Le Blog de Donald87

Le Blog de Donald87

Par Donald87 Blog créé le 26/07/12 Mis à jour le 02/12/19 à 19h02

"Vieux" joueur passionné d'insolite et d'artistes étonnants, j'aime bien l'humour. Je suis multi-collectionneur et j'accumule jeux, objets divers, Bandes Dessinées pour le plaisir de mes 3 enfants et le désarroi de mon épouse.
Un blog qui n'a pour "prétention" que faire passer un bon moment.

Ajouter aux favoris
Signaler
Collections (Geekerie)

C’est fou …

 

Que cachent ces 4 albums ? Suspense …

 


 

Comme d’autres (je suppose), j’ai collectionné les timbres en commençant par ce qu’il y a de plus classique.

 


Ici, par exemple, des timbres français et espagnols.

 

Rapidement, cette collection est devenue assez "ciblée" en ayant pour visuels des thèmes de "prédilection" comme la Bande Dessinée avec ci-dessous Astérix qui fête ses 60 ans. Cliquez sur les images pour les agrandir.

 


Les derniers timbres "Astérix" sortis sont le bloc orange et la bande de 12 timbres.

 

Évidemment, le monde de Disney (mais pas que) est omniprésent. Ci-dessous, par exemple, cette série de Belize sur le thème de "It’s a small world" ou encore ce bloc pour l’ouverture de Disneyland Hong Kong, des timbres avec Walt Disney lui-même …

 


Un beau bloc avec Donald.

 

En 2004, la fête du timbre célébrait les personnages Disney.

 


 

Cet encart avec 3 timbres est plutôt réussi.

 


 

Beaucoup de pays affectionnent le thème de Disney comme support de timbres car c’est une source de revenus.

 


 

Des blocs sur les dessins animés de Walt Disney.

 


 

Ci-dessous, une présentation des timbres assez réussie.

 


 

Encore des classiques Disney à l’honneur.

 


 

Tintin est aussi décliné en timbres en Belgique et en France.

 


 

Ci-dessous, Tex Avery, Gaston Lagaffe, Snoopy, Spirou et même XIII. Des blocs français à thème et "Le Petit Nicolas".

 


 

Des blocs aux thèmes divers dont les jeux vidéo.

 


 

Si je trouve un bloc ou un encart beau, je le prends.

 


 

Encore le cinéma avec James Bond, la télévision, la musique …

 


 

Voici ensuite une belle série Star Wars et 3 beaux blocs avec Star Wars, les héros DC Comics et les héros Marvel Comics.

 


 

Ci-dessous, 3 carnets (bandes) de timbres dont une excellente sortie lors d’une édition du salon de la B.D. d’Angoulême.

 


 

La même année, on pouvait obtenir cette belle série de cartes avec timbres et oblitérations événementielles.

 


 

C’est un aperçu mais il reflète bien l’esprit de cette collection.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Bandes dessinées (BD-Manga-Comics)

Comptez 38

 

Bon, accueillons la sortie du 38me album de notre gaulois.

 

asterix

 

Peu de recherches, je l’ai trouvé.

 


 

Voici le 38ème album.

 


Avec Adrénaline, une "Greta Thunberg gauloise" pour certains.

 

Didier CONRAD maitrise les personnages.

 


 

J’ai acheté également l’édition en grand format. Elle reprend, l’histoire dans son intégralité en grand format.

 


 

On y trouve aussi une multitude de dessins et croquis.

 


 

Ainsi que l’histoire en crayonnés.

 


 

Ces éditions sont devenues une bonne habitude.

 


 

Jean Yves FERRI au texte et Didier CONRAD au dessin livrent un album de qualité avec un dessin assuré et des répliques et références qui fonctionnent bien.

 


 

La collection s’agrandit donc.

 


 

Petit détour sur les albums animés ou "POP-UP".

 


 

La sortie de cet album sera encore prétexte à  l’édition de divers hors-séries sur nos amis gaulois.

 


 

Ils sont fous ces collectionneurs.

 

idefix

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Une belle série nintendonienne

 

Depuis ses débuts en 1889, il y a une constante chez Nintendo : ils fabriquent des cartes à jouer.

C’est la gamme de produits qui a constitué le fondement de la société. Ils en vendent encore aujourd’hui.

 


 

Au fil des ans, Nintendo a produit de nombreux types et styles de cartes comme les "Hanafuda", jeu de cartes traditionnel très apprécié au Japon. En 1965, Nintendo produit une série de cartes appelée "Ehon Trump". Elles étaient incluses dans de jolies mallettes en forme de télévision.

 


 

Ultraman, un héros populaire au Japon ayant sa série télévisée était utilisé pour la promotion de la série de cartes.

 


Il fallait débourser 400 ¥ par paquet de cartes

 

L’Ehon Trump, comme toutes les cartes Nintendo de cette époque, était vendu dans une belle boîte en carton contenant un joli motif avec des logos Nintendo et des symboles de cartes.

 


 

La possibilité d’utiliser des personnages Disney a aidé au succès de la série. La façade de la "télévision" comprend un logo Nintendo en relief, dans le style utilisé à cette époque.

Les cartes sont scellées avec un timbre fiscal, obligatoire pour les cartes à jouer au Japon jusqu’en 1989.

 


Ce logo peut également être trouvé sur le dos de la façade.

 

La série Ehon Trump présente de nombreux personnages de dessins animés, notamment des personnages de Disney (Donald Duck, Mickey Mouse, Bambi) et des héros de la télévision japonaise des années 60 tels que Obake no Qtarō, Spaceboy Soran, Ultraman ...

 


 

Chaque pack Ehon Trump contient 52 cartes à jouer, 2 cartes joker supplémentaires et un livret de récits.

 


 

Le livret contient un texte pour chacune des cartes, écrit dans le style traditionnel japonais de droite à gauche et de haut en bas.

Le même texte est également inclus sur la carte, sous la photo, afin que chacun puisse lire l'histoire en feuilletant les cartes.

 


 

Chaque pack d'Ehon Trump se concentre sur l'aventure d'un personnage (Bambi dans cet exemple). Les illustrations au recto des cartes racontent l'histoire en 52 images.

 


 

Vous avez besoin du livret pour présenter l'histoire à un public. Vous placez la "télévision" debout sur une table et montrez les cartes une par une pendant que vous lisez l'histoire.

Deux emplacements dans la partie supérieure du boîtier permettent de parcourir les cartes sans avoir à ouvrir le boîtier.

Une ouverture à l'arrière de l'étui permet à votre index de pousser la carte dans le dos, après quoi vous pouvez la redescendre à l'avant du paquet montrant la suite de l'histoire. Les images correspondent parfaitement à l'écran de télévision.

 


 

En 1970, des packs d’Ehon Trump ont été utilisés dans le cadre d’une campagne publicitaire pour les "Blocs N & B".

Source : BEFORE MARIO

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Découvertes (Art)

Cosplayeuse ou caméléon ?

 

Jasmine James est une cosplayeuse connue, sur Internet, sous le pseudonyme de "CutiePieSensei". Elle a tout du caméléon.

 


 

En effet, cette fille talentueuse peut se transformer en n'importe quel personnage comme Black Cat et Gamora.

 


 

Ses deux cosplays préférés sont Shuri (Black Panther) et Wonder Woman, une héroïne Marvel et une DC.

 


 

Ci-dessous, Domino Dead, super-héroïne évoluant dans l'univers Marvel et Bratz, du nom de la marque de poupées.

 


 

Ci-dessous, Captain Marvel et Korra maître de l'eau dans AVATAR.

Le cosplay n’est pas son travail à plein temps, car elle est une artiste de concept pour une société de jeux.

 


 

Ci-dessous, Awilix (Smite), Déesse de la Lune, Starfire (Teen Titans) et la Valkyrie dans Thor (Ragnarok).

 


 

Suivent deux héroïnes Disney avec Esméralda et Jasmine.

 


 

Ne croyez pas que de tels costumes puissent être confectionnés en un après-midi. L’artiste affirme que la plupart d’entre eux lui prennent environ un mois. Il faut aussi penser au visage.

Ci-dessous, Riju (The Legend Of Zelda Breath Of The Wild) et Princesse Kida Kidagakash (Atlantis).

 


 

Retrouvez Jasmine James sur :

FACEBOOKINSTAGRAMTWITTER - YOUTUBE

Source: DEMILKED

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Bandes dessinées (BD-Manga-Comics)

BD "pirates" Marvel

 

J‘ai déjà parlé dans CET ARTICLE d’une des plus fameuse BD "pirate" de l’univers Marvel des Éditions Lug, le Marvel 14.

 


 

Pour rappel, Marvel (cliquez sur le lien) est une des premières revues des Éditions Lug sur l’univers Marvel.

 


D’abord en petit format et en monochrome (vert ou rose alterné)

 

La revue Marvel passe en couleurs à partir du numéro 8 mais est stoppée au numéro 13 par Dame Censure.

 


 

Le Marvel 14 ne sera JAMAIS publié mais un passionné en a fabriqué plusieurs exemplaires comme l’auraient fait les Éditions LUG si la censure n'avait pas interdit la série.

 


 

Ce n’est pas fini car on trouve également pas un mais DES numéros 15 qui annoncent d’autres revues.

 


 

Le "numéro 15" a beaucoup inspiré …

 


 

Le "numéro 17" avec le 32ème épisode des Quatre Fantastiques ne résiste pas à annoncer un numéro 18.

 


 

Voici d’ailleurs 2 numéros 18, autant faire les choses en grand.

 


Ci-dessus, le "numéro 19".

 

Fantask, première "revue Marvel" publiée par les Éditions Lug a été censuré dès le numéro 7. Ce qui n’empêche pas, ci-dessous, d’avoir plusieurs numéros 8 et même à gauche un (faux) numéro 0.

 


 

Je reviens sur le numéro 1 de Strange transformé en grand format et tout en couleurs alors que les 10 premiers numéros sont parus en petit format et en monochrome (vert ou rose alterné).

 


 

Finissons par un faux Strange 19 avec couverture dite "alternative". Le Strange 18 annonçait à son dos le Strange 19 avec en couverture Iron Man et la Licorne ...

Il n'en fut rien et le numéro 19 eut sa couverture avec Spiderman (voir ci-dessous). Certains revendeurs ont inventé ce Strange 19 avec couverture "alternative" qui n'a jamais existé.

 


 

Rappelons que ces éditions pirates n’ont aucune valeur de collection. Vous pouvez toujours vous laissez tentez pour le "fun" si le prix est raisonnable ce qui n’est guère souvent le cas.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Arts divers (Art)

Amanojaku to Hesomagari

 

Amanojaku to Hesomagari est un artiste japonais qui crée des sacs à main et des accessoires étrangement réalistes inspirés de toutes sortes d'insectes et d'animaux … Voyez plutôt …

 


Un sac idéal pour "aller à la pêche" aux bonnes affaires.

 

Bracelet ou sac ne laissent pas indifférent.

 


 

Si vous souhaitez "porter un insecte" en accessoire, les créations de cet artiste japonais sont faites pour vous.

 


 

Amanojaku veut rendre justice à des animaux ou insectes "injustement haïs" et faire qu’ils soient charmants.

 


 

Les volatiles ne sont pas oubliés.

 


 

Mais il est fort probable que porter ces accessoires soit un excellent moyen pour faire peur à vos amis … ou ennemis …

 


 

Les sacs à main et les accessoires d’Amanojaku sont incroyablement détaillés et l’artiste dit que leur travail prend entre 3 jours et 3 semaines selon la difficulté à produire.

 


 

Retrouvez Amanojaku sur : SON SITE - TWITTER

 

Source : DEMILKED

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Bandes dessinées (BD-Manga-Comics)

Trouvailles estivales

 

Après les trouvailles précédentes (cliquez sur le lien et remontez les différentes saisons), voici celles de l’été 2019.

Comme d’habitude (et que chaque fois), il est question de Bandes Dessinées d’occasion et pas de neuves.

 


Aperçu général.

 

Commençons par 3 albums reliés du Journal de Mickey.

 


 

À l’époque, les couvertures constituaient, à elles seules, un gag et le quatrième de couverture était une petite histoire.

 


 

De nombreuses Bandes Dessinées figuraient dans le journal avec ci-dessous, "Mickey à travers les siècles", "Nic et Mino" et "Le temps de copains" … On va en découvrir d’autres.

 


 

Il y avait aussi "Mandrake, le magicien", "Onkr, l’abominable homme des glaces" et "Guy l’Éclair" (Flash Gordon).

 


 

Une quantité importante de Bandes Dessinées Diverses.

 


 

Le dernier album "tombe" dans la période de sortie des "Aristochats" … Je possède ces "figurines Esso".

 


 

Le Lucky Luke ci-dessous est une édition originale cartonnée Dupuis, ce 26ème album reconnaissable par le fait qu’elle ne comporte pas sa propre photo au 4ème plat … À restaurer.

 


Il date de 1965 … 54 ans quand même …

 

Pour le fun j’ai acquis ces deux "Pif Parade".

Les histoires sont surtout centrées sur le héros de couverture.

 


 

Ci-dessous, un album relié du Petit Format "Garry".

 


 

Suit dans la "collection 16/22", cet album sur Super Dingo.

 


 

Puis une revue des Éditions Mondiales avec Tarzan.

 


 

On continue avec deux albums de la série "XIII".

 


 

Enfin, pour finir, les 3 albums ci-dessous …

 


J’aime bien "Léo Loden."

 

La suite une autre saison …

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Boobs et jeux vidéo

 

Aujourd’hui, un sujet un peu sensible mais qui caractérise assez bien certains jeux vidéo. Un peu dans la lignée de CET ARTICLE (cliquez sur le lien ci-avant), cet article va aborder les jeux qui mettent en avant (hum … pas tapé) l’anatomie des personnages féminins.

 


Mai Shiranui, un personnage connu des gamers

 

Respect de la femme et jeux vidéo ne font pas toujours bon ménage. "Custer’s Revenge" (un jeu de 1982 dont j’avais parlé ICI) en est l’illustration en laissant une indienne dans le simple appareil aux prises avec un général Custer nu comme un ver et irrévérencieux.

 


 

En 1983, l’Atari2600 (cliquez sur le lien ci-avant) vibre à nouveau avec le titre X-Man (tout un programme). Il vous faut trouver la porte du paradis dans un labyrinthe (genre Pac-Man) avant de retrouver votre dulcinée ultra pixélisée mais la pochette est suggestive.

 


 

"Dans notre société ultra conformiste, il existe un mythe de la femme « parfaite » qui se cache sous la norme 90-60-90. À quoi cela correspond-il ? Ces nombres définissent dans l’ordre le tour de poitrine, le tour de taille et le tour de hanche (les fesses donc !)"

Nous allons voir que les créateurs de jeux vidéo vont allègrement contourner cette "norme" dans ce qui va suivre.

 


 

Commençons avec le jeu Fatal Fury (1992-93) et Mai Shiranui, une ninja japonaise. Suit Morrigan qui s’est illustrée sur PS One en 1994 avec Darkstalkers : The Night Warriors puis sur PlayStation 3.

 


 

Bonus vidéo :

 

 

Ci-dessous de haut en bas, voici Sophitia et Taki dans SoulBlade (1996), Jeane dans Suikoden (1995- Japon). Avec Final Fantasy VII (1997), retrouvons Tifa Lockhart. Suit Angel avec Shock Troopers, puis Rose et R. Mika avec Street Fighter Alpha 3 (1998).

 


 

Attardons-nous sur Lulu dans Final Fantasy X (2001), sur Jade dans Beyond Good and Evil (2003) et Rachel dans Ninja Gaiden (2004).

 


 

Voici Jessica Albert dans Dragon Quest VIII (2004), les filles de Rumble Roses (2004), Lucia dans Shadow Hearts : Covenant (2004) et Kaileena dans Prince of Persia (2004/2005).

 


 

Découvrons Mia Fey dans Phoenix Wright : Ace Attorney (2005), Shania dans Shadow Hearts : From the New World (2005), Gloria dans Devil May Cry 4 (2008) et Selvaria dans Valkyria Chronicles.

 


 

On continue avec Valkyria Chronicles 2 et Juliana Everhart, Yuzu dans Devil Survivor (2009), Kongiku dans Muramasa : The Demon Blade (2009) et Bayonetta (multi-supports).

 


 

"Lightning, l’héroïne de Lightning Returns : Final Fantasy XIII voit sa poitrine augmentée d’un bonnet supplémentaire, passant d’un B à un C. En terminant le premier Metroïd, on découvrait avec stupeur que le personnage sous la grosse armure qu’on avait contrôlé depuis le début était en fait une femme, Samus Aran"

Suivent Catherine du jeu du même nom en 2011 et la pulpeuse Isabela dans le jeu Dragon Age II (2011).

 


 

Dans "Bureau : Agent Kendall" en 2011, l’agent du même nom ne laisse pas indifférent. Juliet Starling n’est pas en reste dans "Lollipop Chainsaw" en 2012 ainsi que Poison dans Street Fighter X Tekken en 2012. Puis, voici Senran Kagura Burst ,Jeu vidéo de Capcom USA.

 


 

Resident Evil 6 peut compter sur Jill Valentine, Claire Redfield, Ada Wong en 2012. Suivent les jeux Skullgirls et Shining Blade (Sakuya) en 2012. Voici Nitta et Hinako Kujou sur Devil Survivor 2.

 


 

On est dans la démesure dans Dragon’s Crown en 2013 et notamment avec La Sorcière. Sélectionnons Aoi "Hina" Asahina dans "Dangan Ronpa : Trigger Happy Havoc" en 2010. Mercenary Kings a ses arguments et Amazing Princess Sarah également (2014).

 


 

Dans Omega Labyrinth (2015), la protagoniste Aina Akemiya recherche le Graal afin d'augmenter la taille de sa poitrine car elle se sent mal à l'aise face à ses petits seins. Dans Metal Gear Solid V : The Phantom Pain (2015), c’est Quiet qui attire l’attention. Continuons avec le jeu "Senran Kagura : Estival Versus" en 2015 et "Nights of Azure" (2016) avec son héroïne Arnice et Lilysse.

 


 

Fire Emblem Fates : Héritage –Conquête – Révélation et ses sorties s’étalant entre 2015 et 2016 proposent quelques personnages sur le thème nous intéressant. C’est le cas avec Camilla du côté de Nohr (Conquête) et Kagero du côté d'Hoshido (Héritage).

Les années 80 donnèrent naissance à la licence Leisure Suit Larry sur ordinateurs 8bit. Une licence qui continue au fils des ans.

 


 

À tort ou à raison, il a souvent été considéré que "rajouter" un peu (beaucoup) de formes aux personnages féminins était un gage de succès futur d’un jeu. Voyez la vidéo qui suit … Because boobs

 

 

Autre héroïne qui a "évolué" : Lara Croft.

 


 

"Dans Soul Calibur, il y en a pour tous les goûts : Cela va de la planche à repasser (Amy) jusqu’aux seins obus (Taki), sans oublier les énormes nibards monstrueux du trio de tête (Ivy, Setsuka et Sophitia)."

 


 

Dans Dead or Alive, les combattantes ont des tenues de plus en plus légères et sexy. La progressive nudité des personnages féminins joue ici le rôle de "récompense" dans la progression dans le jeu.

 


 

À noter le spin-off de la série proposant du Beach Volley avec les héroïnes en bikini posant sur la plage. Les(nombreux) jeux de Beach Volley ont beaucoup des personnages dans note thème du jour.

Vous pouvez le constater dans CET ARTICLE (cliquez sur le lien).

 


 

Les "études" de personnages féminins sont assez révélatrices.

 


 

Les PUBS sont, elles aussi, assez caractéristiques.

 

 

Un article à la liste non exhaustive … C’est à vous.

Sources : GANGEEK STYLESENS CRITIQUEPÈSE SUR START

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Les vieilleries de Donald87 (Divers)

Mémoires historiques

 

Le dernier article de la catégorie "les vieilleries de Donald87" remonte à un bon moment. Avec cet 11ème opus, je vais vous montrer 3 ouvrages ayant un caractère historique.

 


Ces mémoires ont pour époque la guerre 1939-45.

 

Donc, voici "Mémoires de guerre" par Charles De Gaulle.

 


 

Il y a 3 volumes : L’appel ; L’Unité ; Le Salut.

 


 

Il s’agit ici d’un tirage à 1 000 exemplaires sur "bouffant spécial numérotés C.F.B.". C’est ici le N° 356.

 


 

Ce sont des ouvrages édités par la Librairie Plon. Le premier volume a été achevé d’imprimer le 5 avril 1960.

 


5 avril 1960, pas tout jeune, une vieillerie ? En fait, pas vraiment.

 

En fin du volume 1, une carte que l’on peut déplier.

 


 

En fin du volume 2, toujours une carte à déplier.

 


 

Le troisième tome conclut ces mémoires.

 


 

Avec toujours en fin de volume une carte à déplier

 


 

Rendez-vous plus tard pour le 12ème opus.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Exciting Boxing

 

Exciting Boxing fait partie des titres de sports de Konami, dont la plupart ont été conçus pour Arcade puis transférés à la Famicom. Exciting Boxing a été développé uniquement pour la Famicom.

 


 

Exciting Boxing est une simulation de boxe développée par Konami et sortie au japon le 16 décembre 1987.

 


 

Le jeu Exciting Boxing était vendu seul, mais les joueurs pouvaient l’acheter avec un gros boxeur gonflable.

Ce support gonflable en plastique à l’image d’un boxeur avait plusieurs capteurs situés à l’intérieur.

 


 

Le boxeur de Konami est branché à l'avant de la Famicom. Le boxeur a des gants rouges. Vous pouvez également voir sur les images ci-dessous un tapis en plastique vert d’où sort le tube de pompage.

 


 

Il y a sept adversaires, chacun dans une classe de poids différente et croissante. Ils deviennent plus forts à mesure que la difficulté augmente et deviennent beaucoup plus difficiles à affronter.

 


 

Le jeu est une présentation simple de la boxe, avec un mode d’entraînement et de combat. Le mode d’entraînement permet d’augmenter la vitesse et la puissance de vos 4 différents coups de poing. Dans le mode combat, vous défiez vos adversaires. Vous ferez d’abord face à un adversaire de la classe de poids mouche et si vous battez votre adversaire, vous continuez votre progression.

 


 

En frappant le boxeur gonflable, on déclenche les capteurs à l'intérieur du boxeur qui indiquent au jeu où le joueur frappait et avec quelle puissance. Les capteurs enregistrent les résultats et les transfèrent au jeu. Les résultats des frappes du joueur sont alors affichés à l'écran.

 


 

Le set de boxe complet (jeu et boxeur gonflable) gonflable est rare.

Voir la côte ICI (cliquez sur le lien ci-avant).

 

Sources : 1234

 

Bonus vidéo :

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Édito


Hormis la découverte de mes collections, vous divertir, vous étonner, vous faire découvrir des personnages originaux, des artistes hors du commun, des endroits insolites et bien d'autres choses ... voilà le but de ce blog.


 

Archives

Favoris