Le Blog de Donald87

Le Blog de Donald87

Par Donald87 Blog créé le 26/07/12 Mis à jour le 21/09/18 à 20h10

"Vieux" joueur passionné d'insolite et d'artistes étonnants, j'aime bien l'humour. Je suis multi-collectionneur et j'accumule jeux, objets divers, Bandes Dessinées pour le plaisir de mes 3 enfants et le désarroi de mon épouse.
Un blog qui n'a pour "prétention" que faire passer un bon moment.

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

SG-1000

 

La SG-1000, également connue sous le nom Sega Game 1000, est une console de troisième génération mais c’est surtout la console qui marque l'entrée de Sega dans le jeu vidéo à la maison.

 


 

Elle sort le 15 juillet 1983 en même temps que la Famicom de Nintendo Les premiers modèles au Japon ont le ruban d’identification noir. Elle est parfois appelée "modèle allemand" en raison de similitudes avec le drapeau allemand … Notez qu’il y a au-dessus de la grande bande noire deux bandes rouge et jaune.

 


 

Beaucoup considèrent la SG-1000 comme un clonage de la Coleco (cliquez sur le lien) console lancée aux États-Unis. Privée de sortie au Japon, l’architecture de la console sera reprise par SEGA (société fondée par des Américains) en revisitant le design.

 


 

À sa sortie, elle est vendue 15 000 yens.

 


 

Il existe un modèle à rayures bleus que l’on trouve plus facilement que le précédent beaucoup plus rare.

 


 

En compétition directe avec la Famicom, la SG-1000, plus faible technologiquement, bénéficie des problèmes techniques (circuit imprimé défectueux) que rencontre la console de Nintendo et réalise une première année d'exploitation meilleure que prévue avec 160 000 exemplaires vendus.

 


 

À noter le modèle ci-dessous, enNouvelle-Zélande et renommé "Sega 1000". Il ressemble au deuxième modèle japonais, avec une bande bleue et l'ajout du nom de Grandstand.

 


 

Les premiers jeux sortis sont Borderline, Safari Hunting (voir ci-dessous) et N-Sub (voir plus loin), des adaptations de jeux fonctionnant sur les bornes d’arcade Vic Dual.

 


 

Les bornes d’arcade Vic Dual ont le même processeur que la SG-1000 … Cela aide un peu …

 


 

Il existe plus de 70 jeux : LISTE (cliquez sur le lien).

 


 

En 1984, la SG-1000 connaîtra un lifting complet et sera nommée SG-1000 II (ou Mark-II). Les joysticks sont remplacés par des pads.

 


 

Signalons également la présence de cette compilation.

 


 

Bonus vidéo :

 

 

 

Sources :

 WIKIPEDIAPADE RETROSEGA RETRO

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Découvertes (Divers)

En avez-vous rencontré ?

 

Ici, il ne s’agit pas de cosplays mais de personnes "de tous les jours" croisés au détour d’un chemin ou autres …

J’avais déjà évoqué ceci dans CET ARTICLE (cliquez sur le lien ci avant) mais comme le concept me plait, je réitère.

 


Qu’en pense Albert Einstein ou plutôt son alter-égo ?

 

Et si vous rencontriez dans un transport en commun Walter White, le personnage principal de "Breaking Bad" ?

Ou Gru de "Moi, moche et méchant" …

 


 

Bien sûr, tout le monde a reconnu Mario et Peach mais sans doute pas Daria Right issue d’une série d’animation américaine créée par Susie Lewis Lynn et Glenn Eichler.

 


 

Les amateurs de Street Fighter aimeraient surement croiser Chun Li. De même pour les amateurs du jeu "The Witcher".

 


 

Allez dans le monde de "Rick et Morty" ou croisez Nigel Delajungle de la série d’animation "Famille Delajungle".

 


 

Mais, on a, en fait, deux Minions …

Aimeriez-vous rencontrer Severus Rogue ?

 


 

Ci-dessous, un Johnny Bravo plus vrai que nature que l’on croirait presque sorti de la série d'animation américaine créée par Van Partible pour la chaîne télévisée Cartoon Network.

 


Je n’ai aucune idée de ce qui se passe sur l’image de droite (en haut).

 

 Source : BORED PANDA

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Arts divers (Art)

Oozy ou Woojin Choi

 


 

Oozy (ou Woojin Choi) est un tatoueur Sud-Coréen.

 


 

Oozy crée des tatouages détaillés en noir et blanc qui incorporent souvent une touche sombre et macabre.

 


 

Des tatouages bizarres de personnages soulevés d’un bol ou d'un autre contenant … Il y a même les couteaux.

 


 

Il est assez connu à l’extérieur de son pays.

 


 

Des tatouages qui ne laissent pas indifférents.

 


 

Retrouvez Oozy sur INSTAGRAM (Cliquez sur le lien).

 Source : THIS IS COLOSSAL

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Collections (Geekerie)

Enfin, petite revue de presse

 

Avec ces termes un peu ambitieux, je vous propose le lecture de la presse du moment … Enfin de la mienne (en partie).

 


 

Je vous avais déjà parlé dans CET ARTICLE (cliquez sur le lien ci-avant) de la bonne habitude qu’avait cette revue que j’achète, à savoir, parler jeux vidéo. Dans ce 263ème numéro, la revue aborde les jeux Game & Watch devenus objets de collection.

 


 

Malgré ce qu’ils annoncent, je ne suis pas sûr qu’il y ait tous les modèles mais il y a quand même de quoi faire.

 


 

L’article comblera la majorité des lecteurs.

 


 

Beaucoup de modèles sont cités.

 


Notez au passage la "Pub" pour l’argus des jeux vidéo.

 

Autre ouvrage récent digne d’intérêt, ce hors-série du quotidien "Le Monde" sur Titeuf … Pas vraiment une surprise de le voir sous ces "couleurs", vous verrez plus loin.

 


 

Hors-série très complet avec revue des personnages.

 


 

La "construction" d’un album …

 


 

La Bande Dessinée Titeuf traitée par thèmes.

 


Titeuf avait déjà eu les honneurs du Monde.

 

En effet, Zep avait répondu à une sollicitation pour évoquer par son héros les horreurs de la guerre et le sort des migrants.

Un épisode qui a marqué bon nombre de lecteurs.

 


 

Quand l’occasion m’est donnée (et elle revient souvent cliquez pour voir CET ARTICLE), j’achète un hors-série (voire plusieurs) sur les héros de Bandes Dessinées. Là, c’est un hors-série "L’Histoire" sur ce héros nommé Alix.

 


 

Il est dû à un grand de la B.D. : Jacques Martin.

 


 

Rien à dire, revue très complète et on apprend beaucoup.

 


 

Revue des albums avec et sans Jacques Martin.

 


 

Un héros qui a sillonné l’Europe à travers ses albums.

 

 

That’s All Folks …

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Nintendo & Sharp

 

La C1 NES TV (ファミコンテレビC1), également connue sous le nom de My C1 Computer TV (マイコンピュータテレビC1), est une télévision produite par Sharp Corporation durant les années 1980 et intégrant une console Famicom.

 


 

Elle est sortie en 1983 au prix de 93 000 yens et le câblage en RGB en interne permettait d’avoir une image plus nette. Un jeu inédit "Donkey Kong Jr. Sansû" était pré-intégré, une sorte de compilation de Donkey Kong Junior et Donkey Kong Jr Math.

 


 

Les modèles étaient d’abord de couleurs rouge et noire. Le modèle à 93 000 yens était le 14C-C1F W R  avec un écran de 14 pouces. Le 19C-C1F W avec un écran de 19 pouces est sorti au prix public de 145 000 yens. Il est sorti en d’autres coloris.

 


 

Cet appareil est connu pour avoir fourni des captures d'écran pour les magazines de jeux vidéo de l'époque de meilleure qualité qu'une NES jumelée à une télévision séparée.

 


 

Cet appareil a souvent été utilisé dans des hôtels. Il a été lancé en 1989 aux U.S.A. Le Sharp C1 est difficile à trouver avec son contrôleur d'origine et est assez recherché.

 


 

Bonus vidéo :

Donkey Kong Junior

 

 

Donkey Kong Junior Math

 

 

Sources : RETRO CONSOLES WIKI – GAMES ASYLUM

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Découvertes (Musique)

MPOSSIBLE CNC

 


 

Je m’excuse auprès des "vrais fournisseurs" de la catégorie "CNC", mais je n’y arrive pas car voilà encore une vidéo extra.

 


 

Elle réunit quelques bons guitaristes du monde musical.

 

 

A une prochaine fois pour le numéro 6.

 Mais est-ce que cela sera un "vrai CNC" ?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Humour (Humour)

Photos prises sur le vif

 

Si vous avez fait ce genre d’attractions, il y a de grandes chances que vous ayez été pris en photo par ces appareils qui parsèment chaque attraction. Si ma famille et moi avons été également pris dans le "feu de l’action", je vous épargnerai l’épreuve de nous voir mais voici qui est prétexte à montrer quelques clichés amusants.

 


Oui, même "The Rock" est là.

 

Les visages teintés à la fois d’anxiété et de frayeur sont souvent assez drôles et plutôt expressifs.

 


 

On devine le "plaisir" que certains ont en montant dans certaines attractions et les enfants ne sont pas en reste.

 


 

Ci-dessous, ces deux frères aiment se mettre en scène.

 


 

Allez, un peu de courage …

 


 

D’autres aiment se montrer stoïques voire impassibles.

 


 

D’autres solutions peuvent se présenter : Se raser, se brosser les dents et autres … Moins cool, perdre ses clefs.

 


Ou alors, faire passer un message …

 

Hormis les visages crispés des visiteurs, il est courant de s’attarder sur les visiteuses parfois en difficulté.

 


 

On remarquera que certains profitent de la situation.

 


Ci-dessus au milieu, Courtney Stodden n’échappe pas à des désagréments.

 

Source : BORED PANDA

 

Bonus vidéo, un petit tour ?

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Arts divers (Art)

Recyclage d’objets

 

Alexandra Dillon est une artiste basée à Los Angeles qui fait revivre les objets  que les gens jettent.

 


 

Dillon cherche des pinceaux usés et autres objets communs pour les utiliser comme des toiles afin de faire des portraits de personnes imaginaires et originaux.

 


 

Des portraits au poil pourrait-on dire …

 


 

Cet artiste tranche avec d’autres …

"Mes personnages me viennent comme des personnages de  romans", dit Dillon. "Ils se présentent et disent qui ils sont."

 


 

L'artiste dit qu'elle aime faire ces petits portraits car "C'est comme rencontrer un nouvel ami tous les jours."

 


 

Elle travaille sur chaque pièce un peu tous les jours.

 


 

Retrouvez Alexandra Dillon sur :

SON SITEFACEBOOK - INSTAGRAM

 Source : LAUGHING SQUID

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Bandes dessinées (BD-Manga-Comics)

Après Barks, voici Scarpa

 


 

Et oui, les meilleures choses ont une fin et avec ce 24ème volume s’achève la saga consacrée à l’œuvre intégrale de Carl Barks.

 


 

Toujours autant de contenu en termes de documents, photographies, histoires et multiples anecdotes.

 


 

L’aventure dont le titre figure en couverture est en début d’ouvrage. Une aventure assez connue, culte, parue plusieurs fois mais toujours plaisante à redécouvrir.

 


 

Il y a beaucoup d’illustrations des tableaux de Barks.

 


 

Il y a une rétrospective de toutes les histoires de C. Barks.

 


 

Une dernière fiche personnage.

 


Pas le plus sympathique …

 

Ci-dessous, les 24 tomes de cette intégrale.

 


"Habile" montage pour tout montrer …

 

Oui, l’intégrale de Don Rosa est moins imposante.

 

Mais toute aussi bonne …

 

Aaaah …. Ces étagères à ranger … Quel boulot …

 


 

Comme dit au début, une intégrale en chasse une autre et voici donc le premier tome de l’intégrale de Romano Scarpa.

 


 

Là, l’univers est plus varié et l’ouvrage commence par une aventure avec Mickey contre le Fantôme Noir.

 


 

Mais les palmipèdes ne sont pas oubliés.

 


 

Toujours des récits, des photos et des anecdotes.

 


Sans oublier une fiche personnage …

 

 That’s all folks ….

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Les débuts de conduites vidéo ludiques

 

Évoquons aujourd’hui ce que je pense être les premiers "vrais" volants du monde des jeux vidéo à la maison.

 


 

Abordons d’abord le Color TV-Game Racing 112 de Nintendo sorti le 8 juin 1978 et conçu, semble-t-il, par Shigeru Miyamoto.

 


 

Initialement prévue à 18 000 yens (env. 175 € actuels) à travers les publicités, la console sortira finalement au prix de 12 500 yens. En 1979, afin de booster les ventes, Nintendo baisse le prix à 5 000 yens (env. 50 € actuels). On peut d’ailleurs voir ce prix sur la photo du carton, ci-dessous au milieu à droite.

 


 

C’est un jeu de courses qui dispose d'un volant et d'un levier de vitesse, similaires à ceux des bornes d’arcade.

Lorsque deux joueurs jouent en même temps, l’écran est divisé en deux verticalement et le but du jeu est d’aller le plus loin possible sans rentrer dans un autre véhicule. Il faut "oublier" le volant et se servir des contrôleurs rangés à l’arrière de la console.

 


 

Comme son nom l’indique, il est fait état de 112 jeux mais il faut plutôt compter une bonne dizaine de jeux de course.

Le nombre impressionnant de cent-douze jeux est plutôt le résultat de variations, que ce soit au niveau de la difficulté, de la largeur de la route ou encore des couleurs …

 


 

La Color TV-Game Racing 112 va trouver 160 000 acquéreurs au Japon, ce qui est un chiffre tout à fait convenable.

 


Le petit boitier ci-dessus était fourni avec les Color TV-Game pour éviter de débrancher la console pour remettre la télévision.

 

C'est l'un des premiers jeux vidéo à la maison avec un véritable volant. Le Coleco Telstar Arcade, qui comportait également un volant (ainsi qu'une arme à feu), a été lancé un an plus tôt, en 1977, aux États-Unis.

 


 

Le Coleco Telstar Arcade est une console vraiment atypique avec trois "parties", une "partie Pong", une autre "partie tir" et celle qui nous intéresse une "partie volant".

 


 

Les jeux étaient en couleurs au lieu de monochrome comme la plupart des autres systèmes du moment.

 


 

Les cartouches de jeu étaient, comme la console, de forme triangulaire et comprenaient plusieurs jeux par cartouche pour un total de 20 jeux individuels, une innovation.

 


 

Bien sûr, Coleco est plus connu pour sa Colecovision.

Cliquez sur le lien ci-dessus.

 

Bonus vidéo Color TV-Game Racing 112 :

 

 

 

Bonus vidéo Coleco Telstar Arcade :

 

 

 

Sources :

NINTENDO WINKIANINTENDO MUSEUM

 WIKIPEDIACOMPUTER CLOSETGEEK VINTAGE

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Édito


Hormis la découverte de mes collections, vous divertir, vous étonner, vous faire découvrir des personnages originaux, des artistes hors du commun, des endroits insolites et bien d'autres choses ... voilà le but de ce blog.


 

Archives

Favoris