Signaler
Musique (Musique)

Sous ce titre se cache un article sur une de mes séries anime préférées datant de l'époque "Club Dorothée" : City Hunter alais Nicky Larson dans nos contrées.


Pour démarrer, petit rappel du nom des personnages principaux dans la version française et la version originale :


Ryô Saeba

 

        Nicky Larson/Saeba Ryô alias le "City Hunter".

 

 

Kaori Makimura

 

        Laura Marconi/Kaori Makimura, que je surnommais affectueusement "Miss Massues".^^

 

 

 

Saeko Nogami

 

        Hélène Lamberti/Saeko Nogami, inspectrice de police et ancienne équipière du partenaire

        assassiné de Ryô.

 

 

Falcon

 

       Mammouth/Falcon (surnommé Umibôzu par Ryô en VO, son vrai nom est Hayato Ijuin).


 

 

Après ces petites précisions, petit rappel du générique français :

 


Il faut quand même avouer que, même s'il prête à sourir maintenant, il n'est pas si mal que ça : ils ont fait l'effort de rester dans l'atmosphère de la série. Cela a rarement été le cas à l'époque, demandez aux fans de la saga Dragon Ball dont je fais partie, il y a eu du collector quand même!!

 


Vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas prévenu!! ;)


Passons à une petite séléction maison de titres de la bande-son originale qui m'ont particulièrement marqué :

Ai Yo Kienaide :

 


Assez étonnant pour le 1er Opening de cette série : une ballade romantique, chantée par Kahoru Kohiruimaki. Cependant, le rythme de la chanson et la très belle voix de Kahoru Kohiruimaki fait qu'elle passe très bien, mettant l'accent sur le duo de charme (et de choc) principal de la série : Ryô et Kaori.


Get Wild :



Même si vous n'avez jamais vu les épisodes en VO de la série, vous avez forcément entendu les premières mesures du 1er Ending "Get Wild" interprêté par le groupe TM Network : en effet, quelques instants avant la fin de l'épisode, l'Ending démarrait déjà en fond. Cela en a fait (pour moi en tout cas) un des morceaux les plus emblématiques de la série, contrebalançant parfaitement avec l'Opening, son rythme très entraînant amène le côté action et urbain de City Hunter.


The Ballad Of Silver Bullet :



Personnellement, si je devais choisir un instrumental pour retranscrire l'atmosphère de City Hunter, se serai celui-ci : cette ballade jazzy avec ses parties au saxo que j'associe au côté séducteur de Ryô et de la ville de Tôkyô où la série prend place. Elle est aussi souvent utilisée pour ajouter une atmosphère un peu mystèrieuse à une scène. Une preuve du travail remarquable fourni par Ryôichi Kuniyoshi (un des compositeurs de City Hunter), faisant plus penser à une composition pour le cinéma que pour une série d'animation.


Footsteps :



Ici encore, un des morceaux les plus emblématiques de la série, car utilisée en fond sonore sur un grand nombre de scènes d'action et de poursuite. Morceau très entraînant encore, toujours en accord avec le reste de la bande originale de la série, et un de ceux qui fait le plus transparaître son côté années 80 également.Le morceau est interprêté par Momoko Kitadai.


A Love No One Can Change :



Pour les petits curieux, voici la traduction des paroles et du discours des personnages!!^^

Je dois avouer que j'ai principalement mis ce titre car c'était en fait la première fois que j'entendais les doublages originaux de la série (le doubleur ou seiyuu de Ryô est d'ailleurs le même qui donne sa voix à Kenshirô dans Hokuto No Ken), bien que le titre soit musicalement bien sympa.

Au début, on entend un monologue de Ryô parlant de son "partenaire" le Colt Python 357 Magnum ; puis, on entend Kaori se faire enlever sous les yeux de Ryô qui poursuivra le véhicule avec Umibôzu au volant : il stoppera le véhicule d'un tir bien placé tout en évitant de blesser Kaori. Saeko arrivera avec la cavalerie (à la bourre pour changer), la musique démarre peu après avec une Kaori indécise sur ce qu'elle veut dire à Ryô : elle se met alors à s'enfuir, poursuivi rapidement par Ryô laissant Saeko et Umibôzu perplexe. La suite des paroles sont dans le lien mis plus haut, ceci est un résumé du peu que je comprends en japonais et des indices audio au niveau de l'action : ce morceau illustre l'amour inavoué que se porte Ryô et Kaori.



Running To Horizon :

Jusqu'à maintenant, on pouvait se demander : "Et le côté humoristique un peu loufoque de la série, il se trouve où?" Personnellement, au niveau musical, je le trouve dans cet Opening : à l'image, ça ne se voit pas vraiment, mais c'est surtout le timbre de voix très particulier de Tetsuya Komuro (aussi compositeur et arrangeur sur ce titre) ainsi que les premières mesures qui partent un peu dans tous les sens qui me donnent cette impression.

 

P'tite conclusion :

Ce que j'apprécie beaucoup, c'est l'homogènéité dans les différents titres composant la bande originale de City Hunter retranscrivant bien l'atmosphère de la série : action, suspense, sexy, humour...tout est là pour le plus grand plaisir de nos oreilles et contribue pour beaucoup au charme de cet anime. Je reprendrai bien un petit cocktail XYZ...pas vous? ;)

 

Ajouter à mes favoris

Fermé

Par Dark_Gatsu Blog créé le 16/11/10 Mis à jour le 04/10/19 à 20h05

Ajouter aux favoris

Archives

Favoris