Denshift

Par Zokho Blog créé le 03/01/11 Mis à jour le 14/01/13 à 18h01

Ajouter aux favoris
Signaler
Japon

La vie scolaire fait partie de ces chocs que l'on peut rencontrer à l'égard de deux cultures différentes. Dans ce premier article, je vous propose de découvrir comment fonctionnent les écoles maternelles et primaires au Japon, de divers points de vues. Précisons tout de même quelques notions globales avant d'entamer l'article. La rentrée des écoles japonaises se passe au mois d'avril, sous les pétales des cerisiers, que cela soit dans les études inférieurs ou supérieurs. Par ailleurs, il existe trois grosses périodes de repos, les vacances d'été, d'hivers et du printemps. Aussi, j'aimerais tout de même souligner que tout ce que je parle ici est un cas général. Il existe bien sûr des écoles qui ont quelques règles différentes.

École maternelle

Organisation

Il existe deux sortes d'écoles maternelles au Japon : le "Yôchi-en" (composé de "Yôchi" signifiant le berceau et "En" désignant un lieu, un établissement) et le "Hoiku-En" ("Hoiku" signifiant la garde). La différence principale entre les deux étant que le premier est une école, sous le contrôle du ministère de l'éducation, et le deuxième est une garderie, sous la main du ministère de la santé. Bien que l'on fasse une distinction entre les deux, au niveau des heures d'ouverture (les Yôchi-en étant une école, ils sont censés fermer plus tôt) ou de la restriction des âges (les Yôchi-en n'acceptent que les enfants de plus de 3 ans), en réalité il n'y a pas de grosses différences entre les deux. De nos jours les Yôchi-en organisent aussi des garderies, et le cursus donné dans les années supérieures est quasiment identique (alphabet, etc.). Peut-être la plus grosse différence réside dans les diplômes des instituteurs. Ceux des Hoiku-En doivent posséder un certificat délivré par l'état, suite à un examen.

De manière générale, les Hoiku-en et les Yôchi-en sont composés de plusieurs classes, selon les âges des enfants, avec une institutrice principale par année. Souvent, c'est à partir de la dernière année que l'on commence à donner des cours élémentaires, tel que l'apprentissage de l'alphabet (Hiragana, Katakana) ou des chiffres. La journée peut se résumer selon une succession des activités (jeu musical par exemple, la plupart des établissements possèdent un piano), du temps libre dans la cour de récréation, où l'on retrouve toboggans et balançoires, et des siestes. Il y a aussi des "leçons" de musique, pendant lesquelles on joue des castagnettes et du mélodica (un instrument peu connu ici, mais tous les japonais ont un jour soufflé dedans !).

Culture

Des événements spécifiques sont également prévus durant les saisons, comme par exemple le "Undô-kai" (le jour du sport, avec diverses épreuves sportives) en automne, le "Natsu-Matsuri" (la fête de l'été) en été, avec des enfants qui viennent en Yukata (kimono léger) à l'école le soir pour danser le "Bon-Odori", ou encore des bains dans la piscine. Personnellement, une des activités qui m'a marquée le plus était le "Otomari Hoiku" lors de ma dernière année, qui consistait à dormir une nuit à l'école, avec ses camarades et ses instituteurs. Il fallait alors préparer le dîner tous ensemble, disposer les lits... Bref, toute une aventure !

Pour ce qui en est de la nourriture, soit les établissements disposent d'une cantine, soit les enfants viennent avec leurs bentos. Pour ceux qui l'ignorent, les bentos sont des lunchbox à la japonaise, souvent à plusieurs étages, que les mamans (ou les papas) préparent le matin pour leurs petits. Ils comportent généralement du riz et des accompagnements.

Ecrit par Suisha

>> Lire la suite (école primaire, et autres) ...

>>> N'oubliez pas de voter pour Denshift aux Golden Blog Awards ! :)

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Kyalie
Signaler
Kyalie
"Seikatsu-ka (« Seikatsu » signifiant la vie, et « Ka » désignant que c’est un cursus) : Cours enseigné durant les deux premières années, il montre les notions nécessaires pour vivre dans le milieu social. Par exemple, l’enseignement de ce qu’est la nature ainsi que la société. Une des activités classiques est de demander aux enfants d’élever une plante, de la graine au floraison. Dans les années ultérieures, le cours se sépare en un cours de « Science » et de « Éducation civique ».

Katei-ka (« Katei » signifiant le domicile) : Donné dans les classes supérieures, on apprend, comme son nom l’indique, toutes les choses utiles dans la vie de tous les jours, comme la cuisine, l’utilisation des monnaies ou la couture."

C'est à mon sens ce qui manque le plus dans les écoles occidentales (ou juste françaises ?). Au fil des années, l''éducation civique est devenue quasiment inexistante alors que je trouve que c'est une des matières les plus importantes à enseigner.
En bref, l'enseignement des valeurs de la société et des connaissances pratiques à avoir pour s'y intégrer.
Ouichelorraine
Signaler
Ouichelorraine
Article très intéressant. J'attends la suite :)
Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
Article excellent (je cherchai a me documenter dessus). Tu peux dire à ton pote qu'il peut réécrire le Wikipédia sur le sujet. Il en a écrit plus sur les écoles primaires que l'article qui traite de tout le système éducatif!
Zokho
Signaler
Zokho
Merci, je transmettrai le message et ta demande à mon ami, c'est lui qui a écrit l'article.
Locutus
Signaler
Locutus
Super post très agréable à lire et puis, la photo du bento est géniale, tu ne l'aurais pas en plus haute résolution ?

Édito

Un site rempli de passion.

 

S'abonner à Denshift sur Twitter

Suivez-nous sur Twitter !

 

 

Archives

Favoris