à mener, un dossier informatique à remplir, des données à entrer. J'ai aussi un rôle de santé publique à assurer, et comme tout travail administratif, cela s'apprend.

 

  • Dans la gestion des patients. Il faut dire qu'étant en chirurgie, mes interactions avec ces derniers sont limitées à leur plus simple expression (les anesthésistes, eux, leur donnent des claques pour les réveiller, au moins...). Avoir l'occasion d'être à leur contact toute une nuit, c'est révolutionnaire pour moi. Avoir un discours simple, synthétique mais rassurant n'est pas inné, mais j'ai eu l'impression d'apprendre cela très vite, de m'améliorer à chaque interaction. Et aussi le fait de les enchaîner sans trop de pause. Au bout d'un certain temps, j'ai eu du mal à me remémorer les cas, à ne pas mélanger les pathologies de l'un avec celles de l'autre. Cela demande une véritable compartimentation mentale que je n'ai pas encore.
  •  

  • Et enfin, dans mon investissement auprès de ceux que je soigne. Devant certaines situations (dont une ce soir-là), on a envie de sortir de son rôle, d'aller plus loin, de littéralement sauver son patient. Ces cas-là sont les plus durs. Parce que dans ces circonstances, on attend simplement de moi que je fasse mon travail le mieux possible. Et c'est frustrant. Je passerai peut-être plus facilement outre quand j'aurai plus de bouteille, mais en attendant...

 

Donc, voilà, je pense avoir fait le tour de cette première garde. J'essaierai de garder le schéma journal/bilan, car je me rends compte que j'ai vraiment beaucoup gagné à revenir dessus plus en profondeur. Bien qu'en novembre, ayant trois gardes, ça risque de faire un peu beaucoup...

Merci de votre attention, et n'hésitez pas à me donner vos impressions ou suggestions !

P.S. : Lubie personnelle, j'ai décidé d'associer un beat de J Dilla à chaque bilan de garde ! Celui qui me vient logiquement en tête pour ce #1,

 

Si vous avez l'oreille, et que vous suivez un peu, vous comprendrez pourquoi.

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

Lushlife_
Signaler
Lushlife_
Franchement, quand tu veux ! J'adorerai jeter un œil dessus !
Zaza
Signaler
Zaza
Tu rentres dans le cercle des questions existencielles que tout soignant se pose ! Très chouette témoignage en tout cas, je te filerais mon mémoire pour que tu me dises ce que tu en penses un de ces 4, ça parle un peu de la "bouteille" finalement !
Lushlife_
Signaler
Lushlife_
Merci Moumou.
Moussif
Signaler
Moussif
En tout cas j'espère que tu douteras tout au long de ta prometteuse carrière.
Iron-Tom
Signaler
Iron-Tom
Bon courage ! Tu vis des trucs super intéressants quand même... merci de les partager avec nous.
Lushlife_
Signaler
Lushlife_
@Alan K : je me vide l'esprit en traînant sur GB. C'est pas très bucolique mais ça marche !
Alan Kirsten
Signaler
Alan Kirsten
Tu sais, je travaille dans le social, et parfois l'envie de mettre une cape de super-héros prend aux tripes...
Je ne sais pas s'il existe une solution, ce doit être une question de caractère.

Bref, avec tout ces questionnements et le stress professionnel, j'espère que tu prends le temps de t'allonger dans l'herbe pour te vider l'esprit. (Quoique en cette saison..)
Phrad
Signaler
Phrad
"Allez venez monsieur j'vais vous "Ting Ting Ting TAC" cette vilaine et vous pourrez rentrer!" ^^
Lushlife_
Signaler
Lushlife_
@Phrad : Quand je pense, je le fais souvent en musique. ^_^
Phrad
Signaler
Phrad
Interessant tout ça! Je te souhaite bon courage et surtout merci de nous rafistoler !

Pour le beat, c'est quand tu recouds (?) quelqu'un ? xD
Lushlife_
Signaler
Lushlife_
@carlos-van-tairun : la meilleure façon d'objectiver ses expériences, ça reste de les exposer à d'autres ; j'avoue que c'est ce qui m'a en partie motivé à faire ce blog. Et encore merci, j'essaierai de ne pas décevoir. :)

@LeGeN_DaRy : J'ai la chance de faire des études que j'ai choisi et que j'aime, je pense que je trouverai toujours du plaisir dans la souffrance ! Et merci ! :P

Pas sûr. Peut-être est-ce bien qu'on ait des rôles aussi stricts, définis et compartimentés à jouer... J'en sais rien, hein, je ne fais pas de sous-entendus. Je me dis juste que c'est peut-être bien pour un patient d'être à un moment de détresse juste un corps qu'on soigne. Rien que ça. Comme au tout début, comme pour tout recommencer. N'être qu'un corps qu'on soigne et tout le reste disparaît.

Et puis laisser son corps à quelqu'un qu'on ne connaît pas, c'est peut-être déjà permettre une intrusion suffisante.

Que de questions ! :P


Tu as sans doute raison : être trop investi émotionnellement est un risque susceptible d'altérer nos compétences, et donc de porter préjudice au malade. Toujours est-il qu'apprendre à rester concentré en toute circonstance n'est pas une sinécure pour certaines personnalités, dont la mienne, je pense.
Yilduz
Signaler
Yilduz

Je passerai peut-être plus facilement outre quand j’aurai plus de bouteille

Pas sûr. Peut-être est-ce bien qu'on ait des rôles aussi stricts, définis et compartimentés à jouer... J'en sais rien, hein, je ne fais pas de sous-entendus. Je me dis juste que c'est peut-être bien pour un patient d'être à un moment de détresse juste un corps qu'on soigne. Rien que ça. Comme au tout début, comme pour tout recommencer. N'être qu'un corps qu'on soigne et tout le reste disparaît.

Et puis laisser son corps à quelqu'un qu'on ne connaît pas, c'est peut-être déjà permettre une intrusion suffisante.

Que de questions ! :P


Si vous avez l'oreille

J'en ai deux : elles se parasitent. :/
LeGeN_DaRy
Signaler
LeGeN_DaRy
Je t'envoie mes encouragements, tient bon et courage !

Peace !
carlos-van-tairun
Signaler
carlos-van-tairun
Intéressante, cette mise au point sur toi même vis à vis de ta formation; surtout au vu de la difficulté de l'exercice, en général a cause de l'ego et de l'auto-valorisation, bravo.
En tout cas j'attends avec impatience la suite de tes aventures qui jusqu'à présent sont passionnantes.

Édito

La tribune libre et décomplexée d’un étudiant en médecine, apprenti-médecin, fumiste professionnel, pour parler de moi, mon boulot (et passion), et de tout ce qui concerne les deux précédemment cités. Original, non ? Non ?

Archives

Favoris