DANS TON U - le journal participatif de la Wii U

DANS TON U - le journal participatif de la Wii U

Par danstonUWiiU Blog créé le 20/09/13 Mis à jour le 23/05/17 à 12h54

Ajouter aux favoris
     
Signaler
Nintend-U-ssiers (Jeu vidéo)

Le 21 septembre avait lieu le SmashDown, un tournoi entièrement dédié aux jeux Super Smash Bros. Brawl et Melee, organisé par l'association Games Lines. Réunissant quelques uns des meilleurs joueurs de France. Ce rendez-vous avait lieu au Meltdown, un bar e-Sport situé au 6 Passage Thiéré dans le 11ème arrondissement de la capitale. Une occasion parfaite, pour la rédaction de Dans Ton U, d'approcher des joueurs qui dosent ces jeux depuis près de douze ans et briser l'image des softs Nintendo, trop souvent considérés uniquement comme des jeux accessibles et familiaux.

Inauguré en mai 2012 avant de déménager il y a huit mois de cela, le Meltdown est un bar de 300 m² à l'ambiance underground, avant tout dédié au jeu vidéo compétitif. Derrière une double porte capitonnée, un long et étroit escalier nous transporte dans ce grand espace entièrement coupé de la lumière extérieure. Pour autant, Mano et son équipe y accueillent chaleureusement tous les joueurs qui font le déplacement jusqu'à leur établissement afin de partager leur passion autour d'une consommation, d'un repas ou d'un des nombreux shows orchestré par O'Gaming. En effet, la chaîne de diffusion en streaming y diffuse régulièrement des parties de League of Legend, Heartstone, Starcraft mais propose également du jeu de combat ou des soirées dédiées aux FPS.

Fort de son succès parisien, Meltdown est devenu une franchise qui compte ouvrir plus d'une quinzaine d'établissements dans toute l'Europe en sus de ceux déjà existants sur Londres ou Berlin.

C'est donc dans cette ambiance parfaitement adaptée que l'association Games Lines a bien voulu nous recevoir. Réunissant pas moins de 124 joueurs de tous horizons, armés de leurs manettes GameCube pour la plupart (seulement trois personnes avaient fait le déplacement le combo Wiimote-Nunchuk à la main), le SmashDown était le premier rendez-vous de cette nouvelle saison de tournois autour des jeux Super Smash Bros. Brawl et Melee. Premier rendez-vous également avant le ranking, visant à établir un classement des meilleurs joueurs français, qui aurait lieu semaine suivante. Un parfait entraînement pour ces joueurs d'exception qui, à force de se retrouver pour se défier les uns les autres ont fini par se créer une véritable petite communauté. La plus singulière d'entre elles et certainement celle de LeFrenchMelee, une bande de joueurs à la fois ouverts et sympathiques, toujours prêts à échanger leurs opinions ainsi qu'à vanter les mérites de l'épisode GameCube.

Il est d'ailleurs très intéressant de noter l'engouement toujours présent auprès d'un jeu datant de 2002. A la fois vif, technique et accessible, Super Smash Bros. Melee est, selon la communauté de pro-gamers rencontrée sur place, le Smash le plus complet qui soit. S'il pêche forcément un peu par sa réalisation, il a su garder l'esprit du jeu de combat compétitif originel dont Brawl, sorti sur Nintendo Wii en 2008, s'est ensuite affranchi. C'est donc avec un enthousiasme non dissimulé que Mahieddine alias Mahie, qui venait de Lille pour l'occasion, a bien voulu se prêter au jeu des questions-réponses.

Bonjour, pourriez-vous vous présenter brièvement ?

Je m'appelle Mahié, je joue à Smash Bros Melee depuis... ça fait combien de temps maintenant...depuis genre 2008 et plus sérieusement depuis 2010-2011 et maintenant je progresse pas mal, je suis le sixième Français maintenant je pense.

Pourriez-vous nous dire comment vous avez entendu parler du tournoi SmashDown et ce qui vous a motivé à faire le déplacement aujourd'hui ?

On a un forum de Smash en France qui s'appelle le Cube Forum, et donc l'organisateur Nassim, ça fait un moment que je le connais aussi, forcément on se connaît un peu tous au bout d'un moment. J'ai vu son pote et je me suis dit que ça valait le coup. Quand je viens à Paris je vais toujours chez Charlon (ndlr : un autre joueur du tournoi) et on profite un peu. C'est l'occasion de voir des gens. Là en plus le Meltdown ça fait un moment que j'en entends parler. C'était l'occasion ou jamais. En plus soixante quatre personnes ça vaut le coup, donc voilà je suis venu.

Avez-vous déjà entendu parler de l'association Games Lines auparavant ?

Alors, si je ne me trompe pas, ce n'est pas eux qui faisaient les Bushido Impact un moment ? (rires) Non, et encore ça je n'étais pas au courant, je n'ai jamais été aux Bushido Impact, je ne connais pas cette association.

Dans Ton U est un blog spécialisé dans le traitement de l'information autour de la Wii U, avez-vous déjà joué sur cette machine ? Quel avis portez-vous sur la console ? Sur ses jeux ? Ouais, j'ai joué à Mario Kart 8, c'est très très bon. J'ai joué à Rayman Legend, juste la démo, c'est pas mal du tout et j'ai joué à Zombi U c'était vraiment pas mal en multijoueur où genre t'as un mec qui tient la manette qui regarde l'écran et un mec qui pose les zombies avec le Gamepad. Le concept est franchement sympa, genre pour les FPS et tout, c'est un écran splitté mais vraiment splitté au fond, et le côté je vais aux toilettes et je peux jouer à Zelda c'est assez sympa au final (rires). Sinon j'en n'ai pas encore mais Smash 4 ça va être l'argument de choc.

Beaucoup de jeux ont été annoncés sur Wii U, comptez-vous faire l'acquisition de cette console dans les mois à venir ? Qu'est-ce qui aura motivé votre décision ? Dans les mois à venir ouais, pour Smash 4 et pour Zelda, c'est ça les arguments. Il y a que ça, le reste c'est superflu.

Pour la première fois, Super Smash Bros. sortira sur deux supports, la 3DS puis la Wii U, comptez-vous prendre les deux versions du jeu? Ou sinon laquelle des deux aura votre préférence ?

Ce n'est pas les mêmes objectifs, il y en aura une à laquelle je jouerai plus souvent, ça sera probablement celle sur console. En fait ça sera plutôt une question d'occasion, on préférera celle sur console, c'est quasiment sûr, mais l'autre est pratique, on peut jouer dans le train, en allant à un tournoi, en allant par-ci par-là, donc le côté portatif console portable il est quand même pas mal parce que dans le tramway on ne peut pas jouer à la Wii U, c'est sûr.

Les joueurs rencontrés sur place ont tous été unanimes à ce sujet. S'ils prendront effectivement possession de Super Smash Bros. for 3DS pour conserver leurs sensations de jeu même en déplacement, c'est bien sur la version Wii U qu'ils feront leurs armes et pousseront le titre jusque dans ses derniers retranchements afin d'en déceler toutes les possibilités. Bien entendu, en bons fans de la série, la sortie de ce dernier sera l'argument fatal qui les forcera à acheter une Wii U. Mario Kart 8 et Super Smash Bros. for Wii U devraient être, toujours selon leurs dires, le fer de lance de la scène compétitive sur la console de salon de Nintendo.

Bien que certains médias français très spécialisés commencent à s'intéresser au sujet, cela fait déjà plusieurs années que la scène e-Sport fait parler d'elle hors de nos frontières. L'Allemagne, les États-Unis mais aussi et surtout la Corée sont les bastions de grands tournois dans lesquelles se confrontent des joueurs en individuel comme en équipe. Un filon qui n'a pas manqué d'attirer les sponsors qui financent leurs précieux poulains contre un peu de visibilité, ces événements étant parfois suivis par des milliers d'internautes de part le monde.

Bien peu de joueurs français bénéficient d'un tel traitement, à fortiori quand on parle d'un jeu Nintendo. Pourtant, les joueurs de Smash sponsorisés ne manquent pas aux États-Unis par exemple, où au moins un tournoi y est organisé chaque semaine. De plus, à l'instar du tennis il existe un classement international des meilleurs joueurs de la planète. Seulement, il convient de remplir certaines condition pour avoir l'insigne honneur d'y figurer. La plus onéreuse d'entre-elles est certainement l'obligation d'arriver à se classer dans au moins cinq tournois homologués de par le monde. Bien entendu, à moins d’appartenir à une famille à la fois aisée et permissive, le seul recours pour un étudiant est alors de se faire un nom et de se faire repérer par un sponsor prêt à parier sur lui. C'est ainsi que quelques joueurs de tous horizons, mais surtout américains, ont été invité par Nintendo au Super Smash Bros. Invitational lors du dernier Electronic Entertainment Expo de Los Angeles. Il faut savoir qu'à l'heure actuelle, faute de soutien, aucun joueur français n'est encore parvenu à se classer dans le Top 100 des meilleurs joueurs de Super Smash Bros.

Nous avons profité de ce SmashDown pour approcher l'un des rares joueurs sponsorisés français en la personne d'Akim alias Makenshi. Ce dernier n'a pas hésité à entrer dans les détails quand il s'agissait de parler de techniques et de sensations manette en main.

Bonjour Akim, tu es l'un des rares joueurs à être sponsorisé. Pourrais-tu te présenter et nous expliquer comment tu es parvenu à attirer l'attention d'un sponsor ?

En fait, si mon véritable prénom est bien Akim, mon nom de scène est Makenshi. J'ai commencé à jouer au jeu fin 2004, à faire pas mal de tournois, et puis j'ai été considéré comme le meilleur joueur de France de 2006 à 2010 à peu prêt avant de m'arrêter pendant trois ans et signer mon retour en 2014. Il s'avère que l'association Games Lines, que je connais assez bien parce qu'elle regroupe des joueurs de Street Fighter, a ouvert une partie eSports. Voyant ça, je leur ai demandé si je pouvais participer à cette aventure et ils m'ont dit « Ben justement on voulait aussi te proposer ça, c'est nickel ».

Pourrais-tu maintenant nous expliquer les changements qu'apportent ce statut dans ton quotidien ?

Alors, je suis juste sponsorisé depuis fin août, il n'y a pas eu de grands changements pour le moment, cependant ils m'ont dit certaines choses, que je pouvais compter sur eux, qu'ils me paieront le trajet s'il y a un tournoi, ce qui est vraiment sympathique. Là pour le moment la scène Smash été calme au mois de septembre, mais je sais qu'en novembre, décembre, janvier, février, là on va attaquer. Donc voilà, je dois représenter ce sponsor et en échange ils me paient le transport ainsi que l'entrée du tournoi.

Pourquoi avoir choisi de concourir dans ce tournoi Super Smash Bros. ? As-tu d'autres jeux de prédilection ? Quel est ton palmarès ?

Premièrement ce tournoi est organisé par mon sponsor, ça ne serait donc pas logique de ne pas y aller. Deuxièmement, on a très peu de tournois de Smash Bros. Melee à Paris, ça serait stupide de rater ce tournoi, et voilà, il vaut mieux profiter de faire plein de tournois pour bien progresser et cetera. Après je joue un petit peu à Street Fighter mais je ne suis pas ouf, je joue un petit peu à Soulcalibur mais je ne suis pas ouf, voilà j'ai un niveau assez bas voir moyen bas dans Killer Instinct, Street Fighter II Turbo et cetera, mais là où je suis vraiment bon, c'est Smash Bros.

J'ai entendu dire que Super Smash Bros. Melee était plus apprécié des compétiteurs que l'épisode Wii, peux-tu nous éclaircir sur ce point ?

Alors oui, bien sûr, avec plaisir. Tout simplement parce que c'est un jeu où je ne pense pas qu'on puisse se fixer de limites. On peut faire tellement de choses, le plafond du niveau de jeu est tellement élevé qu'on ne peut que progresser encore encore, et même, le jeu est sorti en 2002, on se retrouve douze ans après la sortie du jeu et on apprend encore des choses, on apprend de nouvelles techniques, on apprend toujours toujours, c'est vraiment LE Smash Bros compétitif. Ce sont des choses que l'on ne retrouve malheureusement pas dans Brawl. Je vais par exemple vous donner un terme technique tout bête, le L cancel qui permet d'annuler une attaque aérienne quand on atterri sur le sol, c'est à dire que l'on peut directement attaquer ou bien bouger, cela rend le jeu beaucoup plus rapide et nous offre beaucoup plus de possibilités au niveau des attaques. Ben dans Brawl ils l'on enlevé, dans Smash 4 aussi, ils l'ont enlevé sur la version 3DS. Voilà, c'est ce petit détail. On peut parler aussi du Wave Dash, on peut parler du Edge Guard aussi. Le Edge Guard c'est quand on revient sur le terrain, dans Brawl ou dans Smash 4 votre personnage va s'accrocher directement, donc on ne va pas dire qu'il est en danger, même s'il dépasse un petit peu il n'est pas vraiment en danger. Que dans Smash Melee, il faut vraiment bien contrôler son recovery, la façon dont on remonte sur le terrain. Donc quand on revient sur le terrain, si vous dépassez du bord, vous pouvez être puni, vous pouvez vous prendre un Smash et mourir juste après. C'est pourquoi il faut bien revenir sur le terrain pour ne pas se faire punir par un Smash ou une attaque. C'est tous ces petits détails, ces petits trucs qui font que Smash Bros. Melee rend ce jeu vraiment très compétitif.

As-tu un personnage de prédilection ? Des techniques que tu apprécies particulièrement ?

Marth. J'aime bien son Edge Guard. Je trouve que Marth Edge Guard très bien, il peut aller chercher son adversaire dans le vide, il peut aller achever son adversaire dans le vide, il peut aussi tuer son adversaire sur le terrain lorsqu'il essaie de revenir. Il y a beaucoup de choses, c'est un personnage très rapide et assez complet même s'il a quelques défauts, moi je le trouve super bon.

A contrario, il y a-t-il un personnage contre lequel tu as du mal à développer tout ton potentiel ? Des techniques que tu détestes et que tu as des difficultés à contrer ?

Ouais, Sheik. Je déteste le Match-up Sheik. C'est le fait que Sheik peut graber (ndlr : grab = attraper/chopper) très facilement Marth, qu'elle peut enchaîner très facilement Marth. Bon à la limite ce n'est pas trop un problème parce que Marth aussi peut enchaîner Sheik facilement. Mais là où je trouve qu'il y a un gros problème c'est que Sheik a un recovery très monstrueux, donc ça veut dire qu'elle peut revenir sur le terrain très facilement. De plus pour Edge-guarder Sheik c'est super compliqué quand on a Marth alors que c'est super simple pour Sheik d'Edge-guarder Marth. Il faut juste qu'elle l'ait dans le vide, qu'elle fasse un Back-air, c'est le arrière-A et c'est fini, pour moi c'est fini. Vraiment, sur le terrain ils sont à peu près égaux, mais quand on est en dehors du terrain ça devient compliqué pour Marth.

Puisque tu es un joueur au talent reconnu, as-tu une manette que tu apprécies particulièrement ? Et que penses-tu du Gamepad ? De la Manette Pro Wii U ?

Non, pour moi Smash c'est vraiment soit une manette 64 soit une manette GameCube, il n'y a pas d'autres manettes. C'est pour ça que pour moi Smash 3DS, ça va être un jeu pour le fun, c'est cool on peut y jouer dans le train, on peut y jouer dans le bus, mais ça ne va pas être un jeu bien compétitivement. Je pense justement que les bons joueurs de Smash vont abîmer le stick. D'ailleurs, je ne sais pas si vous avez vu, il y a des joueurs qui ont abîmé leur stick de Nintendo 3DS à force de jouer à Smash. Voilà, ce n'est vraiment pas fait pour. Après oui, j'ai testé la Wii U, je l'ai à la maison, le Wii U Gamepad, le Wii U Controller, c'est de bonnes manettes mais ce n'est pas fait pour Smash.

Justement puisqu'on en parle que pensez-vous de la nouvelle collection de manettes GameCube destinée à la Wii U ?

Vous savez, j'ai envie de voir ça, mais en tant que joueur ce qui est intéressant c'est de posséder une manette originale. Avoir une manette que tout le monde a, c'est cool mais aujourd'hui tout le monde a des manettes blanches avec leur fil de 2-3 mètres. Maintenant quand on voit une vieille manette GameCube violette, avec son petit fil, c'est devenu une manette originale, « Oh tu l'as encore cette manette ? Ouah super ! », elle commence à avoir de la valeur. Maintenant les manettes blanches, tout le monde achète ça maintenant. Et aussi au niveau des boutons, ce n'est pas les mêmes que sur les anciennes manettes. Donc du coup oui, il les ont changé et j'aimerais bien qu'ils reviennent à l'ancienne quoi. Si tu es vraiment très pointilleux tu peux voir une petite différence. Je vais vous donner un exemple très stupide. J'ai ma manette GameCube, le stick je le sens, les boutons je les sens, si demain je dois jouer avec une autre manette plus ou moins abîmée voir même une manette neuve et bien je ne vais pas avoir la même sensation et ça va me bloquer au niveau de mon jeu.

Parmi tous les titres annoncés sur Wii U, il y en a t-il un qui selon toi aurait du potentiel dans l'eSport ?

Ah c'est une bonne question ça, c'est une très bonne question. Honnêtement, j'aimerais bien voir Mario Kart Wii U en compétition, en e-Sport parce que certes il y a une partie de chance mais il y a beaucoup de talent, il y a beaucoup beaucoup de talent. Mario Kart ça serait sympa. Après, j'ai testé la démo de Splatoon, mais c'était sur une map, je ne peux pas vraiment juger. Il faut vraiment que j'attende que le jeu soit un peu plus évolué. La licence Smash Bros. on connaît Smash Bros., maintenant Splatoon c'est super original, c'est la première fois qu'on voit ça, qu'on voit ce style de jeu. Moi je pense qu'il faut vraiment attendre pour voir si oui ou non on peut jouer ce jeu là en compétition.

A tous les termes techniques évoqués lors de cet entretien vient s'ajouter la notion de DI (Directional Influence) qui permet d'influencer la trajectoire que prendra notre personnage lorsqu'il encaissera un coup. Une notion très importante, pour ne pas dire primordiale pour casser un combo en faisant atterrir notre avatar à plusieurs frames de distance. Ainsi, dans Melee comme dans Brawl en plus d'être dans l'action lorsqu'on prend l'initiative, nous le sommes également lorsqu'on prend des coups. C'est une subtilité que l'on rencontre rarement dans un jeu de combat et qui se trouve au coeur des compétitions de Super Smash Bros.

La compétition de ce jour justement, s'est terminée jusque tard dans la soirée. Tous les matchs se jouaient à un contre un, sans objets d’aucune sorte alors que trois stages récurrents avaient constamment les faveurs des participants (Battlefield, Destination Finale et Yoshi’s Story). Le SmashDown prenait la forme d’un tournois à double élimination, où les perdants rejoignaient un second tableau (les losers rounds). Le perdant de la demi-finale affrontait le gagnant des losers rounds. Le vainqueur de ce match rejoignait alors le champion dans le tableau principal pour un combat au sommet. Vous trouverez les brackets de Brawl et de Melee sur le site dédié.

La finale de Brawl opposait Leon à Glutonny. Il aura fallu prendre son mal en patience pour départager les deux concurrents qui affichaient tous deux un niveau similaire mais aux styles pourtant très différents. Glutonny l'a finalement remporté grâce à son excellent jeu avec Wario, tout en grab et projections.

Par contre les combats du côté de Melee, bien que très serrés, ont clairement tranché du côté de l'expérience. Mahie comme Charlon n'ont pas démérité durant cette phase finale, ils ont pu mettre une énorme pression sur leurs adversaires par leur jeu à la fois vif et contrôlé. Mais ce n'est sans compter sur le talent et l'expérience de Makenshi qui, avec Marth a su calmement réagir dans les moments les plus difficiles par un jeu destructeur plein de maîtrise. Il savait où et comment frapper pour à chaque fois revenir au score sans s'enflammer. Un grand bravo au champion.

Il aura fallu attendre la toute fin de ce tournoi pour que l'équipe de Games Lines arrive à se libérer le temps d'une courte interview. Il faut dire qu'ils ont travaillé d'arrache-pied afin de fournir le meilleur confort technique pour les participants. Peut-être manquait-il des numéros sur les télés afin que les joueurs puissent rapidement et facilement se retrouver, mais c'est un détail auquel Games Lines remédiera à n'en pas douter à l'avenir.

Bonjour Abou, nous nous retrouvons ici au Meltdown à l'occasion du tournoi Super Smash Bros. SmashDown, pourrais-tu te présenter toi ainsi que l'association que tu représentes ?

Alors, je m'appelle Aboubakary Camara, pseudonyme Abou, je représente l'association Games Lines qui est une association non lucrative qui organise des tournois autour du jeu vidéo. Beaucoup accès sur le jeu de combat, on s'ouvre de plus en plus aux jeux de course, de stratégie, etc. à la fin on prend un peu de tout. Street Fighter, King of Fighter, Tekken, DOA, tout ce qui est jeu de combat on est vraiment accès dessus. Nous sommes aussi des joueurs, nous ne sommes pas que des organisateurs, même sur mon temps libre je joue aux jeux de combat et j'aime bien cet aspect où on rencontre des gens qui partagent la même passion, des gens issus de plein de milieux socio-culturels différents dans un seul domaine, et c'est vrai que ça me fait plaisir.

Comment vous organisez-vous ? Avez-vous un planning à respecter ? Un roulement avec les jeux que vous présentez ? Profitez-vous d'événements pour mettre votre association en avant ?

Oui on procède par roulement, il y a pas longtemps on a fait un tournoi Naruto après on va faire un tournoi Street Fighter, sur King of Fighters, ainsi de suite, pendant tout le long de l'année Mario Kart, ect. Des plannings ? Oui il y a des plannings qui sont fait en amont. Pour de petits événements comme ça on aura trois semaines, un mois pour les préparer en avance pour que ça se passe bien comme aujourd'hui. Après ça met plus de temps pour les gros événements, c'est quatre mois, cinq mois, six mois pour voir avec les partenaires, voire avec les communautés, comment gérer l'information, la diffuser sur internet, distribuer des flyers, des affiches, des trailers, qui contacter, etc.

L'e-Sport prend de plus en plus d'ampleur en France, pourrais-tu nous dire quels sont les principaux jeux pratiqués en compétition ?

Les jeux qu'on ne pourra jamais battre pour l'instant c'est les MOBA, Starcraft, League of Legend, tous ces types de jeux, on voit bien les cash price, DotA aussi, on oublie aussi DotA bien souvent, tous ces jeux en fait où les éditeurs mettent de l'argent eux-même, sont investis, comme Riot qui a créé sa propre ligue, les LCS où on voit maintenant la finale mondiale qui se fait dans le stade de la Coupe du Monde (ndrl : de football) en Corée. Il y a cinq ans personne n'aurait dit qu'on allait faire une finale de Stacraft là-bas. Juste après on a les FPS, Call of Duty, Counter Strike, ect. Et après arrivent les jeux de combat avec Street Fighter surtout, c'est beaucoup Street Fighter. Après on a aussi Soulcalibur qui sort un peu du lot, Super Smash Bros. dans toutes ses itérations, Melee, Brawl, comme aujourd'hui on voit que ces jeux ont toujours de l'entrain alors que ces jeux datent d'il y a assez longtemps. Voilà ce sont les trois critères de jeux qui font en sorte que l'e-Sport monte doucement.

Nous sommes réunis aujourd'hui autour de ce tournoi, pourrais-tu nous expliquer comment t'est venue l'idée de créer un tel événement autour de Super Smash Bros. ?

Alors moi l'histoire est un peu plus longue parce que je m'organisais déjà avant dans une autre association. C'était Bushido Impact à l'époque, et Smash Bros. en fait on fait ça depuis trois, quatre ans. Donc pour moi ce n'est pas nouveau, c'est juste qu'il y a des gens qui sont partis, qui sont revenus, et donc je me suis dit que c'était le meilleur moment pour reprendre Smash Bros. et c'est un franc succès aujourd'hui parce que les gens ont répondu à l'appel , on a atteint plus de 120 personnes pour trois semaines de communication.

Quel genre de joueurs se retrouvent au sein d'un tel tournoi ?

Avant oui, il y avait un profil type, maintenant c'est différent parce que ceux qui étaient déjà bons ont grandi, on retrouve tous les âges. Il y en a qui ont dix ans, quinze ans, vingt ans, même trente ans et qui jouent encore à Super Smash Bros. Avant on touchait un public plus jeune, entre quinze et vingt ans. C'est le temps qui fait ça, avant le jeu vidéo n'était pas dans les meurs, nos parents ne jouaient pas aux jeux vidéo, mais maintenant on nait avec le jeu vidéo et on grandi avec. C'est pour ça qu'on voit dans toutes les compétitions, la moyenne d'âge est entre trente et trente-cinq ans si je ne dis pas de bêtises, donc on voit bien que les gamers sont en fait les jeunes d'avant qui continuent à jouer et je pense que ce n'est pas parti pour s'arrêter là. C'est une génération qui a connu le jeu vidéo avec la Megadrive, la Super Nintendo puis sur PlayStation qui a grandi et que l'on retrouve aujourd'hui.

Organisez-vous actuellement des tournois sur des titres Wii U ?

Bientôt normalement on fera un tournoi sur Mario Kart 8. Après il n'y a pas beaucoup de jeux compétitifs qui sont encore sortis sur Wii U. Mais c'est sur qu'on en fera un sur Smash 4, ça c'est garanti. Après on attend de voir ce que Nintendo va nous proposer. Si demain ils nous sortent un jeu qui est bien en terme de compétition, c'est avec plaisir qu'on fera des événements dessus.

Justement puisqu'on en parle, il y a t-il un jeu qui a été présenté lors du précédant E3 qui sort du lot et qui pourrait se démarquer au niveau compétitif ? Je pense à Splatoon par exemple.

Ah Splatoon, j'avais grave apprécié le trailer en plus, et même envoyé quelques vidéos de gameplay qui traînaient un peu sur Youtube. On l'oublie un petit peu, et même moi je dois dire que je l'avais un peu oublié, mais Splatoon m'avait marqué aussi. Je pense qu'on va faire un test, c'est un peu un FPS sans en être un, avec le jeu d'encre je pense qu'il y a un gros potentiel sur ce jeu là et les gens ne s'en rendent pas encore assez compte je pense. Surtout que le trip paintball moi je suis fan. (rires)

Un dernier mot pour finir ?

Et bien merci au Meltdown de nous accueillir et de nous permettre de faire des événements. Merci à tous les gens, à tous les orgas, tous ceux qui font vivre le jeu vidéo autour des événements parce que ce n'est pas seulement des organisateurs, c'est la presse, c'est vous, tout ce qui parle du jeu vidéo fait en sorte qu'on avance tous et on peut remercier toutes les personnes qui s'y intéressent et qui ont envie que ça avance. Donc voilà, merci à tous.

C'est sur ces mots que nous quittions la fine équipe de Games Lines ainsi que cette chaleureuse communauté qui a bien voulu s'ouvrir à nous à coeurs ouverts. Toujours prêts à partager leur passion pour peu que l'on se montre un tant soit peu curieux, ces joueurs n'ont rien de l'image de l'hikikomori de base que l'on veut bien leur prêter. Ils sont au contraire bien souvent tournés vers les autres, vers l'échange, le partage de leurs techniques et des nouvelles failles qui contreront, cette fois, le combo qui a permis au champion de l'année dernière d'accéder au titre. Ils prennent leur vie, comme leur manette, en main et assument leur différence, la cultivent même, puisque comme le dirait notre ami Mahie lors de cette belle journée : « Quand on pose la manette, c'est qu'on a perdu dans sa tête ».

par Damien5011

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Trekiros
Signaler
Trekiros
C'est dommage d'avoir focus l'article autant sur Melee, parce que autant sur Melee il y avait même pas les meilleurs joueurs français, autant sur Brawl il y avait trois des meilleurs joueurs du monde.
askelaad
Signaler
askelaad
Article vraiment sympa! Merci Damien :-)
Spooky54
Signaler
Spooky54
Joli... Mais on lira ça ce soir. xD
Derrick
Signaler
Derrick
Après le Test d'Hyrule Warriors de Spooky qui m'a obligé à poser deux RTT pour le lire, là je sens que ma semaine entière de vacances va y passer ! ^^

Beau boulot damien !
Sebastopol
Signaler
Sebastopol
Extrêmement intéressant!
winston
Signaler
winston
Ça c'est de l'article ! Bravo.
Zrahim
Signaler
Zrahim
un grand bravo pour cet article
izis7r
Signaler
izis7r

Énorme !!!  :metal:

ce blog ... 

 

article bientôt en Home !

Morgendorffer
Signaler
Morgendorffer
Joli taff Damien :)

Édito

Bienvenue ! Ici, on entre Dans ton U !

 

Et Dans ton U, il y a des membres! Ceux du Topic de la WiiU ! C'est avant tout un collectif, plusieurs  joueurs de tous âges et horizons qui ne se revendiquent ni critiques, ni journalistes, ni ménestrels, mais qui ont tous, de différentes manières, été bercés par Nintendo, son Univers et ses icônes.

 

Dans ton U, on crée du contenu fait qu'à la volonté! Nous avons décidé de monter ce Blog, pour ceux qui veulent s'intéresser un peu, beaucoup, voire pas du tout à cette nouvelle console (pour le troll de base qui exècre et ment). Plutôt que de critiquer et sachant que GameBlog ne peut traiter l'ensemble de l'actualité Vidéo ludique de la WiiU, les Nintendo Directs, les jeux indés parus ou à venir, etc...

 

Dans ton U, On prend notre temps pour aller au fond des choses afin d'élargir les sujets : De la nouvelle façon de jouer avec son Gameplay asymétrique à la politique du Nintendo Network, de l'avis de jeux existants aux annonces de ceux à venir, de l'absence des tiers à des ressentis sur l'avenir de la firme, nous essayerons tant que possible de traiter le plus d'informations possibles.

 

Dans ton U souffle un vent de nouveaux talents : Vous croiserez les artistes du Gamepad qui postent leurs œoeuvres sur le réseau social de Nintendo (le Miiverse), les champions mondiaux de NanoAssault (Pas moins que les médailles d’or et d’argent! y’a pas de bronze Dans Ton U!), des rédacteurs d'articles expérimentés ou pas, mais avant tout des joueurs, comme vous, qui auront un avis à exprimer et surtout à partager.

 

Dans ton U, ce n’est pas pour toi tout seul, comme devant un film de U! C’est une question de plaisir: un Blog et son contenu se nourrissent de la passion commune qui nous anime : l’'échange. Sans ce partage, il n'y a pas de dialogue, pas de communauté et donc plus d’'informations qui circulent. Dans ton U est avant tout né d'une communauté, celle où nous vous invitons pour découvrir et échanger avec ceux qui sont derrière ce projet.

 

Dans ton U, on y trouve toujours de la place ! Alors, si vous vous sentez l'envie de partager, d'écrire, d'exposer un point de vue, etc... Vous êtes les bienvenus ! Oui, on peut toujours élargir le cercle de nos ami(e)s ! N'oubliez pas qu'il s'agit d'un blog communautaire, alors venez donc faire un tour ici : le topic de la WiiU, ce n'est pas le trou sombre qu'on veut vous faire croire…

 

Dans ton U, un blog qui restera dans les annales.

 

Retrouvez également le blog :
- sur Facebook
- sur Twitter   

- sur Youtube

 

Les rUbriques:

(tu peux cliquer directement sur l'image, on a fait les choses bien !)

 

 

------------------------------------------------------

                        PARTENARIATS

Archives

Favoris