Le Blog de Dudu

Le Blog de Dudu

Par Dudu4033 Blog créé le 09/10/12 Mis à jour le 28/02/14 à 18h31

Ajouter aux favoris
Signaler

 

Pour la seconde année consécutive est organisée sur Hooper.fr un marathon de speedrun. Vous pouvez trouver le détails du programme, avec des jeux récents, d'autre rétros. Quoi qu'il en soit, rendez-vous dès samedi 1er mars, midi et jusqu'à 23h sur http://www.hooper.fr/lelive pour suivre ce marathon.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

 

Rockstar nous a menti ! Le jeu est déjà disponible !

 

Article inutile, mais ça m'a fait tellement rire que j'ai pas pu m'en empêcher

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

Voila que l'année est finie, et la fin du monde tant attendue par certains ne semble pas vouloir poindre le bout de son nez, il est donc l'heure pour nous de faire le bilan de cette année qui fut riche. Je vous propose donc mon avis en vidéo à base de Catherine, Max Payne, Assassin's Creed, Sleeping Dogs, Mark of the Ninja, Journey, et bien d'autres qui auront marqué mon année en bien ou en mal.

N'hésitez pas à réagir.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

 

Cette phrase est devenu la catchphrase de ce jeu, et son interprète le faire valoir. Pourtant malgré la surenchère faîtes sur Vaas pendant la campagne marketing, on ne peut que regretter qu'il soit finalement peu présent dans le jeu. D'autant que ces interventions sont toujours de haut niveau et on en redemande.

Bref, malgré ça Far Cry 3 est un jeu que je n'attendais pas le moins de monde, pourtant, une fois que j'ai eu mis la main dessus, je n'ai décroché qu'au bout de 25h et après avoir fait la campagne deux fois.

Pour ceux que ça interesse, voila mon jugement en vidéo.

 

Voir aussi

Jeux : 
Far Cry 3
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Les joueurs PS3 attendait impatiemment cette édition pour mettre la main sur Mass Effect premier du nom sur PS3. Malheureusement, la veille de sa sortie, EA France annonce que le jeu ne sera pas disponible sur notre territoire. Et donc la grande blague que je vous annonce, c'est celle ci, vu ce matin sur le twitter et Facebook d'EA France. 

Très cher fans de Mass Effect,

Nous avons été très sensibles à vos retours suite à l'annonce que Mass Effect Trilogy PS3 ne serait pas disponible en boitier physique en France.
Nous vous avons écoutés attentivement et avons étudié les solutions possibles afin de répondre à vos attentes. 


Nous sommes ainsi heureux de vous annoncer que vous pourrez commander en France la version physique de Mass Effect TRILOGY PS3 en ligne sur notre boutique Origin (http://bit.ly/10FoTk2 ) début Janvier 2013 (cette version « boîte » vous sera donc livrée à domicile). Nous vous communiquerons la date exacte ultérieurement. 
Soyez donc rassurés, Mass Effect TRILOGY arrive sur PlayStation 3 en France.
 
 
 
 
 
Foutage de gueule, ou buzz, je sais pas trop, mais c'est un peu n'importe quoi, même si ça finit relativement bien pour ceux qui espérait se le procurer (en espérant qu'il ne l'ait pas pris en démat' depuis)
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler

 

"Gné ?! C'est quoi Kaamelott ?!"

Petit insolent, on évite le dédain quand on parle de quelque chose de culte ! Kaamelott, c'est avant tout une série qui a été diffusé sur M6 (et depuis sorti en DVD évidemment). Au fil des saisons, la série a su s'imposer, avant tout comme série comique, mais qui a su évoluer vers plus que ça. Ayant débuter sur un format court, environ 5 minutes par épisodes et une centaine d'épisodes par saison, les deux dernières saisons sont composées d'épisodes de 55 minutes pour une narration plus poussée. Chaque saison durent entre 6 et 8h.

Ca c'était pour le contenant, maintenant le contenu. On a donc à faire à une série humoristique, qui prends place pendant la période de la Légende Arthurienne (Le Roi Arthur, la Reine Guenièvre, Lancelot, Merlin l'enchanteur, Excalibur...) et qui revisite totalement le concept de la chevalerie. Le principe c'est en quelque sorte "Il est impossible que tout le monde soit génial au point de tout comprendre et de tout réussir", résultat, Le Roi Arthur, en charge d'une mission confié par les Dieu (trouver le Graal), se retrouve affublé de traîne patin et autre cancres de la chevalerie qui, à part leur pomme, ne s'intéresse pas à grand chose, et les rares qui sont pleins de bonnes volontés, sont des abrutis finis.

Voila, ça c'était pour l'histoire, et si on parle de Kaamelott, faut quand même parler de sa grande particularité dans les dialogues. En effet si dans l'imaginaire collectif (influencé par la littérature et le cinéma), cette époque "chevaleresque" se caractérise par des dialogues soutenues, ici on vient casser se principe avec des personnages tout droit sorti du bistrot du quartier, qui jurent et parlent comme tout le monde, loin des idées reçues.

Quelques épisodes du livre I

 

Ce qu'il faut savoir !

Alexandre Astier, qui dirige a peu prêt tout concernant sa série (écriture, musique, réalisation, acteur principal, montage...) a vu grand pour sa série, mais eu su l'imposer avec le temps. Comme dit précédemment, Kaamelott a commencé comme une série courte à l'époque, pour remplacer Caméra Café qui s'arrêtait. Ca a donc commencé en tant que programme court, se reposant essentiellement sur l'humour et très peu de narration. Deux saisons, réellement très peu narratives, et au fil des saisons on commence à trouver cette narration. Un peu à partir de la 3, la 4 lance clairement le début de l'Histoire de Kaamelott avec un grand H et un évènement marquant à la fin de la saison 3, sûrement le premier vrai cliffhanger de la série.

A partir de cette saison 4 les épisodes sont sensiblement rallongés pour pouvoir approfondir l'action traitée dans chaque épisode. Mais c'est à la saison 5 que la narration change totalement pour laisser place à des épisodes longs, de 55 minutes. La raison ? L'humour, auparavant omni-présent, laisse maintenant plus de place à l'émotion. Si un certains public n'a pas compris ce choix, force est de constaté que c'est justement ce choix qui a permis à Alexandre Astier de consolider sa base de fan et de donner une belle âme à sa série et à ses personnages. Si l'émotion est effectivement plus présente, elle offre un effet jusque là inexpérimenté dans la série : le contraste. Le ton des personnage n'ayant pas changé, on peut passer d'un moment d'une grande tristesse à un éclat de rire en quelques secondes, les émotions étant alors, à mon avis, décuplées.

La saison 6 continuera dans ce chemin avec pour thème la jeunesse d'Arthur, hormis le dernier épisode qui traitera de l'après saison 5, et qui lance l'avenir de la série.

Bon, des épisodes de ces dernière saisons se trouve aisément sur youtube, mais j'veux pas non plus que mon article deviennent un nid à épisodes streamer illégalement, donc je vous laisse chercher.

L'avenir de la série

Depuis 3 ans, très peu de nouvelles, la série est prévu en film, mais avant ça on aura des nouvelles pour traiter de l'entre fin des épisodes début des films. Apparemment des pourparlers seraient aussi engagés avec M6 pour que ces nouvelles soient finalement écrites pour les faire en épisodes, et les diffuser sur M6. En attendant, comme j'ai dit, on a très peu de news sur l'avancement, on sait que c'est "écrit", en tout cas, Alexandre Astier a l'histoire en tête, reste à la mettre sur écran. En espérant que la Trilogie de film voit le jour dans son intégralité, car en cas d'échec du premier, on a peu de chance d'en voir le dénouement.

 

"J'veux pas dire, mais y'avait BD dans le titre de l'article"

Effectivement, et c'est bien, t'as suvi. Bon, les textes des saisons sont sortis en livre, mais ça reste à peu de chose prêt la même chose que sur les DVD. Mais il y a donc des BD qui là viennent comblés des trous dans les saisons (dans les saison 1 à 3). Alors, ne vous inquiétez pas, rien de primordial, et de l'aveu même d'Alexandre Astier, il s'agissait pour les financeurs de surfer un peu (beaucoup) sur le succès de Kaamelott en sortant un truc fait à la va vite ("NE PARTEZ PAS"). 

Oui, mais ça, c'était avant sans compter sur le fait que notre A.A. ne veut pas que son oeuvre soit trainer dans la boue. Il a donc accepter l'idée de la BD, à condition qu'il choisisse le dessinateur, que ce soit lui qui en écrive le scénario, et qu'il travaille lui même sur la création. On se retrouve donc projeter dans des bribes des premières saisons. Avec par exemple la Quête du Serpent Géant du Lac de Lombres qui reprends la suite d'un épisode avec le même sujet.

Tome 1 de la BD Kaamelott


"Ca a quoi de bien alors la BD ?"

 

Une chose en particulier : la liberté d'action ! Là où la série était limitée en budget, et donc en possibilités, la BD offre une liberté totale dans le décor et dans les évènements qui demanderait de trop grosses sommes dans le tournage ou dans les effets spéciaux. C'est donc naturellement qu'on pourra retrouver des "effets spéciaux" qu'on ne trouvera pas dans la série. Mort vivant, dragons, monstres et sorts de magies seront donc légions ici quand ils étaient minimes sur la série. Un changement qui se veut tout de même radical et qui est mis en avant dès le numéro 1, "L'armée du Nécromant", un nom assez évocateur quant à son contenu.

Un autre changement apporté par la BD, c'est le temps consacré à une histoire. Chaque tome n'étant qu'une histoire, il peut difficilement être assimilé à un épisode de 5 minutes, ou de 55 minutes. On se retrouve donc là encore dans un configuration différente de la série télévisée.

Bon après, niveau sortie, on est sur un rythme d'un tome par an, le tome 7 venant de sortir, chaque tôme sort au environ du mois de novembre (vous avez dit Noël ?). Ca reste un rythme correct pour une BD.

 

L'avenir de Kaamelott, alors ?

Difficile à dire, le rythme de BD annuelle a l'air acquis, pour le moment, Alexandre Astier a avoué que s'il le pouvait, il continuerai jusqu'à sa mort. Pour ce qui est des diffusions, les fans sont en attente de Kaamelott Resistance (les nouvelles) et de la Trilogie cinéma, et il va falloir prendre son mal en patience. A.A. a eu un film au cinéma il y a quelques temps (David et Madame Hansen) et il est actuellement sur un spectacle qui vient de sortir en dvd et sur une mini tournée.

On l'a vu aussi évoqué l'envie de voir un jeu vidéo de sa série, mais là encore, pas question que ce soit trainé dans la merde, et il est donc difficile pour lui d'allier licence de qualité et jeux de qualité.

Une chose est sûre pour les fans, on va devoir attendre, et attendre peut-être longtemps, en espérant que cette attente soit un jour récompensé.

 

Un article fait uniquement parce-que je voulais parler de cette série que je suis depuis la saison 2 et que je n'avais pas encore eu l'occasion de poser par écrit mon amour pour celle-ci :)

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

collection complète personnelle IG Magazine

 

Dire pourquoi j'en parle

A l'heure où la presse JV est bousculé, entre l'affaire Doritos Gate, et l'émission @rrêt sur images, tout ça a un peu frapper les esprits des lecteurs de la presse JV sur internet pour finalement ne rien changer dans l'approche rédactionnelle de cette presse. On ajoutera à ça la mise en liquidation judiciaire du groupe qu'on pensait leader de la presse papier (en termes de vente), j'ai nommé Mer7. Un cumul de ces faits, on pourrait croire que la presse jeux vidéo est en pleins bouleversement, et que notamment, la presse papier s'approche de la fin. Cela dit, on le voit dans le reportage sus-nommé avec l'exemple de Canard PC, la qualité rédactionnelle peut sauver la presse papier, et dans ce sens, je voulais tout de même vous parler d'un autre pilier du secteur, j'ai nommé IG Magazine.

 

Dire pourquoi c'est bien

Avant qu'on ne m'accuse d'être un commercial de chez Ankama (maison d'édition du magazine), je tiens à signaler que je n'ai découvers ce magazine qu'à partir du numéro 17 qui avait Rayman Origins en couv', et deux choses m'ont desuite frappé : 

  • le design de la couverture vraiment classe
  • le format du magazine, très proche du livre qui en fait un bien bel "objet" qui râvit mon âme de collectionneur
Je me lance donc dans la lecture du magazine, et là à nouveau plusieurs choses me plaisent. Ici, l'actualité "immédiate" du jeu vidéo n'est pas l'âme même du choix de rédaction. Bien sûr vous aurez droit à des test des derniers jeux sortis, mais ça ne concernera qu'une minorité du magazine. Une autre partie à consacré à des interviews d'acteurs du milieu du jeu vidéo, souvent on a une figure emblématique en rapport avec un des jeux du moment, mais on a aussi droit à plus général sans forcément de rapport avec l'actualité, mais qui ont pour but de nous éclairer sur leur rôle dans le milieu. Ca peut être du level designer, du musicien, du traducteur, du graphiste, etc... toutes les possibilités sont envisageable, et ça a le mérite de mettre en lumière des personnes qui le plus souvent restent dans l'ombres.
On pourrait croire qu'on commence à avoir un bon magazine, mais ce n'est pas tout. Chaque numéro est l'occasion d'un dossier, un dossier sur quoi ? Ca dépends, ça peut être sur une boîte, ça peut être sur une série de jeux, ça peut être sur un genre de jeu, et ça peut être sur plusieurs choses. A chaque fois le dossier fait une dizaine de pages et nous en apprends généralement beaucoup, à coup d'annecdotes parfois croustillantes et d'informations primordiales.
C'est bon on a fait le tour ? Toujours pas ! C'est le moment de rentrer dans la section rétrospective, l'occasion souvent d'un nouveau dossier sur une saga qui aura marquer les esprits de gamers en son temps mais qui a aujourd'hui tiré sa révérence. Aussi l'occasion de revenir sur de vieille machines.
Bon j'abrège parce-que y'en aurait encore à dire, mais on finira quand même par un test en bd fait sur le ton de l'humour mais qui ne manque pas de nous donner un jugement crédible (ces BD ont d'ailleurs fait l'objet d'un numéro spécial qui les regroupe toutes et qui nous expliquent leur fabrication : intérêt limité comparé à ce que nous habitue le magazine)
 
 
Couverture Rayman Origins IG MAG N°17
 
Les Numéros Spéciaux et Hors Séries
Certains évènements ou sujet méritent plus qu'une dizaine de pages. Dans ces cas là on a droit à des numéros en plus des bimestriels, dernièrement un numéro spécial traitant du pc est sorti (avec un format particulier), ou encore avec la sortie de Resident Evil 6, on a eu un HS rétrospectif de la saga, saga entièrement, tous les épisodes sont passés au cribles, un must have pour les fans de la séries. Ou encore, avec la sortie de la Wii U, un historique de Nintendo, là encore, on est proche de l'exhaustif.
Cet été ont a aussi eu droit à une liste des perles vidéo-ludiques oubliés auxquels ont peut tout de même repprocher une certaines orientation pc et certains choix discutables.
 
Couverture IG MAG Hors Série Resident Evil

 
Dire ce qui peut gêner
 
 - Tout d'abord le prix : il s'agit d'un magazine qui ne sort que tous les deux mois en moyenne (hors numéros, cela dit, le prix avoisinant les 9€ peut être un frein à l'achat (même s'il faut être honnête, pour ce contenu, ça le vaut généralement).
Les HS sont généralement encore au dessus de ce prix, quand aux numéros spéciaux, un peu en dessous.
A vrai dire j'ai du mal à trouver autre chose, mais j'ai quand même un point qui m'a gêné en tant que collectionneur
- Les doubles couvertures : il y eut 2 fois (de mémoire) deux couvertures pour le même magazine. Quand on l'achète en kiosque pas trop de soucis, on choisit celle qu'on veut (même si en tant que collectionneur, je me retiens pour pas prendre les deux), mais quand on est abonné, c'est au petit bonheur la chance, vous recevrez une des deux, au hasard, et quand on est comme moi et qu'on a pas de chance, on reçoit la moche*.
 
Les deux couvertures pour le dernier Hors Série Nintendo : j'ai eu la Zombie U -_-
 
Dire quelque chose pour conclure
 
Cet article n'est que là pour déclarer un coup de coeur, j'ai aujourd'hui la collection complète des IG (profitant des promos actuelles, j'ai tout acheté) et un abonnement complet pour l'année à venir. Cela dit, chaque numéro étant bien massif, et n'étant pas un grand lecteur, j'ai encore pas mal de rattrapage à faire. Cela dit, si on occulte la partie actualité, chaque numéro est encore interessant même deux ans après, les dossiers pour la plupart ne sont pas fait pour être vrai dans l'immédiat, mais pour être complet tout le temps.
 
* avis subjectif
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Petite création perso, à l'aide d'artworks trouvés sur deviantart et d'images officielles. Un juste retour des choses pour cette création rempli de clin d'oeil au père fondateur de la plate-forme.

 


 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

On commence à le savoir, la presse généraliste est souvent la première à cataloguer les jeux vidéo dans les pratiques dangereuses pour l'humanité ou au moins pour l'être humain qui les consomme. Cela dit, cet avis tend à se diversifier même au sein de ceux qui pouvaient le défendre.

Mardi soir, après l'article pourri de Claire Gallois dans le point, M6 choisi aussi le thème du jeu vidéo pour un petit reportage sur les pro gamers. C'est à 19h, dans 100% Mag, une émission tout à fait à la portée du français moyen qui aime regarder la télévision. Et surprise, que d'éloges, "si vos enfants passent des heures devant les jeux vidéo, ne les blâmaient pas trop vite, ça pourrait devenir leur métier et leur permettre de s'enrichir". Si le raccourci est à peu prêt aussi subtil que ceux fait entre jeu vidéo et violence habituellement, on ne pourra que saluer ce changement de direction.

Encore plus fort, alors que, comme je l'ai mentionné au dessus (et dans un précédent article), mardi matin, le bad buzz de Claire Gallois dans Le Point.fr a enflammé la communauté vidéoludique. Aujourd'hui, ce même site réponds à ce même article en contrecarrant les arguments de sa rédactrice (par des arguments justifiés de sources), mais en signifiant tout de même qu'il ne s'agit que d'un avis personnel (malheureusement mis à la disposition de tous comme une vérité), ce qui n'empêche pas que le châpeau de l'article taille un peu la rédactrice en question.

Ceux qui en pensent le plus sur les jeux vidéo y jouent souvent... le moins.

Alors voila, je voulais en parler, parce-que je suis un des premiers à m'offusquer quand on nous attaque sur des préjugés, mais il ne faut pas oublier de mentionner quand on nous fait bonne presse. Au passage, sur Gameblog, se sont souvent les premiers pour signaler quand on nous taille, JeuxActu aussi avait signalé cet article, et beaucoup d'anonymes comme moi en ont parlait pour le critiquer, on verra si ils signalent aussi quand on dit du bien de nous. Quand plus rien ne sera à signaler, ce sera gagner pour le jeu vidéo. 

 

Malheureusement le 100% Mag traitant des jeux vidéo (Mardi 27 Novembre) n'est pas disponible sur le site internet de M6, à priori ceux qui ont la FreeBox peuvent y avoir accès sur leur TV. Et n'oubliez pas mardi prochain à 22h20 sur Disney Channel, le reportage de Bertrand Amar sur les jeux vidéo.

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler

Après le "bad buzz" suscité par Le Point ce matin, le jeu vidéo a bien besoin d'un coup de pouce. Alors que son rapport à la violence n'est plus à démontrer, je vais vous proposé quelque chose de bien plus positif. Aujourd'hui grâce à internet, la publication d'oeuvre liés au jeu vidéo se démocratise et en voici quelques-unes que l'on peut retrouver sur la toile.

Comme quoi, le jeux vidéo a bien plus à offrir que ce qu'on veut bien nous faire croire, encore faudrait-il ouvrir les yeux.

 

 

 

 

© http://khanshin.deviantart.com/

© http://www.aaronjasinski.com/

© http://tycoon-wolf.deviantart.com/

© http://sekkosiki.deviantart.com/

© http://yaguete.deviantart.com/

© http://risachantag.deviantart.com/

© http://www.emroca.com/blog/

© http://pertheseus.deviantart.com/

© http://k04sk.deviantart.com/

 

©  http://auspiciouspanda.deviantart.com/

 

Comme vous pouvez le voir, on ne parle pas ici de professionnels du secteurs qui, à juste titre, peuvent parfois être considéré comme des artistes, mais bel et bien d'amateur qui mettent leurs différents talents au service du jeu vidéo. A force de voir ce média déconsidéré, on en oublie qu'il peut parfois être un formidable vecteur de créativité. Merci à eux de redorer l'image de ce média.

Sur une idée de Tori

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

J'aurais mis du temps à me décider pour la création d'un tel blog. Pourtant ça fait plusieurs années que je suis ce site, et plusieurs fois que je me disais qu'il fallait que je m'y mette. En même temps pour quoi faire ? Pour raconter quoi ? A vrai dire, j'en sais encore trop rien. Cela dit tant pis, je me lance dans la chose sans vraiment savoir où ça me mènera

Ma Chaîne Youtube

Mon Twitter

Archives