Denshift

Par Zokho Blog créé le 03/01/11 Mis à jour le 14/01/13 à 18h01

Ajouter aux favoris

Catégorie : Le reste

Signaler
Le reste

En l'espace de quelques semaines, l'application Draw Something s'est hissée très rapidement dans le top des meilleures ventes. Après avoir essayé la version gratuite, j'ai moi-même succombé (à 0,79€ en même temps ...). Le principe de ce jeu est très simple : une personne dessine un mot choisi dans la liste, et doit le faire deviner à son partenaire, et inversement. Simple mais addictif.

En plus d'une version payante comprenant plus de mots et étant sans publicités, le jeu est également disponible en version gratuite sur iOS  et Android.

Je propose donc aux gamebloggeurs qui possèdent l'application de laisser leur pseudo pour pouvoir s'adonner à quelques devinettes. 

- Zokho

- PapayouFR

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Le reste

En plein instant de nostalgie, je me suis pris à regarder quelques génériques de dessins animés qui ont marqué mon enfance. Puis, soudain, il me semblait avoir vu une adaptation de Super Mario Bros à la télévision. Petit tour sur YouTube, et ...

 (admirez le déhanché) 

Je crois que j'aurais mieux fait de l'oublier. è_é

Le générique du début en bonus :

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Le reste

Dans le genre beatbox, cet homme a un talent plutôt incroyable. Chapeau !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Le reste

Prenons une personne au hasard dans la rue. Demandons-lui si elle sait ce que c'est qu'un geek, pas mal de personnes sauront fournir une réponse, approximative ou précise. Faisons de même pour cette fois-ci le terme « otaku », le réultat sera totalement différent, il y aura peu de personnes qui sauront la définition correcte. Si l'on répétait la même expérience au Japon, ce sera le réultat inverse qui se produira, sans trop d'étonnement. Mais la vision du otaku qui existe chez eux est différente de chez nous. Il en est de même pour le terme « geek ». Je vous propose de découvrir ensemble l'histoire des otakus, tout en cherchant les différences et les similitudes avec les geeks.

Définition :

Otaku :

Wikipédia.fr : personne qui consacre une certaine partie de son temps à une activité d'intérieur comme les mangas, animes, les idôles japonaises, ou encore les jeux vidéo.

Wikipédia.jp : désigne un adorateur des "subcultures". Ces personnes agissent et possédent une culture propre. De manière générale, désigne une personne passionée par un intérêt quelconque.

Geek :

Wikipédia.fr : passionné d'électronique, d'informatique, d'univers fantastiques (comics, science-fiction, heroic fantasy, etc.).

Wikipédia.jp : bien que l'on utilise au Japon le terme geek comme synonyme de otaku, un geek est plus précisément un "otaku de la technologie".

Otaku = Geek ?

A l'origine, geek est un mot dérivé de "gek" (= fou), que les anglophones utilisaient afin de désigner de manière péjorative les personnes dites "trop intelectuelles", pas comme les autres. Il porte un tout autre sens aujourd'hui en France (et enBelgique) beaucoup de personnes adeptes de la technologie s'autoproclament geek, le terme ayant de moins en moins cette connotation péjorative. On pourrait dire que c'est maintenant le néologisme "nerd" qui occupe l'ancienne place péjorative du "geek".

Il est intéressant de remarquer que l'appelation japonaise a connu exactement le même parcours. "Otaku" signifiant littéralement "chez vous" ou "dans votre domicile" en japonais, le sens actuel serait apparu suite aux utilisations régulières des amateurs de manga/anime de ce terme pour désigner leur interlocuteur lors d'une conversation (à la place du "tu"). Au fil du temps le terme se serait propagé, et "otaku" finit par désigner toutes personnes qui parlaient de cette manière-là, ou plus globalement les amateurs des mangas/animes.

Quant au côté péjoratif du mot, cela viendrait d'une part du fait que ces personnes utilisaient eux-même le terme de manière sarchastique, comme "Moi j'ai pas de copine parce que je suis un otaku". D'autre part, cela vient bien sûr du regard extérieur des gens "normaux", qui considérait cette communauté comme "bizarre" à les voir parler et s'acharner sur la japanimation de cette manière. Ils associaient alors les otakus à des associaux, puis finalement les associaux à des otakus. Ainsi, "otaku" avait pris un tout autre sens, désignant "toute personne inadaptée à la société, se renfermant sur ses passions".

>> Lire la suite ... 

Ecrit par Suisha.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Le reste

Nous avons déjà eu l'occasion d'entendre plusieurs reprises avec différents instruments du thème principal de Zelda. Cette fois-ci, des personnes ont reproduit la musique célèbre au marimba. Le résultat est tout bonnement magnifique ... 

Vous pouvez par ailleurs retrouver d'autres musiques de Zelda au marimba sur leur chaîne YouTube.

>> Jeux-vidéo, Japon, ...  sur Denshift.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Le reste

Portal 2 a tendance à inspirer ses fans, et l'image ci-dessous ne va pas prouver le contraire :

ATLAS and P-Body

Ces deux créations ont été faites par Legauholic. Je vous conseille d'aller voir sa gallerie, il y en a plein d'autres comme ça !

>> Denshift

Voir aussi

Jeux : 
Portal 2
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Le reste

Puella Magi Madoka Magica, ou de son titre original Mahou Shôjo Madoka Magica (= Madoka Magica la petite sorcière), ce n'est pas forcément un titre racoleur. Personnellement, le terme « petite sorcière » me fait penser à Sailor Moon, Card Captor Sakura ou encore Magical DoReMi (un traumatisme de mon enfance) ; bref tous ces animes niais pour les jeunes filles de 10 ans. D'ailleurs l'opening de Madoca Magica nous témoigne de l'univers auquel on devrait s'attendre : héroïne habillée en rose, balai magique... Hélas, grossière erreur ! Âmes sensibles s'abstenir, car avec Madoka Magica, on ne joue pas dans la cour des petits, bien au contraire.

Cet article va comprendre deux parties ; une première partie sans spoil, et une deuxième avec.

Classique, donc efficace

Dans notre univers, il existe des familiers magiques, capables d'exaucer les voeux des jeunes filles. Mais seulement à condition que celle-ci accepte de devenir une Puella Magi, c'est-à-dire une magicienne prête à combattre le mal. En effet, il se cache dans ce monde des sorcières maléfiques, une matérialisation du mal de la société, responsables des malheurs tels que le suicide, le terrorisme etc. Madoka, une jeune lycéenne ordinaire de 14 ans est un jour approchée par Kyubey, un des familiers magiques, qui lui propose de devenir une Puella Magi, en avançant que celle-ci a un énorme potentiel.

Produit par le studio d'animation Shaft, et le talentueux réalisateur Sinbô (Bakemonogatari, Arakawa under the Bridge...), Madoka Magica est un des rares animes a être une oeuvre entièrement originale. J'entends par là qu'il n'est en aucun cas question d'adaptation de manga/novel pour cet anime, chose d'autant plus appréciable lorsque l'on sait que les studios d'animation aujourd'hui préfèrent se la jouer sécurité, en portant à l'écran des oeuvres à succès. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle peu de personnes s'intéressaient à cet anime au départ, ne sachant pas à quoi s'attendre.

D'après ces quelques lignes, le scénario parait bien creux et classique. Pourtant, quel plaisir de retrouver une trame maîtrisée, sans véritable faille, tout en introduisant des subtilités complexes. L'un des points fort de l'anime d'ailleurs est d'avoir su incorporer de la philosophie dans le scénario (des références telles que le mythe de la caverne ou le fondement du christianisme) sans pour autant tourner autour du pot. Ainsi, on découvre bien vite que l'histoire va au-delà du simple combat manichéen...

>> Pour lire la suite de l'article, cliquez sur l'image ci-dessous !

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Le reste

Après des coups de marteau ou encore le passage d'une console dans un mixer, une nouvelle stupidité vient de voir le jour : frire sa console. Il faut croire que certaines personnes ont trop de temps (et d'argent ?) à perdre ...

Bien évidemment, ne reproduisez pas ça chez vous, c'est hyper dangereux mais surtout très débile.

>> Denshift

Voir aussi

Plateformes : 
PSP
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Le reste

C'est possible, grâce à quelques bidouillages entre une GameBoy et la machine. 

Si vous souhaitez savoir comment tout cela a été réalisé, c'est par ici que ça se passe.

>> Denshift

Voir aussi

Jeux : 
The Legend of Zelda
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Le reste

Je tenais à vous faire partager une musique de Joe Hisaishi, célèbre compositeur japonais qui travaille notamment avec Hayao Miyazaki et Takeshi Kitano. Ses musiques sont vraiment un bonheur pour les oreilles ...

Celle-ci provient du film Kukijiro (Takeshi Kitano).

>>> Denshift

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Édito

Un site rempli de passion.

 

S'abonner à Denshift sur Twitter

Suivez-nous sur Twitter !

 

 

Archives

Favoris