Le Blog du Dr. Esko

Par Dr_Esko Blog créé le 05/04/12 Mis à jour le 13/12/12 à 12h08

Passionné par tout ce qui peut stimuler mes petits neurones et me transporter ailleurs. Expatrié au Brésil, pays des jeux trop rares et trop chers. Amateur de nouvelles technologies, rêveur, apprenti dessinateur, apprenti musicien, râleur accompli et accessoirement astrophysicien.

Ajouter aux favoris
Signaler

J'avais annoncé en première consultation que je m'efforcerai d'ajouter du contenu à mon blog au moins une fois par semaine, et voilà que j'en suis à ma troisième consultation en moins de deux jours... Rassure-toi, ça ne va pas durer! L'inspiration et le temps libre étaient là, mais ils semblent être partis se taper la cloche pour Pâques.

Une question me taraude: est-ce bien correct de tutoyer son patient? Certainement que non, ce qui expliquerait la forte perte de clientèle entre la première et la deuxième consultation. J'espère redresser la barre très vite.

Aujourd'hui, j'ai envie de parler d'un gros coup de coeur, un jeu PS Vita que j'ai fini hier soir, Tales From Space: Mutant Blob Attacks. Je m'adresse à toi, ami possesseur de Vita, tu te reconnaîtras vu que nous sommes 2 à la posséder en France: si tu n'as pas encore acheté ce jeu (exclusivement sur le PSN), achète-le! Si tu l'as déjà acheté, rachète-le tellement c'est bien!

On y joue un petit blob pas content (ça se voit à son gros oeil en colère) qu'on ait fait plein d'expériences sur lui et ses copains. Un jour, il arrive à s'échapper et à délivrer ses potes dans la foulée, et c'est là que les choses sérieuses commencent. Certes, le scénario n'est pas le point fort du jeu.

Cela se présente comme de la plate-forme avec des petites énigmes et autres casse-tête tout au long des niveaux. Pour avancer, il faut se débarasser de certains obstacles en les avalant purement et simplement (c'est ce que fait tout blob qui se repecte). Mais la subtilité est que Bob (le petit nom que j'ai donné à mon blob) ne peut avaler que des objets plus petits que lui. Il faudra donc aller bouloter tout ce qu'on trouve dans les environs pour  grossir et finalement avaler ce qui obstrue le chemin. Si au début on ne gobe que des boutons de chemise et des crayons, les choses vont prendre de l'ampleur au fur et à mesure. Je te laisse découvrir ça par toi-même, ami glouton.

Le visuel est vraiment sympa. Certes, ça ne pousse pas la Vita dans ses derniers retranchements, mais c'est agréable à l'oeil, coloré, et ça bouge de façon très fluide. Moi, ça me suffit! Il y a pas mal d'humour, et une ambiance qui rappelle les films d'horreur de nos belles années, tels que l'attaque de la moussaka géante (à réserver aux connaisseurs) ou Godzilla contre l'huître géante de Madagascar, en plus "pulp".

Le level design (et là, je commence à utiliser des termes techniques pour faire croire que je suis un expert dans mon domaine) est basé sur la physique particulière de Bob. Ainsi, il peut rebondir sur les murs façon boule de caoutchouc, j'appelle ça le "Gomu Gomu no Jump", ou se faufiler dans des espaces tout petits, grâce à sa grande viscosité. Au départ, on pense que Bob ne sait que se déplacer, sauter et "dasher" vers le bas suite à un saut. On apprendra assez vite qu'il est aussi capable de déplacer des objets à la seule force de son petit cerveau d'être unicellulaire (d'ailleurs, c'est unicellulaire un blob?), mais aussi de s'approcher / s'éloigner à loisir d'objets magnétiques (que l'on reconnaît tout de suite à leur aura violette). Des pouvoirs que ne renieraient pas le Professeur X et Magneto, et qui permettent plein de possibilités en termes d'énigmes. Bob est aussi capable de voler! En effet, durant certaines séquences du jeu, il se gonfle de gaz qu'il expulse par je ne sais quel orifice pour se propulser. Il sait tout faire Bob, sauf peut-être le café, mais pour ça il y a grand-mère.

Le gameplay (je remets un petit terme technique pour enfoncer le clou) utilise la plupart des fonctionnalités de la console (seul le pavé tactile arrière n'est pas sollicité), offrant ainsi une grande variété de situations pour un plaisir sans cesse renouvelé. L'ensemble des commandes répond au doigt et au doigt, bien que par moments j'ai trouvé l'utilisation du tactile un peu imprécise, mais rien de bien critique...

Terminer le jeu n'est pas bien difficile. Certains passages demanderont un peu d'observation et de réflexion, tandis que d'autres vous feront mourir un paquet de fois. Rien d'insurmontable, d'autant que les niveaux sont parsemés de checkpoints. Le véritable challenge, on va le retrouver dans la quête du high score. En effet, les niveaux sont parsemés de choses diverses à manger, dont des petites boules bleues (comme des Pac Gum) qui, à défaut de vous faire grossir font grimper votre score. Pour obtenir la tant convoitée médaille d'or, il va falloir explorer les niveaux de fond en comble, trouver toutes ces pastilles et maximiser votre score. Certaines sont vraiment délicates à atteindre, tu es prévenu ami hardcore gamer. De même, deux de vos potes sont cachés dans chaque niveau, il faut les retrouver, pour le plaisir de faire une bonne action (sauver un blob du joug des vilains humains), pour faire grimper encore plus ton score, bref, pour ta satisfaction personnelle!

Comme je l'ai dit au début, ce jeu est pour moi un vrai coup de coeur, donc je ne suis pas du tout objectif. Je pense néanmoins qu'il vaut le détour, et aurait mérité qu'on parle un peu plus de lui. Dernier argument de poids, le prix: un bon petit jeu à 7 euros, en cette période de crise où il est si difficile de céder à ses pulsions consuméristes, je trouve que c'est bien! Certains me rétorqueront qu'on peut trouver de quoi s'éclater sur smartphone pour moins de 1 euro. C'est pas faux, mais Bob étant mon coup de coeur, je vais faire comme si je n'avais rien entendu.

Alors, qu'attends-tu mon ami? Enlève ton costume de lecteur et enfiles celui de consommateur, puis de joueur! Va! Bob t'attend! Moi j'y retourne, j'ai encore quelques potes à délivrer et quelques médailles à décrocher...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Bienvenu, ô toi ami lecteur, gamer, geek, otaku, que sais-je encore... Te baladant sur la promenade des onglets, te voici arrivé ici, très certainement par hasard, mais qu'importe! J'espère que tu prendras autant (si ce n'est plus) de plaisir à me lire que j'en aurai à écrire.

 

 

Archives

Favoris