Inspirations virtuelles

Inspirations virtuelles

Par DrChevre Blog créé le 01/03/11 Mis à jour le 28/08/14 à 15h49

Le blog sans prétention d'un passionné, en quête de plaisirs ludiques.

Ajouter aux favoris

Édito

Hello les gens,

 

J'adore a peu près tout ce qui gravite autour des univers virtuelles et ne demande qu'à en découvrir de nouveaux. C'est pourquoi, je me suis lancé dans ce blog afin de partager autour de mon média favori mais pas seulement.  J'ai pas encore décidé de ce que j'y mettrais. Et ma grande ambition, c'est de devenir le maître du monde et accessoirement développer mon propre jeu vidéo (pour faire dans l'original).

 

Raptr Gamercard

 

Mais aussi n'hésitez pas à consulter mes pages sur: 

   

 

Mes jeux en cours:

Id: Mitsuhide.5839 (sur Pierre Arborea)

 

Mes albums favoris:


Archives

Favoris

Signaler
Impressions

Bientôt deux ans que j'ai ouvert mon blog et je n'ai encore jamais parlé de certains jeux qui m'ont déplus. Ca arrive, je le sais bien mais lorsque ces jeux sont des succès et estimés par beaucoup, ça me donne une bonne raison d'en parler. Je choisit mal mon moment alors que la tendance actuelle est plutot à crier son amour pour les jeux. Mais bon, nul intention de ma part de troller gratuitement, c'est d'ailleurs après une introspection approfondie que je vous présente mes arguments. 

Comme je suis un marginal, j'ai décidé de présenter ce top à l'envers en commençant par le premier.

 

#1 - GTA IV


J'attaque avec ma plus grosse déception, le jeu de cette génération dont on ne cesse de louer les mérites 4 ans après sa sortie: le bien nommé Grand theft Auto IV. Je vais être honnète, j'ai une quinzaine d'heures de jeu au compteur et je ne me rappelle plus très bien où je me situé dans le jeu. En revanche, ce que je me rappelle très bien, c'est m'être relativement ennuyé jusque-là. Ce qui m'embarasse pas mal avec le jeu, c'est que tout le monde s'accorde pour le qualifier le scénario de brillant mais tout ce que j'ai pu y voir ne m'a en rien enthousasmé. Calmons-nous un peu, au niveau gameplay, ça a été une claque indéniablement (à sa sortie en tout cas). Bien que je n'adhère pas à ce choix d'avoir misé sur le réalisme au dépit du fun. Le personnage principal n'a pas réussi à me conquérir. Tout ça résulte d'un avis certes subjectif, c'est pourquoi je ne pardonne pas la qualité des missions proposées jusque là. De ces 15 heures, je ne retiens que des missions où l'on me demandait de couvrir des deals et des missions type taxi. Autant dire que mon intérêt n'a cessé de décroitre au fil du jeu. Je doute pas que l'intensité du scénario se manifeste par la suite mais rien de ce qui m'a été montré ne m'a encouragé à perséverer. Je rententerais probablement le jeu un jour où je passerais directement au 5e épisode qui jusqu'au dernier trailer me laissait complètement de marbre, du fait du goût amer que j'ai gardé de celui-ci et cette direction qui ne convient vraiment pas. Malgré tout, j'ai perçu dans ce trailer ce que je m'attendais à trouver dans le IV et aussi grâce à la ville proposé tiré de San Andreas qui possède beaucoup de charme contrairement à Liberty City qui même déjà dans GTA III ne me faisait ressentir aucune affection particulière et que je trouve froide.

 

J'enchaîne avec une aparté sur Red Dead Redemption bien que le jeu soit d'une qualité incroyable, il faut avouer que j'arrive pas à être captivé. Je précise avoir retenter le jeu à 2 reprises mais jamais l'avoir terminé. A chaque fois, je décroche à environ la moitié du jeu (environ le passage au Mexique) car l'histoire n'avance pas, la quête de Marston ne mène a rien et je trouve ça tout bonnement abusé de voir un héros aussi charismatique se faire mener du bout du nez par tout les personnages et l'accepter sans broncher. Et puis, les déplacements à cheval, il est vrai ont beaucoup de charme mais bon arrivé à 15h de jeu, j'ai tendance à privilégier les déplacements auto pour finalement ne pas réussir à arriver à temps pour la mission et devoir attendre, bref bcp de temps perdu et un rythme qui s'essoufle même si j'ai quand même envie d'aller jusque au bout de l'histoire mais pas la motivation. Ce qui m'amène à parler de Rockstar en général car bien que je tienne un peu plus sur LA Noire (de team Bondi, je sais) je retrouve ces lacunes qui me font perdre un peu le fil de l'histoire. Les intrigues sont très bien scénarisées mais finalement sans réel fil rouge, j'ai tendance à ressentir de l'ennui au bout du compte. Je loue toutes les qualités du monde aux jeux de l'éditeur, mais non les scénarios sont certes fouillés et profond mais certainement pas captivant.

 

#2 - Vanquish

Pour moi ce jeu s'est vendu autour d'une fausse bonne idée. Ok, glisser à toute vitesse sur le sol tout en canardant en ennemi ça semble UBER COOL. Mais alors pourquoi le level design ne suit pas? Et pourquoi avoir flanqué des points de couverture tout les deux mètres? Ah oui, parce que c'est bien jolie de vouloir pousser son cri de guerre avant de se ruer gràce aux turbo-reacteurs termo nucléaires sur l'ennemi, mais ici ca ne marche pas comme ça si on espère survivre. Non ici, c'est plutot tiens toi à distance et garde ta camera sur l'ennemi pendant que tu le mitrailles jusqu'à te prendre le mur sur le coté que tu ne pouvais pas voir. Et lorsque dans 5 secondes tout aura surchauffé, plonge derrière ce cover point et mitraille comme un planqué comme dans tout bon TPS moderne. Moi le rythme frénétique qu'on m'a vendu, je le trouve quand même très haché. Résultat je trouve ce jeu très surrestimé. Pour finir, bien l'univers me laisse complétement froid et que le scénare fasse très mécha-nanard (bon Dieu, ce que je crains pour Metal Gear Rising), je vous avouerais que c'est surtout la première fois dans un jeu où j'ai été gavé par le nombre de cinématiques: 5 min de cinématique pour 3 min de gameplay (6 si tu te permets de mourir). 

 

 #3 - Infamous

Infamous est un jeu sympa et je ne peux pas dire qu'il est mauvais. Mais l'histoire et son héros ne m'ont vraiment pas convaincu. Encore uen fois, on a là un hero avec un charisme inexistant. Mais surtout ce que je lui reproche surtout, c'est gameplay qui fait du jeu une sorte de TPS camouflé. En effet, on a bien un concept d'incarner un Superhero (ou pas, on dira un mec avec des pouvoirs) basé sur l'electricité, mais dans les faits on passe son temps à bombarder d'arc electriques les ennemis qu'on croise. On a bien d'autre pouvoir comme les grenades electriques mais oui ca reste des grenades, au final bien que la possibilité de grimper sur les batiments soit sympa, je n'éprouve aucune sensation de gameplay et je ne peux pas dire que le jeu me soit plaisant à jouer. Rien de plus à dire sur ce jeu. En fait, c'est juste un TPS de plus avec un habillage original.

 

#4 - Bioshock 2


Comme beaucoup de monde, j'ai pris ma grosse claque sur le premier. Il restera comme une des expériences marquantes de cette génération et je n'avais qu'une hâte c'était de m'attaquer au second dès que j'ai appris son existence. Mais ce deuxième épisode, je l'ai vraiment vécu comme quelque chose qui s'approche de la corvée. Le pire, c'est que je suis certain que les défauts que j'ai à lui reprocher étaient déjà présents sur le premier. Comme quoi on pardonne tout dès lors que la magie est là. Cette magie, elle s'est vraiment volatilisé dès le début de ce volet. La faute aux lourdeurs du gameplay. Dès le début j'ai ressenti toute les défauts de ce gameplay et c'est avec grand peine et en me forcant que j'ai progressé dans le jeu mais j'ai finalement laché en approchant de la fin. Aucun souplesse de mouvement (logique quand on est un Big Daddy) mais ajouter la résistance quasi nulle aux dégats m'ont dégoutés, Une précision des tirs très aproximative et le jeu ressemble beaucoup à du Die and Retry. Sans parler de l'histoire totalement annecdotiques et l'univers repompé du premier. Bioshock 2, c'est tout les éléments caractéristiques du premier, la fraicheur de la découverte en moins.

 

#5 - Demon Souls


Ah Demon Souls, ou comment des millions de joueurs se sont mis à crier leur amour pour le masochisme. Avant de me procurer le jeu, je n'étais pas convaincu que sa réputée difficulté qui en avait conquis tant puisse me charmer étant donné que ce n'est pas ce que je cherche dans un jeu. Mais ce n'était pas à priori ce qui peut m'en dégouté non plus, si les méchaniques de jeu sont bonnes ainsi que l'aspect Role-play, la difficulté hardue du titre n'en serait que plus stimulante. Sauf que vient la désillusion, le coté jeu de rôle ne rempli pas son rôle (LOL!), aucune montée en puissance peu de récompense. Au final, je me demande pourquoi je me lancerai dans les niveaux, j'ai l'impression de savoir déja ce qui m'attends. Vous qui admirez ce jeu, vous assumez votre coté masochisme et vous prenez plaisir lorsqu'il vous humilie. Très bien mais par pitié, évitez de dire que la punition est juste et formatrice et bénéfique. Déjà un RPG qui nous place des ennemis au meme endroits en répétant systématiquement les mêmes schémas, c'est chiant mais si en plus le jeu vous oblige à vous diriger vers une embuscade tout en sachant que vous y resterez probablement, ca tient de la mauvaise foi que de prêter à ce genre de mécaniques de vrais vertues. "Tiens donc, ce piège et cet ennemi ne m'inspire pas confiance, je pense probablement y rester si je m'y approche. Allons-y, ca risque d'être drôlement enrichissant!".

 

#Bonus: Tekken (série)

En fait, j'ai menti pour le troll gratuit. J'aime pas Tekken et c'est tout. Non mais regardez-moi cet effet d'impact immonde présent à chaque coup!

 

 COUP DE POING ENFLAMME DU MINI BIG BANG!! (effet garanti depuis 1995)

 

 

Maintenant que vous êtes convaincu, je vais vous proposer quelques jeux légèrement plus sous-estimés mais qui je trouve sont autrement plus intéressant. S'ils sont considérés comme de bons jeux, ou moyen pour certains, je trouve qu'on ne leur a pas reconnus suffisamment leurs qualités, qui pour m'a part m'ont apporté beaucoup de plaisir là où ceux listés plus hauts ont eu plutôt eu tendance à avoir eu l'effet inverse. Ca n'est pas le TOP inverse (celui de mes coups de coeur de cette génération) juste une liste de jeux que j'avais envie d'évoquer.

Fait étrange, les trois premiers de cette liste sont mes alternatives aux trois premiers de la liste précédente mais ces jeux ont été pour moi de réels coups de coeur. Mais ça peut certainement s'expliquer par un besoin de compensation.

 

# Saints Row (série):

En fait, je vénére tellement cette licence que j'en ferais probablement, si j'en ai le courage un article à part entière. Donc bref, Saints Row c'est le GTA-like de cette gen. Point!

 

#  Bulletstorm:


Peu de temps après l'expérience Vanquish, je me lance dans Bulletstorm dont je n'attendais rien si ce n'est un sympathique FPS. Et là, cette mécanique propre au jeu appelés Skillshots est absolument géniale et réussi à rendre le jeu intéressant et addictif. Les jeux n'ont pas grand chose en commun mais j'ai toujours cette confrontation dans mon esprit entre ce jeu trop hype et l'autre qui a fait beaucoup de moins de bruit mais tout deux avec un concept à défendre. Au final, le second s'est avéré être une excellente surprise. Et des surprises comme ça, c'est un peu ce qui me manque sur cette génération de consoles.

 

# Prototype:

Si on me demande de choisir entre Infamous et Prototype, je n'aurais aucune hésitation tant il m'a vraiment apporté une jouissance et le mot n'est pas mal choisi. J'ai littéralement pris mon pied sur ce jeu, tant la sensation de puissance est palpable.

 

# WET:

C'est un jeu qui ne manque pas de lacunes mais avec une vraie ambiance, des idées de gameplay bien trouvées et une BO des plus géniale que j'ai entendu jusqu'ici et qui contribue à l'intensité des gun-fight. 

 

# Velvet Assassin:


Ce jeu (fantôme) est linéaire, peu varié et finalement dont personne ne se souvient mais est loin d'être mauvais. Et ça dans un genre qui qui est loin d'être surreprésenté, fait qu'il mérite davantage de reconnaissance que ce qu'il a jusqu'à maintenant. En plus, le contexte est bien choisi et bénéficie d'une ambiance très convaincante.

 

De toute façon, c'est clair que la tendance de cette génération semble vouloir estomper tout effet de surprise. Résultat: je suis beaucoup exigeant envers les gros blockbusters, et finalement beaucoup moins regardant sur ceux qui bénéficient de moins d'attention. J'ai trouvé de véritables coup de coeur parmi ces jeux. Malheureusement, ce genre de jeux se fait de plus en plus rare car remplacés aujourd'hui par les jeux indés. En clair, il ne semble plus avoir de place au moyen de gamme.

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

DrChevre
Signaler
DrChevre
Je vois très bien l'idée et c'est quelque chose que j'aime dans les jeux d'infiltration. Vouloir masteriser le jeu, chercher à connaitre les niveaux, le comportement des ennemis et donc savoir comment agir (Hitman!). Dans DS, j'ai moins apprécié car même si je pensais pouvoir prévoir ce qui allait se produire, ça m'arrivait souvent de mourir bêtement en encaissant un coup fatal. Après c'est du skill à avoir mais bon. Le fait aussi d'être dans un RPG et d'avoir des attentes propres au genre joue aussi.
Merci en tout cas, si je m'y remet je saurais comment appréhender le jeu.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Le jeu est basé sur la crainte, sur le piège à con sur le placement des ennemis et sur le fait qu'il doit te faire peur en te faisant croire qu'il est insurmontable. Quand je dis le déconstruire, je parle de vraiment du fait que plus t'avances plus tu connais les zones, plus tu les exploites. Le jeu a deux intérêts en fait; le premier qui est dans la peur du challenge et l'absence de montée en puissance immédiate (ce qu'apparemment tu n'aimes pas si j'ai bien saisi) et le NG+ qui est le moment où tu mets à profit tout ce que tu sais sur le jeu depuis la première partie pour le battre de la meilleure manière qui soit. Pour moi Demon's Souls, c'est comme un jeu d'infiltration ou un BTA façon Bayonetta, MGR, ou DMC; tu joues une première fois pour avoir le plus de cartes en mains; c'est cool, mais c'est que la première étape vers la seconde où tu transformes le jeu en l'exploitant (dans tous les sens du terme).
DrChevre
Signaler
DrChevre
@seblecaribou: je pense avoir bien justifié ce qui me déplait avec Red Dead mais je conteste aucune de ses qualités et reconnait que c'est un jeu énorme. C'est d'ailleurs pour ça que j'en ai fait une parenthèse. Malgré tout j'ai réellement envie de m'y remettre et aller jusqu'au bout. Ce que je ferais très certainement.
Disons qu'objectivement, j'admire ce que fais Rockstar mais subjectivement je suis resté fan de l'approche pré-GTA IV. Mais le trailer de GTA V m'a redonné envie.

Concernant Demon Souls, je comprend le plaisir de trouver dans le challenge mais c'est pas mon cas et ludiquement le jeu est avare en récompenses, donc je n'y trouve pas mon intérêt.
Par contre, je ne vois pas bien ce que tu veux dire par déconstruire le jeu.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Ouais, je suis juste pas du tout d'accord avec toi, mais quand tu prends ton ton péremptoire comme ça c'est même pas la peine de s'engager...
BlackLabel
Signaler
BlackLabel

Ce qui m'embarasse pas mal avec le jeu, c'est que tout le monde s'accorde pour le qualifier le scénario de brillant


Non non pas tout le monde, le scénario de GTA4 c'est de la pure daube, comme tous les jeux Rockstar sur cette gen (pour la PS2 je sais pas). Et ce que je dis c'est même pas mon avis ou mon ressenti, c'est un constat que tout le monde peut faire.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Drchevre: La première chevauchée au Soleil couchant, l'arrivée au Mexique, les balades dans les gorges, l'arrivée en montagne, le final épique. Il y a pas que la fin qui est franchement dingue dans ce jeu. Bon après je sais très bien que ma parole sur ce titre (comme sur GTAIV) n'a pas trop de valeur puisque je suis un peu catalogué fanboy de Rockstar, mais franchement c'est un grand jeu. Imparfait, avec une zone vraiment molle sur la fin de la première partie et deux bonnes heures dans le Mexique (avant qu'on revienne vers Tall Trees) qui sont aussi assez épuisantes, mais il a un truc quoi. Au delà même de la technique super belle, du fait qu'il soit "bien fait" il a vraiment un truc. GTAIV c'est pareil.

Après je comprends toujours pleinement ceux qui sont déçu sur un titre. Il y a toujours des façons de faire qui porte pas à l'unanimité et celle de Rockstar sur ses jeux à mondes ouverts en fait partie.

Sur Demon's Souls, je voudrai vraiment défendre le jeu. En fait ce qui est tripant dans Demon's Souls, c'est que c'est l'un des rares jeux qui te placent justement pas dans une logique de puissance, mais "je suis ric-rac mais ça passe". À moins de déjà bien connaitre le jeu, celui ci arrive à t'obliger à être prudent. En vrai, le jeu te botte le cul que si tu t'acharnes à refaire la même chose. Après il n'est pas équilibré à la perfection et certains ennemis sont vraiment inutilement casses couilles, mais il y a un vrai plaisir à déconstruire le jeu au fur et à mesure, à en apprendre les passages précis etc. Au delà de ça, le délire de la mort régulière, comme elle est assez punitive (mais pas trop) elle rend aussi le jeu quelques peu stressant et ça participe à l'ambiance glauque globalement.
MrFurieux
Signaler
MrFurieux
Vanquish et Bioshock 2 ne l'ont pas volé.
DrChevre
Signaler
DrChevre
C'est clair, pour Red Dead ça me fait mal de m'être arrêté à ce stade du jeu donc je compte m'y remettre. Mais bon si seul la fin en vaut la peine c'est bien dommage d'autant plus que je me suis fait déjà en partie spoilé.

Je suis d'accord avec Akinen pour Vanquish d'autant plus que les points de couverture fréquents font qu'on sent vraiment le concept bridé.
angryanonymous2
Signaler
angryanonymous2
Laisser Red Dead à la moitié, c'est comme laisser Bioshock à la moitié. Certes, si le jeu te gonfle, ça ne vaut peut être pas le coup de se forcer encore une dizaine d'heures, mais le final vaut amplement une marche au podium des plus belles choses de cette génération. Et Vanquish, je me suis régalé du début à la fin (plusieurs fois, même) : il ne faut pas voir le mécanisme de surchauffe comme un handicap, mais plutôt son pendant, le boost, comme un cheat limité.
Akinen
Signaler
Akinen
Ah j'ai oublié de dire que c'est pour cela que j'ai tjrs détesté tekken. Les poses de combat ridicules, les impacts coloré type pokemon faya et les juggles irréalistes.
Akinen
Signaler
Akinen
Meme constat pour vanquish. Je m'attendais à esquiver constamment les tirs, glisser à mort et faire du yatatatatata à la kenshiro et tout le gameplay est bridé par un seul facteur... La surchauffe. Une simple attaque au corps à corps et on est en surchauffe, une glissade avec une cover plus sûre et c'est la surchauffe, un bulletime contre 5 à 6 ennemis et on surchauffe...Arf!
Kahnettan
Signaler
Kahnettan
Si on essaye de voir de la cohérence dans la série Tekken, c'est qu'on c'est trompé de jeu. Et puis on peux les enlever ses effets d'impacts d'abord ! :evil:
Cinemax
Signaler
Cinemax
GTA 4 et Demon's Souls je suis en accord, ils sont surestimés à mes yeux. Red Dead j'ai commencé et je sens (j'espere) que ça va me plaire.
Saints Row, j'ai joué aux 3 et alors que je m'attendais à hurler de rire et m'éclater ben non, le gameplay est vide, les missions ininteressantes, moi j'ai laché...
Par contre Bulletstorm c'est aussi un gros coup de coeur, là pour le coup j'ai ris, et puis quel défouloir et puis ce système de scoring est génial, la mise en scène épique etc ! Vraiment un jeu dont on a pas assez parlé !
Pour Bioshock, je sais que je n'accroche pas du tout au gameplay, si j'ai fini et aimé le premier c'est pour son univers et son histoire. Du coup je n'ai pas fais le 2 parce que j'ai lu partout que l'histoire était moins bonne...Tu me le confirme.

Bon article en tout cas :)
Zinzolin
Signaler
Zinzolin
Je suis complètement d'accord pour Vanquish, c'est pas aussi dynamique que les test me l'avaient promis.