DANS TON U - le journal participatif de la Wii U

DANS TON U - le journal participatif de la Wii U

Par danstonUWiiU Blog créé le 20/09/13 Mis à jour le 02/12/16 à 21h39

Ajouter aux favoris
Signaler
Nintend-U-ssiers (Jeu vidéo)

 

 

Toujours les mêmes jeux chez Nintendo !

 

J’avais cet article en tête depuis assez longtemps maintenant –depuis la fin du dernier E3, pour tout dire- mais diverses responsabilités du monde réel (comment ça, il a déjà huit mois mon gamin ? Hein ? Tu veux dire que c’est mon deuxième ???!!! Houlà, faut qu’on arrête le sexe, chérie…) m’ont contraint à devoir le retarder un peu, mais finalement je m’y colle quand même, parce que bon, à un moment, il faut comprendre que c’est pas parce qu’on est en train de fermer sa gueule, qu’on a rien à dire…

Je vais donc tenter de revenir sur ce qui se cache réellement derrière l’annonce de Splatoon lors du dernier E3, non pas en terme de qualité ludique du produit ; mais les enjeux qu’il véhicule et pourquoi il m’a semblé être « l’annonce » (plus que Zelda) de ce Digital Event.

Nintendo ne fait pas de nouvelles IP !

Cette phrase, vérité établie des forums Internet de jeu vidéo (ouais, parce qu’ils en parlent pas trop sur le blog des Maternelles, hein…) qui se retrouve en diverses variantes, du type : « C’est toujours les mêmes jeux » ou « Bah, à part les Mario et Zelda » est certainement celle qui cristallise le plus la stigmatisation née de la sacro-sainte « guerre des consoles » ayant atteint son apogée durant l’ère de la Wii, et, bien entendu, est également une des plus grosses idées reçues du microcosme des jeux vidéo.

Déjà, il est totalement faux de croire que Nintendo n’a pas sorti de nouvelles licences durant l’ère de la Wii. Du moins, déclamer qu’il y eut plus d’expérimentations lors des premières années du GameCube (entre Animal Crossing, Pikmin, Luigi’s Mansion et autres) que sur toute la durée de son successeur démontre à quel point il est temps de se libérer des ½illères et des paradigmes pré-établis qui semblent définir ce que le jeu vidéo devrait être.

La raison de ce ressenti  naît en réalité d’une dichotomie entre les différents publics visés par l’une ou l’autre des consoles. Une des premières causes est que Nintendo n’a pas créé de nouveaux jeux pensés pour son public historique de joueurs (hormis quelques uns, comme Donkey Kong) et ceux-ci, de manière pour le moins fermée et conservatrice, ont relégué les WiiFit, WiiMusic et autres WiiSport aux rangs de « sous-jeux », oubliant par ce fait ce qu’ils étaient en réalité, c’est-à-dire de nouveaux jeux, nouvelles licences, nouvelles expérimentations, bref, de nouvelles IP, sans Mario, Zelda ou autre VRP virtuel de la marque, mais en imposant de nouveaux personnages assez inédits : Nous-mêmes ; ou plutôt nos alter ego virtuels, les Mii.

Ce sentiment a été également exacerbé par une autre attitude, totalement en contradiction avec celle énoncée plus haut, qui a pointé du doigt la disparition sur ce support de licences moins populaires en volumes de vente mais extrêmement appréciées par les fans que ce soit pour leurs qualités intrinsèques que pour l’image de marque qu’elles véhiculent, comme, par exemple, F-Zero (toute tentative de corruption d’un certain BaNDiNi en choisissant cet exemple ne serait, évidemment, que pure coïncidence…).

Bref, d’un côté : « Abandon de vielles licences » et de l’autre « Absence de nouvelles licences », à un moment, il faudrait quand même savoir ce qu’on veut… Ah, oui… J’oubliais… c’est vrai : Des nouvelles IP.

Calamar of Duty : Color Ops

Ce petit préambule pour en arriver doucement à notre réflexion : Quels enjeux se cachent réellement derrière l’annonce de Splatoon, jeu présenté en dernier lors du Digital Event pendant plus de six minutes ? Il a été l’événement au centre de l’événement. De là à dire qu’il fût « L’Annonce », il n’y a qu’un pas, que je franchis allègrement. Pourquoi lui plutôt que Zelda, qui a pourtant réussi à faire couler des litres de bave sur de nombreux claviers d’ordinateurs ? Parce que, simplement, des titres comme Zelda, Xenoblade, ou Mario sont attendus lors de l’E3… Mais cet inconnu de Splatoon, qui de prime abord pourrait paraître comme un « petit jeu », signe en réalité une grosse inversion de tendance chez BigN. Explications, Martine.

Loin de l’odeur du calamar avarié, Splatoon transpire l’ère 16-bit dans toute sa splendeur. Grâce à son atmosphère de Jouet-vidéo dégueulant ses couleurs saturées, il nous balance en pleine face la future promesse de joutes aussi débridées que passionnantes n’ayant d’égal que cette dose de fun et d’amusement que le jeu vidéo devrait être, et savait être à cette époque.

En outre, ce projet semble avoir les reins solides en terme de soutien, puisque il naît (et je sais toute la peine que je vais te faire, mon POV’ Olff…) au détriment d’un éventuel NintendoLand 2. Car il s’agit en effet de la même équipe, celle également derrière WiiSport, WiiFit et Animal crossing (EAD 2). Alors, vous commencez à percevoir où je veux en venir ? Laisser une jeune équipe aux commandes de ce projet, après qu’elle ait brillé (quoique l’on pense subjectivement des jeux précités) sur le devant de la scène « casual gaming » montre que, dorénavant, Nintendo n’hésite pas à confier le renouveau de sa stratégie destinée aux joueurs à ses nouveaux talents ; loin de l’image vieillissante d’un Miyamoto en fin de carrière qu’on lui prête à tort.

Ce futur titre n’est rien de plus ni de moins que la réponse de BigN à l’ensemble des attentes et du besoin de reconnaissance que la fan base de la marque n’a de cesse de demander. Qui, sérieusement, ne s’est pas dit, à la vue des premiers instants de la vidéo : « Mais, qu’est-ce que c’est, ce truc ??? » ; tandis que, petit à petit, insidieusement à chaque seconde supplémentaire se dessinait sur son faciès un petit rictus… Si... Vous savez… Celui qui vous soulève la commissure des lèvres et laisse un large sourire sur votre visage désormais trop peu habitué à voir de la couleur dans des jeux vidéo modernes, à fortiori lorsqu’il s’agit de jeux de tir….

Voilà enfin du Nintendo pur jus ! 100% frais, 100% vitaminé, 100% coloré, 100 % fun, 100% décalé ; 200 % Jeu vidéo ! Après, que le titre nous intéresse ou pas, qu’il soit un genre auquel on souhaite jouer ou pas est une autre question, uniquement personnelle et basée sur nos propres goûts ; mais indéniablement, la promesse de « quelque chose » existe. Et, surtout, ce « quelque chose » nous est adressé, à nous, joueurs, et pas à un public de casual gamer.

 

Alors, Qu’est ce qui se dessine à l’encre de seiche ?

Laissons les fruits de mer à leur querelle multicolore pour reprendre le concept même de « nouvelle IP ». Deux écoles de pensée émergent en général ; d’un côté, ceux qui veulent de nouveaux personnages à chaque génération de console, indépendamment du type de jeu ; et de l’autre ceux qui vénèrent la règle du : « Un genre : Une licence ». J’en termine avec Splatoon, en remarquant qu’ici, Nintendo comble les deux attentes d’un coup : D’une, en créant un jeu de tir multijoueur qui manquait au catalogue de la firme, et de deux, en nous laissant incarner des céphalopodes mutants, plutôt que nos Mii (ou Mario).

Au niveau de la conception même de ces « nouvelles IP », le processus créatif des équipes de Nintendo fait montre d’un grand talent, non seulement parce que les qualités de prise en main, l’intérêt ou le degré de finition ne sont jamais mis en défaut, mais surtout parce qu’il fait preuve de bien plus d’intelligence et de subtilité que de créer des itérations répétitives d’un même genre. En terme d’image, il serait même très risqué de proposer uniquement de nouveaux personnages sur des structures ludiques pré-établies. Et, de toute façon, c’est aller à l’encontre de tout ce qui caractérise l’esprit de la marque.

Non, en réalité, Nintendo cherche exactement l’inverse : en faisant abstraction du lien qui peut exister entre Propriété Intellectuelle et genre, le processus de création s’attache à veiller à ce que ce soit la structure ludique elle-même qui se lie, justement, à la Propriété Intellectuelle. La différence vous semble minime ? Bien au contraire. C’est elle qui permet la co-existence de genres semblables sur une même machine. Mario Kart et F-Zero ; Mario Bros et Donkey Kong, appartiennent à des catégories similaires, mais leur différenciation ne naît pas simplement de leurs univers propres. F-Zero n’est pas le pendant futuriste de Mario Kart, au même titre que Donkey Kong n’est pas une version simiesque de Mario, c’est la structure du jeu elle-même, et non sa direction artistique qui créée la distinction entre eux : bien qu’il s’agisse de Plateformers 2D, l’interprétation du level design d’un Donkey Kong est aux antipodes de celles d’un Mario.

Ce qu’implique cette approche singulière, c’est qu’elle ne définit pas une « nouvelle IP » uniquement en terme de licence, et, de fait, ce qui fait une des grandes forces de Nintendo devient également une grosse faiblesse. Les différences entre un New Mario en 2d, un 3D World linéaire, et un (hypothétique) Super Mario 64-2 exploration sont peut-être évidentes en terme de système ludique, elles en deviennent éminemment subtiles et complexes à expliquer en termes markétiques, surtout lorsque l’une des cibles principales est le grand public.

C’est ce rôle d’ambassadeur qui incombe cette fois à Splatoon, et c’est un choix stratégique risqué, mais extrêmement pertinent et encourageant. Il incarne à lui seul un renouvellement non seulement sur la forme (licence, personnages, IP) mais également sur le fond. En s’appropriant les codes d’un genre populaire (le shooter multijoueur) pour y intégrer des mécaniques plus subtiles et stratégiques (le taux de remplissage de peinture, plutôt que le nombre de headshots) sans toutefois renier l’héritage d’une accessibilité immédiate ni verser dans la surenchère inutile d’hémoglobine, il donne une vision claire d’une certaine philosophie du jeu vidéo.

Et apparemment, si l’on en croit le nombre de dessins, fan-arts et autres pastiches qui ont émergé sur l’Internet suite à son annonce, c’est indéniablement déjà une réussite. Le succès d’estime est d’ores et déjà assuré, reste à savoir maintenant si le succès commercial sera, lui, au rendez-vous. Car derrière ces quatre calamars qui se jettent des pots de peinture à la figure se joue la question suivante : Assiste-t-on à un simple coup d’essai ou la définition d’une nouvelle orientation dans la politique de Nintendo ?

ReBus.

Voir aussi

Jeux : 
Splatoon
Ajouter à mes favoris Commenter (26)

Commentaires

air-dex
Signaler
air-dex
Vivement Mario Party 10 comme tu dis. Depuis le temps que je n'ai plus touché à un Mario Party. MP2 sur N64 ça fait un bail. Je l'attends même sur son intégration Amiibo, mais c'est un autre débat.

Lui aussi il est dans les titres que je surveille pour 2015 au même titre qu'un Splatoon.
Olff
Signaler
Olff

"Doublon" pour Animal Crossing et Tomodachi dans le sens où les deux sont des simulations de vie. Après oui c'est sûr il y a des différences.

Zelda Wii U un GTA-like ? Oui je suis allé un peu trop loin. Je pensais "GTA-like" dans le sens "action-aventure dans un monde ouvert". Pour le reste oui Zelda Wii U sera radicalement différent d'un GTA. Oui on a plus de chances de voir Link prendre Zelda par derrière sur un site de hentai ou dans un potentiel "mod Zelda" de GTA plutôt que dans un jeu "Nintendo Seal of Quality".

Pour les vieilles licences abandonnées chacun peu prendre les exemples qu'il veut. Encore que Kid Icarus était d'ailleurs plus ou moins dans l'oubli jusqu'à peu. Si Pit n'avait pas été dans SSB Brawl il n'y aurait peut-être jamais eu de "Kid Icarus Uprising" et le dernier jeu de la série serait encore "Kid Icarus Of Myths and Monsters" sorti en 1991-92 (merci Wiki).

 

Oui enfin Zelda ALBTW et Luigis Mansion 2 sont deux jeux d'aventure. AC lorgne surtout vers le digging, la collectionite et la flanerie, quand Tomodachi c'est une histoire de storytelling type Lol Story. C'est radicalement différent, y'a aucun doublon à l'horizon.

 

Rockstar parlait de l'héritage Ocarina of Time à la sortie de GTA3. Jusque là le lien était, maintenant les directions dont Aonuma nous fait part s'éloigne du modèle OoT justement.

 

Si Pit a été dans Brawl, c'est qu'il était pas mort ni abandonné :)

 


Pour le reste je maintiens mes deux écoles. Pour ça je vais prendre deux pubs TV de jeux Nintendo. Les pubs TV sont des bons exemples car elles sont un peu l'image que Nintendo veut donner au grand public.
- The Legend of Zelda : Skyward Sword :
- Wii Party U :

La première pub est centré sur le jeu en lui-même, sur du gaming. C'est ça que j'appelle "mon Nintendo" : du pure gaming et du Nintendo. On y joue comme on jouait à un Super Mario à notre époque. Moi aussi j'ai des petites nièces qui jouaient à New Super Mario Bros sur leurs DS (un Mario sur DS qui ressemble vaguement à du Super Mario Bros donc je suppose que c'est celui-là). Moi aussi elles m'ont rappelé moi à la même époque, en train de jouer à Donkey Kong Land (ou Super Mario Land) sur ma console Gameboy Pocket qui venait tout juste de sortir dans le commerce. C'est cette image là que j'ai de Nintendo, une image centrée sur le gaming et ses grands classiques de gaming intergénérationnels. Avec un peu de chance on sera encore là dans 25-30 ans à parler de "jeux Nintendo" (pas forcément Mario ou Zelda) avec d'autres gamers ou nos petits-enfants quand on parlera de nos premières expériences de gaming.

Or cette image ne me semble pas être celle de la demi-douzaine de gugusses en train de beugler sur le Gamepad comme dans la seconde pub. Pour moi une console Nintendo c'est bien plus qu'une vulgaire distraction qu'on sort après la raclette ou le barbecue pour bien finir la soirée comme on sortirait un jeu de cartes pour une belote ou un poker. Ce n'est pas ma conception du jeu Nintendo, conception qui pour moi semble être celle de ces jeux "famille Freedent Nutella". C'est bien plus que ça.

En espérant avoir été plus clair.  ;)

 

C'était clair depuis le début, j'trouve juste cette pensée affreuse, fausse et méprisante. Je vois pas pourquoi il y'aurait une opposition entre la crème de l'expérience solitaire qu'est Zelda chez Nintendo, et son adn party gaming, multijoueurs.

J'ai jamais accroché à Wii U Party, mais bcp à Mario Party, et les soirées beuglement après une grosse raclette, y'en a eu des nombreuses et y'en aura encore des nombreuses, chez moi grâce à ce savoir faire historique de Nintendo. La seule différence avec la pub de Wii U Party, on s'habille pas comme des pinks et on se drogue :D

 

Et tu fais une grosse erreur sur la deuxième vidéo, qui est aussi très justement centré sur le gaming, gaming qui dépasse les frontières de l'écran avec sa fonction sociale. Et c'est justement bien plus qu'une vulgaire distraction, comme le repas qui précède la soirée est bien plus qu'un vulgaire moyen de se nourrir.

 

Vivement Mario Party X d'ailleurs :)

Djotaro
Signaler
Djotaro

Pikmin, licence dite "gamine" ? ah bon ...

air-dex
Signaler
air-dex
"Doublon" pour Animal Crossing et Tomodachi dans le sens où les deux sont des simulations de vie. Après oui c'est sûr il y a des différences.

Zelda Wii U un GTA-like ? Oui je suis allé un peu trop loin. Je pensais "GTA-like" dans le sens "action-aventure dans un monde ouvert". Pour le reste oui Zelda Wii U sera radicalement différent d'un GTA. Oui on a plus de chances de voir Link prendre Zelda par derrière sur un site de hentai ou dans un potentiel "mod Zelda" de GTA plutôt que dans un jeu "Nintendo Seal of Quality".

Pour les vieilles licences abandonnées chacun peu prendre les exemples qu'il veut. Encore que Kid Icarus était d'ailleurs plus ou moins dans l'oubli jusqu'à peu. Si Pit n'avait pas été dans SSB Brawl il n'y aurait peut-être jamais eu de "Kid Icarus Uprising" et le dernier jeu de la série serait encore "Kid Icarus Of Myths and Monsters" sorti en 1991-92 (merci Wiki).

Pour le reste je maintiens mes deux écoles. Pour ça je vais prendre deux pubs TV de jeux Nintendo. Les pubs TV sont des bons exemples car elles sont un peu l'image que Nintendo veut donner au grand public.
- The Legend of Zelda : Skyward Sword :
- Wii Party U :

La première pub est centré sur le jeu en lui-même, sur du gaming. C'est ça que j'appelle "mon Nintendo" : du pure gaming et du Nintendo. On y joue comme on jouait à un Super Mario à notre époque. Moi aussi j'ai des petites nièces qui jouaient à New Super Mario Bros sur leurs DS (un Mario sur DS qui ressemble vaguement à du Super Mario Bros donc je suppose que c'est celui-là). Moi aussi elles m'ont rappelé moi à la même époque, en train de jouer à Donkey Kong Land (ou Super Mario Land) sur ma console Gameboy Pocket qui venait tout juste de sortir dans le commerce. C'est cette image là que j'ai de Nintendo, une image centrée sur le gaming et ses grands classiques de gaming intergénérationnels. Avec un peu de chance on sera encore là dans 25-30 ans à parler de "jeux Nintendo" (pas forcément Mario ou Zelda) avec d'autres gamers ou nos petits-enfants quand on parlera de nos premières expériences de gaming.

Or cette image ne me semble pas être celle de la demi-douzaine de gugusses en train de beugler sur le Gamepad comme dans la seconde pub. Pour moi une console Nintendo c'est bien plus qu'une vulgaire distraction qu'on sort après la raclette ou le barbecue pour bien finir la soirée comme on sortirait un jeu de cartes pour une belote ou un poker. Ce n'est pas ma conception du jeu Nintendo, conception qui pour moi semble être celle de ces jeux "famille Freedent Nutella". C'est bien plus que ça.

En espérant avoir été plus clair. ;)
jfive
Signaler
jfive
Comme souvent, tu racontes beaucoup de conneries air-dex. Fais tu tri dans tes posts, il y a à boire et à manger.
Olff
Signaler
Olff

Au fond je pense que le core gamer Nintendo se fiche un peu de cela. Je ne pense pas par exemple que les gamers Nintendo râleraient fortement sur un jeu de plateformes mettant en valeur les Mii (par exmple) au lieu de Mario (ou IP associée), sur un jeu d'aventures sans Zelda, sur un FPS 100% Nintendo qui ne soit pas un Metroid Prime.... Ce qui gêne le gamer historique c'est qu'il ne se reconnait pas dans les orientations que donne Nintendo à ces nouvelles IPs. D'ailleurs entend-t-on râler les gens sur le fait qu'Animal Crossing et Tomodachi Life font doublon alors que c'est le cas ?

Je m'explique. L'image préférée de Nintendo en ce moment est celle de toute la famille (le père, la mère, le fils et la fille voire les grands parents) avec leurs sourires commerciaux au possible en train de se trémousser devant leur console Nintendo branchée à leur TV. Or je suis désolé mais en tant que gamer Nintendo historique l'idée que l'on puisse associée "ça" à l'image d'un gamer Nintendo me donne la gerbe en moins de temps qu'il n'en faut à la caméra de "Sonic Boom : Rise of Lyric" pour le faire. Ce Nintendo là N'EST PAS mon Nintendo de (core) gamer Nintendo depuis une presque vingtaine d'années (déjà). Si j'avais un marteau je les cognerai tous autant qu'ils sont derrière leur canapé : le père, la mère, les frères et les soeurs. Oh Oh ! Ce serait le bonheur !

 

Animal Crossing et Tomodachi ne font pas doublon, parce qu'ils sont très différents, à l'instar de Zelda et Mario. Faut jouer un peu aux jeux dont on parle Air-Dex avant de sortir des sottises pareilles :)

 

La première console de salon Nintendo s'appellait Family Computer en version longue, et les pubs avaient déjà le casting de la famille Freedent Nutella. Le seul endroit où existe ton Nintendo "core gamer", c'est dans ta tête.

 

Et entre nous, quel être rejette le père, la mère, le fils et la fille, hormis l'adolescent au milieu de tout ça ?

J'ai pas d'enfants (pas d'argent à perdre :D ), mais largement en âge d'en avoir. Pour autant j'ai des nièces, et quand elles jouent à ma 3DS, à ma Wii U, je me vois il y'a 25 ans avec ma NES et ma GameBoy -mes premières consoles. J'affirme donc sans rechigner que Nintendo réalise encore aujourd'hui ce qu'il réalisait il y'a 25-30 ans, et y voit une certaine prouesse. Et c'est pas trois minots sur des forums qui pensent s'approprier Nintendo via une vision réductrice qui pourrait arranger leurs égos, qui changeront quoi que ce soit au penchant famille comme valeur forte de Nintendo :)

 

Après j'ai lu en diag', et tu continues à raconter tout, surtout rien. L'abandon de licence ? Kid Icarus Uprising ? Starfox U ?

Zelda, GTA-like ? T'es pas sérieux ?!

Du coup avec l'idée que tu t'es conçu de "ton Nintendo", dont j'ai bcp de mal à saisir les bases, vraiment, j'me demande ce que tu as réussi à comprendre dans ce papier qui parle de Nintendo, celui de tout le monde... :/

air-dex
Signaler
air-dex
"La raison de ce ressenti naît en réalité d’une dichotomie entre les différents publics visés par l’une ou l’autre des consoles. Une des premières causes est que Nintendo n’a pas créé de nouveaux jeux pensés pour son public historique de joueurs (hormis quelques uns, comme Donkey Kong) et ceux-ci, de manière pour le moins fermée et conservatrice, ont relégué les WiiFit, WiiMusic et autres WiiSport aux rangs de « sous-jeux », oubliant par ce fait ce qu’ils étaient en réalité, c’est-à-dire de nouveaux jeux, nouvelles licences, nouvelles expérimentations, bref, de nouvelles IP, sans Mario, Zelda ou autre VRP virtuel de la marque, mais en imposant de nouveaux personnages assez inédits : Nous-mêmes ; ou plutôt nos alter ego virtuels, les Mii."

Au fond je pense que le core gamer Nintendo se fiche un peu de cela. Je ne pense pas par exemple que les gamers Nintendo râleraient fortement sur un jeu de plateformes mettant en valeur les Mii (par exmple) au lieu de Mario (ou IP associée), sur un jeu d'aventures sans Zelda, sur un FPS 100% Nintendo qui ne soit pas un Metroid Prime.... Ce qui gêne le gamer historique c'est qu'il ne se reconnait pas dans les orientations que donne Nintendo à ces nouvelles IPs. D'ailleurs entend-t-on râler les gens sur le fait qu'Animal Crossing et Tomodachi Life font doublon alors que c'est le cas ?

Je m'explique. L'image préférée de Nintendo en ce moment est celle de toute la famille (le père, la mère, le fils et la fille voire les grands parents) avec leurs sourires commerciaux au possible en train de se trémousser devant leur console Nintendo branchée à leur TV. Or je suis désolé mais en tant que gamer Nintendo historique l'idée que l'on puisse associée "ça" à l'image d'un gamer Nintendo me donne la gerbe en moins de temps qu'il n'en faut à la caméra de "Sonic Boom : Rise of Lyric" pour le faire. Ce Nintendo là N'EST PAS mon Nintendo de (core) gamer Nintendo depuis une presque vingtaine d'années (déjà). Si j'avais un marteau je les cognerai tous autant qu'ils sont derrière leur canapé : le père, la mère, les frères et les soeurs. Oh Oh ! Ce serait le bonheur !

Mais revenons aux licences. Le fait est que Nintendo met ses nouvelles licences à cette détestable image. Du coup ce n'est pas vendeur du tout pour le gamer historique Nintendo. Le pire c'est qu'ils font aussi ça sur les nouveaux jeux de licences gamers. Je vous laisse imaginer mes facepalms devant les pubs de MK8 et SSB for Wii U (par contre celle de SSB for 3DS est bien vendeuse). Moi je l'aime bien mon Mii, et j'aime bien les Miis d'une manière générale. Mais qui dit "jeu avec mon Mii" dit "jeu de la famille dans son canapé" (cf. plus haut) et là c'est "non merci !" direct.

Il y a aussi le fait que le gamer Nintendo peut commencer à se faire vieux. Tout le monde n'est pas arrivé enfant avec la Wii voire la GameCube, loin de là. Du coup ce gamer là passera aussi à côté des licences dites "gamines" comme celles de la GameCube (Animal Crossing et Pikmin), Pokémon, les orientations laineuses de Yoshi et Kirby, ces petits soldats de plomb que sont les Amiibos... Je suis de ces gamers là. Mais bon là je consens que l'on part dans le goût et les couleurs.

L'abandon des vieilles licences ne fait que jeter un peu d'huile sur le feu. Le gamer historique ne voit pas de nouveautés pour lui, et il faut qu'en plus il n'ait plus droit à ce qu'il a déjà ? C'est compréhensible que cela ne puisse pas passer. Là aussi le gamer historique se fiche bien au fond que certaines vieilles IPs disparaissent. Ce n'est pas la fin de F-Zero qui empêche d'apprécier Mario Kart 8. Mais encore faut-il que le renouvellement soit perceptible or la communication actuelle de Nintendo fait qu'il ne l'est pas pour ses historiques.

Je pourrais également parler du fait que Nintendo n'a pas suivi les tendances actuelles du gaming. Nintendo a fait du casual là où les autres font des graphismes réalistes, du FPS, du MMO, du MOBA et de l'action-aventure en open world. Que Nintendo veuille faire autre chose, ok. Je suis le premier pour. C'est très bien de proposer une alternative. Mais encore faut-il que "l'offre de base" soit aussi un minimum présente sur les consoles Nintendo or on ne peut pas en dire autant. Oui il y a eu Metroid Prime mais ça fait déjà longtemps maintenant, non ?

Oui Nintendo n'arrête pas de sortir des nouvelles licences. Il y a de quoi faire entre l'armada des licences avec Mii qui ont débarqué avec la Wii, Animal Crossing et tout le reste. Mais pour le gamer historique écartera les licences dans lesquelles il ne se reconnaîtra pas pour les raisons pré-citées. Que leur reste-t-il de vraiment "100% nouveau, 100% Nintendo" après ces filtres là ? Xenoblade Chronicles. C'est peu pour une grosse dizaine d'années. Allez, je vais être sympa en rajoutant celles ayant déjà un peu de Nintendo : Luigi's Mansion, Metroid Prime, Super Smario Sunshine et Super Mario Galaxy (non "New Super Mario Bros" n'est pas une nouvelle licence Mario). Mais c'est toujours aussi peu au final. Aussi peu pour encore moins de classiques.

Ce billet parle de l'engouement autour de Splatoon. Faudra penser à renommer ce blog "Dans ton splatoUn" mais c'est une autre histoire. Pourquoi Splatoon fait-il le buzz ? Parce que ce jeu a un incroyable potentiel de consensus. Ce jeu a des accents gamers qui parlent aux historiques, chose que l'on ne voit quasiment plus chez Nintendo. Ce jeu a des couleurs et ça parlera aux casus et aux plus jeunes. Ce jeu a des Inklers et ça fermera la gueule de ceux qui disent que "Nintendo = Mario + Zelda". Splatoon est un jeu de paint ball et il faudra me dire en quoi le paint ball est une activité pour gamins d'école primaire. Enfin Splatoon est aussi dans un genre à la mode. Avec ça + le GTA-like que nous réserve Nintendo avec Zelda Wii U + ce que Nintendo ne nous à pas encore révélé, ça promet.

Je ne sais pas encore si Splatoon sera mien. Il me faudra une démo pour ça. Mais ce qui est sûr c'est qu'il m'intéresse contrairement à toutes les nouveautés kikoololesques de Nintendo, et Dieu seul sait s'il y en a en ce momenht.
Olff
Signaler
Olff

Pour moi, un mode solo solide est indispensable avant de se lancer dans le online. C'est le parfait tutoriel.

 

Je l'envisage pas de cette manière, mais comme qqch de différent avec une mécanique de jeu commune. Mais le multi étant taillé pour le team match en arène, je pense qu'il y'aura des sensations assez différentes avec ce solo qui s'éprend d'un peu de plateformer (pas étonnant vu le cv des gars derrière).

Derrick
Signaler
Derrick
Pour moi, un mode solo solide est indispensable avant de se lancer dans le online. C'est le parfait tutoriel.
jfive
Signaler
jfive
@ Neves : Je pense qu'il faut tabler sur un solo de 6 ou 7 heures mais avec une forte rejouabilité (pas mal de secrets disséminés). A voir si les dév le conçoivent comme un tutoriel pour le multi ou bien une vraie aventure à part entière. Au vu du trailer, je parie sur la deuxième option.
Neves
Signaler
Neves
Spooky54 =>





https://www.youtube.com/watch?v=UQFVAMQr14E

jfive => thx, un solo est effectivement tout à fait pertinent en y repensant et au vu de la vidéo en combinant les mécaniques touffues de gameplay avec un level design aussi vertical que torturé.

A surveiller donc.
BaNDiNi
Signaler
BaNDiNi
Très certainement un day one pour moué.
link810
Signaler
link810
Super taf, très bon dossier :)
Olff
Signaler
Olff

Même si la façon de créer un jeu ou plutôt une nouvelle IP est atypique et bienvenue, qu'est ce qui empêche Nintendo de faire les 2 ? Je veux dire, Sony (notamment mais pas qu'eux, loin de là, on peut citer Mirror's Edge ou le prochain jeu de Criterion Games chez EA ou que ne sais je encore ...) sont capables de créer de nouvelles IPs aux concepts, mécaniques, structures, composantes non présentes dans leur catalogue aux côtés de titres possiblement "déjà fait" au sein même de leur line-up (à un certain %age, je n'ai pas de titre en tête d'éditeur qui n'ont pas le même nom et qui sont pourtant des copy/paste). Dans un sens, je ne comprends pas ce besoin nécessaire de se limiter à cette façon de faire. 

 

Je ne crois pas qu'il y'ait une barrière chez Nintendo qui "empêche", simplement une volonté de conserver une philosophie de conception d'un jeu vidéo qui les a porté au sommet. Du premier Super Mario Bros, à Zelda Ocarina of Time, à Wii Sports.

Cette philosophie qui les a porté jusqu'ici. Pourquoi en changer ? Parce qu'un acteur arrivé une dizaine d'années plus tard a eu du succès en procédant différemment, s'en inspirer bcp serait une garantie de succès tant ludique que commercial ?

 

Je ne vois pas non plus de de besoin, ni quelconque nécessité, à se limiter à cette façon de faire... Parce que ce n'est tout simplement pas une limite, mais la structure créative même en place chez Nintendo depuis ses débuts, celle la qui lui a permis d'avoir le même coffre que Picsou, celle la qui fait que parmis les 10 jeux vidéo les plus vendus all time sont des jeux Nintendo, celle la qui crédite le constructeur de jeux mythiques et acclamés dans le temps. 

 

En changer peut tout à fait apporter de belles choses, mais également en perdre. Splatoon s'inscrit dans la ligne droite de l'histoire de Nintendo, plus que dans des coups comme le fût un Super Mario Kart à sa sortie, un Animal Crossing, un Wii Sports. Et sa première qualité, c'est d'être du 100% Nintendo comme l'indique ReBus, dans le sens où il n'est sur un grand principe comme les autres grands titres de la firme.

 

Sony se renouvelle à travers le temps pour mieux collé aux attentes évolutives du public, c'est une bonne chose, aussi un défaut. J'ss ravi d'avoir un LBP, moins de la qualité d'un Pupeteer, bcp moins d'avoir un Uncharted plutôt qu'un Crash, un Parappa... (Pour illustrer l'idée, puisque je préfère LBP à Crash...). Les façons de faire de Sony, Nintendo, Microsoft... ont toutes leurs avantages et leurs inconvénients finalement. Y'a bien qu'Ubisoft qui n'offre aucun avantage !

 

Je crois que je dois être la seule personne au monde à aimer la DA du jeu.

 

Non j'apprécie aussi, plus depuis le second trailer d'ailleurs qui montre foule de nouveaux éléments. Et le faciès Kids des avatars fonctionne bien.

 

Pis couleurs des Knicks, tu peux pas test quoi !

kelanflyter
Signaler
kelanflyter
perso, j'aime bien aussi la DA du jeu
MalcomZ
Signaler
MalcomZ
Super article, bravo rebus :) Le blog a vraiment d'excellents rédacteurs
kaizer5
Signaler
kaizer5
@jfive : c'est juste les perso que je ne peux mais vraiment pas. pour le reste, cette explosion de couleur c'est juste magnifique. ( la map qu'on voyait lors des treehouse était vraiment bien faite )
jfive
Signaler
jfive
Je crois que je dois être la seule personne au monde à aimer la DA du jeu.
jfive
Signaler
jfive
@Neves : concernant le mode solo, je t'invite à voir cette vidéo :

On y aperçoit pas mal d'idées de gameplay ;)
kaizer5
Signaler
kaizer5
après l'article de olff maintenant celui là, ça tease ça tease :) j'étais déjà conquis depuis le trailer de l'E3 donc hâte de se ravaler la façade ensemble.
Derrick
Signaler
Derrick

Je me souviens pestant avant le début de l'E3 dernier que Nintendo n'oserait pas. N'oserait pas quoi déjà ? Surprendre les joueurs, tenter, sans parler d'innover. Et Splatoon arriva. La nouvelle IP que j'attendais, dans le fond, car pour la forme, je suis assez circonspect. La direction artistique ne m'emballe pas des masses (je saurai faire abstraction), et je ne suis pas en grand fan du jeu en ligne. La proposition venant de Nintendo, il serait bête de passer à côté et de mourir idiot. Donc je le guette ce Splatoon. Et plus il se dévoile, plus il m'intrigue.

 

Ah oui, j'oubliais. Superbe Dossier Rebus. Content de te revoir avec des mots.

Spooky54
Signaler
Spooky54
Neves, tu es encore en vie?!

Ce dossier de fou. Je vais d'abord aller un peu sur Dragon Age, je reviendrai le lire plus tard vu la taille du bousin. GG Rebus!
Neves
Signaler
Neves
Article de qualité tant en termes d'écriture que de structuration du récit.

Voilà ce qu'il m'a inspiré ...

Même si la façon de créer un jeu ou plutôt une nouvelle IP est atypique et bienvenue, qu'est ce qui empêche Nintendo de faire les 2 ? Je veux dire, Sony (notamment mais pas qu'eux, loin de là, on peut citer Mirror's Edge ou le prochain jeu de Criterion Games chez EA ou que ne sais je encore ...) sont capables de créer de nouvelles IPs aux concepts, mécaniques, structures, composantes non présentes dans leur catalogue aux côtés de titres possiblement "déjà fait" au sein même de leur line-up (à un certain %age, je n'ai pas de titre en tête d'éditeur qui n'ont pas le même nom et qui sont pourtant des copy/paste). Dans un sens, je ne comprends pas ce besoin nécessaire de se limiter à cette façon de faire. Mais ils gèrent comme ils veulent et quelque part, ça crée une différenciation et une image de marque différente des autres. Mais insuffle des critiques "boomrang" sur un certain manque de renouvellement, ne serait-ce que 5 ans, c'est long à l'échelle du jeu vidéo. Leur façon de procéder invite à l'innovation (notamment, en terme de l'idée directrice du titre en question) même si certaines composantes peuvent avoir déjà été utilisées par d'autres avant. Mais comme on ne crée rien à partir de rien, c'est la même problématique pour tout le monde.

"mais surtout parce qu’il fait preuve de bien plus d’intelligence et de subtilité que de créer des itérations répétitives d’un même genre. En terme d’image, il serait même très risqué de proposer uniquement de nouveaux personnages sur des structures ludiques pré-établies" => des exemples eurent été bienvenues pour mieux cerner le propos.

Enfin, sur les éléments que j'ai noté, je finirais sur ceci :

"il est temps de se libérer des ½illères et des paradigmes pré-établis qui semblent définir ce que le jeu vidéo devrait être."

"cette dose de fun et d’amusement que le jeu vidéo devrait être, et savait être à cette époque."

"Voilà enfin du Nintendo pur jus ! 100% frais, 100% vitaminé, 100% coloré, 100 % fun, 100% décalé ; 200 % Jeu vidéo !"

"il donne une vision claire d’une certaine philosophie du jeu vidéo."

Je trouve que ça fait un peu "fais ce que je dis, pas ce que je fais". Je pense qu'il y a de la place pour tous les concepts, toutes les philosophies sans avoir besoin de décréter ce qui est vrai/mieux et ce qui est hérétique/hérésie. Le jeu vidéo reste une interaction ludique entre un humain et une machine. Ensuite, à partir de là, l'interprétation est libre. Il y a plein de mouvances différentes ! Et souvent propre à chaque créateur/studio et non à une compagnie en particulier.

Sinon, pour donner mon avis sur le jeu tout de même, un concept intéressant mais je me demande bien de quoi va être constitué le solo, il semble tout de même taillé pour du multi'. Entre ça et Starfox qui revient, on peut dire que Nintendo avance dans la bonne direction. En tout cas, selon moi. C'est ce que je trouvais manquant, rien contre les jeux casuals ou les jeux e-shop mais on attend le renouvellement de Nintendo et des autres acteurs de l'industrie sur le plan du gros jeux traditionnels aussi sinon plus.

Quant à la dernière question, j'espère que ce n'est que le début.
Morgendorffer
Signaler
Morgendorffer
Habamus Papam !
Olff
Signaler
Olff
Pour répondre à ta dédicace, EAD2 comme le reste d'EAD a du être assez renforcé en terme d'effectifs, donc hypothétiquement pourrait toutafait bosser sur NL2 :) Mais j'pense que plus simplement, Eguchi et une troupe taffent sur réinventer Animal Crossing sur Wii U ;)

Ce "renouveau" stratégique, plutôt la ligne éditoriale de Nintendo avec sa 3DS et sa Wii U, celle qui s'est bien dessiné ajd, c'est celle de la Nintendo 64. De Kid Icarus Uprising à Splatoon, ça sent l'Ultra 64, le must-have, le solo et le multijoueur, le nulle part ailleurs finalement.

Édito

Bienvenue ! Ici, on entre Dans ton U !

 

Et Dans ton U, il y a des membres! Ceux du Topic de la WiiU ! C'est avant tout un collectif, plusieurs  joueurs de tous âges et horizons qui ne se revendiquent ni critiques, ni journalistes, ni ménestrels, mais qui ont tous, de différentes manières, été bercés par Nintendo, son Univers et ses icônes.

 

Dans ton U, on crée du contenu fait qu'à la volonté! Nous avons décidé de monter ce Blog, pour ceux qui veulent s'intéresser un peu, beaucoup, voire pas du tout à cette nouvelle console (pour le troll de base qui exècre et ment). Plutôt que de critiquer et sachant que GameBlog ne peut traiter l'ensemble de l'actualité Vidéo ludique de la WiiU, les Nintendo Directs, les jeux indés parus ou à venir, etc...

 

Dans ton U, On prend notre temps pour aller au fond des choses afin d'élargir les sujets : De la nouvelle façon de jouer avec son Gameplay asymétrique à la politique du Nintendo Network, de l'avis de jeux existants aux annonces de ceux à venir, de l'absence des tiers à des ressentis sur l'avenir de la firme, nous essayerons tant que possible de traiter le plus d'informations possibles.

 

Dans ton U souffle un vent de nouveaux talents : Vous croiserez les artistes du Gamepad qui postent leurs œoeuvres sur le réseau social de Nintendo (le Miiverse), les champions mondiaux de NanoAssault (Pas moins que les médailles d’or et d’argent! y’a pas de bronze Dans Ton U!), des rédacteurs d'articles expérimentés ou pas, mais avant tout des joueurs, comme vous, qui auront un avis à exprimer et surtout à partager.

 

Dans ton U, ce n’est pas pour toi tout seul, comme devant un film de U! C’est une question de plaisir: un Blog et son contenu se nourrissent de la passion commune qui nous anime : l’'échange. Sans ce partage, il n'y a pas de dialogue, pas de communauté et donc plus d’'informations qui circulent. Dans ton U est avant tout né d'une communauté, celle où nous vous invitons pour découvrir et échanger avec ceux qui sont derrière ce projet.

 

Dans ton U, on y trouve toujours de la place ! Alors, si vous vous sentez l'envie de partager, d'écrire, d'exposer un point de vue, etc... Vous êtes les bienvenus ! Oui, on peut toujours élargir le cercle de nos ami(e)s ! N'oubliez pas qu'il s'agit d'un blog communautaire, alors venez donc faire un tour ici : le topic de la WiiU, ce n'est pas le trou sombre qu'on veut vous faire croire…

 

Dans ton U, un blog qui restera dans les annales.

 

Retrouvez également le blog :
- sur Facebook
- sur Twitter   

- sur Youtube

 

Les rUbriques:

(tu peux cliquer directement sur l'image, on a fait les choses bien !)

 

 

------------------------------------------------------

                        PARTENARIATS

Archives

Favoris