Le Blog de Donald87

Le Blog de Donald87

Par Donald87 Blog créé le 26/07/12 Mis à jour le 15/12/17 à 20h20

"Vieux" joueur passionné d'insolite et d'artistes étonnants, j'aime bien l'humour. Je suis multi-collectionneur et j'accumule jeux, objets divers, Bandes Dessinées pour le plaisir de mes 3 enfants et le désarroi de mon épouse.
Un blog qui n'a pour "prétention" que faire passer un bon moment.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Seconde chance

Signaler
Seconde chance (Jeu vidéo)

VCS – Atari 2600

 

Cet article de ThibaultDeMondidier  m’a incité à donner une seconde chance à l’article que j’avais fait sur cette console arrivée à la maison vers la fin des années 70 car je trouve qu’on l’évoque peu. Et après une seconde chance, c'est une troisième chance que j'offre à cette console plus ou moins oubliée ... Oui, j'insiste.

Le Vidéo Computer System Atari aussi nommé Atari 2600 est à l’origine de ma passion pour les jeux vidéo.

Cette console naît en octobre 1977 m’a permis de "faire mes armes" sur plusieurs dizaines de jeux destinés à cette console.

 


 

LES CAPACITES DE LA CONSOLE

Processeur - 6507 à 1.19 MHz (clône du 6502)

Mémoire vive (RAM): 128 octets

Mémoire morte (ROM): 4 Ko maximum, cartouches

Graphismes jusqu'à 128 couleurs

Son : Deux voies, mono

 

Ci-dessous, les manettes …

 


 

Il faut se replacer dans le contexte.

A l'époque l'arrivée d'une telle machine était vécue presque comme une révolution car avant elle, c'était pour ainsi dire le néant (enfin presque) et la découverte de cette console et le plaisir de jouer à des jeux comme en salle (toute proportion gardée) était tout simplement magique.

Il y eut bien sur après d'autres consoles concurrentes, comme le Vidéopac de Philips ou l'Intellivision de Mattel ou encore plus tard la Colecovision de CBS (j’en ai d’ailleurs parlé) mais leur notoriété restera en dessous de l'Atari 2600.

 

Je ne peux pas parler de tous les jeux car ils sont très nombreux. Mais je vais en aborder certains qui m'ont marqué et demeurent plus dans ma mémoire mais cela reste subjectif.

Combat (fourni avec la console), assez primitif, mais nous nous "canardions" copieusement avec nos tanks avant de se "planquer" derrière des murs grossiers et Air-Sea Battle aux gros sprites mais l'amusement était bien présent.

Ci-dessous, des images qui ont fait rêver.

 


 

Comment ne pas aborder Space Invaders, Astéroids et Défender ? Des jeux cultes à la maison ... Il y eut Astéroids, mythique, lui aussi. Mais aussi Defenders. Que dire du jeu Adventure. Il va en faire sourire plus d'un : Trois niveaux de difficulté, une quête simple (aller chercher des clés et une coupe dans un labyrinthe et un château) mais c’est sans doute un des premiers jeux d'aventure sur console.

 

A côté des incontournables (Pacman, Mario, Donkey Kong) ci-dessous, il y eut aussi le pire avec par exemple ET et Superman.

 


 

Mais encore :

Citons aussi entre autres : Basket Ball très simple 2 joueurs et 2 panneaux (plus un ballon) ; Break Out (casse-briques) ; Dodge'Em, un jeu où il fallait, avec sa voiture, éviter des collisions avec d'autres véhicules tout en passant sur tous les points du trajet Haunted House, original, on se déplaçait dans l'obscurité dans une maison à plusieurs niveaux en évitant différents ennemis ;  Maze Craze, des bons moments de rigolade avec cette nouvelle version du voleur échappant au gendarme dans différents labyrinthes ; Missil Command assez stressant car au bout d'un moment, il était difficile de protéger ses villes ; Outlaw, cow-boy contre cow-boy ; n'oublions pas le célèbre Pole Position ;  Vidéo Pinball, son nom suffit et pour finir Yars'Revenge un jeu de tir avec des insectes. Il y eut beaucoup d'autres jeux édités par Atari (plus de 150) donc je m'en tiendrai là.

 


 

Il faut parler aussi des premiers développeurs tiers. Après bien des réticences, Atari finit par accepter que des développeurs tiers produisent des jeux pour l'Atari 2600.

L'un des plus fameux et le premier à apparaître est Activision avec des créateurs de génie tel David Crane à qui l'on doit notamment Pitfall.

L'Atari 2600 commençait à cracher tout ce qu'elle pouvait des jeux comme Chopper Command, des graphismes qui tenaient la route (pour l’époque).  - Boxing, un bon défouloir - Kaboom, stressant, à utiliser avec la molette - Megamania, des ennemis variés peut-être mieux que Space Invaders.

 


 

Les jeux d'Imagic n’étaient pas mal du tout. Démon Attack avec ses oiseaux maléfiques qui avaient la mauvaise habitude, quand on leur tirait dessus de se scinder en 2 oiseaux plus petits mais tout aussi belliqueux (Excellent). Les graphismes pour l'époque étaient de tout premier ordre comme avec Atlantis.

Impossible de passer sous silence un éditeur comme Parker Brothers. Avec Frogger, les séances avec cette maudite grenouille qui finissait toujours par se faire aplatir par un camion, une voiture ou finissait dans l'eau après avoir loupé un tronc, étaient vraiment stressantes. N’oublions pas Spiderman et Star Wars.

 


 

Il y eut bien d’autres développeurs : Tigervision qui eut la mauvaise idée de faire une pâle copie de Donkey Kong (King Kong). Mais heureusement ils se rattrapèrent avec d'autres jeux dont River Patrol ; Spectravision aux jeux très moyens ; le concurrent Coleco avec l'excellent Carnival ; Sega, Konami et bien d'autres (plus de 100) donc difficile de tout aborder mais voici quelques images.

 


 

Cette console qui "mourut" en 1989 soit plus de dix ans après sa sortie a connu des sorties de jeux bien après cette date.

 


 

Cette console a connu quelques "ovnis" assez délirants comme le jeu ci-après : X Man d’Universal Game X en 1983.

Objectif : Aller au paradis, c'est le carré rose au centre. Dans un labyrinthe vous recherchez de cette porte avec 99 secondes pour y arriver et sans vous faire mordre le kiki par le crabe ou par le dentier ! Pire : si la paire de ciseaux vous attrape...

Ensuite, vous avez alors 30 secondes pour envoyer X-Woman au 7e ciel ! Pour ce faire, secouez le joystick le plus vite possible.

Un de ces jeux dont l’Atari 2600 a le secret.

 


 

Voilà, j’espère avoir suscité en vous souvenirs (sans doute) et/ou curiosité avec cette console "culte".

 

Bonus vidéo par rapport à la première parution.

 

Asteroids

 

 

 

Chopper Command

 

 

 

Demon Attack

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Signaler
Seconde chance

Un numéro mythique

Préambule : Cette catégorie d'article ne sera composée que d'anciens articles qui n'ont pas eu de succès (vraiment pas, un échec même) et à qui je souhaite donner une seconde chance (d'où le nom de la catégorie).

 

Il y a longtemps, j'ai dans  cet article évoqué la revue Marvel des Editions Lug bien connue des amateurs de comics.

 

Cette revue a été stoppée au numéro 13 par Dame Censure.

Mais, une légende affirme qu'un Marvel 14 existe, jamais publié mais dont certaines copies ont eu le temps d'être imprimées avant l'arrêt définitif des rotatives ... qu'en est-il exactement ?

 

Ci-dessus le Marvel 13.

Au dos est annoncé le Marvel 14. Il ne sera JAMAIS publié

 

 

Mission : Trouver le Marvel 14.

 

Le voici ... pour en savoir plus, lisez la suite ...

 

Ce Marvel 14 existe mais c'est un passionné qui en a fabriqué plusieurs exemplaires comme il aurait pu sortir des Editions LUG si la censure qui sévissait en France dans les années 70 n'avait pas interdit la série. Le papier et les couleurs sont respectés et l'intérieur reprend les BD prévues. Ces exemplaires sont totalement épuisés.

  

Les auteurs annoncent même un Marvel 15 qui ressemble à ce qui sera plus tard un numéro de Strange.

(Reproduction d'un Strange qui reprend l'aventure de Captain Marvel).

 

Ci-dessus, d'autres exemples de faux Marvel JAMAIS parus.

 

Le "Marvel 14" commence donc par l'aventure avec les Inhumains.

 

Bien que l'on parle souvent de Marvel 15 voire 16, cette revue annonce sa fin au numéro 14 comme l'avait fait en 1969 Fantask dans son numéro 7.

L'histoire du Marvel 14 a été le catalyseur de la création d'un documentaire sur la censure ... Voir la suite ...

 

Ci-dessus, le comics américain de l'époque avec l'épisodes des Fantastiques et des Inhumains.

Marvel 14, les super héros contre la censure,

de Philippe Roure et Jean Depelley.

  

" C'EST QUOI ? "

Un documentaire de 26 minutes partant de la petite histoire pour raconter la grande : à partir de l'énigme planant sur l'existence (ou non) du mythique et jamais paru 14e numéro de la revue Marvel, supprimée par Lug en 1971 à cause de la censure, Philippe Roure et Jean Depelley lèvent le voile sur une période d'acharnement de nos belles institutions morales contre la BD en général et les super héros en particulier.

 

OK MAIS DANS LE DETAIL, DE QUOI CA CAUSE ?

En mars 1971, la "commission de surveillance et de contrôle sur les publications destinées à l'enfance et à l'adolescence", organe dépendant du ministère de la Justice, fait interdire aux mineurs la revue "Marvel", créée par les éditions Lug en avril 1970. Motif : la trop grande violence des histoires publiées dans ce magazine (Les Quatre Fantastiques, Spider Man et Captain Marvel).

 

Spider Man et (plus tard) Captain Marvel furent transférés alors dans Strange, autre mensuel créé par Lug en janvier 1970 et qui, bizarrement, échappa aux foudres de la censure. Quant à "Marvel", Lug interrompit donc sa parution au bout de 13 numéros après l'avis fatal de la commission. Une légende affirme pourtant qu'un Marvel 14 existe bel et bien, jamais publié mais dont certaines copies ont eu le temps d'être imprimées avant l'arrêt définitif des rotatives. Aujourd'hui introuvables, ces originaux vaudraient une fortune selon les collectionneurs. Le Marvel 14 est ainsi devenu un Graal sacré pour les amateurs, victime expiatoire d'une époque de persécution culturelle des super héros américains en France depuis l'après-guerre.

Alors, Marvel 14 ... Mythe ou réalité ?"

 

 

Après le rêve, la TROMPERIE.

 

Ce qui n'était que la concrétisation d'un vieux rêve de collectionneur (et un phénomène assez restreint) est devenue l'objet d'un commerce. En effet, on peut trouver sur le marché des Marvel 14 à l'achat et bien d'autres revues créées de toutes pièces. Celles-ci, même si elles sont de qualité, n'ont pas vraiment de valeur en tant qu'objet de collection puisque n'ayant en fait jamais existé. Ceci est donc valable pour les Marvel 14 ,15 voire 16 ou autres Fantask 8 (9?).

On peut trouver aussi de faux Marvel n° 8 avec le poster non détaché ainsi que de faux Strange n° 11 avec (également) le poster non détaché.

 

 

Vous remarquerez donc ici un lot avec le Marvel 8, le Strange 11, le Marvel 14 et un (fausse couverture) "Strange 19".

 

Explication de la présence d'un faux Strange 19 ci-après.

 

Voici un faux Strange 19 avec couverture dite "alternative".

 

Le Strange 18 annonçait à son dos le Strange 19 avec en couverture Iron Man et la Licorne ... Il n'en fut rien et le numéro 19 eut sa couverture avec Spiderman (voir ci-dessous). Certains revendeurs ont inventé ce Strange 19 avec couverture "alternative" qui n'a jamais existé.

  

On peut également trouver un Fantask 8 (voire 9) alors que la série a stoppé au N°7.

 

Dernière chose évoquée dans cet article : le Strange n°1.

 

Du numéro 1 au numéro 10, Strange parait en petit format et en monochrome (vert ou rose alterné).

 

Des petits malins (talentueux) l'ont rendu en grand format et tout en couleurs.

 

Si la première tentative de faire un Marvel 14 était plutôt sympathique (sans but mercantile) car réservée à quelques collectionneurs, il en est autrement maintenant car cela se vend.

 

En haut de l'annonce, mention "comme neuf" ... mais, mais ils sont neufs ...

En bas, Marvel 15 "2 couvertures au choix" ... on croit rêver.

 

Ci-dessous, annonce pour le Strange 19 (couverture alternative).

Une belle tromperie là encore.

 

Pour en revenir à la première question, je laisse la parole et la conclusion à Jean Depelley, collectionneur averti et grand connaisseur de comics (Et Limousin de surcroit).

 

"Marvel 14 est-il une chimère qui n'a jamais existé ?
Malheureusement oui. Le Marvel 14 n'a pas été imprimé. La maquette a été réalisée mais les films ont disparu. Tout a été jeté ou volé. Par ailleurs, plusieurs collectionneurs se sont servis lors du déménagement de Lug à Paris. Les seuls Marvel 14 qui existent sont des versions pirates, fait dès la fin des années 80 par des passionnés."

 

J'espère que vous avoir éclairé sur ce pan de la BD Comics en France.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Édito

 

Voiture Donald

Hormis la découverte de mes collections, vous divertir, vous étonner, vous faire découvrir des personnages originaux, des artistes hors du commun, des endroits insolites et bien d'autres choses ... voilà le but de ce blog.


 

Archives

Favoris