Premium
Le Blog d'Eidos Montréal

Le Blog d'Eidos Montréal

Par Eidos Montreal Blog créé le 26/01/11 Mis à jour le 26/04/13 à 18h04

Ajouter aux favoris
Signaler
Producteur à l'écoute !

On y est, le jeu sort en France le 26 Août ! Bon certains diront qu'il reste encore des mois, qu'il faut encore patienter, que Duke Nukem Forever va sortir avant Deus Ex : Human Revolution, etc... Et bien sachez que moi aussi j'ai hâte qu'il sorte, alors faites comme moi et prenez votre mal en patience. :)

Plus sérieusement, Deus Ex : Human Revolution vous demandera environ une trentaine d'heures de votre temps libre pour finir la mission principale et beaucoup plus si vous décidez d'explorer, de faire les missions secondaires. Ces estimations sont basées sur les playtests réalisés durant la production du jeu. Ce que nous, développeurs, savons aussi, c'est que habituellement très peu de joueurs finissent les jeux qu'ils achètent.

Bon, vous commencez à me connaître, si je vous donne toutes ces infos, c'est que j'ai une question pour vous. Les joueurs se plaignent souvent que les jeux sont trop courts mais ils ne les finissent pas... Est-ce que les jeux sont ennuyeux après quelques heures, ou est-ce que vous n'avez pas assez de temps pour jouer ?

David Anfossi - PRODUCTEUR
http://www.twitter.com/DavidAnfossi

Voir aussi

Jeux : 
Deus Ex : Human Revolution
Ajouter à mes favoris Commenter (56)

Commentaires

Burusama
Signaler
Burusama
Perso dans les RPGs, j'appelle ce phénomène le "syndrome du dernier donjon". En clair, je n'ai pas trop envie que l'univers du jeu se termine et, du coup, je ne vais pas au bout. Bizarre hein ? A cela s'ajoute le fait qu'il n'y a plus rien à découvrir. C'est juste la dernière ligne droiteavant la fin. La découverte de l'univers est achevée (monde, capacités spéciales à débloquer) il y a un bon moment ainsi que le level-up du personnage. C'est d'ailleurs à ces moments là qu'on réalise que notre perso n'est pas assez puissant pour affronter le Big Boss. Donc il faut encore passer par la case du Level-up bête et méchant, qui finit par m'achever car c'est extrêmement lassant !

Et c'est à ce moment là (encore une fois!), qu'un autre jeu vient de sortir. On lâche donc le jeu sur lequel on avait passé autant de temps en se disant qu'on le terminera plus tard, mais ça n'arrive jamais !
KiFlam
Signaler
KiFlam
J'arrive un peu après le guerre pour cette question mais je voulais quand même donner mon point de vue.

Je ne pense pas que les jeux sont ennuyeux, enfin ils le deviennent s'ils sont trop répétitifs dans les actions, le joueur pourra rapidement se lasser, le 1er Assassin's Creed par exemple que je n'ai personnellement pas fini.
Prenons un autre exemple, Super Meat Boy....très long et ultra répétitif...mais un rechargement instantané lors de la mort et des plateformes ultra variées, je n'ai jamais décroché car dès que je lance une nouvelle plateforme c'est un vrai challenge.

Après prenons un jeu comme Mass Effect, le jeu typique avec un scénario et des choix multiples, 30 heures le rêve...Il m'est arrivé de décrocher. En effet ce jeu nous met dans la peau du commandant Shépard, chaque choix, chaque mission est différente, parfaitement intégré au scénario ultra-solide....Cela n'empêche pas que ce type de jeu demande du temps et quand mes horaires de travail sont importants je ne peux pas trop jouer en semaine, je joue donc en week-end et parfois de façon fragmentée (sortie, famille...)...les semaines passent, j'ai décroché du scénario mais l'industrie de jeu vidéoludique nous sors la nouvelle bombe...et bien on l'achète en revendant parfois l'ancien que l'on reprendra plus tard ou jamais...

Le plus dur oui, je pense, sur de tels jeux, est de trouver du temps pour s'impliquer dedans et je pense que c'est la plus grosse difficulté des joueurs qui ont une vie bien active. Si c'est trop court, il y aura une vrai frustration quand au prix payé ...Quelqu'un qui paie son jeu cher, qui dispose de 30h de jeu sais à quoi s'attendre...en revanche s'il ne le finit pas il ne pourra s'en prendre qu'à lui même.

Je me suis fait une règle d'OR...finir tous les jeux que j'achète...D'une je dépense moins de sous par an, de deux les jeux anciens que je voulais sont moins chers...Donc je suis gagnant sur tous les plans. En fait je ne VEUX plus céder à l'HYPER-consommation vidéoludique en achetant le 1er HIT qui sort...J'achète d'abord les jeux qui me "parlent" le plus!!!
Alebundy
Signaler
Alebundy
Après le premier j'attends Deus Ex H-M comme une valeur sur !
Alebundy
Signaler
Alebundy
Au prix des jeux, généralement j'achète des valeurs sur pour les terminer !! Bon bah sauf FF13, DECEPTION !!!!!!!!!! :(
Alan Kirsten
Signaler
Alan Kirsten
Mouais..
Dehell
Signaler
Dehell
Si je ne finis pas un jeu, c'est parce qu'il me lasse. Plusieurs raisons possibles: l'histoire ne m'intéresse pas; le jeu tourne en rond (soit dans le gameplay, soit dans les environnements); ou tout simplement parce que je suis déçu ou que j'aime pas y jouer (mais ça, vous développeurs n'y êtes pour rien, c'est une question de goûts la plupart du temps :P)
zfil
Signaler
zfil
Moi j'aime bien pouvoir rejouer à des jeux des années plus tard.

J'aime pouvoir montrer à mes enfants l'histoire du jeu vidéo, être capable de revoir tous les épisodes s'une saga (dans leur état original les remakes c'est sympa mais on perds le coté historique :)). Je ressort d'ailleurs régulièrement mon atari 800xl et j'ai encore quelques boites de jeux avec des disquettes 5 1/4 :).

Donc franchement les jeux par abonnement cela condamne complètement la possibilité de pouvoir conserver et réutiliser le jeu des années plus tard.
C'est aussi le cas avec la dématérialisation / les drms stupides ... Heureusement qu'il a des boites comme GOG.

Sinon pour ce qui est de terminer les jeux et bien ... Le temps est un facteur limitant mais je pense aussi que certain chiffres sont pas forcement exacts. Par exemple j'ai acheté pas mal de jeux sur steam pendant les soldes. Je les ai essayés 5min pour voir mais compte bien y jouer plus tard et je pense ne pas être le seul dans ce cas (j'ai pas mal de potes dans qui font la mm chose). Après en général je finis les jeux avec une histoire :).
Cronos
Signaler
Cronos
Pour ce qui est de la durée de vie et du fait de finir ou pas les jeux, ça dépend je pense essentiellement de l'expérience de jeu. Un jeu qui raconte une histoire, qui introduit de nouvelles features au fur et à mesure, qui renouvelle l'expérience de jeu fait qu'on a envie d'aller jusqu'au bout, comme on a envie de savoir la fin d'un livre ou d'un film.

Après, la question est de savoir la véritable définition de "finir un jeu". Pour ce qui est d'un jeu d'aventure ou d'action, avec une histoire, un scénario, un fil rouge, pas de souci, la motivation relève du rythme, de la diversité apporté au sein du déroulement du jeu. Mais pour les autres types de jeux, comme les jeux de sports ou de course, la question est différente. Un joueur ne va pas forcément faire un mode carrière dans un Fifa, mais va plutôt faire quelques matchs avec ses potes ou des matchs rapides pour s'améliorer. Ou d'autres vont privilégier la partie multi d'un FPS au détriment du solo qui ne les intéresse pas. Ce facteur de fin du jeu ne s'applique pas dans tous les cas et à tous les types de joueurs.

Quand à l'achat d'un jeu en rapport durée de vie/prix, c'est clair qu'un jeu complet est fortement recommandable. C'est comme si on ne lisait qu'un chapitre d'un livre, même si celui-ci nous plaît. On a toujours envie d'en savoir plus, même si des fois, certains niveaux sont plus décevants que d'autres.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
J'attends avec impatience le jeu au complet! Mais gravement!
Aurel26
Signaler
Aurel26
Moi perso concernant la durée de vie, la seule chose qui puisse me déranger est qu'un jeu soit trop court. Ce qui m'énerve le plus, c'est un jeu que tu achètes le vendredi aprem', finit dès le samedi soir! Et ce a fortiori lorsque tu achètes ce jeu à 70¤.
Et 7 heures, même si le rythme est bon, l'histoire intéressante, le gameplay fun... Ca reste court!! La limite se fixe à une dizaine d'heures de jeu pour ma part. Bien sur, je mets à part les jeux indépendants, auquel cas le prix est plus en adéquation avec le prix proposé.
Et l'aspect multi qui pourrait expliquer la faible durée de vie du solo (oh! une série à succès me vient à l'esprit...), ben ça peut être valable si on met en balance le prix du jeu à l'achat pour le le temps passé, sauf que moi ça ne me séduit pas du tout quoi! =/ J'achète des jeux vidéos pour leur histoire principalement, donc un multi ne fait que me resservir à volonté un contenu limité somme toute limité. Un peu facile de mon point de vue, et surtout pas vraiment satisfaisant, parce que la découverte n'y est plus du tout. Bref, tout ça pour dire que je suis content de l'orientation que vous avez prise! Et j'espère que vous en serez récompensés! =)
Lucasbond
Signaler
Lucasbond
Ahhh enfin en date!! je vais pouvoir précommander mon jeu en édition collector!! Pour répondre à votre première question, c'est simple, si le jeu est bien je le termine et je le termine vite c'est à dire non stop si il le faut! En revanche, si le jeux est pas terrible ben je vais jouer quelques heures par jour et je risque de ne jamais le terminer. Mais ne vous faites pas de soucis, vous avez créé un univers magnifique par rapport au gameplay et à la qualité d'image ( merci aussi square pour les scènes cinématographiques ). Pour votre deuxième question, je pense que je préférai le jeu entier car sinon je voudrai qu'il y est des épisodes chaque semaine avec deux heures de jeux minimum par épisode...
Tanuki_666
Signaler
Tanuki_666
Pour ma part j'estime que cela dépends clairement des jeux, je pense que si l'histoire tiens la route et est "prenante", les joueurs ne cesseront d y jouer tant qu'ils ne l'auront pas terminé!
JeJe Locke
Signaler
JeJe Locke
Je fini toujours mes jeux, même si je dois un peu me forcer (ce qui reste assez rare).

Alors certes, j'ai la chance d'avoir pas mal de temps libre, mais pas non plus suffisamment pour faire tout les jeux qui pourraient me tenter. Le fait est que je préfère compléter un jeu à fond plutôt que d'en survoler trois.

Lorsque le planning des sorties est chargé, j'ai tendance à prendre en priorité les jeux qui ont une bonne durée de vie, parce que quitte à payer un jeu au prix fort, autant qu'il y ai de quoi jouer longtemps. ;)
Je prend les autres plus tard, à des prix souvent très intéressant sur les sites anglais.

En tout cas pour moi Deus Ex HR s'annonce comme un achat day one obligatoire. Qualité et durée de vie semblent être au rendez-vous et sa sortie fin août devrait lui laisse le champ libre pour quelques semaines... et ça c'est bien !
Mortipoil
Signaler
Mortipoil
Ah et le jeu vendu en kit (DLC) comme sait si bien le faire Capcom par exemple, pour moi c'est rédhibitoire.
Un jeu doit être fini et intégralement sur le support qu'on a payé plein tarif.

Si vous proposiez un prolongement scénaristique 6 mois ou un an après la sortie du jeu sous forme de DLC, à la limite, mais si ça ressemble juste à du bricolage pour raccourcir le temps (et les coûts) de développement et de le vendre morceau par morceau (ou pire, de retirer du contenu déjà développé pour le vendre à part), au risque de dénaturer le produit final, ce sera évidemment sans moi. Il y a plusieurs éditeurs dont je n'achète plus les jeux (et c'est sûrement dommageable aux développeurs qui ne saucissonnent pas leurs jeux de leur propre chef).

Mais je crois en la vision qualitative de Deus Ex HR et à votre respect vis à vis de vos clients ;)
Mortipoil
Signaler
Mortipoil
Avant quand on ne terminait pas un jeu (beaucoup de jeux pouvaient se terminer en quelques dizaines de minutes max) c'était souvent parce que le jeu était trop dur.
Aujourd'hui pas mal de jeux essaient d'étendre artificiellement la durée de vie, et parfois sans aucun challenge ni raison motivante. Du coup hop, mise au placard. Mieux vaut un jeu moyennement long mais passionnant sur lequel on reviendra, qu'un jeu long mais ennuyeux.
Combien de fois a-t'on fini des jeux 8 et 16 bits qui se bouclaient en quelques minutes? Et pourtant on y rejouait encore et encore! Et combien de jeux longs se prenant trop au sérieux a-t'on mis de côté parce qu'ils ne permettaient pas de s'amuser ou de s'immerger en insérant simplement le jeu dans la console?

Perso j'essaie de finir la plupart de mes jeux, surtout quand il y a un dénouement à la clef, mais effectivement il faut encore avoir suffisamment de temps à y consacrer, ce qui n'est pas toujours simple pour des adultes actifs.

Le mieux (selon moi), quand un jeu se vante d'avoir une grosse durée de vie (> 10h), c'est qu'un chapitrage intelligent permette d'avancer dans l'histoire en s'octroyant des pauses et sans jamais perdre le fil.
Par exemple Alan Wake est bien fichu de ce côté là, alors que devoir mettre de côté un Mass Effect pour le reprendre plus tard ça peut être problématique pour réussir à se raccrocher à l'histoire.

Une sorte de progression par étapes c'est plutôt une bonne idée, ça permet à la fois aux joueurs de ne jamais se sentir perdus dans une trame trop complexe et de mieux ressentir l'aventure en visualisant 'évolution logique du scénario et de ses faits et gestes ("la dernière fois que j'ai joué j'ai tué le chef du gang X, je suis sûr que dans le scénario je vais maintenant pouvoir bosser pour le gang Y, ce qui me permettra de...").

Pour ma part, faute de temps, je fais l'impasse sur des jeux excellents mais trop longs. Je préfère me prendre des petites bombes sur le XBLA (pas cher, immédiatement fun, court mais avec une rejouabilité presque infinie) et me faire un "gros" jeu une fois de temps en temps (Deus Ex, Halo, Darksiders, Bayonetta, Uncharted ...). D'ailleurs aussi excellent Uncharted 2 soit-il, j'ai fini par m'ennuyer (trop long) au point d'attendre la fin avec impatience (alors qu'il n'y avait pourtant aucun temps mort ni de réels défauts narratifs, mais ça s'étirait trop en longueur à mon goût).
benbass
Signaler
benbass
Comme dit plus haut , mauvais rythme et répétitivité.

Pour répondre à votre phrase "Les joueurs se plaignent souvent que les jeux sont trop courts mais ils ne les finissent pas... ".
Vous confondez la personne pointilleuse qui râle sur la durée de vie (rapport temps/prix) et le public de masse (celui qui joue aux JV pour faire passer 2/3 heures dans la semaines). Et ce sont ces derniers qui font chuter le % de jeux fini.
IMHO

Good Luck pour Deus Ex. :)
Legendary_BOSS
Signaler
Legendary_BOSS
Si je ne fini pas un jeu que j'ai acheté, c'est pour les raisons suivantes:

- Le jeu est trop répétitif: les phases de jeu ne se renouvellent pas lors de la progression dans l'aventure
- Scénario peu ou pas interessant en terme d'intrigue (scénario trop bateau) ce qui nuit à mon immersion dans le jeu et par conséquent nuit à mon envie d'en savoir plus sur la suite de l'histoire
- Jeu trop facile ou trop "casual" (type nouveau Prince of Persia sur PS3): pas de challenge dans l'aventure dû au fait d'assiter trop le joueur en simplifiant ses actions au strict minimum.

Pour ma part, le fait de ne pas disposer assez de temps pour jouer, qui s'explique par l'entrée dans la vie active et par la vie en couple, a un impact moindre que les points développés ci-dessus. En effet, pour un jeu long, immersif et qui me laisse le choix de mener mes quêtes comme bon me semble (type FFXII, que j'ai acheté il y a plus de 3 ans et dont je joue toujours actuellement pour le finir avec plus de 85h de jeu), il se crée un lien fort avec le jeu qui me permet toujours d'avoir l'envie d'en savoir plus et de pouvoir évoluer dans cet environnement.
Même si j'y joue moins souvent et que cela me prendra plus de temps pour finir le jeu, je le finirai. De plus, cela n'enlève rien au fait d'avoir toujours du plaisir en y jouant; d'ailleurs, c'est en faisant durer le plaisir que je savoure davantage le jeu à finir.

Pour ce qui est de mon point de vue sur les différentes offres de vente des jeux, il est plutôt négatif. D'une part, j'ai le sentiment que l'on prend de plus en plus le joueur pour un porte-monnaie ambulant (pour retser poli) avec des prix qui ne sont pas toujours justifiés (type DLC pour voir la fin d'un jeu qui s'apparente davantage à du vol dans la mesure où je considère que si j'achète un jeu c'est pour pouvoir voir le dénouement final). D'autre part, ce type de nouveaux modèles économiques n'est pas adapté à mes besoins et mes attentes en terme d'achat de jeu. En effet, je souhaite acheter un jeu complet afin de profiter de tout le contenu et si il ne me plait pas, je le revend par la suite.

Je comprends parfaitement le fait que les studios et les éditeurs essaient de nouveaux modèles économiques pour satisfaire les besoins et attentes de la plus grande part des joueurs ce qui démontre une certaine adaptabilité et innovation en terme de commercialisation de jeux. Je comprends également que les studios et les éditeurs ont une contrainte de plus en plus importante en terme de ROI étant donné les coûts de développement et de marketing associé à un jeu et qu'ils souhaitent davantage être rentable.
Le point qui me semblerait intéressant de creuser en terme de modèle économique est de pouvoir louer un jeu, par exemple, pour 1 journée:

- Afin de pouvoir se forger une opinion si l'on hésite à acheter un jeu (car cela coûte de plus en plus cher et la peur de se tromper augmente en conséquence) pour l'acheter ensuite (avec une petite réduction à la clé en prouvant la location du jeu auparavant). Ce système pourrait être mis en parallèle avec ce qui se passe avec la location de films.
- Pour faire passer le temps si on a une journée à perdre sans forcément vouloir investir une somme importante dans un jeu auquel on jouera très peu (dans le cas où l'on s'ennuie chez soi et que l'on ne souhaite pas sortir pour se divertir).

Pour les autres formes de commercialisation, elles ne sont pas intéressantes par rapport à mes attentes et besoin en tant que gamer.

En espérant que cela puisse vous aider !

PS: j'ai bien aimé le site dédié à Sarif Industries avec le mini jeu et les articles qui permettent s'impregner de l'environneent du jeu et qui permettent également de patienter avant la sortie du jeu :)
grigann
Signaler
grigann
Je peux pas répondre non plus à la question, parce que je finis tous mes jeux. Et la seule chose qui compte pour moi c'est la qualité de l'expérience de jeu, pas la durée de vie. L'important c'est le rythme, et que le jeu ait une "juste" durée de vie. Certains jeux se prêtent à une durée de vie conséquente (les tacticals), d'autres à une durée de vie courte (les jeux à scoring comme les shmup). Un FPS type "CallOf" qui dure vingt heures, avec un rythme hyper linéaire, ça me soule, et l'expérience est dégradée. Bref, tout est dans LE RYTHME :D
hairaz
Signaler
hairaz
C'est très simple : j'aime bien voir la fin d'un jeu avec une vraie histoire, je n'aime pas voir la fin d'un jeu auquel je joue simplement pour m'amuser.

Je m'explique : Tout d'abord, quand un jeu est très basé sur la narration, vous pouvez être sur que je le finisse. Je n'ai jamais aimé le système des RPGs au tour par tour, je trouve ça long, etc. , mais j'ai passé plus de trente heures sur un Final Fantasy 7 par exemple. Dans ce cas-là, je me fiche totalement de la durée de vie, tant que l'on ne se dit pas à certains moments que l'expérience a été rallongée de façon totalement artificielle ou au contraire écourté pour des raisons de coûts de production.

Dans l'autre sens, un jeu comme Bulletstorm récemment, ou les Call Of Duty, proposent parfois une narration intéressante, mais tout est dans l'ambiance et le plaisir de jouer. Un jeu long permet au moins d'avoir l'assurance d'un renouvellement constant. C'est pour cela que quand je joue à Call of Duty, que je suis totalement dans l'ambiance (bien peu intellectuelle, me direz-vous) et qu'au bout de 6 heures de jeu, je vois la cinématique de fin, je reste un peu sur ma faim.
Eidos Montreal
Signaler
Eidos Montreal
Oui MrMouche, je fais référence aux nouveaux business models.
Modèles d'affaires qui s'adaptent aux différents types de joueurs et qui en toute franchise, permettent aussi d'atteindre une nouvelle audience. Audience qui n'a pas forcément les moyens d'acheter 10 jeux par an, qui n'a pas 15 heures à consacrer à jouer par semaine, etc... Ces modèles supportent encore l'achat du jeu complet mais viennent enrichir le tout en proposant l'accès aux jeux à moindre coût. Je trouve ces modèles très intéressants et assez flexible pour satisfaire tout le monde.

Ceci étant dit, je suis d'accord avec vous! Tous les types de jeux ne s'y prêtent pas et plus encore, il faut que le business model soit adapté au jeu et non l'inverse. Il ne faut en aucun cas que l'expérience de jeu en pâtisse.
Furiae 83
Signaler
Furiae 83
Je n'ai pas beaucoup de jeux, je n'achète que les Final Fantasy (sauf X-2, et XIII-2 ne m'inspire pas non plus :P) et ma dernière acquisition est les Sims 3... Petit budget et mère de famille, donc pas beaucoup de temps ^^ mais le peu de jeux que j'ai, je cherche toujours (et encore d'ailleurs, pour la plupart) à les finir à 100 %. Les quêtes secondaires et les trucs cachés me bottent autant sinon plus que le scénario même... Avoir toutes les armes, les personnages au NV max, tous les objets, toutes les séquences cinématiques... tout, tout, tout, c'est ça pour moi, finir un jeu... Et plus il y a de trucs à faire et à chercher, plus c'est subtil et à mériter, donc beaucoup de temps à y passer, meilleur est le jeu pour moi ! Enchaîner les combats 14 heures et voir le générique de fin juste après me laisse sur ma faim, alors le plaisir de jouer du jeu, pour moi c'est d'y jouer, justement !
MrMouche
Signaler
MrMouche
Ces questions sur le ratio " durée de vie / prix ", c'est en rapport à la transformation du marché ?

ça fait référence à des articles comme celui sur l'évolution du business model des jeux publié par DICE à la GDC de l'an dernier ?

http://publications....gory=Production

vous tâtez les terrain pour les projets à venir ?

Si c'est bien ça alors moi je suis dans la catégorie old school des gens qui font un effort sur l'accessibilité et sur le prix pour avoir la qualité. Cela dit, c'est vrai que les modes de consommation changent et c'est le bon moment pour se poser des questions.

Pour répondre à l'autre question sur le prix lié à la consommation, je vais répondre que le bonheur est possession (désolé pour les bouddhistes ^^). Lorsqu'on aime une chose, on a besoin de se l'approprier. Un DXHR est obligé d'être sur mon étagère de jeux, de même qu'il n'est pas question qu'un Ghost in the shell ou un BladeRunner manque sur mon étagère de DVD. Même si je n'en profite pas, rien que le fait de savoir que je les ai et qu'ils sont à porté de la main est important. Pas question de les "loués" ou un truc du genre pour faire des éconnomies (les trucs comme OnLive, j'aime pas trop). Mais bon, les mentalités changent, il y a pas si longtemps j'etais contre le dématerialisé alors que maintenant j'utilise steam régulierement (juste pour les soldes et pour les jeux que je n'aurai pas acheté en version boite autremente).
Pedrof
Signaler
Pedrof
Ça me paraît énorme de demander sur gameblog si les gens finissent les jeux. A mon avis, le public de gameblog ce n'est pas le public qui ne finit pas ses jeux.

Pour ma part, c'est simple : j'aime, je finis, je n'aime pas, je revends.
rhed308
Signaler
rhed308
Je pense également que la construction d'un jeu ne s'accorde pas forcément avec le concept du jeu à la carte. Des jeux avec des niveaux, des chapitres s'y prêterait mieux, plutôt qu'une brutale coupure en plein révélation suivit "pour connaitre la suite, connecte toi sur www. et achète là". Les jeux à histoire ne s'y prêtent donc pas forcément.
A moins que ceux-ci soient construits sur un schéma de coupure comme Alone in The Dark ou Alan Wake. Tous 2 reposent sur le concept d'épisodes de Séries TV avec une Révélation à chaque fin d'épisode. La coupure se voulant suffisamment nette, payer pour chaque morceaux n'est pas forcément inintéressante. Mais encore une fois, il faut proposer les 2 (complet ou non).
upselo
Signaler
upselo
Personnellement, pour être très honnête, peu importe la qualité du jeu, tant que c'est accessible, je le finirai (j'ai bien fini Dead Space et Fallout 3 et ses DLC et pourtant je les considère comme pas inspirés et répétitifs)
Mais pour Deus Ex, a priori, on a une histoire, et plein de possibilités avec un personnage dont les capacités évoluent, pas de raison de pas être à fond dedans.
Pour le jeu à la carte, ça m'est un peu égal, mais ça dépend des jeux. Pour un jeu basé sur le challenge, ça me parait plus normal que pour un jeu à histoire. Ou alors faut que les histoires se tiennent toutes seules (comme les extensions de GTA IV, ou Minerva's Den de Bioshock 2).
Ça reste plus simple d'avoir un jeu complet, on a plus l'impression d'avoir "la vision d'un auteur". Plutôt qu'un bout de viande acheté au kilo.

Archives