Elysium fields

Elysium fields

Par Elys Blog créé le 20/11/10 Mis à jour le 25/02/11 à 17h04

Deux volumes de jeux de caisses, une portion de FPS, un zeste de RPG et une louchée de jeux originaux, faire revenir et servez chaud ^^

Ajouter aux favoris
     
Signaler
test

 

Attention au trou !

Petit jeu devenu grand

Portal, c'est l'histoire d'un palliatif devenu jeu culte ; à la suite des critiques pointant du doigt la longueur au rabais de l'épisode 1 de Half-life 2. Valve a décidé pour l'épisode 2 de ne pas rallonger le jeu mais de rajouter des jeux à coté. C'est donc courant octobre 2007 que sort l'Orange box (le 9 sur Steam, puis le 19 en boite sur PC et 360, édité par EA), une compil' regroupant la « trilogie » Half-life 2 (HL2, HL2Ep1, HL2Ep2), Team fortress 2, et donc Portal qui sera un immense succès critique et d'estime. Cela conduit Valve à remettre le couvert en 2008 avec une version « XL » de Portal en exclu Xbox live arcade : Portal : still alive , qu'on pourrait résumer de la sorte: on reprend le même et on rajoute des niveaux. Mais voyons cela de plus près.

une salle de torture pour le cerveau....et parfois le corps ^^

 

Bienvue au centre d'enrichissement d'Aperture science

 

Portal : still alive est donc une réédition du Portal, comme celui-ci vous incarnez Chell, un cobaye au sein du « Centre d'enrichissement assisté par ordinateur d'Aperture science », un complexe scientifique aseptisé dont vous ne voyez que des salles de tests, mais où il ne semble pas y avoir grand monde. C'est d'ailleurs une voix robotisée qui vous accueillera et vous « guidera » (on reparlera de ce guidage ^^) .

Voici en gros le pitch de Portal ; un cadre qui va nous permettre de découvrir le gameplay atypique du titre de Valve, fusion entre le FPS et le puzzle-game. Vous contrôlez donc Chell en vue subjective, et avez à votre disposition le Portal gun, donc le principe est « assez » élémentaire, l'appareil tire des portails dimensionnels sur des surfaces planes pour créer un lien entre elle. Comme mon explication est aussi limpide que du jus de mélasse, voyons cela en situation :

 

Now you're thinking the portals ;)

 

C'est donc armé de notre Portal gun que nous nous baladons dans des salles de test remplis de dangers mortels (tourelles, boules d'énergie, bains d'acide, etc...) dont il faudra trouver la sortie à l'aide de notre fusil à portail. On progresse dans les niveau en activant des interrupteurs géants, et en plaçant judicieusement ses portails, niveau du contrôle, c'est du FPS classique : tirer, sauter, s'accroupir...tout le sel de Portal est de jouer avec la physique, via l'utilisation des portails pour progresser. La complexité des salles monte graduellement, mais la sausce prend et les mécaniques du jeu s'assimilent petit-à-patit et on finit par repérer instinctivement comment surmonter un obstacle. Pour ne rien gâcher le level-design et particulièrement soigné et permet d'exploiter au mieux le gameplay mis à notre disposition...et laisse parfois des brèches (volontaires ?), mais qui ne sautent pas aux yeux, Valve a vraiment soigné cet aspect

 

vous etes censé vous mettre sur le truc rouge au centre, bonne chance !

 

Autre point qui fait le sel de ce jeux : l'humour, diffusé subtilement par l'IA du centre, personnage à par entière, même si on n'entend que sa voix ; elle rythme notre progression par le biais de messages adressés au joueur. Ces derniers montrent un goût certain de GlaDOS (l'IA) pour le cynisme et l'humour noir, morceaux choisis :

  • toute situation dangereuse sert uniquement à améliorer le déroulement du test

  • l'échec n'est pas sans conséquence, ainsi si vous touchez le sol de cette salle, la mention « insuffisant » sera portée sur votre rapport officiel et nous procédons à votre mise à mort...bonne chance.

  • La salle correspondant à ce test est momentanément hors service pour maintenance obligatoire, elle a été remplacée par une salle d'entrainement pour androïde militaire avec tir à balles réelles, le centre d'enrichissement présente ses excuses pour ce désagrément et vous souhaite bonne chance.

Mais Gla DOS n'est pas la seule IA décalée, les tourelles egalement sont faussement amicales, et vous donnent du "Bonjour !" avant d'ouvrir le feu, Portal a vraiment une athmosphère unique, fortement tributaire de l'écriture, maitrisée de bout en bout.

Techniquement le jeu n'est pas particulièrement brillant, si la physique est correcte, notamment pour la gestion des collisions entre les portails qui ne souffre d'aucun bug, en revanche on sent que le moteur accuse de l'age; l'environnement bien que détaillé est assez figé, et certaines textures ne sont pas folichonnes, même si elles restent très propres et les effets spéciaux sont assez cheap

Maintenant le vrai point qui fâche, c'est la durée de vie : 2 heures pour le mode « histoire » sans s'époumoner, c'est très peu. C'est très peu mais on la nuancera sur cette version Still alive avec la présence du mode défi. Dans le mode défi nous avons des cartes bonux, certaines cartes du mode « histoire » avec leurs version « hardcore » plus corsées, pour chaque salle on peut choisir un record à battre entre trois possibilités : portail, pas et temps, le défi temps est un contre-la-montre, le défi pas consiste à marcher le mois possible, et le défi portail consiste à utiliser le mois de portails possible. Chaque défi a trois médailles possible : or, argent, et bronze, et autant le dire, vous allez manger vos dents pour décrocher l'or ! Rien que la première est bien retords, les suivantes sont justes ultra-dures et pour avoir vu des walkthrough sur youtube, c'est vraiment tordu de chez tordu ^^. La durée de vie est donc contrebalancée par un mode « record », c'est un pis-aller, mais au moins il est conséquent

les trucs qu'elle a aux guiboles permettent de sauter de super haut sans se blesser

 

Alors que vaut ce Portal : still alive ? Un bon pesant de cacahuètes en tous cas, gameplay inventif et ambiance au poil, il lui manque de l'ambition, mais on sent que le potentiel de la formule est à l'étroit dans son statut de jeu XBLA...ce que Valve a sentit et nous prépare une suite pour défricher tout ça, vivement !

+ gameplay frais

+ level-design génial

+ ambiance inimitable

+ le mode défi bien costaud

 

- graphismes datés

- durée de vie (syndrome du : on en veut plus !)

 

verdict : excellent !

 

Note : si vous êtes sur PC, la communauté a créé un nombre incroyables de mods, si vous avez le choix, prenez le sur PC ;)

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Portal : Still Alive, Portal : Still Alive (Xbox 360)
Plateformes : 
Xbox 360
Sociétés : 
VALVe Software
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

canard-sucrey
Signaler
canard-sucrey
Portal est pour moi un des jeux les plus innovants de son genre =D

Édito

Bonjour a tous !

ceci est mon blog, plutot axé sur les tests, et un peu des news et previews. Les jeux présentés suivront mes gouts personnels; un bonne partie ser adédiée aux jeux de courses, le reste se partagera avec un patchwork de RPG, FPS, jeux indés, etc, tout les jeux qui m'intéressent en somme, meme si j'ai une préférence marquée pour les FPS originaux comme Mirror's edge, Borderlands ou Portal (qui en fait sont d'autres genres adaptés en vue FPS, ça j'adore)

bon surf ;)

Archives

Catégories

Favoris