Japan Touch

Japan Touch

Par DragonKevin Blog créé le 08/11/10 Mis à jour le 21/11/14 à 12h39

Ajouter aux favoris

Catégorie : Il faut qu'on en parle !

Signaler
Il faut qu'on en parle !
Actu Japon, Actu Manga, Japon, Manga, Mangaka, Jiro Taniguchi, Inoue Takehiko, Tite Kubo, Ai Yazawa, Oda Eiichiro
Le gouvernement japonais craint pour la pérennité du manga sur son propre territoire... On pouvait imaginer que son inquiétude toucherait l'Occident et sa vague de « scantrads » mais non. Le problème, peut-être venu à sa conscience aussi à cause de l'envolée de ce pillage internet, serait dû au fait que les nouvelles générations de mangakas ou ceux qui rencontrent un grand succès, continuent de travailler suivant les méthodes classiques de la plume et du papier à l'heure où les outils graphiques comptent de plus en plus. Ainsi, le spécialiste Ichiya Nakamura des arts populaires nippons au gouvernement, et oui le manga est un art pour son pays, a donc jugé qu'il était urgent de lancer un programme de formation aux dessinateurs de mangas, aux animateurs et aux assistants. Même les artistes étrangers y auraient accès.
 
L'enjeu est plus que culturel, il est avant tout économique : la tablette et ses vecteurs mettent en péril les parutions hebdomadaires papier et le travail sur papier des mangakas n'est pas fait pour aider la commercialisation de planches que les éditeurs souhaiteraient aussi proposer en version immatérielle. Imaginez : 7 000 mangakas en activité, 25 000 assistants oeuvrant à la popularité et au commerce de 400 magazines que se partagent 195 éditeurs. Un gros marché donc et qui, bien sûr, se réparti dans le monde entier.

Actu Japon, Actu Manga, Japon, Manga, Mangaka, Jiro Taniguchi, Inoue Takehiko, Tite Kubo, Ai Yazawa, Oda Eiichiro

Mais beaucoup de mangakas ont appris en autodidactes, voir dans des écoles de dessin comment travailler l'image. Les scenarii sont aussi nés de cours portant sur le comment et le pourquoi d'une histoire qui accroche. Manque de moyen financiers pour ces autodidactes ou simplement technique ancestrale basée sur le travail du noir et blanc donc de la plume, les mangakas ignorent souvent les techniques numériques et graphiques des outils informatiques. On pourrait penser que ces techniques, essentiellement vouées au travail de la couleur, ne sont pas d'une grande utilité dans l'univers manga non ? Et bien, certains grands auteurs mondialement reconnus tels que Goro Yamada sont du même avis.... « Je ne connais pas un seul mangaka qui oeuvre sur ordinateur de bout en bout. L'adoption de l'outil numérique piétine, parce que beaucoup de mangakas, jugent que ça va plus vite à la main. Ils n'ont personne pour les former aux logiciels spécialisés et du coup beaucoup y renoncent. », et Jiro Taniguchi se renchérir qu'il fait tout à la main « parce que les techniques des autres » il ne les connaît pas. Sans oublier ceux qui ont leur propre manière de travailler, assumant les pertes de temps et les problèmes que cela implique pour le bouclage hebdomadaire des magazines.

Actu Japon, Actu Manga, Japon, Manga, Mangaka, Jiro Taniguchi, Inoue Takehiko, Tite Kubo, Ai Yazawa, Oda Eiichiro
 
S'ils acceptent qu'internet leur offre une plus large diffusion en temps réel de leurs oeuvres, d'autres voient ces formations d'un mauvais oeil : la porte serait ouverte au chômage pour les assistants puisqu'il y aurait moins à faire, au piratage de travaux déjà numérisés parce que créés informatiquement et une autre dérive serait l'uniformisation des mangas. Certes, il y a plusieurs styles que l'on peut rattacher à des « écoles » ou à des types graphiques car adaptés au shojo, shonen ou seinen, mais chaque auteur a encore sa propre patte scénaristique et graphique qui est parfois reconnaissable entre mille (Jiro Taniguchi, Inoue Takehiko, Tite Kubo, Ai Yazawa, Oda Eiichiro...) !

Actu Japon, Actu Manga, Japon, Manga, Mangaka, Jiro Taniguchi, Inoue Takehiko, Tite Kubo, Ai Yazawa, Oda Eiichiro
 
Quoi qu'on en pense, cela fait aussi partie intégrante de ce qui séduit le lectorat mondial. Balayer le talent véritable pour faire croire au premier venu qu'il peut être un créateur de manga parce qu'il a suivi une formation technique serait dommageable pour tous car « ce qui fait l'intérêt d'un manga c'est d'abord l'histoire et la façon dont elle est découpée, présentée. » (Goro Yamada). Au pays du soleil levant, lieu de naissance des hautes technologies depuis l'après-guerre, la bataille entre anti et pro numériques est ouverte !
 
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Il faut qu'on en parle !

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, le site de recensements Mediacritic a dernièrement dévoilé un classement du meilleur des éditeurs, en fonction de la note qu'ont eu les jeux qu'ils ont sortit. En première place, Take-Two, et étonnamment en sixième place, Activision ! (voir ICI).

Simple coïncidence ou pas, il n'a pas fallu beaucoup de temps avant que le célèbre Bobby Kotick n'annonce la mauvaise nouvelle : les licences DJ Hero, Guitar Hero, ainsi que le bon vieux Tony Hawk allaient finir au fond de la corbeille. Pareil pour le projet tournant autour du reboot de la série True Crime. Alors que c'était bien partit pour qu'on ait droit à un opus de qualité (au vu des dernières previews), notre cher ami Bobby a déclaré, je cite : "Il n'aurait pas les qualités pour être un bon jeu"... enfin bref, il y a plus inquiétant.

Mais suite à ce coup de balai, la question qu'on pourrait se poser ça serait : "Mais que leurs restera-t-il donc comme grosses licences à part celles de Blizzard, et les COD?!", et bah ne vous inquiétez pas ma p'tit dame, ils avaient apparemment tout prévu, car en rachetant Take-Two, ça sera les licences Mafia, BioShock, Grand Theft Auto, Red Dead Redemption ou encore NBA 2K qui porteront le label Activision, donc de quoi être l'éditeur number one en 2012 !

Maintenant faut vraiment espérer que cette info soit fausse, car il risque d'en faire des dégâts si ce rachat a lieu... Mais malheureusement ça fait beaucoup de pièces de puzzle qui s'assemblent trop bien que que cette info soit
fausse. Mais n'oublions pas qu'en 2008, un peu avant la sortie de GTA IV, EA avait tenté de racheter Take-2, et ça n'avait pas eu lieu, donc tout n'est pas perdu, ouf.

 

Voir aussi

Sociétés : 
Activision, Take-Two Interactive
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Il faut qu'on en parle !

Suite aux divers rumeurs concernant le portage de KoF qui serait soit disant mal partit pour être de qualité, Masaaki Kukino, le directeur de kof XII et Kof XIII, a avoué dernièrement sur sa page Facebook qu'il ne travaillerait plus pour SNKP depuis novembre...

 



Ainsi, Kukino ne travaille plus chez SNK Playmore, ce qui veut dire que King of Fighters XIII aura droit à une version console, mais sans l'expérience qu'a pu apporter le directeur de la version Arcade. Kukino était à la base designer avant d'être directeur et était la tête pensante derrière le reboot de la saga Kof. Avec son départ Kof perd donc sa vision sur le long terme.On peut donc supposer qu'avec le départ du directeur, c'est également une bonne partie de l'équipe de développement qui a quitté le navire il y a quelques mois, et qu'éventuellement, les derniers rescapés ont été mit à la porte par SNKP une fois KoF XIII achevé. On peut donc se poser des questions sur ce qu'aurait pu être KoF XIV s'il avait été prévu, car il ne pourrait alors bien ne jamais voir le jour...



Mais le départ de Masaaki Kukino pourrait bien ne pas être sans raisons. Celle-ci proviendrait du changement de président qui aurait eu lieu en septembre dernier. Ainsi, deux sources différentes ont dévoilés le voeu du président de fermer la section jeu vidéo pour se concentrer sur les portages, l'exploitation des licences SNK pour des produits dérivés, des jeux coutant moins cher que la baston, et surtout du pachinko licencié King of Fighters. Si le président actuel de SNKP reste en place, et que ces projets se concrétisent, on peut donc supposer que King of Fighters XIII pourrait être le dernier opus de cette saga mythique qui a apporté beaucoup au versus fighting, puis que passé le nouvel équilibrage de kof 98um, la section jeu vidéo arcade sera réduite a son strict minimum. Et ainsi SNKP ne produira plus le moindre jeu de baston.

Voir aussi

Jeux : 
The King of Fighters XIII
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Il faut qu'on en parle !

 

Et oui, pas de chances pour notre ami le porte-monnaie, mais 2011 sera encore une fois une année chargée en bon jeux... du moins on l'espère (qu'ils seront bon !), mais qui va se plaindre?!

Mais dans cette masse de titres, beaucoup sont des suites, intéressantes ou pas, et sentent donc, quoi qu'on puisse en dire, le réchauffé... mais c'est pas pour autant qu'ils doivent être boudé pour si peu ! :) (j'me suis d'ailleurs pris LittleBigPlanet 2 il y a quelques jours, miam, du pur bonheur, même s'il y a forcement le coté découverte en moins par rapport au premier opus).

Mais heureusement, on aura également droit a un bol d'air frais grâce à quelques studios qui osent proposer des jeux avec un univers ou un type de gameplay qui sort des sentiers battu, qui osent mettre en avant l'aspect poétique que peut avoir le jeux vidéo, et prouver par la même occasion que sur PS3 et Xbox 360 il n'y a pas que des jeux de shoot !

Voici donc mon petit top 5 :) 

5ème : Team ICO Collection

M'étant fais Shadow of the Colossus en 2005, mais n'ayant pas encore eu l'occasion de mettre la main sur ICO, ça sera une bonne occasion de me refaire ce premier, et de découvrir ICO. Surtout que vu le prix neuf des jeux de la team ICO, et de l'état des boitiers en carton après quelques années, c'est plus avantageux de se tourner vers la compilation HD.

4ème : Marvel Versus Capcom 3

Etant friands de jeux de Versus Fighting, c'est pour moi un incontournable, même s'il ne révolutionne pas le genre par rapport à MvC2 ou Tatsunoko. Puis on a droit à quelques persos plutôt classe : Amaterasu, C.Viper, Phoenix, Dante, ... un casting de rêve, même s'il n'est pas non plus irréprochable.

 

 

 

3ème : Ninokuni 

Premier jeu vidéo développé en collaboration avec le studio Japonais Ghibli. Encore une fois une histoire magnifique comme Ghibli sait le faire, puis des musiques poétiques tout simplement sublimes. Mais également le savoir faire de Level-5 qui ne nous a pas habitué à de grosses daubes avec leurs Dragon Quest, Professeur Layton, ... même s'il y a tout de même les WCK par exemple, loin d'être un Must Have. On peut cependant avoir des craintes concernant le système de combats, car celui de la version DS n'a pas l'air irréprochable, on croise les doigts pour qu'ils en tiennent compte pour la version PS3, mais surtout pour qu'ils la sorte un jour chez nous...:

 

 

2ème : El Shaddai


On n'en sait pas grand chose pour le moment, si ce n'est que c'est développé par Sawaki Takeyasu (Devil May Cry) et Masato Kimura (Okami et Viewtiful Joe), donc des raisons d'être confiant sur la qualité, et de s'attendre a un jeu hors du commun. Puis la poésie des musiques et des environnements, la beauté et diversité des plans où on évolue en 2D, ça change de ce qu'on l'habitude de voir, donc pour moi ça sera également un incontournable.

En voyant la première vidéo de gameplay, et en entendant les premières notes de la bande-son, j'ai été sur le cul comme c'est rarement le cas, tout comme ça l'avait été pour le premier trailer de Nier. Car il faut l'admettre, sur le papier et au vue des premiers artworks, ça n'était pas très enthousiasmant.

 

1er : Asura's Wrath

Pour moi c'était vraiment LA grosse surprise de ce TGS 2010. Un premier trailer complètement barré, un héros kamikaze qui fonce dans le tas, se faisant percer de partout ! Une mise en scène complètement folle (on se demande ce qu'ils avaient fumé pour nous pondre ça XD), avec des personnages fou furieux. Franchement ça promet. Puis venant de CyberConnect2, encore une fois on peut s'attendre à du tout bon, leurs adaptations de Naruto sont quand même exceptionnel, que ce soit les Naruto Storm, les opus sur PSP, ou encore ceux sur PS2. Puis ils n'ont pas fait que ça, et j'ai pas le souvenir qu'ils aient fait un jeu plutôt moyen au cours de ces dernières années.

 

 

 

Donc voilà ma petite dream-list... comment ça ils n'y a que des jeux Japonnais? Ouais bah peut-être, mais alors qu'on proclame le jeux vidéo Japonnais comme étant mort, on peut voir clairement qu'il y a pas mal de perles qui risquent de voir le jour cette année, alors quoi, oui j'aime les jeux Japonnais, et je prie chaque soirs Chuck Norris pour qu'en 2012 on puisse avoir un autre top 5 de cette qualité !

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Archives

Favoris