Retour vers le Turfu : Le Podcast de la popculture, passé, présent et futur

Retour vers le Turfu : Le Podcast de la popculture, passé, présent et futur

Par Koreana_ Blog créé le 27/05/10 Mis à jour le 02/12/16 à 18h25

Le Podcast de la "Pop Culture" passé,présent et futur Animé par Koreana_ (Luc le Gonidec) & Pezzo (Maxime Pezzoni). Dispo sur Itunes/Soundcloud/Youtube

Ajouter aux favoris

Édito

 

 

 

 


 

 

Archives

Favoris

Signaler

"Pour ceux qui n'auraient pas saisi le titre"

Un phénomène culturel au Japon, une étrangeté malsaine pour un français moyen ou un "What the fuck" du point de vue d'un ricain qui zone pépère sur Halo. Hatsune Miku, fille de 16 ans inventée de A à Z via un programme de synthétiseur vocal développé par Yamaha. Cette petite Miku, adolescente aux cheveux bleus, avec ses yeux typés "Manga" et à la voix stridente quasi insupportable, à été crée via le "Vocaloid 2.0" par la société Crypton Future Media. Une vraie poule aux oeufs d'or pour cette société. Elle profite d'une popularité quasi exceptionnelle au Japon et paradoxalement d'une poche de fans français. Avec son lot de Goodies, concert holographique, et même les jeux vidéo estampillés "Hatsune Miku". Project Diva F fait pour la première fois profiter le sol européen de sa grâce virtuelle sur les consoles de Sony.

"-Alors Koré, t'as kiffé ? "-Mehh..."

 "Allez viens ! On est bien bien"

D'un autre côté, je l'aurai bien mérité, quand on m'a proposé le jeu à la rédaction, je me suis dit :"ouais pourquoi pas ? Je ne connais pas". Pour la première fois de ma vie, j'emmerde profondément ma curiosité, sincèrement. Me voici face à mon exercice le plus casse-gueule de ma carrière de pigiste amateur, comment rester poli, comment rester humble et pédagogique face à un soft pareil. Autant, Space Channel 5 de Sega était un bon gros délire assumé, avec Ulala et ses combats rythmés face aux aliens, ici la sauce est différente. Hatsune Miku Project Diva F , autant le dire tout de suite, ce jeu est dû pur fan-service, si on n'accroche pas à l'univers ni aux délires très particuliers de cette contre-culture underground nippone, vous allez passer un sale quart d'heure. Ceci dit, le jeu n'est pas mauvais, soyons sincères, ce rythme game a plus d'interaction qu'un David Cage et la musique reste plus inspirée que toutes les merdes qu'on se mange à la radio. Je ne dis pas ça pour caresser les nombreux fans qui vont ne pas hésiter à me flinguer pour chaque pique envoyer à ce jeu. Non aujourd'hui, restons soft, restons cool, ne parlons que de la forme du jeu que du fond...

Non, pas possible, mon éthique me pousse pour vous, ignare de la culture "Vocaloïd" à développer le pourquoi du comment. Même si on déteste ce délire kawaï, ce qui est envisageable pour la plupart de mes lecteurs, surtout ceux qui ont apprécié le faîtes que j'ai sucé le jont de Rockstar pour leur quasi parfait GTA V ou encenser le maître Sakaguchi. Mais revenons plutôt à notre petit groupe virtuel, outre le fait que c'est un domaine qui ne concerne que les vrais Otaku, les hardcores, les badass du cercle, ceux pour qui tomber amoureux d'un avatar virtuel fait partie du quotidien (Si vous souhaitez m'assassiner pour diffamation, adresser vous par MP). Comme je le disais plus tôt, il y a un pourquoi et un comment. Yamaha, société japonaise spécialisée dans l'élaboration de moto (dédicace à mon père) et d'instruments de musique divers et variés se lance dans un projet de développement d'un tout nouveau soft. En 2003, Yamaha élabore le logiciel "Vocaloïd", un software exploitant la technologie de synthèse vocale. A sa sortie l'année suivante, le logiciel propose des banques de voix préenregistrées nommées MEIKO et KAITO. C'est là le début de la communauté des "Vocaloidistes", pendant les balbutiions de cette nouvelle vague d'artistes électroniques, la société Crypton Future Média s'empare du soft pour le brider au grand public japonais. Pendant le développement de leur "Vocaloid 2.0", un des pontons de la société a l'idée fabuleuse de crée un personnage pour représenter leur version et de se détacher du soft épuré et froid de la version Yamaha. Ce gars ou la société entière (seuls les livres d'histoire nous le diront) vient de lancer involontairement un "Cthulhu-Kawai"sur le monde moderne.

"Vocaloid, before it was cool"

 

"Merci Saki, merci pour tout."

"Hatsune Miku", 16 ans, chanteuse, adore les MMORPG, voue un culte pour les poireaux et adore faire des concerts avec ses amis comme Megurine ou Kagamine. Portrait d'une adolescente tout droit sortie des gonds d'un Disney Japonnais, son design si particulier, mais paradoxalement très quelconque, on le doit à un Mangaka de métier et de passion, KEI. Pour l'échantillon vocal de Miku, c'est la chanteuse/actrice Saki Fujita à qui l'on doit nombreux opening d'anime successful japonnais qui contribue au charme et à la voix très aiguë de notre phénomène synthétique de A à Z. Maintenant, l'instant culture ou l'instant "j'ai appris un truc pour pécho". Probablement, niveau musique, vous n'avez jamais entendu un chef-d'oeuvre de la large communauté qui crée les titres de "Miku". Savez-vous que ce putain de chat qui chie des arcs-en-ciel pendant 10 Heures sur Youtube, est un remix de "Nnyanyanyanyanyanyanya" de Miku ? Pardonnez-moi si ce n'est pas le titre exact de la chanson, j'ai dû oublier un "a" ou un "n", bref maintenant vous savez d'où provenait ce Rick Roll'd déjà à la rue, Sooo 2012 quoi ! Après cette petite touche culturelle, passons à la partie la plus ennuyeuse à traiter, le jeu.

Hatsune Miku Project Diva F, fêtons joyeusement et sans putasserie, sa première incursion en jeu vidéo sur console de salon. Concrètement, le jeu se pose sur la forme d'un simple rythme-game avec une trentaine de chansons toute plus insupportable les unes que les autres. Une purge auditive dont n'importe quel amoureux de la "Musique" se pendrait avec sa manette sans fil. Si vous êtes fan ou courageux, vous avez la possibilité de pousser le vice en passant sur les quatre types de difficulté (Easy à Extrême). "Hey, mais tu survoles le gameplay du jeu !" Je n'en parle pas vraiment, il est vrai. Grosso modo techniquement, ça ressemble à Guitaroo Man dans son fonctionnement, mais en beaucoup moins fun. Pour progresser sur les clips (3D or not) aux jolies couleurs qui vous pourrissent l'acuité visuelle, un système de rythme assez simpliste est mis en place. Les seules touches que vous allez utilisés durant votre aventure purgatoire sera la touche rond et le stick analogique gauche, attention a ne pas vous trompez de touche, la touche croix et le stick analogique gauche est pour Assassin's Creed. Pour avoir le meilleur grade pour chaque tableau, vous allez devoir être minutieux, les meilleurs points vous sont accordés si l'aiguille qui se colle à la touche est à 12h au moment d'enclencher celle-ci, je ne vous avais pas déjà dit que c'était du fun en barre ? Attention tout de même, il faudra impérativement passer par la case "tutorial". Oui Msieur' Dame, il faut avoir un minimum de skill pour réussir et engranger un maximum de points pour pouvoir les dépenser en costume et babioles en tout genre.

"Mais non, je suis de mauvaise foi, il arrive par erreur que vous devez appuyer sur les autres touches"

"- Koré ! Mais tu as vu ce que tu véhicules comme connerie en deux pages ?"

"- M'en fous, Chuis indépendant. Je dis ce que je veux !"

Cet aspect et concept de jeu de rythme simplissime pour console est la seule valeur pour qu'on puisse l'appeler un jeu vidéo, après c'est un malaise constant que j'ai ressenti pour les a-côtés. L'intérêt pour un fan d'investir 45 € dans ce simple produit de merchandising est la drague, avec un grand "D" comme débilité. Quand j'écris que je me sens vraiment mal à l'aise, ce n'est pas une exagération, c'est un véritable sentiment qui frappe quand on est normalement constitué et bien portant. En quoi on le ressent ? Sur beaucoup de choses, je ne sais même pas par où commencer, si on parlait des différents clips où Miku fait ses petits regards caméra pour draguer le joueur, la possibilité de lui changer ses costumes où de lui offrir des cadeaux pour qu'elle soit heureuse et docile. Tiens en parlant de sentiment de bien-être, vous avez la possibilité d'être dans sa pièce (customisable) avec elle pour pouvoir communiquer comme vous et moi : lui caresser les cheveux comme une jument avec sa crinière étincelante ou lui toucher son petit nez par exemple. Interaction qui renvoie presque aux heures sombres du jeu vidéo japonais, Rapelay ? Ça vous dit quelque chose ? Contrairement à ce soft houleux, au moins dans Hatsune Miku Project Diva F, on a une tonne de fans-art réussie en guise d'écran de chargement. J'ai eu le temps de les mater, des écrans de chargement, Sega a été généreux avec cela.

"Tu finis de manger et après, je te caresse les cheveux."

Ce n'est pas le fait que je me suis dit dès l'introduction du jeu : "mais bordel dans quoi je me suis foutu ? " Ni ma mauvaise foi apparente qui m'oblige à déglinguer ce mauvais goût vidéoludique. Non mes amis, ce phénomène me repousse, me questionne et m'interroge sur le bon fondement de cette culture. Cet engouement pour Hatsune Miku dont fait preuve une large communauté, reflète le même intérêt macabre qu'ont certains pour le "Hentai". Comment peut-on fantasmer sur de l'irréel ? Comment aimer des musiques dont la symphonie est purement synthétique et de mauvais goût ? Comment avoir envie de dépenser le prix d'un jean pour un jeu qui n'en vaut même pas un paquet de clope ? Comment défendre un jeu qui se targue d'être qu'un simple produit de merchandising ? Je dois être trop "Mainstream" pour ces conneries.

 

Chers lecteurs, éclairez-moi, éclairons-nous.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (18)

Commentaires

Koreana_
Signaler
Koreana_
Putain, t'es bien le mec qui vient de poser le meilleur commentaire sur mon blog en 3 ans. Je ne sais même pas si ce que t'écris c'est de l'ironie ou du sérieux, bien joué !

PS : Ce jeu aussi est une pure merveille dans l'industrie du bullshit japonais.
KeiranHalcyon
Signaler
KeiranHalcyon
Venant d'un rédacteur de blog, cet article est de bonne facture. L'orthographe est digne de Rami, la prose au niveau d'un AntoineV, et dénote d'un bon goût digne du Ménestrel lui-même.

Mais Dieu que cet article est long. Trop long, même. Moi lecteur, je n'ai pas envie de lire un article de 3 plombes de long sur Hatsune Miku, un jeu destiné à cette sous-race d'otaku. Dès la première ligne du test, on doit directement comprendre qu'il s'agit d'un jeu à fuir. Prends exemple sur TigerSuplex, et tu atteindras la perfection: http://www.gameblog....-neptunia-v-ps3
Koreana_
Signaler
Koreana_
Merci.
akuma2002
Signaler
akuma2002
C'est un très beau troll. D'ailleurs Koreana qui répond la même chose à tout le monde "on n'a pas joué au même jeu", sérieux c'est de l'argumentation en béton armé.
Arleider
Signaler
Arleider
Bon, c'est l'avis d'une personne parmi un océan de joueurs. Sinon, où est ton avatar avec une décolletée séduisante ?(Ou bien je me trompe de personne :) )
Take Shelter
Signaler
Take Shelter
Intéressant B)
Koreana_
Signaler
Koreana_
@Micablo : On a pas du jouer au même jeu :/ Dommage, t'avais l'air d'un mec bien.
Retromag
Signaler
Retromag
voilà un point de vue qui s'assume.
micablo
Signaler
micablo
Aaaaaah, le bon vieux post à clic par un gars en manque de talent qui espère se faire remarquer en créant un faux débat... Je pensais y échapper sur cette partie du site, c'est raté on dirait... :/

Bref, N'en déplaise à ta personne, Project Diva F, c'est le meilleur jeu de rythme qu'on a eu depuis des années. Que ce soit graphiquement, au niveau du dosage de la difficulté, du gameplay, du contenu et de la durée de vie, il est inattaquable.

Les chansons, tu ne les aimes pas, c'est ton problème, pas la peine d'insulter les autres ou d'être condescendant comme tu l'es.

La diva room est complètement optionnelle et rien ne t'oblige à y mettre les pieds. Alors si t'as pas la présence d'esprit de l'éviter de toi même alors que t'aimes pas le principe, personne ne peut rien pour toi.

Ne rêves pas, je ne jouerais pas ton jeu, je vais quitter cette page et n'y reviendrai jamais. Je t'adresserai éventuellement la parole le jour où tu sortiras quelque chose d'intelligent avec des arguments valables.

Mention de ton post : Epic Fail du Troll.

J'ai essayé de ne pas faire plus de deux lignes par paragraphe en priant pour que tu arrives à comprendre le sens de mes phrases. Si tu as du mal, demande à tes parents ou à tes profs.
ryuzaki57
Signaler
ryuzaki57
Pardon juste un dernier truc!

Chers lecteurs, éclairez-moi, éclairons-nous


Tu serais pas Derek par hasard?
Koreana_
Signaler
Koreana_
"Un peu comme si tu nous parlait dans ton test des mecs de 100 Kilos qui lêchent leur poster Hatsune Miku et mettent la vidéo sur youtube (ce qui existe) pour montrer toute ton aversion"

Et dire que j'ai failli.
Lyhanna
Signaler
Lyhanna
Ok. si tu veux :l

Enfin si j'avais su que ton but c'était strictement et simplement de cracher à la gueule des gens qui répondent à ce post de blog,. (Pour toi, on te répond = on aime forcément le jeu = on est fan de Vocaloid = On joue forcément avec son poireau à défaut de celui de Miku = Nerd Boloss jsais pas quoi, j'adore) Je pensais à de de la provocation toute bête à la base..

Le gameplay du jeu est bon c'est tout (jveux dire cite au moins un défaut concret dans le genre du jeu de rythme, que ce jeu a), tout le reste dont tu parles ca n'a absolument aucun interet ici, je vois pas comment dire le contraire. A part montrer que tu n'aimes pas le Vocaloid et que donc t'allais logiquement pas aimer le jeu...
Un peu comme si tu nous parlait dans ton test des mecs de 100 Kilos qui lêchent leur poster Hatsune Miku et mettent la vidéo sur youtube (ce qui existe) pour montrer toute ton aversion

Bref si tu voulais pas discuter, fallait le dire, d'accord.
Koreana_
Signaler
Koreana_
@Ryu : Pas mal, j'aime beaucoup.
Koreana_
Signaler
Koreana_
On a pas lu la même critique.
Lyhanna
Signaler
Lyhanna
Ok, et sinon, C'est une vraie question hein. dans ton test tu t'insurge quand même que pour débloquer des costume il va falloir jouer (!!!) et en plus de ça, faire un bon score (!!!!!!!!!) ce qui est évidemment révoltant dans un jeu vidéo
Koreana_
Signaler
Koreana_
Tiens, voilà la septième compagnie. Ça va les Gars ? On est bien non ?
ryuzaki57
Signaler
ryuzaki57
Je vais essayer de faire vite parce que j'ai pas mal de choses à faire ce soir...


quand on m'a proposé le jeu à la rédaction


En tout premier lieu, de quelle "rédaction" parles-tu? Es-tu un professionnel? (faut dire que ça ne saute pas aux yeux quand on te lit)

Sur le corps du texte, je dirais rien de spécial car tout un chacun verra que ça n'a rien d'un test et la mauvaise foi qui émane des divers moqueries achèvent de tuer la crédibiliser de cette prose détestable. Par contre je voudrais revenir sur la conclusion.

Cet engouement pour Hatsune Miku dont fait preuve une large communauté, reflète le même intérêt macabre qu'ont certains pour le "Hentai"


Confirmation que tu ne connais fichtre rien à ce que tu racontes : Vocaloid et le hentai n'ont absolument rien à voir! Déjà, il n'y a pas de jeux hentai sur console, c'est interdit, même au Japon. Absolument rien dans Project Diva F n'est hentai, il est d'ailleurs PEGI 3. C'est un jeu de rythme avant tout, donc ton insistance sur le mode Diva Room et la mention de hentai fausse complètement ton argumentation, si tant est qu'il y en ait une.

Comment peut-on fantasmer sur de l'irréel ?


Nous sommes sur un site de jeux vidéo, tout le monde a donc une fascination pour l'iréel. Tu ne ne prouves absolument rien avec ce genre de questionnement pseudo-existentiel.

Comment aimer des musiques dont la symphonie est purement synthétique et de mauvais goût ? Comment avoir envie de dépenser le prix d'un jean pour un jeu qui n'en vaut même pas un paquet de clope ? Comment défendre un jeu qui se targue d'être qu'un simple produit de merchandising ? Je dois être trop "Mainstream" pour ces conneries.


Tu n'es absolument pas mainstream. Car la plupart de gens, je crois, reconnaissent que tout le monde n'a pas les mêmes goûts et ne brandissent les leurs comme étant nécessairement supérieurs à celui des autres, ce que tu as l'impolitesse de faire ici.

Il y aurait encore matière à développer, mais voilà l'essentiel. Et j'ai vraiment pas le temps...
Lyhanna
Signaler
Lyhanna
Tu teste le Vocaloid ou le jeu là ? faut savoir