Premium
Parallaxe : Humeurs et réflexions

Parallaxe : Humeurs et réflexions

Par Dopamine Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 06/05/17 à 10h22

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Actu (Jeu vidéo)

Il existe nombre d'histoires qui racontent de quelles façons certains produits se sont développés et ont pris les directions que nous connaissons aujourd'hui. Cela a été vrai pour les Game and Watch et cela le reste pour le nouveau porte étendard de la Switch.

 

Vous pourrez TOUT faire !

C'est par l'intermédiaire de Kotaku que cette information amusante est tombée et elle lève le voile sur l'influence indirecte que Shigeru Miyamoto a eu sur le développement de Breath of the Wild. Lorsque le jeu n'en était encore qu'au stade du développement conceptuel, Eiji Aonuma (le producteur) et Miyamoto ont demandé à Hidemaro Fujibayashi (à la tête du projet) ce qu'il allait faire de nouveau dans ce Zelda et ce qui allait principalement le caractériser.

Ce dernier a répondu : vous pourrez TOUT faire.

Mais encore fallait-il vendre le concept et définir ce que signifiait tout faire. Pour cela Fujibayashi pensait faire mouche en démontrant les capacités de grimpette du jeu. Ce fut le but du prototype qui devait être présenté au maître de Nintendo. Une petite zone a donc été créée dans laquelle étaient parsemés des rubis et divers objets. Évidement ces objets étaient placés de telle façon qu'il fallait grimper sur des arbres ou gravir des murs pour les atteindre. Il fallait illustrer la parfaite liberté de mouvement du personnage.

Bingo ! la première chose que fit Miyamoto manette en main fut de grimper à un arbre. Mais ce qui se passa pendant l'heure qui suivit étonna l'équipe de développement. Car il ne fit que monter et descendre des arbres de la zone sans se préoccuper des autres endroits qui avaient été prévus pour inciter le jouer à aller explorer plus loin. Au lieu de cela, c'est la forêt dans la zone très restreinte de départ dont les cimes furent explorées de font en comble. Pas à plus de 50 mètres du temple de résurrection au tout début du jeu.

 

Du gameplay « multiplicatif »

C'est alors que l'équipe Fujibayashi et son équipe réalisèrent qu'ils avaient mis en lumière un aspect particulier du jeu ; on pouvait s'amuser simplement en grimpant et en explorant avec ce moyen tout en gérant l'endurance. Si vous avez joué au dernier Zelda, je suis certain que vous voyez ce dont il s'agit. Cette satanée jauge d'endurance pose bien des soucis, mais rajoute beaucoup de sel à vos séances d'explorations.

Au lieu de multiplier les procédés et les possibilités, le développement se concentra alors sur l'utilisation maximale des quelques concepts qui avaient été validés pour le jeu. C'est ainsi qu'il faut combiner le magnétisme, les bombes, les glissades et toutes les autres astuces du jeu pour résoudre certaines énigmes. Ce n'est pas nouveau dans les Zelda, mais ce qui a été essentiel, c'est que pour rester dans cet esprit qui a fait la force de la série les développeurs ont toujours gardé à l'esprit d'utiliser chaque mécanique pour en améliorer ou en varier une autre. C'est également ainsi qu'arrêter un objet pour lui imprimer ensuite une certaine énergie et la libérer paraît particulièrement astucieux.

C'est un peu comme l'histoire classique du bout de bois qui fait office de jouet pour un enfant. On se contente de ce que l'on a et on essaie d'en tirer le meilleur parti. Ce bout de bois peut être un vaisseau spatial, un fusil, un canne à pêche, une lance, un mât… Bref, l'astuce de Nintendo pour réinventer toujours la roue fait partie de son ADN. Il était sans doute d'une prime importance que cela soit le cas pour que Breath of the Wild puisse atteindre de tels sommets.

Miyamoto sur un cocotier, Zelda au sommet !

 

Voir aussi

Jeux : 
The Legend of Zelda : Breath of the Wild
Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

koforever
Signaler
koforever

Merci pour cet anecdote. Il est toujours bon de revenir aux fondamentaux pour ne pas se perdre quelques fois. Et apparemment ça à plus que fonctionné cette fois !

Dommage que la possibilité de jouer à ce Zelda soit au-dessus de mes moyens. Vraiment dommage.

 

Une Wii U d occaz avec le jeu et t en as pas pour tres cher ...

GazetteSDF
Signaler
GazetteSDF
je pense que rien que le fait qu'il puisse monter n'importe qu'elle surface est à l'origine de ma hype car même si les AC son les rois dans l'animation de parkour, personne ne fait vraiment ça, sauf le 3 qui avait bien bossé le sujet et c'était un point que j'avais apprécié sur ce dernier.
Mais pas de zone balisé = pas de contrainte et c'est la base pour avoir des jeux potentiellement inifini
Dopamine
Signaler
Dopamine
Gibson, il y a peut être moyen d'y jouer à moindre coût avec une Wii U :). L'expérience ne sera pas fondamentalement différente ;)
Alma_
Signaler
Alma_
Zelda par ci, Zelda par là.....Dans quelques mois on pourra respirer un peu
S H A D O W
Signaler
S H A D O W
Sympa l'anecdote. J'ai pas touché un zelda depuis wind waker (la gamecube étant ma dernière console big N) et j'avoue que ce Zelda me fait très envie.
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
Super article, merci pour l'anecdote. Et pareil de mon côté. J'avance à peine dans l'histoire tellement il y a de choses à faire. Le jeu paraît sans fin !
Bakaarion
Signaler
Bakaarion
Et dire que j'ai vraiment surkiffé les précédents Zelda 3D, maintenant il me paraissent limite fade :(
gibson25
Signaler
gibson25
Merci pour cet anecdote. Il est toujours bon de revenir aux fondamentaux pour ne pas se perdre quelques fois. Et apparemment ça à plus que fonctionné cette fois !

Dommage que la possibilité de jouer à ce Zelda soit au-dessus de mes moyens. Vraiment dommage.
koforever
Signaler
koforever
Il est vraiment genial ce jeu , je promene plus que ce que je fais l histoire .

Édito

La parallaxe est l'incidence du changement de position de l'observateur sur l'observation d'un objet. En d'autres termes, la parallaxe est l'impact (ou l'effet) de changement de position de l'observateur sur un objet observé. 

 

Quoi de plus approprié pour vous parler de jeux vidéo que de titrer ce Blog Parallaxe ?

 

Pour ceux qui commencent à être des vieux clous du jeu vidéo (je ne suis pas aussi décrépi qu'AHL tout de même), la parallaxe c'était aussi le fait d'afficher plusieurs scrollings à des vitesses différentes dans le décor de fond d'un jeu. Cela donnait une impression de mouvement, de vitesse et surtout de profondeur. On s'extasiait devant le nombre de scrollings parallaxes qu'il pouvait y avoir (vive Thunderforce et autres shootings mythiques).

 

En ce moment

High Score pour le Pixel Museum
Le premier musée du Jeu Vidéo
La Switch Hackée plusieurs fois


Mes vidéos sur Dailymotion

 

Mes vidéos sur Youtube

 Sur Twitter

Archives

Favoris