Le Blog de Donald87

Le Blog de Donald87

Par Donald87 Blog créé le 26/07/12 Mis à jour le 01/12/20 à 19h43

"Vieux" joueur passionné d'insolite et d'artistes étonnants, j'aime bien l'humour. Je suis multi-collectionneur et j'accumule jeux, objets divers, Bandes Dessinées pour le plaisir de mes 3 enfants et le désarroi de mon épouse.
Un blog qui n'a pour "prétention" que faire passer un bon moment.

Ajouter aux favoris
Signaler
Bandes dessinées (BD-Manga-Comics)

Au service des héros BD

 

Aujourd’hui, voici un aperçu de quelques majordomes apparaissant dans les albums de bandes dessinées.

 


Deux emblématiques majordomes : Jarvis et Alfred

 

Si nous devions n’en citer que 3, il conviendrait, à mon sens, de rajouter Nestor au duo précédent. Il apparaît pour la première fois dans "Le secret de le Licorne" et est au service des frères Loiseau. Nestor reprend son métier de maître d'hôtel à Moulinsart au service du capitaine Haddock.

 


Nestor fait l’objet d’une figurine de ma collection (cliquez sur le lien).

 

Edwin Jarvis est, au départ, majordome d’Howard Stark. Il poursuit son activité au service du fils de Stark, Tony, alias Iron Man et apparaît fréquemment avec les Vengeurs.

 


 

Alfred Pennyworth prend la suite de son père pour le poste de majordome dans la famille Wayne. Après la mort de Thomas et Martha Wayne, Alfred s'occupe du jeune héritier qui deviendra Batman. Il connaît la double identité de son employeur.

 


 

Ci-dessous, quelques albums avec des majordomes.

 


 

Dans la série d’albums "Mélusine", Winston est le majordome du château qui ressemble à la créature de Frankenstein.

 


 

Dans la série d’albums "La Ribambelle", James Jollygoodfellow est le majordome et le tuteur d'Archibald Mac Dingeling.

 


 

Benchley est majordome des parents d’Astrid Bromure, une vraie terreur qui met les nerfs du majordome à rude épreuve.

 


 

Dottie est la gouvernante.

 

On retrouve un majordome dans les aventures de Panda.

 


Panda est héros de l’univers BD de Woody Woodpecker.

 

Dans la série d’albums "Lou", James est le majordome.

 


 

Pour finir, voici Baptiste qui est le majordome de Picsou.

 


 

Comme souvent, cette liste n’est pas eshaustive.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Humour (Humour)

Gare à vous

 

Si Mario et Luigi usaient de leurs capacités dans le monde réel, cela pourrait donner des situations dignes des jeux vidéo.

 


 

Voyez plutôt le sort réservé à certains …

 


 

Attaques spéciales, coups de carapaces et autres …

 


 

Nombreuses sont les situations de ce type …

 


 

Comme je ne peux pas poster des gifs trop "lourds" (supérieurs à 1 Mo), une seule solution possible …

 


 

Il va falloir aller voir à la source (lien en fin d’article).

 


 

Donc, cliquez sur le lien ci-après : IZISMILE

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Découvertes (Littérature)

Royal Quiet Deluxe Portable

 

Ian Fleming né le 28 mai 1908 à Londres est un romancier d’espionnage britannique connu principalement pour avoir été l'auteur de la série de romans d’espionnage James Bond.

 


 

Après avoir terminé le premier roman mettant en scène James Bond à savoir Casino Royale (Espions faites vos jeux) et publié en 1953, Ian Fleming se "récompense" en s’offrant une machine à écrire plaquée or Royal Quiet Deluxe Portable.

 


 

À priori, Ian Fleming a utilisé cette Royal Quiet Deluxe Gold de 1953 (modèle en édition limitée -numéro de série AG 2533965) pour écrire la majorité de ses livres sur du papier folio.

 


 

La Royal Typewriter Company, fabricant de machines à écrire dont le siège est à New York, a introduit cette machine à écrire portable Quiet Deluxe en 1941 et le modèle est devenu très populaire. Elle est devenue une société privée américaine connue sous le nom de Royal Consumer Information Products.

 


 

Selon Guinness World Records, la machine à écrire de Ian Fleming a été vendue pour 56 250 £ (89 229 $ US) chez Christie's à Londres, le 5 mai 1995. Des rumeurs ont circulé une fois que l'acteur Pierce Brosnan, qui a joué James Bond, avait acheté la machine à écrire, mais il l'a nié.

 


 

Source : LITERARY 007

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Vie du blog et perso (Divers)

POUR UN DONALD87 RAVI

 

J’avais dit dans les Krevawards 2019 comme j’avais regretté ce rendez-vous manqué avec le Parc de Marne La Vallée.

 


 

En ce mois de janvier, chose rétablie avec un séjour à l’hôtel "New Port Bay Club", un hôtel digne de Donald.

 


Le Magic Pass porte bien son nom.

 

Je garde une (légère) préférence au premier parc.

 


 

En plus, on y fait des rencontres intéressantes.

 


 

Mais le deuxième parc n’est pas en reste. Oui, j’aime bien aussi Dingo, loufoque à souhait et Hollywood Tower est incontournable.

 


 

Il faut avoir l’½il partout. Les illuminations et le feu d’artifice au Château sont magnifiques et Belle est vraiment charmante.

 


 

Des lieux à voir et à revoir (pour moi) …

 


 

Le spectacle fourni par les cascadeurs est impressionnant.

 


 

Star Wars est en vedette ainsi que les autres.

 


 

Nous avons mangé, entre autres, au "Bistrot Chez Rémy" avec une ambiance qui fait penser au film. Au passage, l’attraction "L’Aventure Totalement Toquée de Rémy" vaut vraiment le détour.

 


 

Ci-dessous, des images qui peuvent "parler" à beaucoup.

 


 

Bon, on revient quand ?

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Bandes dessinées (BD-Manga-Comics)

Anecdotes BD 03

 

Après les ANECDOTES BD 01 et les ANECDOTES BD 02, la suite.

 

 

On sait que "Dame Censure" a frappé durement la Bande Dessinée comme avec la revue Marvel (Cliquez ICI et LA).

Pour éviter les ennuis avec "Dame Censure", certains éditeurs n’ont pas hésité à enlever le masque de leurs héros, celui-ci étant censé symboliser le mensonge (SIC).

 


Vous avez reconnu ci-dessus Zorro, Big Bill le Casseur (Chott) et Flash.

 

Au printemps 1948, Hergé qui rêve d'adapter Tintin au cinéma envoie une lettre à Walt Disney accompagnée d’un carton avec 7 albums en lui proposant de s'associer.

Réponse sans équivoque : "Revenez dans cinq ans, notre carnet de commandes est plein".

En plus, réponse avec renvoi des 7 albums en question.

 


L’accord n’aura jamais lieu.

 

Plus qu’une anecdote, quelque chose d’assez singulier.

Simon Templar, dit le Saint (The Saint) est un personnage de roman policier créé par Leslie Charteris en 1928.

Il est incarné à la télévision par Roger Moore.

Face d'Ange est une BD adaptant les romans du même nom d'Adam St Moore (pseudonyme de Jacques Douyau).

Deux Moore pour un saint et un ange

 


 

D’autres anecdotes plus tard.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

"The Boob Game"

 

Si Death Race (cliquez sur le lien ci-avant) est considéré comme le premier jeu vidéo sujet à polémique à cause de sa violence, Gotcha est le premier jeu vidéo sujet à polémique pour une raison bien différente que nous allons voir plus loin.

 


 

Nous sommes au moment du succès de Pong qui envahit les divers lieux de jeux ainsi que d’innombrables clones.

 


Sur la photo, Ted Dabney avec Nolan Bushnell

et les premiers employés d’Atari Fred Marincic et Al Alcorn.

 

Atari souhaite produire un jeu très différent de Pong. Ce sera "Gotcha" quatrième jeu de la société sorti en octobre 1973.

 


 

La polémique provenait de la perception que l’on pouvait avoir avec les commandes du jeu. Plutôt que par des joysticks, c’étaient des renflements en caoutchouc rose qui semblaient représenter des seins. La publicité du jeu (voir ci-dessus) n’aida pas.

 


 

Ces commandes ont été remplacées par des manettes standard, des joysticks dont ne voulaient pas certains membres d'Atari qui disaient, en plaisantant, qu’ils ressemblaient à un phallus.

 


 

Quant au jeu, c’est le premier jeu d'arcade de labyrinthe.

Deux joueurs parcourent le labyrinthe, l'un essayant d'échapper à l'autre. Le poursuivant est représenté par un carré, tandis que le poursuivi est identifié par un signe plus. Quand le poursuivant attrape le poursuivi, il marque un point.

Ci-dessous, capture d'écran montrant le style de labyrinthe du jeu composé de morceaux d'éléments graphiques dispersés.

Le score est à 0, tandis que le chronomètre est à 1.

 


Ci-dessus,, essai d’une version colorisée.

 

Bushnell a demandé à Allan Alcorn (concepteur du jeu) de concevoir une version à 20 joueurs de Gotcha pour un salon professionnel en 1973 mais cela n'a jamais eu lieu.

 

Bonus vidéo :

 

 

Sources : 1 - 2

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Démo Kiosk (et autres) Nintendo 64

 

J’aime la Nintendo 64. J’ai parlé de ma N64 dans CET ARTICLE et de la console encore ICI, LA et LA. Aujourd’hui, place aux

Démo Kiosk Nintendo 64 qui ne sont rien d’autres que des bornes de démonstration dédiée à la console et ses jeux.

 


 

Ci-dessous, une Nintendo 64 Retail Démo Kiosk, une borne de démonstration qui permettait de s’essayer à moindre frais à, par exemple,, à Mario Kart au Score Games du quartier.

 


 

Télévision surélevée et manettes sécurisées suffisaient.

 


 

Bien mieux qu’une banale borne de démonstration, les McDonald’s Démo Kiosks, mises à disposition gratuitement, permettaient aux enfants (et autres) de jouer à des jeux Nintendo 64. Nintendo et McDonald’s sont partenaires depuis longtemps.

 


Des bornes adaptées à la taille des enfants.

 

Moins connue, voici la "Pokémon Snap Station".

C’est une borne d’impression photo numérique couplée à une Nintendo 64 faisant "tourner" le jeu Pokémon Snap.

Elle était présente au Japon dans les supermarchés Lawson, chez le loueur de films Blockbuster aux USA et chez Toys "R" Us et Myer en Australie. La borne était compatible Pokémon Stadium.

 


 

En bonus, découvrez le "Nintendo Gateway System / Lodgenet" qui est un service de jeu à péage à destination du tourisme.

 


 

Ce système était présent dans les hôtels et une trentaine de jeux était disponible avec un coût de 6,95 dollars de l’heure.

 


On pouvait "boucler" le jeu "Majora’s Mask" pour environ 150 dollars.

 

Source d’info pour le "Nintendo Gateway System / Lodgenet : ICI

 

Bonus vidéo :

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Bandes dessinées (BD-Manga-Comics)

Trouvailles passées

 

Après les trouvailles précédentes (cliquez sur le lien et remontez les différentes saisons), voici celles de l’automne 2019.

Certes, l’hiver est là depuis quelques temps mais qu’importe.

Comme d’habitude (et que chaque fois), il est question de Bandes Dessinées d’occasion et pas de neuves.

 


Aperçu général.

 

Commençons par un album de Boule et Bill.

 


Une édition originale qui a 45 ans.

 

Puis 5 albums dignes d’intérêt et pour tous les goûts.

 


 

Deux revues sur la BD et deux mensuels.

 


Phénix, une excellente revue tout comme Charlie.

 

Quelques Petits Formats divers, là encore pour tous les goûts.

 


Avec l’excellente revue, Futura.

 

Encore quelques Petits Formats dont 4 albums reliés.

 


 

Une petite moisson … Normal, c’était l’automne …

La suite une autre saison …

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Vie du blog et perso (Divers)

Krevawards 2019 et rien d’autre

 

Neves (merci à lui) a, encore une fois, soumis à l’interrogatoire les membres du site pour obtenir réponses à des questions. Cette année, il n’y en aura pas que pour les jeux vidéo

 


 

Présente-toi à l'assemblée constitutive des membres de la commu'. Encore une fois, rien de bien neuf par rapport à 2018 (cliquez sur le lien). Toujours marié et père de 3 enfants, toujours amateur de BD, de hard rock et multi collectionneur.

 


Et vive les comics

 

Le jeu de l’année est, pour moi, Luigi’s Mansion 3.

 


Sans doute le meilleur de la série …

 

Pour la surprise de l’année, mon choix se porte sur "Pokémon Bouclier". Pas le jeu de l’année (loin s’en faut) mais fort convenable pour un nième jeu dont je n’attendais rien.

 


 

Ma déception de l’année, ne pas être allé à Disneyland.

Prévu, reporté, je dois y aller en janvier.

 


 

Le scandale de l’année ? Ma feuille de paye dont le nombre en bas à droite ne varie pas … Aaaaaaaaaaaahhhh …

 


 

Scandale GB de l’année, je ne vois pas  vraiment sauf que je trouve que la Communauté s’étiole quelque peu. Il n’y a plus (ou beaucoup moins) ces échanges qui se faisaient par blogs interposés. Beaucoup font leur petit article sans se soucier des autres. En gros, c’est je poste et salut … Dommage.

 


 

L’arnaque de l’année ?

Comme mon scandale mais chez mon épouse …

 


 

Le braquage de l’année ? Sans commentaire …

 


 

La direction artistique ? Moi au volant …

 


 

Pour la bande son de l’année ? Moi au karaoké …

 

kara

 

Turbo-baffe de l’année … Euh …

 


 

Développeur de l’année, constructeur de l’année, éditeur de l’année? Euh … Je panique là … Je n’en sais rien …

 


  

Je suis un ange et ne prends aucun plaisir à un bide …

 


 

Le bide qui a fait du chagrin ? Je n’en vois pas.

 


 

L'expérience viscérale de l'année ?

Être parti en vacances sans laisser du "taf" derrière moi.

 


 

Le troll de l’année ? Mince, j’ai compris trolley.

 


 

Mon top 5 ? Rouge, vert, jaune, bleu et noir.

 


 

Attente 2019 ... J’attends toujours …

 


 

La chose inavouable que tu as pourtant faite et concerne le JV ?

Je joue encore à Pokémon Go.

 


 

Mes attentes pour 2020 ?

J’attends "Animal Crossing" sur Switch. Ah, je l’ai déjà dit ?

 


 

Pose-toi une question et réponds-y.

 


C’est bientôt fini …

 

Le mot de la fin :

 


Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Le précurseur de Carmageddon

 

Voici la suite logique (ou pas) à l’article sur Gran Trak 10 (cliquez) avec Death Race, un jeu vidéo d’arcade sorti en 1976.

 


 

Death Race est basé sur un film sorti l'année précédente intitulé : "La course à la mort de l’an 2000".

 


 

Modification du jeu "Destruction Derby" il a été développé et publié par Exidy aux États-Unis et conçu par Howell Ivey.

 


 

Il a été expédié pour la première fois aux distributeurs d'arcade le 1er avril 1976 (environ 500 unités).

 


 

Le jeu consiste à écraser des "gremlins" qui se transforment alors en pierres tombales devenant un obstacle. Le jeu peut être joué avec un ou deux joueurs contrôlant différentes voitures.

 


 

Il est le premier jeu vidéo à avoir été controversé pour sa violence gratuite aux USA et a été attaqué dans les journaux.

 


 

Pour la petite histoire, ce jeu est sorti sur NES, avec des innovations, sans l’autorisation de Nintendo.

Retrouve un manuel sur la borne d’arcade sur CE LIEN.

 

SOURCES : 123

Bonus vidéo :

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Édito


Hormis la découverte de mes collections, vous divertir, vous étonner, vous faire découvrir des personnages originaux, des artistes hors du commun, des endroits insolites et bien d'autres choses ... voilà le but de ce blog.


 

Archives

Favoris