Premium
Parallaxe : Humeurs et réflexions

Parallaxe : Humeurs et réflexions

Par Dopamine Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 27/06/17 à 19h32

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Critiques matériel

MAJ : Vous pouvez retrouver une critique audio de la 3DS en podcast sur GameRadio. Bonne écoute !

Aussi chez moi ! J'avais déjà eu l'occasion de découvrir la bête, mais cette fois j'ai enfin une version définitive en mains. Version bleu lagon. Il semble que ce soit l'unique couleur qui ait été envoyée à toute la presse.

Je vais essayer de parler des choses que je n'ai pas encore lu ça et là sur la toile. Pour le reste, vous pouvez vous reporter aux articles et vidéos de GameBlog. La machine en main présente un encombrement sensiblement identique à une DS Lite (la DS Lite, principale portable que j'utilise). Le design est une affaire de goût, mais en ce qui me concerne, je la trouve assez moche. Les trois couches successives me font penser à un hamburger mal dégrossi et la dernière qui accueil l'écran fait vraiment ajoutée au dernier moment. Ce qui semble confirmé par le fait qu'au départ cet écran ne devait pas être en 3D. Peu importe finalement, l'essentiel étant l'ergonomie et les jeux qui vont être proposés dessus. Pour les jeux, je me retrouve le bec dans l'eau. Aucun jeu n'a été envoyé avec la machine, je suis donc obligé de me rabattre sur les jeux intégrés et les cartouches DS qui restent compatibles. Vous avez certainement déjà pu voir des vidéos de « La guerre des têtes », je ne vais donc pas revenir dessus. D'autant qu'en 5 minutes vous en aurez fait le tour...

Et c'est solide ?

En revanche pour les jeux DS on peut prendre le temps de disserter un peu. Les anciennes générations de DS proposent un écran de 256/192. Cette 3DS est en 800/240 (celui du dessous est en 320/240). Évidement, il va falloir adapter les jeux prévus pour la DS à la 3DS. Le rendu est malheureusement discutable avec un effet de flou pénible. Je vais donc précieusement garder ma DS Lite. Autre petit bémol, le logement pour les cartouches est légèrement plus large que le format DS classique. A l'entrée et à la sortie du jeu j'ai une impression de manque de robustesse et d'ajustement. C'est normal, les cartouches 3DS sont légèrement plus larges. Mais je ne suis pas certain que le port cartouches soit aussi solide que nécessaire si vous effectuez de nombreux changements de jeux avec des cartouches DS et 3DS.

Pour enchaîner sur la solidité du bidule, je regrette que le système de réglage de la 3D soit effectué par un slider. Ce système me semble aussi imprécis que le slider de réglage du volume sur ma DS Lite. De plus, il est saillant et les nombreuses manipulations qu'il va subir (j'y reviens plus tard) vont le mettre à rude épreuve. Je ne serais pas surpris qu'une prochaine version de la 3DS (ils nous ont fait le coup plusieurs fois pour la DS donc c'est certain pour celle-ci) propose un autre système à base de simples boutons ou d'une molette, plus robuste et plus précise.

Une ergonomie perfectible

Toujours au chapitre de l'ergonomie, il faut espérer que les jeux 3DS ne demandent pas à passer sans arrêt du stylet aux touches classiques. Peut être que la 3D va remplacer l'usage intensif du stylet, mais la position de ce dernier n'est guerre engageante. Le logement se trouve sur l'arrière de la machine au milieu de la partie basse. La position latérale autorisait un accès facile, le stylet tombant naturellement sous l'index droit. Ici, il faut déplacer la main sur l'arrière à chaque fois que l'appendice est nécessaire. Sur un jeu comme Inazuma 11, qui demande de fréquents changements de gameplay (stylet pour les matchs, croix pour les déplacements « RPG ») il est rapidement pénible de changer de mode de contrôle. De plus, si vous souhaitez avoir un stylet à sa taille normale, il faut lâcher la console pour le déployer complètement. Eh oui, il est maintenant télescopique ! Je ne reviens pas sur les problèmes liés à l'écran qui doit être parfaitement aligné pour que cela fonctionne. Mais le problème se présente déjà avec les mini jeux inclus dans la console (notamment les cartes de réalité augmentée). C'est la première fois que je trouve qu'un produit Nintendo présente des défauts ergonomiques. J'ai parfois été surpris par les innovations et les nouveaux modes de contrôle de la marque de Kyoto, mais pour la 3DS, je suis un peu dubitatif.

La 3D gadget ?

Je suis myope, porteur de lentilles, de lunettes et je n'ai eu aucune difficulté à percevoir les effets 3D qui sont parfaitement bien rendus. Que ces effets soient en profondeur ou en relief. C'est probablement sur cet argument que Nintendo prévoit d'en vendre des caisses entières. Et je pense que cela va certainement marcher très fort. Je ne prends pas un grand risque en disant cela, elle a déjà presque atteint les 400 000 exemplaires vendus au japon au moment ou ces lignes sont publiées. Mais là encore j'ai deux bémol. Premièrement on attend toujours les jeux qui sauront exploiter la 3D dans leur gameplay et pas juste pour des effets de rendu (fussent-ils aussi réussis que dans Kid Icarus que j'ai pu voir tourner). Deuxièmement, la 3D, ça fatigue assez vite l'oeil et au bout de 30 minutes environ, je suis obligé de la couper. Peut être que comme pour le Virtual Boy en son temps, il faut un peu d'entraînement pour supporter des sessions plus longues, mais cela pose en tout cas la question du côté gadget du principal atout de la machine.

Mon fils de 3 ans semble parfaitement s'accomoder de la 3D. Lorsqu'elle est activée, il essaie d'attraper l'objet qui se trouve sur l'écran. Il joue avec la molette et après "réflexion préfère" rester en 2D. L'application de dessin lui a beaucoup plu :-). Rassurez vous, il l'a essayée 5 minutes et je ne compte pas l'utiliser comme cobaye pour vérifier si l'avertissement de Nintendo est justifié. En tout cas on peut dire que la prise en main est enfantine ;-).

Il est bien entendu trop tôt pour se faire un avis définitif. Mais en l'état je ne suis personnellement pas assez convaincu pour acheter la machine dès sa sortie (même si je dois la partager avec des collègues critiques). Il est vrai que j'ai la chance d'accéder à la 3DS sans mettre la main au portefeuille et que le dilemme serait autrement plus complexe sans cet avantage conséquent. Autre point important, j'ai eu le temps de m'y habituer. Et passé l'effet « wahou ! » des premières heures je n'ai plus rien à en tirer. Il faut espérer que cela ne sera pas juste un effet de mode éphémère (genre Wii Fit and co). Je suis en tout cas très curieux de voir de quelle façon nous allons parler de cette machine en fin d'année. J'ai conscience que ce billet est loin d'être complet. Il n'est destiné qu'à faire ressortir mes premières impressions et des chose que je n'ai encore lu nulle part. Si vous avez des questions ou que vous voulez des vidéos de certaines choses n'hésitez pas à m'en faire part !

Voir aussi

Plateformes : 
Nintendo 3DS
Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

Dopamine
Signaler
Dopamine
Elle est beaucoup plus classe en noir :P

Un achat très justifié donc... :P
Noiraude
Signaler
Noiraude
Bah, celle de la rédac me suffit... On verra s'il y a une couleur qui me branche davantage ;o)
Dopamine
Signaler
Dopamine
Il semble qu'elle génère une certaine attente :)
cartoon
Signaler
cartoon
je la veeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx!
Dopamine
Signaler
Dopamine
C'est pour cela que je dis que en l'état : sans avoir pu jouer à de "vrais" jeux je ne vois pas de raison de l'acheter. Ceci dit, peut être qu'avec les premiers jeux en test, je vais changer d'avis. Mais pour l'instant, en cet instant T, bof.

Mais puisque l'achat est justifié tu en as commandé une n'est ce pas ?
Noiraude
Signaler
Noiraude
C'est là que nous divergeons: pour ce que j'ai vu de la console et de son impact sur la rédaction, je dis moi au contraire que l'achat est largement justifié, non seulement par le relief mais aussi par les possibles créés par le gyroscope et la réalité augmentée. Bien entendu, à condition que la production vidéoludique suive et s'empare de manière optimale de ces technologies...

Édito

La parallaxe est l'incidence du changement de position de l'observateur sur l'observation d'un objet. En d'autres termes, la parallaxe est l'impact (ou l'effet) de changement de position de l'observateur sur un objet observé. 

 

Quoi de plus approprié pour vous parler de jeux vidéo que de titrer ce Blog Parallaxe ?

 

Pour ceux qui commencent à être des vieux clous du jeu vidéo (je ne suis pas aussi décrépi qu'AHL tout de même), la parallaxe c'était aussi le fait d'afficher plusieurs scrollings à des vitesses différentes dans le décor de fond d'un jeu. Cela donnait une impression de mouvement, de vitesse et surtout de profondeur. On s'extasiait devant le nombre de scrollings parallaxes qu'il pouvait y avoir (vive Thunderforce et autres shootings mythiques).

 

En ce moment

High Score pour le Pixel Museum
Le premier musée du Jeu Vidéo
La Switch Hackée plusieurs fois


Mes vidéos sur Dailymotion

 

Mes vidéos sur Youtube

 Sur Twitter

Archives

Favoris