Premium
Parallaxe : Humeurs et réflexions

Parallaxe : Humeurs et réflexions

Par Dopamine Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 06/05/17 à 10h22

Ajouter aux favoris
Signaler
Réflexions... ou pas


Blog Game Over

Ce billet est la transcription d'un article publié sur le blog game Over de Rue89. Vous pouvez le retrouver dans son contexte original ici.

Première industrie culturelle en France, les métiers du jeu vidéo et leurs salaires restent souvent opaques pour le commun des mortels. Pour mieux présenter ces métiers et mieux les comprendre, le Syndicat national du jeu vidéo a publié avec l'aide de l'Opcalia, une étude détaillant ces métiers et leurs rémunérations.

Le jeu vidéo est un média très jeune. Alors qu'il n'a pas atteint le demi-siècle d'existence, il a déjà subi de nombreuses transformations et révolutions. Il y a quelques années, on pouvait encore développer un jeu avec une poignée d'euros (ou de francs!), beaucoup de nuits blanches et une petite chambre.

Aujourd'hui, ce secteur s'est transformé en véritable industrie. Les jeux développés en équipe réduites sont généralement l'apanage de studios indépendants sur des projets dits grand public (par opposition aux joueurs pure souche ou « core gamers »). Des nouveaux métiers on fait leur apparition.

Cinq grandes familles de métiers

L'étude utilise des données recueillies auprès de 250 entreprises françaises ce qui représente environ 5 000 emplois directs et 10 000 emplois indirects. Afin de mieux structurer le propos, elle a divisé les métiers du jeu vidéo en cinq grandes familles :

  • management ;
  • design ;
  • image ;
  • technologie ;
  • transverses.

En tout, ce sont 28 métiers spécifiques qui sont identifiés et décrits.

Le lecteur peut ainsi découvrir ce qu'est réellement un directeur de production, et saisir les différences entre un chef de projet et un chef de produit par exemple. La très intéressante lecture du chapitre du design, montre que derrière ce mot fourre-tout, se cachent aussi bien des qualités artistiques graphiques, que sonores.

Michel Ancel, créateur emblématique du jeu vidéo français (Gia To/Wikimedia Commons/CC)

Mais attention, on touche ici à des métiers plus éloignés de l'art au sens traditionnel du terme. Les game et level designers sont par exemple chargés de concevoir et d'élaborer l'environnement dans lequel le joueur va évoluer.

Le designer sonore devra faire en sorte de soutenir l'action et de coller à l'ambiance graphique du titre. C'est peut être lui d'ailleurs, qui sera le plus proche des artistes des métiers de l'image

Ces derniers peuvent être spécialisés en 3D, en 2D ou être chargés principalement des animations. Le tout sous la direction du directeur artistique et de ses adjoints, le lead graphiste et le concept artist.

Dans les deux dernières catégories, on retrouvera les spécialistes en programmation, et les métiers transverses qui consistent à localiser les jeux, à en tester la qualité ou en faire la promotion. Outre ces descriptions, dont le but est de permettre à de futurs diplômés de se frayer un chemin vers leur avenir, l'étude détaille également les fourchettes de salaires de ces métiers.

Des salaires attractifs

Sans surprise, ce sont les métiers de management qui tiennent le haut du pavé, avec des moyennes annuelles brutes oscillant entre 27 et 60 000 euros pour un chef de projet. Le niveau général correspondant à ces rémunérations est à bac+ 4 et au-delà.

En moyenne, il semble que les métiers ayant directement attrait à la fabrication d'un jeu vidéo soient assez bien rémunérés. Si on excepte les métiers transverses, la moyenne des salaires se situe entre 29 000 et 39 000 euros par an. Le métier le moins bien payé étant celui de testeur qualité avec un traitement minimum de 22 000 euros en fourchette basse.

La plupart des salariés du secteur bénéficient de primes, mais très peu sont intéressés aux résultats de leur production. Les conditions de travail semblent plutôt intéressantes avec des congés dans la norme nationale et des CDI majoritaires dans les grandes entreprises.

La France, troisième pays de production

La France est le troisième pays de production de jeu vidéo en Europe et le septième sur le plan mondial. Le chiffre d'affaires national de 3 milliards d'euros devrait s'élever à quatre milliards en 2015. Son savoir-faire connaît un rayonnement très positif, notamment avec des éditeurs comme Ubisoft (Rayman, Assassins Creed...) et des développeurs comme Arkane Studios (Dishonored).

Même s'il ne faut pas oublier que cette étude vise principalement des objectifs promotionnels (la vie dans le jeu vidéo n'est sans doute pas plus rose qu'ailleurs), il est heureux de bénéficier de nouvelles données sur un secteur finalement peu reconnu et très méconnu sur le marché du travail. Cette étude est donc un beau moyen pour ceux qui voudraient se lancer, de se faire une idée plus précise de l'orientation qu'ils souhaitent choisir.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

La parallaxe est l'incidence du changement de position de l'observateur sur l'observation d'un objet. En d'autres termes, la parallaxe est l'impact (ou l'effet) de changement de position de l'observateur sur un objet observé. 

 

Quoi de plus approprié pour vous parler de jeux vidéo que de titrer ce Blog Parallaxe ?

 

Pour ceux qui commencent à être des vieux clous du jeu vidéo (je ne suis pas aussi décrépi qu'AHL tout de même), la parallaxe c'était aussi le fait d'afficher plusieurs scrollings à des vitesses différentes dans le décor de fond d'un jeu. Cela donnait une impression de mouvement, de vitesse et surtout de profondeur. On s'extasiait devant le nombre de scrollings parallaxes qu'il pouvait y avoir (vive Thunderforce et autres shootings mythiques).

 

En ce moment

High Score pour le Pixel Museum
Le premier musée du Jeu Vidéo
La Switch Hackée plusieurs fois


Mes vidéos sur Dailymotion

 

Mes vidéos sur Youtube

 Sur Twitter

Archives

Favoris