Édito

MOTHERFUNKEUR !!!!!!!!!

L'idée m'est venue de créer un blog pour partager l'une de mes passions, la musique black des années 60's 70's jusqu'au années 80's  accès principalement sur le FUNK.

Ici, vous retrouverez des articles sur des groupes, chanteurs connus ou totalement obscures avec si possible des vidéos de concerts et des extraits audios.

A noter, que la quasi totalité des vinyles exposés sur ce blog proviendront de ma collection personnel.

WE WANT THE FUNK !

Archives

Favoris

HARDCORE JOLIES

Par Dav_Funk Blog créé le 16/12/09 Mis à jour le 11/06/10 à 20h30

FUNK JAZZ-FUNK SOUL BLAXPLOITATION

Ajouter aux favoris
Signaler
Albums

Label : Barclay Records

Année : 1970 ou 1971

Producteur : E.Nata

Style : FUNK LATIN JAZZ SOUL ! 

SIDE A

-Platano Split

-Salute To Santa

-Black Waders

-Woluwe Strip

SIDE B

-Paris Soul

-Culzean

-Castill Battle

-Hang Out

-Art Pino Pasta


COCORICO !!!!!! Ben And The Platano Group est un groupe made in France !

Un collectif très obscur de latin-jazz qui ne sortira qu'un seul album au début des années 70. "Paris Soul" sort sous la maison Barclay avec seulement 300 exemplaires, ce qui en fait un album extrêmement rare. Sauf que (hé hé ^^) une réédition existe, bien que son prix doit être élevée maintenant, je l'avais pris à l'époque pour 20€, sa cote a du monter depuis.

Ben & Platano n'a rien mais alors rien à envier aux artistes Anglo-Saxon tant "Paris Soul" touche au génie. Album aux multi-influences, bossa nova brazilien touch sur des moreacux comme "Paris Soul" et "Culzean", jazz-funk hyper bien rodé, on retrouve aussi du cuban flavor dans les influences latines.

Le collectif travailla au cabaret le Lido. Peu de temps après la sortie de "Paris Soul" Evaristo Nata sera interné dans un hopital psychiatrique... On n'a jamais plus entendu parlé de lui. Il a quand même eu le temps de réaliser un des plus beaux et grands album de latin jazz des années 70's.

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Biographie

 

Blue Feather est un groupe néerlandais essentiellement composé de Lex Nusink (drums), Dirk Nusink (percussion), Rob Hoelen (guitar), Ronald Brouwer (guitar), Edward Brouwer (guitar) et Jan Willem Weeda ( Synthetiseur). A ma connaissance, Blue Feather n'a du sortir que deux albums et un maxi entre 1981 et 1985. 

Label : Mr Disc Records

Année : 1981

Producteurs : Blue Feather

Style : Funk 80's

SIDE A  Call Me Up

              Baby Don't Say Maybe

              Let's Funk Tonigt

SIDE B High Up To The Sky

              Dance

              Love Me Tonight

              It's Love

 

Album qu'on retiendra principalement pour son JAM de plus de 9mns50's à savoir "Let's Funk Tonight". Le reste est tout aussi bon avec "High Up To The Sky", "Dance" ou encore "Call Me Up"

 

Label : Mercury Records

Année : 1983

Producteurs : Blue Feather

Style : Funk 80's

Ne tenez pas compte des informations sur YouTube, elles sont erronées. Cette chanson n'apparait sur aucun des albums.

 

Label : Injection Records

Année : 1985

Producteurs : Blue Feather

Style : Funk 80's

SIDE A Shadow Of The Night

             After Midnight

             Never Gonna Let You Go

             High Up To The Sky

             This Night We Stick Together

SIDE B Funky Night

             Where Are You Now

             Feelgood

             Who Will Be The One

Cet album est une perle du funk européen. Trouvable en CD ou vinyle (d'ailleurs cette dernière a été rééditée via Master Piece qui font un travail remarquable sur les rééditions de vinyles) à 10€ ou 20€. Le tout propose un son funky assez cool avec des voix claires. A posseder !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Albums

Label : Boardwalk Records

Année : 1982

Producteurs : The Isley Brothers

Style : Funk mid-tempo

SIDE A Who's Stickin' It ?

             I Need You More Than Words Can Say

             Someone's Taken My Hand

             Come And Get My Lovin'

SIDE B I Just Wanna Make Sweet Love Tonight

             Honey I Love You

             Hello Love

             You Are The One

 

Sunrize vraissemblement  est un groupe originaire  de Los Angeles, composé de Everett Collins (drums keyboards lead and background vocals) Ronnie Scruggs (lead and background vocals keyboards David Townsend (lead and rhythm guitars background vocals) Tony Herbert (bass) et Kevin Jones (congas and percussion).On retrouve une ribambelle d'autres noms qui viennent se greffer au groupes.

Musicalement ça vogue entre le mid-tempo comme sur  "I Need You More Than Words Can Say", des morceaux plus funky "I Just Wanna Make Sweet Love Tonight" ou encore des ballades "Honey I Love Yo". L'album se laisse écouter tranquillement.

Désolé... Mais je n'ai pas beaucoup d'informations sur ce groupe produit par les frères Isley mise à part qu'ils ont sortis un seul LP malheureusement. Il faut savoir qu'à l'époque (m'enfin ça n'a pas du beaucoup changer) le nombres d'artistes qui signaient sur des labels tous plus ou moins obscures étaient d'un nombre incalculable (c'est bien simple... Si on comptabilise la période 70's 80's, il faut une vie pour tout découvrir) et bien souvent dans la masse certains groupes ne trouvaient pas public. 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Biographie

 

Label : Chocolate City Records - Atlanta Artists Records (à ma connaissance)

Année : 1977-2000 (?)

Producteur : Larry Blackmon

Style : Boogie Funk P-Funk Funk 80's

Derrière Cameo se cache un nom, celui de Larry Blackmon. Il né à New York en 1956 de son vrai nom Larry Ernest Blackmon.

Durant sa jeunesse, il se rend souvent à Harlem dans le club Apollo où là, il va s'intéresser à des artistes tels que James Brown ou Otis Redding. Après avoir terminé sa scolarité, il s'inscrit à la Juilliard School tout en jouant à côté comme batteur pour gagner un peu d'argent. Avec le groupe East Coast Band (renommé par la suite New York City Players) il va faire la rencontre de Greg Johson (claviériste), en 1974 ils formeronts Cameo. 

Peu après la création de Caméo, ils signent très vite chez le label Chocolate City.  Leurs premiers singles Find My Way remporte un beau succès mais uniquement à New York. C'est grâce à la sortie de l'album Cardiac Arrest en 1977 que le groupe va traverser les frontières des États-Unis  au niveau notoriété. Blackmon part en tournée avec Cameo et fait les premières parties de Parliament-Funkadelic et Bar-Kays où là il va s'inspirer du groupe de George Clinton sur les albums suivants : Ugly Ego et We All Know Who We Are en 1978. 

Cameo connaîtra un succès sans précédent avec à chaque fois, un disque d'or pour la sortie d'un de leurs nouvels albums (sauf pour Style en 1983) et ce, jusqu'en 1986 avec Word Up !. Bien que Blackmon change l'image de son groupe à chaque albums, il doit baisser les charges du groupe (ils cumulent pas moins de 200 concerts par an) et se voit contraint de modifier (d'évincé ?) les membres du groupe. Il conserve Greg Johson, Nathan Leftenant, Tomi Jenkins et Charlie Singleton. Blackmon rejoint le label Atlanta où il va créer Atlanta Artists.

Cameo est composé de Larry Blackmon (vocal, batterie, percussions, basse, auteur-compositeur), Nathan Leftenant (trompette, vocal), Tomi Jenkins  (vocal), Gregory "Doc" Johnson (claviers),  Arnett Leftenant (saxophone),   Jeryl Bright (trombonne), Charlie Singleton ( vocal, guitare),  Eric Durham, Anthony Lockett (guitare),  Thomas "T.C." Campbell (claviers), Gary Dow, Aaron Mills, William Revis (basse), Damon Mendes, Vince Wilburn (batterie) et Stephen Moore, Wayne Cooper, Kurt Jeter (vocal).

Larry Blackmon produira aussi Mantra et L.A Connection deux groupes qui ne sortironts qu'un seul album chacun.

Je vous présente seulement deux de mes albums (je n'en n'ai point d'autres ^^)

Secret Omen

 

Label : Chocolate City Records

Année : 1979

Producteur : Larry Blackmon

Style :  P-Funk Boogie Funk

SIDE A Energy

             I Just Want To Be

             Find My Way

SIDE B Macho

             The Rock

             Sparkle

             New York

 

Feel Me


Label : Chocolate City records

Année : 1980

Producteur : Larry Blackmon

Style : Boogie Funk P-Funk

SIDE A Throw It Down

              Your Love Takes Me Out

              Keep It Hot

SIDE B Feel Me

             Is This The Way

             Roller Skates

             Better Days

 

Cameo est une valeur sûre. FONCEZ !

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Bandes Originales/Blaxploitation

Label : Curtom Records

Année : 1972

Producteur : Curtis Mayfield

Style : Soul

SIDE A Little Child Runnin Wild

             Pusherman

             Freddie's Dead

             Junkie Chase

SIDE B Give Me Your Love

             Eddie You Should Know Better

             No Thing On Me

             Superfly

Curtis Mayfield est né en 1942 à Chicago il joue du piano, bass, guitare, saxophone, batterie et fut compositeur de soul, funk et de rhythm and blues, il s'est éteint en 1999. Il grandit à Cabrini-Green l'un des ghettos les plus dévaforisés de Chicago.

Il commenca avec un groupe du nom de The Impressions jouant du Doo-Woop (le groupe aura comme nom The Roster incluant Jerry Butler, Sam Gooden, Richard Brooks et Arthur Brooks avant de changer pour The Impressions).  Mais bien avant que sa carrière ne débute il monte avec trois de ses cousins les Northern Jubilee Gospel Singers, le groupe se produira dans les églises pauvres du ghetto jusqu'à la rencontre des Roosters pour ne fomer qu'à la fin The Impressions. 

Il faut savoir qu'à l'époque la Motown n'existait pas et que c'est à Chicago plus particulièrement sur Vee Jay Records premier label pour afro-américain que le groupe est lancé et vendra plus d'un million du titre Far Your Precious Love. Avec Jerry Butler il part en tournée déjà pour essuyer ses dettes divers et composer les plus grands succès de Butler. Il composera pour un nombre conséquent de groupes soul de Chicago pendant qu'il ne sera pas en tournée. En composant pour divers groupes dont à aller de studio en studio il se lancera dans la création de ses propres labels Mayfield Records et Windy C en 1966 de ce label sortira Five Stairsteps. Malheuresement, à cause de divers problèmes au niveau de la distribution il doit fermer ses deux premiers labels mais il montra par la suite Curtom Records.

Au début de Curtom soit vers 1968/1969 le label se concentre sur The Impressions jusqu'en 1970 Curtis Mayfield décide de se lancer en solo avec un premier album intitulé sobrement Curtis - Tout comme Marvin Gaye ce dernier composera une soul militante - (Curtis a toujours essayé de faire passer un message de tolérance dans ses chansons en ayant comme point de repère un certain Martin Luther King) mais le succès n'est pas vraiment au rendez-vous après la sortie d'un album live et de Roots. En pleine période du cinéma d'exploitation afro-américain Curtis sort Super Fly en 1972 pour le film du même nom. Super Fly reste à ce jour la plus belle réalisation de Curtis, il intègre des textes engagés comme a su le faire What's Going On de Marvin Gaye. Le succès là est bel est bien au rendez-vous et grâce à ce nouveau regain d'intérêt Hollywood lui fait les yeux doux en le voulant comme compositeur de films. 

Curtis sortira une vingtaine d'albums avec moins de succès dans les années 90's. Au court d'un concert début année 1990 un projecteur lui tombe dessus, paralysé de la tête au pied s'exprimant avec beaucoup de difficultés il parvient néammoins en 1996 à sortir New World Order son dernier album.

 

Affiche du film Super Fly

Trailer


Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Albums

Label : Arista Records

Année : 1981

Producteur : Norman Connors

Style : Funk 80's jazz

SIDE A She's Gone

             Party Town

             Keep Doint It

             Stay Whit Me

SIDE B Anyway You Want

             Sing Alove Song

             Love's Your Corner

             Mr. C

Né en 1947 à Philadelphia il joue autant du piano que de la batterie qu'il compose. Il étudia la musique au  Temple University de Philadelphia en s'intéressant à John Coltrane. On l'entendra la première fois sur un album de  Archie Shepp.en 1971. Norman Connors sortira plus d'une dizaine d'albums à tendance soul-jazz, seul Mr. C sera son unique album funk.

Connors signe ici un album funk d'une rare maîtrise. Chaque productions de "Mr C" est un régale avec des arrangements parfaits (il faut écouter les cuivres sur le morceaux Mr C pour se rendre compte de la prouesse réalisée), Norman Connors touche la grâce au chant sans oublier les backgrounds vocals tout bonnements magnifiques. Dessus on retrouve son groupe The Starship Orchestra qui se compose de Dave Spann percussion, Duke Jones trumpet fugelhorn, Marion Maedows saxophone, Kenny Hudson percussion, Pee Wee Ford bass, Nate Winfield guitare et Jacques Burvick aux clavier.

Si je devais établir un top 50 Mr C serait assurément à la première place.

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Albums

Label : Arista Records

Année : 1982

Producteur : Bernard Wright

Style : P-Funk Funk 80's Jazz

SIDE A Master Rocker

             Firebolt Hustle

             Haboglabotribin'

             Spinnin'

SIDE B Just Chillin' Out

             Bread Sandwiches

             Music Is The Key

             We're Juste The Band

             Solar

Bernard Wright musicien jazz/funk claviériste né à Miami en 1963. Il arriva très tôt dans le monde de la musique puisque à 13 ans, il joua avec Tom Brown et Lenny White en 1979.  A 19 ans il sort Nard un des albums les plus inventifs de la scène funk, mélangeant autant le funk que le jazz. Sa carrière ne comporte que trois albums à ma connaissance, Nard, Funky Beat et Mr Wright. Pour Funky Beat, on ait plus dans l'electro/funk voguant sur la mode du smurf, c'est du break/funk.... Il faut aimer, moi j'adore. Il colabora avec de grands groupes et artistes tel que Cameo, Bobby Brown, Charles Eearland... ETC.

Quant à Nard : Celui-ci est une très belle création tendance jazz-funk P-Funk jazz-rock.On retrouve de grosses pointures en featuring comme Don Blackman, Marcus Miller. Ici, tous les morceaux s'écoutent s'en en perdre une seule miètte tant cet album respire la créativité.

Trouvable en Cd à 10€ sur l'inter oaub. Entre 30 et 50€ pour le pressage vynile original.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Albums

Label : Capitol Records

Année : 1981

Producteur : Jacques Fred Petrus

Style : Funk 80's

SIDE A On The Beat

             Time For Love

             Don't Say Goodbye

SIDE B Starlette

             Mistakes

             Lovin's What We Should Do

             I'll Cut You Loose

 

The B.B And Q Band pour The Brooklyn Bronx And Queens.

Jacques Fred Petrus fut durant les années 1980 un producteur renommé de disco/funk... Avant de tomber d'une façon bien tragique. Sa naissance a lieu en Guadeloupe vers 1950. Milieux année 60's il quitte la Guadeloupe pour s'installer en Italie où là il va se faire une bonne réputation de DJ. Afin d'importer des disques des USA il va monter sa première entreprise Goody Music Society à Milan en 1973. A Bologne en 1977 Petrus croise un jeune pianiste de jazz Mauro Malavasi avec l'aide de qui il va monter Goody Music Productions leur propre label afin de conquérir le marché américain et européen, avec l'aide aussi de producteurs italiens d'époque et celle de grands musiciens italiens (ces derniers formeront la Goody Music Orchestra).

Le premier succès est le groupe Change (je ferai un article sur eux prochainement...). Notez : Que Rockstar adore ce groupe ! Grâce au succès de Change Petrus voit très grand (trop !) il décide avec ses relations musicales basées à New York comme Doc Powel jeune guitariste (directeur musical pour Wilson Pickett) de créer The B.B & Q Band avec l'aide d'autres musiciens dont le bassiste Pee Wee et Abdul Wali Mohammed (ex-musiciens de Lonnie Liston Smith), Dwayne Perdu drums, Ike Floyd chanteur, Kevin Nance clavier et Luther Vandross assure les Backing vocals sur le premier Album.

BB & Q Band a du succès... Petrus va alors signer une multitude de contrats, dépenser sans compter (autant en vie professionnel que personnel). Des membres de son effectif vont quitter le bateau dû notament à des méthodes de travails assez rudes. A force de trop en vouloir, c'est le commencement de la faillite pour Petrus, en 1985 il tient encore bon... Mais en 1986 il est retrouvé assassiné par la Cosa Nostra à qui il avait emprunté de l'argent et qu'il fut incapable de rembourser. Il existe deux versions de sa mort : Soit il meurt avec huit balles de le corps, soit avec noyé avec un bloc de béton attaché à ses pieds à Mexico. La mafia avait beaucoup de connections avec les labels de funk dont notament Buddah Records.

L'album ici présent regroupe quatre gros morceaux dancefloor. Un album qui n'a rien révolutionné mais éfficace.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Albums

Label : Mercury Records

Année : 1981

Producteur : Allen A. Jones

Style : Funk 80's

SIDE A Nightcruising

             Hit And Run

             Feels Like I'm Falling In Love

             Freaky Behavior

SIDE B Touch Me

             Unforgettable Dream

             Traffic Jammer

             Backseat Driver

Bar-Kays est à la base un groupe de rthythm and blues, dont tous les membres sont issus de Memphis  fondé en 1967 sous le label Stax Records, label qui fermera ses portes en 1975. On compte officiellement 21 albums, mais il existerait des bootlegs avec des morceaux inédits. Pour l'anecdote, avant de s'appeler The Bark-Kays, en 1966 ils ceux sont nommés The Imperials. C'est lors d'une audition (où ils improviseront leur plus gros succès, Soul Finger) chez Stax Records en 1967 qu'ils optent pour The Bar-Kays en s'inspirant d'une publicité de la marque de Rhum Baccardi.  Les Bar-Kays se produisent à l'Hypodrome, c'est là où Otis Reddings (note : Durant les années 80's ses fils ont sortis des album de Funk sous le nom de The Reddings) va les découvrir et leur demander par la suite d'être son groupe personnel...  Malheureusement, en 1967 lors de l'accident d'avion au Winconsin, Otis Redding perdit la vie qu'ainsi quatre membres du groupes. Seul Ben Cauley (trompettiste) et James Alexander (bassiste). A eux deux, ils reforment le groupe en 1968.

Sur "Nightcruising" on retrouve James Alexander,Charles Allen, Micheal Beard, Mark Bynum, Larry Dodson, Sherman Guy, Harvey Henderson, Lloyd Smith, Wintson Stewart et Franck Thompson.  L'album offre un style funk/boogie dans son ensemble.

Le groupe toucha autant au hard/funk, dancefloor. Ils continuent encore à se produire lors de galas ou de concerts


Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Albums

Label : RCA Records

Année : 1983

Style : Funk 80's

Producteurs : Robert Wright and Fonzi Thornton

SIDE A The Leader

              Be My Baby

              Beverly

              Sha'N' Da (Happy Love Song)

SIDE B (Uh-OH) There Goes My Heart

              Sayin' Goodbye (To Lonely Nites)

              Perfect Lover

              Forever Like This

Premier album pour ce cher Mr Fonzi Thornton. Il a sortie un autre album en 1984 dénommé "Pumpin" qui est largement dispensable.

Fonzi Thornton travailla sur énorment d'albums en tant que back vocalist. Sur son album on retrouve en guest star Luther Vandross (son meilleur ami) Bernards Edwards bassiste/producteur et Nile Rodgers guitariste/producteur du groupe Chic (je ferai très prochainement un article sur les deux plus grands LP de Chic "Real People" et  "Take If Off"), Kashif, Marcus Miller bassiste, Paul Lawrence Jones III producteur. Il a su s'entourer des plus gands du FUNK ! Les instruments son là aussi, Fender Rhodes, OBXa, Prophet, Moog Bass etc... L'album en lui-même, ne comporte que 3 morceaux funk : The Leader, Beverly et There Goes My Heart. Pour le reste, Fonzi a rempli son album avec des ballades de bonnes factures dans l'ensemble.

Il fut mon premier LP funk en original. Même si il ne comporte que 3 morceaux réellements intéréssants, ils valent largement le coût de débourser une trentaine d'euros.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)