Le Blog de DjeeB

Catégorie : Lecture

Signaler
Lecture

De retour sur mon blog pour 2012 avec une série qui traite de notre passion, les jeux vidéos.

Tokyo Toy Box raconte l'histoire de Tenkawa Taiyo, directeur et game designer du petit studio indépendant G3. D'apparence négligé, Taiyo est en réalité un perfectionniste dès qu'il s'agit de jeux vidéo, n'hésitant pas (à l'instar d'un Miyamoto), à "retourner la table de thé" ce qui n'arrange pas vraiment ses collègues, ses clients et surtout les finances de l'entreprise. Pour remédier à ce problème l'éditeur envoie une nouvelle gestionnaire chez G3 en la personne de Tsukiyama Hoshino. Peu au fait avec le monde du jeu vidéo (mais un peu otaku quand même ^^) la collaboration s'annonce difficile surtout avec les délais imposés par les différents projets du studio, la différence de vision entre le créatif et la gestionnaire et ce mystérieux passé que cache Taiyo.

Comptant seulement 2 volumes, la série aura une suite Giga Tokyo Toy Box qui reprend l'histoire du studio là où elle s'était arrêtée. On retrouve donc tous les personnages plus quelques nouveaux dont Momoda Momo nouvelle game designer chez G3. Alors que l'on suivait la création d'un jeu dans la première série, cette 2ème partie ouvre un peu plus l'univers puisque on y découvre un peu le Tokyo Game Show, l'arrivée des consoles "next-gen" (PS3, Wii), les problèmes liés à la censure ou encore la collaboration entre deux studios autours d'un projet.

UME fait dans le simple, pas dans le sujet traité mais plutôt dans la partie graphique. Ici tout est découpé de manière classique un peu comme dans les BD franco-belge, il y a bien sur des doubles pages mais elle sont assez rares. Le chara design et les décors sont eux aussi très simples, les amateurs des beaux dessins seront peut être frustrés car on aurait aimé un peu plus de détails pour s'immerger encore plus. Toutefois la lecture reste dynamique, drôle, les personnages sont attachants et chaque volume est un plaisir. Petit bonus sympathique, la première de couverture est une jaquette de jeu dont on parle dans le manga et la quatrième de couverture contient le descriptif du jeu avec des informations comme le nombre de joueur, la taille de la sauvegarde, etc... le tout avec humour.

Si vous aimez les jeux vidéos (ce qui doit être votre cas si vous êtes sur Gameblog ^^), que vous voulez suivre un petit studio japonais sympa dans sa création de jeux et que lire des mangas ne vous rebute pas alors Tokyo Toy Box et Giga Tokyo Toy Box sont des séries à lire.

Tokyo Toy Box, série terminée en 2 volumes chez Doki Doki

 

Giga Tokyo Toy Box, série en cours 6 volumes disponibles chez Doki Doki

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Lecture

Cette BD nous raconte le changement de vie d'Antoine Kraven après un grave accident de voiture. Grand brulé et défiguré, Antoine se coupe du monde et vit reclu chez lui, se nourissant de pizzas surgelées tout en regardant des films. Pourtant quelques personnes tentent de l'aider comme sa femme ou son frère Denis.

Le scénariste ayant décidé d'opter pour un personnage détruit par son accident, on aurait pu craindre un récit très larmoyant dans lequel on prendrait le héros en peine à cause de son handicap. Ce n'est heureusement pas le cas car l'histoire est sombre et Antoine est régulièrement en proie à la folie.

Avec un très faible nombre de dialogue, le récit passe donc par le dessin et la mise en scène. Très expressifs et sensibles, ils servent vraiment cette histoire de personnage torturé. Ce que j'ai particulièrement apprécié c'est l'utilisation des couleurs, elles représentent parfaitement les émotions du protagoniste, très sombres et froides au début elles finissent par devenir plus douces à mesure qu'Antoine renoue contact avec sa famille.

Malgré une fin un peu trop rapide, "Le monstre" est un huis-clos psychologique très bien construit et réalisé, qui nous fait prendre conscience de l'importance des liens sociaux après un drame.

Le monstre      dessins: Tom  \ scénario: Joseph Safiéddine aux éditions Manolosanctis

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Lecture

Je commence cette nouvelle rubrique avec un classique du shônen sportif à savoir Slam Dunk. Créé par Inoue Takehiko, cette histoire raconte l'entrée au lycée de Hanamichi Sakuragi un voyou qui s'est fait jeter par 50 filles au collège. A la rentrée Hanamichi tombe amoureux d'Haruko Akagi mais cette dernière aime en secret Kaede Rukawa le meilleur joueur du club de basket. N'ayant pas envie de subir un nouvel échec amoureux, Hanamichi va s'inscrire au club de Shohoku mais l'apprentissage n'est pas aussi facile qu'il l'espérait.

Ce qui frappe le plus quand on lit cette série c'est la passion évidente de Inoue pour le basket, style réaliste et petite encyclopédie (sur un ton humoristique) sont là pour permettre au lecteur de s'immerger dans ce monde. Mais les personnages ne sont pas des laissés pour compte, ils ont tous du charisme, une sacré personnalité et des problèmes de lycéens. Ceci est traité de façon réaliste mais Inoue se permet, très souvent par l'intermédiaire d'Hanamichi, une bonne grosse dose d'humour que ce soit par la mise en scène ou des dessins en SD.

Ancien assitant de Hojo Tsukasa (Cat's Eye, City Hunter), Inoue démontre le lien qui existe avec son mentor.  Le style est détaillé et le découpage très maitrisé ce qui donne des rencontres absolument prenantes. On a d'ailleur droit à des volumes dans lequels ne se déroule que quelques minutes de match, mais ce n'est pas grave tellement nous sommes pris par le rythme, si bien que l'on a l'impression de vivre l'aventure en tant que joueur .

Slam Dunk est disponible chez Kana, série terminée en 31 volumes

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Le Blog de DjeeB

Par DjeeB Blog créé le 02/01/10 Mis à jour le 04/02/13 à 15h50

Ne venez pas il y a un de ces bordels là dedans ^^

Ajouter aux favoris

Édito

Je n'ai jamais eu l'envie de créer un blog mais puisque Gameblog le propose si gentiment je me suis laissé tenter. Vous ne trouverez, je pense, rien d'original mais juste mes impressions sur des coups de coeur ou des coups de geule du moment. Bonne visite.

Archives

Favoris