Retour vers le Turfu : Le Podcast de la popculture, passé, présent et futur

Retour vers le Turfu : Le Podcast de la popculture, passé, présent et futur

Par Koreana_ Blog créé le 27/05/10 Mis à jour le 06/12/16 à 16h28

Le Podcast de la "Pop Culture" passé,présent et futur Animé par Koreana_ (Luc le Gonidec) & Pezzo (Maxime Pezzoni). Dispo sur Itunes/Soundcloud/Youtube

Ajouter aux favoris

Édito

 

 

 

 


 

 

Archives

Favoris

Signaler
(Jeu vidéo)

À l'occasion de l'arrêt de la production et commercialisation de la première console portable de Sony, la PSP. le Serpent Retrogamer et son équipe d'investigateurs de l'extrême se plongent dans l'univers de cette console afin de vous contextualiser le statut de cette console qui n'a jamais été vraiment reconnu par le grand public. Alors que nous apprenions quelques jours après que Sony abandonne l'idée de faire des jeux sur sa propre console portable PSvita, petite soeur de la PSP, le sujet d'aujourd'hui concernera le statut de la PSP, son côté underground malgré lui. Sony ne sait définitivement pas géré la commercialisation d'une console portable. Le plus ironique dans cette histoire, c'est que la Psvita aussi cool soit-elle comme console, elle n'aura jamais la pérennité de la Playstation portable première du nom, pourquoi ? C'est ce que nous allons voir.

At the wrong time in the wrong place with the wrong stick

Sony en lançant en 2004 la Playstation Portable aka la PSP avait comme idée de base de transposer une PS2 en portable avec aussi une tonne d'équipement Hi-tech pour l'époque, un média center capable de lire des mp3, des films en mp4 et une console utilisable n'importe où et n'importe quand. L'idée est géniale sur papier, mais donc le résultat a fini sur une autre note. À l'instar de la PSvita en 2012 qui reprenait la même idée de transposer une console bankable en portable, Sony se goure de cible et de façon de faire. On ne peut pas faire de simple transposition pour gagner en intérêt, un jeu portable n'a pas le même feeling que sur console, et le simple faîtes de faire un jeu console sur portable ne marche pas. C'était le but principal finalement, faire des jeux console pour gamer sur portable, sauf que contrairement à la Nintendo DS de la firme de Kyoto, la cible marketing de la PSP était trop étroite pour la faire vendre comme des petits pains et par conséquent les jeux ne s'adressaient qu'à une caste de joueur bien précis, les hardcore gamer. C'est bien de contenter la caste des joueurs expérimentés, les vieux routards comme nous. Sony depuis l'annonce de leur bijou, le département marketing s'est lâché et à envoyer à la gueule des joueurs nerds, des tonnes de messages et d'annonces pour flatter l'ego faible du gamer que nous sommes, sauf que les gamers, ça ne faisait pas gagner autant de pognon qu'a notre décennie actuelle, pauvres fous, Beyoncé et le monde entier a préféré de se contenter d'une autre machine.

La raison du succès de la Nintendo DS face à la PSP est simple à comprendre. Nintendo est un champion en terme de console portable, n'en dément les succès antérieurs que sont la Game Boy et la GBA, mais le succès est venu grâce à des concepts, des jeux orignaux et adaptés à sa situation. Personne se fera chier à faire un MGS Peace Walker, Grand Theft Auto ou un Kingdom Hearts : Birth by Sleep pour une session de quinze minutes sur sa console portable par exemple, on préfère faire au pire un Doodle Jump sur Iphone ou même un Elite Beat Agents sur DS pour patienter, les règles et le gameplay sont beaucoup plus explicites que n'importe quel jeu à millions de dollars. Cette console a aussi un atout de masse, c'est son écran tactile et son stylet. En proposant des concepts amusants et novateurs pour petits et grands, Nintendo a réussi à conquérir les foyers non seulement avec sa créativité et sa simplicité d'utilisation de la console, mais aussi avec ses licences bankables et adaptables à chaque nouveau périphérique made in kyoto (Pokémon, Mario, ect). Sony lui a continuer sur la voie du pétage de rétine et à jeter des fleurs aux hardcore nerds, avec des licences certes cool à jouer, mais cela reste peu novateur et finalement on se retrouve avec des concepts déjà connus sur console de salon et que la portable rend moins bien en terme de sensation, d'immersion et de ressenti, c'est un des principaux défauts de la ligne éditoriale de Sony, écueil qu'on retrouve également sur Psvita.

Autre problème de taille que la console à rebuter des potentiels acheteurs, le stick analogique droit est absent de l'appareil. Sony a du tambouiller et galérer pour démocratiser sa Dualshock et ses deux joysticks sur Playstation, dans notre cas traité là, les ingénieurs ont essayé de faire un exercice de style. Alors que le commun des mortels est habitué à gérer l'espace 3D avec le stick analogique droit, que ce soit sur Playstation, X-box ou les machines de Nintendo, le joueur lambda a été formaté avec cette optique-ci, sauf le Pciste, lui c'est un cas à part. Là où je souhaite en venir, c'est que la majorité des jeux que nous trouvons sur cette console sont des RPG, pourquoi ? Parce que le rythme de ces jeux se prête à ce genre de configuration, c'est lent et contemplatif, il n'y a pas besoin d'avoir des réflexes de titan ni réagir rapidement, mais alors quand vous vous lancez dans un jeu d'action aventure où la progression se fait sur monde ouvert, c'est une autre paire de manches. Exemple tout donné, les deux GTA Liberty cities stories et Vice City Stories, vous pouvez retourner le problème dans tous les sens, la gestion de l'espace 3D est effroyable, dîtes vous que des ingénieurs ont été payés avec du vrai pognon pour avoir sorti un hardware aussi injouable pour des jeux qui devaient nous en mettre plein la gueule, un auto-sabotage propre.

Par le biais de la PSP, Sony a essayé d'imposer un nouveau format de stockage de données comme à la grande époque de la Playstation avec le CD-rom : L'UMD. Le format Universal Media Disc, une sorte de mini-disc qu'utiliserait n'importe quel espion dans une mauvaise série B, est un format fabriqué par Sony exclusivement pour sa console portable. La révolution du soft se voulait par sa capacité de stockage car avec la console high-tech, il fallait des jeux high-tech pour être considéré comme une machine high-tech et vice et versa. Capacité de 900 mo, qui était considéré comme énorme pour l'époque, il permettait aux plus fous des développeurs de créer des jeux portables de façon confortable, format imposé qui aurait peut être cool si ça avait suivi, mais non, sony a essayé de populariser leur format comme ils ont popularisé le cd-rom avec la ps1, mais personne n'a voulu suivre la tendance que la firme a essayé de poser.

Les raisins de la colère

Au fil des années d'exploitation, les gros éditeurs et les acteurs de l'industrie abandonneront le bourbier qu'est cette console qui ne veut se vendre auprès du public mainstream. Abandon des Third Party, Sony lui aussi abandonnera son propre navire en annonçant qui ne développerait plus de jeu à gros budgets sur cette console. Ça ne vous rappelle rien ? Finalement, et c'et là aussi tout le problème que l'image a donné Sony a sa console, c'est que si vous voulez des jeux super impressionnants, bien les chers développeurs vont devoir casquer sévère. Son Hardware se rapprochant de la PS2, les jeux devaient être initialement prévus pour déchirer la rétine sauf que ça coûte du pognon et un jeu pour console portable n'est pas vendu à 60 ¤, il est au maximum à 45 ¤. Alors, imaginer la gueule des recettes du premier GTA PSP pour Rockstar, qui s'est vendu à 40 ¤ avec seulement 8 millions d'unités, ok il a coûté moins cher que les autres épisodes, mais les ventes n'ont pas été très encourageants pour la console et le studio lui-même, pourquoi s'entêter à faire des jeux qui n'atteindront pas la majorité de consommateurs qu'on vise ? Pourquoi des petits développeurs qui n'ont que les moyens de produire des grands jeux s'entêteront à perdre de l'argent sur une console dont le parc est faible ? Sony est victime de son ambition, portée par une communication désastreuse et hautaine, elle est une console qui fut trop ambitieuse, trop mégalomane, trop superficielle.

Apple participera aussi à l'abandon et la chute de la PSP avec l'Iphone, sorti en 2007 à travers le monde. Sa puissance marketing à laquelle ce produit à été boosté a carrément démocratisé l'achat en dématérialisé en simplifiant son marketplace au plus grand nombre et affichant des prix attractifs (0,99 ¤), beaucoup de personnes aka les casus ont découvert "le jeu vidéo" via des petits jeux bien fagotés, niveau zéro en terme d'inventivité certes, mais bien réalisé selon la caractéristique du portable. Certains diront que c'est de la merde, moi je dirai que c'est une des meilleures mannes à pognon dans lequel vous pouvez vous engager si vous avez quelques notions de programmation, production généralement peu onéreuse, pas de gestion de commercialisation de produit (jaquette, disque, transport) et rentabilité souvent assuré. Ce marché du dématérialisé pas chère aura été largement démocratisé par les consommateurs, côté gamer aussi avec la montée en puissance de Steam sur PC. Cette restructuration du marché va pousser Sony a faire une autre erreur avec sa console : la Version PSP Go. Passé inaperçu auprès du grand public, la PSP Go aura fait crier à feu et à sang, la mort de Sony pour avoir délibérément utiliser la corde putassière du Full-Demat. L'idée de base de la console est d'abandonner complètement le support UMD au profit du démat, ce qui réduit le coût de distribution des jeux tout en profitant par conséquent de contre-attaquer le marché de l'occasion. Sauf que l'exploitation de cette version a fait un four auprès des ventes, et calmera les ardeurs de la firme vis-à-vis du tout téléchargeable. Le plus ironique dans cette histoire, c'est que désormais, à quelques années de la commercialisation de cette console, les 3/4 des jeux sur Psvita se vendent sur le PSN, Sony a tout de même enfin réussi son coup, mais l'épingle de la PSP Go a été tirée trop tôt.

La beauté intérieure plus pertinente

Ce que Sony n'a pas vu venir en proposant une machine qui déglingue à la machette toute concurrence avec ces spécificités avantageuses pour l'époque, c'est que son Firmware Open Office aura attiré une communauté pour le moins assez particulière : Les Hackers. Oui enfin, c'est pour grossir les traits et faire "journaliste" sensationnaliste du web , ce sont surtout des programmeurs en herbe passionnés qui ont vu en cette console une mine d'or de possibilité. La communauté Homebrew a pris le plus grand soin pour faire mille et une merveilles avec la technologie embarqué de la console et est actuellement toujours disséquée et renouveler. Bien sûr les premiers programmes mis en place étaient à l'encontre de ce que souhaitait Sony avec les premières arrivées de jeu cracker, de films en MP4 et autres émulateurs de jeux de PS1, mais ce n'est pas tout. La communauté de programmeurs s'est amusé à faire des jeux, des petits programmes certes pas forcément attractif dîtes vous que Sony en fermant la possibilité de transformer la Psvita en usine à programme s'est tiré une salle balle dans le pied. Quand les programmeurs ont grossi de plus en plus leur communauté sur le Net, la firme nipponne a essayé d'empêcher la propagation du piratage par mise à jour constante du firmware. Sauf que les groupes en question voyaient ce procédé en une sorte de défi constant qui se sont empressés de réussir pour chaque détournement des mises à jour.

J'ai parlé du catalogue de jeu qui était majoritairement classique, mais certains jeux sont ancrés dans la mémoire collective du gamer pour avoir réussi à coller avec le hardware de cette console boiteuse. On notera les Patapon ou LocoRoco, bien sûr on a aussi les jeux de grandes licences qui sont plutôt sympa à jouer également MGS Peace walker, Persona 3, Final Fantasy 7 Crisis Core, Kingdom Hearts Birth by sleep. Avec ces titres, la PSP reste toujours populaire en témoigne le nombre de joueurs de Psvita qui bouffent les jeux PSP sur le Playstation Store, même sans rétrocompatibilité, Sony a gagné tout de même son combat du démat amorcer avec PSGO dont tout le monde lui crachait à la gueule, c'est pas de l'ironie selon vous ça ?

A retenir

80 millions de consoles vendus à travers le monde durant les dix ans d'exploitation de la machine, le score est remarquable face aux prédictions de vente de la Psvita qui ne risque pas de passer la barre des 10 millions si la firme continue a uriner contre le vent. Sony a réussi tout de même à créer une console qui aura su contenter autant les gamers et les passionnés de secteur de niche. Bien sûr le grand public n'en a rien eu à faire de cette console high-tech et largement plus puissante que ses concurrentes. Une console qui survit dans les mémoires des passionnées underground et marginaux du système vidéoludique pour avoir su émerveiller avec des titres excellents et des possibilités immenses.

 

Articles Connexes 

La PSP : Réhabilitation d’une console novatrice

[TEST] Crisis Core : Final Fantasy VII

[TEST] Kingdom Hearts : Birth By Sleep

Voir aussi

Plateformes : 
PSP
Ajouter à mes favoris Commenter (16)

Commentaires

Superduke990
Signaler
Superduke990
Put...... Les fautes de maboule c'est dingue!!!! Amateur ou pas les gars, personne ne relit? Non parce que ça va devenir Facebook et la tribune des illétrés ou quoi gameblog???? Alors oui on article est bien écrit et oui il y a matière..... Mais comme avait dit l'autre bécasse de Ségolène royal (à l'époque ou elle voulait faire disparaître les mangas du club Dorothée vous vous souvenez ?)..."l'important ce sont les idées"...... Vous avez vu ou ça l'a menée??? Alors merde les gars coup de pied au cul et au boulot pensez à nos enfants !!!
kevin31talbot
Signaler
kevin31talbot
Pour moi les consoles portables de Sony ont changées en grande partie la vision des supports nomades. Les smartphones et autres machines multifonctions ne se sont-ils pas inspirés du génie de Sony avec le couteau suisse que représentait la Grande PSP ( lire de films, comics, internet, musique, jeux AAA). Donc sur le niveau Sony fut un très grand visionnaire.
Encore maintenant c'est hallucinant de voir le nombre de joueurs qui jouent encore avec la psp dans les transports en communs ( la ds je ne la vois plus, et je voyage tous les jours ), Même chose pour la Vita et 3ds.
Depuis que j'ai 5 ans, j'adore les consoles nomades, je suis un veritable amoureux de ces bijoux et j'y suis encore plus depuis la psp qui a montrée le génie des développeurs en faisant l'équivalant des consoles de salons sauf qu'avec la psp et la vita elles sont dans nos mains et ça pour moi c'est la magie du monde incroyable de la geekerie.
AlexKidd
Signaler
AlexKidd

Sony s'est investi au départ: Uncharted, Killzone, etc. Mais la baisse de prix de la 3DS, le flux constant de gros titres sur 3DS à raison d'un jeu AAA par mois, etc. Sony n'a pas su résister. Surtout dans une période financièrement peu à leur avantage et où la grosse partie des ressource se tournait déjà vers la PS4.

Il aurait suffit de 2 ou 3 gros titres (first ou third party) pour lancer la Vita. Mais il fallait le faire il y a un an ou 2, maintenant je pense qu'il est trop tard.

Je dis pas qu'ils se sont jamais investi mais ils ont jamais mis le paquet sur leurs consoles portable. Combien de temps entre Uncharted Golden Abyss et killzone mercenary ? Y a pas eu beaucoup de grosses cartouches entre les deux, mêmes si il y a eu des jeux.
Sinon les difficultés financières n'ont rien à voir faut arrêter la branche playstation a un gros budget la maison mère leur a jamais coupé les vivres parce qu'ils savent que le retour aux profits passera par cette branche. Surtout que l'actuel président est un ancien de la branche. Quand on voit le budget de lancement de la ps4 ou des grosses cartouches en toute fin de ps3 comme Last of us, beyond et GT6 alors qu'en face Microsoft n'a rien, on va pas me faire croire qu'il y avait pas moyen de faire 2-3 gros jeux par an sur Vita.
Mangouste
Signaler
Mangouste

1) Bien entendu, il se jouerait d"une autre façon, peut-être voire certainement d'une manière moins ergonomique pour exécuter les mêmes actions à l'écran mais ce serait tout à fait possible.


Dans ce cas, pourquoi en débattre ? Le succès de ces jeux sur portable n'est plus à démontrer, ils contribuent au succès des consoles portables même et je ne suis pas certaine que le succès serait le même sur console de salon.
 

2) Rassures-toi, je ne t'incluais pas dans la légende mais c'est l'une des raisons données à la vite pour expliquer pourquoi les consoles portables Nintendo se vendent plus que celles de Sony, hors, c'est juste faux à en regarder le catalogue portable des 2 firmes.

La différence de vente entre les 2 consoles va au-delà des jeux; pour moi, c'est une question :
- de cible principale (j'insiste sur le principal) => jeunesse contre adulescent
- d'image => aspect des consoles; parait plus raffiné chez Sony et plus solide chez Nintendo qui oriente les parents plutôt sur le 1er que le second
=> licence mignonne gentillette d'un côté contre des hectolitres de sang chez l'autre (en témoigne le très gore Locoroco)
- de positionnement tarifaire (console abordable contre console moins abordable)
- d'histoire => Nintendo a fait depuis longtemps ses preuves sur ce marché avec des consoles portables très réputées; Sony est et sera en l'état toujours associé à ses consoles de salon.


L'image de Nintendo au niveau des consoles portables a toujours été excellente. Ils ont en plus l'avantage de leurs nombreuses licences maison. Qu'on aime ou pas, qu'on qualifie ces licences de "répétitives" ou "gamines" n'y changera rien, ce sont des succès de toute façon.

C'est justement ce qui me déçoit le plus dans l'absence de succès grand public de la Vita actuellement.

La Vita est, à mes yeux, une extraordinaire console portable: puissante, un écran d'excellente qualité et résolution, légère et très bonne prise en main, etc. Mais elle est handicapée par une absence quasi-totale de licences grand public vendeuses.

Il y a certes beaucoup de jeux, certains très bons, mais souvent des licences soit nouvelles et peu connues, soit destinées à un public de niche et donc peu vendeuses.

Qu'est-ce que j'aurais aimé un Final Fantasy exclusif sur Vita. Ou bien un épisode de Gran Turismo qui ne soit pas aussi limité que celui de la PSP, un autre épisode de Uncharted ou un GTA. Mais non, les ventes en ont décidé autrement et la console continuera à survivre bon gré mal gré sur base d'un catalogue de sorties limité et de jeux "indés" vendus uniquement en dématérialisé. :/
 

4) je ne sais pas si le succès de la série tient à son passage sur console portable.

Si ça se vérifie si un jour, la sortie sur console de salon d'un épisode unique et inédit qui ferait des chiffres moins gros, on pourra toujours l'expliquer par l'attrait très (trop ?) important des japonais pour les consoles nomades (90% des ventes de la série au Japon).

Serait-ce pareil en Occident ?

Mais je ne suis pas expert sur la série, si un amateur passe par là ou toi en est un, il/tu pourra(s) m'expliquer en quoi cette série est plus attrayante sur console nomade.

Surtout quand je lis dans les forums des demandes pour avoir un épisode sur console de salon avec les 2 sticks de rigueur.


En fait, je pense que comme le succès de cette série est essentiellement japonais, le succès sur portable s'explique de lui-même: les japonais sont beaucoup plus orientés vers les jeux et consoles portables qu'il y a 5 ou 10 ans.

Le rebond de la Vita au Japon s'explique d'ailleurs un peu de la même façon: les licences japonaises y sont nombreuses, la console plus abordable qu'à sa sortie et ça suffit pour lui donner le second départ que l'on observe depuis bientôt un an. Malheureusement, ça se limitera au Japon je le craint. -_-
 

Bref perso je me suis éclater sur des jeux portable qu'on dit fait pour les consoles de salon (Uncharted, God of war, killzone, metal gear, gta) je pense que Sony n'a seulement jamais su vendre son truc parce qu'il ne s'est jamais vraiment investi.


Sony s'est investi au départ: Uncharted, Killzone, etc. Mais la baisse de prix de la 3DS, le flux constant de gros titres sur 3DS à raison d'un jeu AAA par mois, etc. Sony n'a pas su résister. Surtout dans une période financièrement peu à leur avantage et où la grosse partie des ressource se tournait déjà vers la PS4.

Il aurait suffit de 2 ou 3 gros titres (first ou third party) pour lancer la Vita. Mais il fallait le faire il y a un an ou 2, maintenant je pense qu'il est trop tard.

AlexKidd
Signaler
AlexKidd

Non, de très nombreux jeux DS et 3DS seraient impossibles à jouer sur console de salon dépourvue du tactile. À la rigueur sur le Gamepad de la Wii U, mais alors on rentre dans une configuration égale à la console portable.
 

Je donne plutôt raison à Neves de ce côté là. Certes il y a des licences exclusivement portable chez Nintendo. Mais combien de jeux soit disant portable aujourd'hui se jouait sur console de salon des années auparavant ? Les jeux indés d'aujourd'hui sortes sur consoles de salon et cartonne alors qu'ils sont parfait pour le jeu nomade aussi. Et j'ai même pas parler du cross buy..
Bref perso je me suis éclater sur des jeux portable qu'on dit fait pour les consoles de salon (Uncharted, God of war, killzone, metal gear, gta) je pense que Sony n'a seulement jamais su vendre son truc parce qu'il ne s'est jamais vraiment investi.
Neves
Signaler
Neves
La Mangouste @ la Mangouste.

1) Bien entendu, il se jouerait d"une autre façon, peut-être voire certainement d'une manière moins ergonomique pour exécuter les mêmes actions à l'écran mais ce serait tout à fait possible.

2) Rassures-toi, je ne t'incluais pas dans la légende mais c'est l'une des raisons données à la vite pour expliquer pourquoi les consoles portables Nintendo se vendent plus que celles de Sony, hors, c'est juste faux à en regarder le catalogue portable des 2 firmes.

La différence de vente entre les 2 consoles va au-delà des jeux; pour moi, c'est une question :
- de cible principale (j'insiste sur le principal) => jeunesse contre adulescent
- d'image => aspect des consoles; parait plus raffiné chez Sony et plus solide chez Nintendo qui oriente les parents plutôt sur le 1er que le second
=> licence mignonne gentillette d'un côté contre des hectolitres de sang chez l'autre (en témoigne le très gore Locoroco)
- de positionnement tarifaire (console abordable contre console moins abordable)
- d'histoire => Nintendo a fait depuis longtemps ses preuves sur ce marché avec des consoles portables très réputées; Sony est et sera en l'état toujours associé à ses consoles de salon.

3) là n'est pas la question

4) je ne sais pas si le succès de la série tient à son passage sur console portable.

Si ça se vérifie si un jour, la sortie sur console de salon d'un épisode unique et inédit qui ferait des chiffres moins gros, on pourra toujours l'expliquer par l'attrait très (trop ?) important des japonais pour les consoles nomades (90% des ventes de la série au Japon).

Serait-ce pareil en Occident ?

Mais je ne suis pas expert sur la série, si un amateur passe par là ou toi en est un, il/tu pourra(s) m'expliquer en quoi cette série est plus attrayante sur console nomade.

Surtout quand je lis dans les forums des demandes pour avoir un épisode sur console de salon avec les 2 sticks de rigueur.
Pros3
Signaler
Pros3
C'est bizarre...à en croire l'article (ou l'envie de l'auteur ?) la PSP est un echec. Pourtant dans ce même article, j'en vois tout l'inverse. 80 millions de machine et un nombre conséquent de titres vendeur et vendu.
Pourquoi être aussi défaitiste ?

Et l'analyse sous entend que le fait qu'elle soit crackable lui a été bénéfique....mouais....peut être sur ses possibilités...mes beaucoup moins pour le support UMD.
JayJay
Signaler
JayJay
Dire que console portable = courte sessions, c'est quand même de la grosse connerie. vu le nombre hallucinants de rpg sorti sur psp et ds, c'est clairement pas fait pour de courtes sessions...

Le seul truc des consoles portables, c'est justement de les porter, de pouvoir voyager facilement avec et donc une utilisation moins contraignante que les console de salon, c'est tout. C'est facile de sortir sa psp en vacances ou aux toilettes que de ramener sa ps3, les cables hdmi, l'ampli et la télé non ?

Bref que ce soit portable ou de salon, les jeux peuvent être similaire et c'est justement pour ça que la psp a merdé, voir les grandes licences playstation sortir dans leur version "light", CDLM ( gran turismo, soulcalibur,... ). le problème ne se posait pas à l'époque de la game boy jusqu'à la GBA, on avait des jeux aussi complet que dans notre salon voire même plus ( les mario land, wario land, zelda, sonic, castlevania,... ).
Mangouste
Signaler
Mangouste

Tu confirmes ce que je dis pour l'histoire des touches et du mapping, je t'assures que le stylet est farpaitement remplaçable même pas autre chose que du tactile, t'as des sticks HEIN.


Pr. Layton, Kawashima et autres Theatrhythm ne sont pas jouables sans le tactile. Ou alors assez difficilement et surtout, d'une toute autre façon.

Maintenant je l'admet, je joue majoritairement à mes jeux 3DS (et DS avant elle) sans utiliser le tactile (sauf Theatrhythm forcément). Mais là encore, dans beaucoup de jeux, l'apport du second écran est un vrai plus, les épisodes d'Advance Wars sur DS en sont un bel exemple. Et il y en a bien d'autres.

Maintenant, que les tiers fassent preuve de fainéantise en ne tirant pas parti de ces fonctionnalités, c'est un fait. On retrouve une situation comparable avec le Gamepad de la Wii U (même Nintendo ne semble que peu y croire) ou bien avec le pavé tactile arrière de la Vita (peu et mal utilisé).

Donc ça dépend surtout des jeux, mais dire que tout les jeux auraient pu être adaptés tels quels sur console de salon, c'est simplement faux. Certains oui, mais pas tous. Et bizarrement, une raisonnable proportion des jeux que j'apprécie sur consoles portables ne peuvent pas l'être. ;)
 

Ensuite pour les licences Nintendo, bien sûr tu en as qui sont exclusives mais je te mets au défis de me prouver qu'il y a plus de licence exclusives portables Nintendo que Sony. Sur le sujet, ça fait des années que les forums racontent des légendes à propos.


Je ne pense pas avoir pris part à cette "légende" comme tu l'appelles.

D'ailleurs, à propos de "légendes" sur Nintendo, il y en a une autre qui prétend que Nintendo n'innove jamais et nous sort le même Mario à chaque fois. Hors, je pense pouvoir compter plus de différences entre un Mario 64, Mario Sunshine, Mario Galaxy et Mario 3D Worlds qu'entre 2 épisodes de Call of Duty, LittleBigPlanet ou Gran Turismo. Mais dans un cas comme un autre, ça n'en fait pas forcément de mauvais jeux. :P
 

Elles ont tout simplement plus de succès.


Oui, est-ce un mal ?
 

PS : MH est une série de console de salon à l'origine.


Oui également, mais elle cartonne bien plus sur consoles portables: PSP, DS et maintenant sur 3DS.

C'est d'ailleurs étonnant. Capcom n'a toujours rien annoncé concernant cette série pour la Vita.

unswabbed
Signaler
unswabbed
Merci pour cet article, ça m'aura bien fait rire
Laurent_X
Signaler
Laurent_X
Dire que la rédaction le colle en Home Page....
Kenetec
Signaler
Kenetec
Ohlalala, cet article est rempli d'énormes conneries ! :P

Déjà tu commences en présentant la console presque comme un échec commercial, réservée à une niche de joueur.
80 Millions d'exemplaires. 80 Millions.
La PSP est un succès GIGANTESQUE pour Sony.
Surtout pour une première console.
Et Sony n'aurait jamais vendu 80 Millions de machines si ils n'avaient pas séduit le grand public.
C'est une console qu'on a retrouvé chez pleins de monde, Hardcore comme grand public.

Pas de jeux originaux sur PSP ? => Premièrement il y en a (tu en parles après)

Pas de stick analogique droit ? => Merde alors, la 3DS devrait être un échec cuisant alors ?
L'absence de stick droit c'est l'excuse des développeurs qui ont la flemme d'adapter leur jeu à une certaine ergonomie.
Bien pensé dés le début, un jeu en 3D peut être parfaitement jouable sans stick droit.

Abandon des éditeurs tiers ? => Il y a eu des gros jeux jusque tard dans le cycle de vie de la console. Même Sony a continué à supporter la console avec God of War ou Patapon 3.

GTA PSP pas rentable ? => Mais LoL mon gars. 8 Millions d'exemplaires c'est gigantesque. Je crois même que ça doit être une des plus grosse vente de la console.
D'ailleurs le jeu a tellement peu marché que Rockstar a sorti deux autres GTA sur PSP ...

Apple qui précipite la chute de la PSP ? => Pour la Vita, oui je suis d'accord. Pour la PSP, non c'est faux.
En 2007 déjà, peu de personnes s'intéressaient à l'iPhone et aux smartphones.
Le succès s'est vraiment fait dans les 3-4 ans qui ont suivie, à l'époque donc, ou la PSP était terminée et ou la Vita arrivait.
Les smartphones ont détruit la Vita (et pas mal la 3DS aussi), mais sûrement pas la PSP.
Haseo
Signaler
Haseo
En désaccord total avec cet article, sur pratiquement tous les points. En particulier, ce qui a fait vendre la PSP, et qui m'a également fait acheter une Vita, c'est justement d'avoir des jeux exclus excellents, dignes de jeux consoles, et les grands jeux consoles eux-mêmes (de bons gros RPG en particulier), et de pouvoir les grignoter par session de 5, 15 , 30 minutes sans avoir à me poser devant une console de salon, sans chercher un point de sauvegarde pour faire arrêter.

Avec la mode aux remakes et portages, la quasi-unification des architectures et le lien de plus en plus étroit enter la VIta et les consoles de salon (en particulier le cross-buy), la Vita n'a aucun souci à se faire pour son avenir, elle fait son petit bonhomme de chemin tranquillement. Et au contraire, je ne vois absolument aucune raison de ne pas la voir suivre la voie de la PSP (qui n'a rien d'underground, elle n'est juste pas "hype", ce qui fait une différence, et d'ailleurs l'iPhone jour sur un terrain tout autre, ce qui rend la comparaison hors-sujet il me semble).
Neves
Signaler
Neves
La Mangouste @ la Mangouste.

Tu confirmes ce que je dis pour l'histoire des touches et du mapping, je t'assures que le stylet est farpaitement remplaçable même pas autre chose que du tactile, t'as des sticks HEIN.

Ensuite pour les licences Nintendo, bien sûr tu en as qui sont exclusives mais je te mets au défis de me prouver qu'il y a plus de licence exclusives portables Nintendo que Sony. Sur le sujet, ça fait des années que les forums racontent des légendes à propos.

Elles ont tout simplement plus de succès.

PS : MH est une série de console de salon à l'origine.
Mangouste
Signaler
Mangouste

"Le plus ironique dans cette histoire, c'est que la Psvita aussi cool soit-elle comme console, elle n'aura jamais la pérennité de la Playstation portable première du nom" => m'étonnerait qu'on voit une remplaçante de la Vita avant les 8 ans de durée de vie règlementaire, pas avant 2020 à mon avis. Seulement ça, seul l'avenir nous le dira ...


Cela m'étonnerait que Sony retente l'aventure d'une console portable, même en 2020. Les difficulté financières de la firme vont freiner un tel investissement (surtout après l'échec de la Vita) et l'avènement du jeu sur smartphone va peut-être les encourager à s'orienter dans cette direction.

Même la 3DS, malgré son succès, se vend nettement moins que la DS en son temps. Mais Nintendo a l'avantage des licences très vendeuses. On parle de plus en plus d'une future console Nintendo hybride salon/portable mais je n'y crois pas, du moins pas tel quel. Je les vois plutôt sortir une console de salon accompagnée d'une console portable liée à leur objectif de QoL ("Quality of Life") dont Iwata avait parlé. Nous en saurons plus en 2015. ;)
 

"Nintendo a réussi à conquérir les foyers non seulement avec sa créativité et sa simplicité d'utilisation de la console, mais aussi avec ses licences bankables et adaptables à chaque nouveau périphérique made in kyoto (Pokémon, Mario, ect). Sony lui a continuer sur la voie du pétage de rétine et à jeter des fleurs aux hardcore nerds, avec des licences certes cool à jouer, mais cela reste peu novateur et finalement on se retrouve avec des concepts déjà connus sur console de salon et que la portable rend moins bien en terme de sensation, d'immersion et de ressenti, c'est un des principaux défauts de la ligne éditoriale de Sony, écueil qu'on retrouve également sur Psvita." => sauf qu'à part Pokemon (et encore), quelle licence portable Nintendo n'existe pas sur console de salon et vice versa ?


Professeur Layton ? Inazuma Eleven ? Monster Hunter ? Ace Attorney ? Nintendogs ? Pr. Kawashima ?

Certaines ne sont pas des licences Nintendo, certes. Mais ce sont toutes des licences qui ont contribué à la domination de la DS sur la PSP et dont certaines contribuent encore aujourd'hui au succès de la 3DS.
 

Un jeu portable pourra toujours parfaitement se jouer sur console de salon et vice versa, ce n'est qu'une question de bouton et de mapping des touches.


Non, de très nombreux jeux DS et 3DS seraient impossibles à jouer sur console de salon dépourvue du tactile. À la rigueur sur le Gamepad de la Wii U, mais alors on rentre dans une configuration égale à la console portable.
 

Je verrai bien à la Gamescon ce que Sony et les tiers annoncent pour l'avenir de la Vita, mais jamais ne n'irai m'imaginer la voir réitérer le succès de la PSP. :/

Neves
Signaler
Neves
http://www.linternau...finition/faite/

"Alors que nous apprenions quelques jours après que Sony abandonne l'idée de faire des jeux sur sa propre console portable PSvita" => faux.

Le plus ironique dans cette histoire, c'est que la Psvita aussi cool soit-elle comme console, elle n'aura jamais la pérennité de la Playstation portable première du nom" => m'étonnerait qu'on voit une remplaçante de la Vita avant les 8 ans de durée de vie règlementaire, pas avant 2020 à mon avis. Seulement ça, seul l'avenir nous le dira ...

"On ne peut pas faire de simple transposition pour gagner en intérêt, un jeu portable n'a pas le même feeling que sur console, et le simple faîtes de faire un jeu console sur portable ne marche pas." => Killzone Liberation, Resistance Retribution, Burnout Dominator, Medievil, Daxter sont autant de contre-exemples.

"Personne se fera chier à faire un MGS Peace Walker, Grand Theft Auto ou un Kingdom Hearts : Birth by Sleep pour une session de quinze minutes sur sa console portable par exemple, on préfère faire au pire un Doodle Jump sur Iphone ou même un Elite Beat Agents sur DS pour patienter, les règles et le gameplay sont beaucoup plus explicites que n'importe quel jeu à millions de dollars" => tu serais étonné d'apprendre où est ce que les consoles portables sont le plus joués ....
A la maison.

"Nintendo a réussi à conquérir les foyers non seulement avec sa créativité et sa simplicité d'utilisation de la console, mais aussi avec ses licences bankables et adaptables à chaque nouveau périphérique made in kyoto (Pokémon, Mario, ect). Sony lui a continuer sur la voie du pétage de rétine et à jeter des fleurs aux hardcore nerds, avec des licences certes cool à jouer, mais cela reste peu novateur et finalement on se retrouve avec des concepts déjà connus sur console de salon et que la portable rend moins bien en terme de sensation, d'immersion et de ressenti, c'est un des principaux défauts de la ligne éditoriale de Sony, écueil qu'on retrouve également sur Psvita." => sauf qu'à part Pokemon (et encore), quelle licence portable Nintendo n'existe pas sur console de salon et vice versa ?

Un jeu portable pourra toujours parfaitement se jouer sur console de salon et vice versa, ce n'est qu'une question de bouton et de mapping des touches.

"Au fil des années d'exploitation, les gros éditeurs et les acteurs de l'industrie abandonneront le bourbier qu'est cette console qui ne veut se vendre auprès du public mainstream. Abandon des Third Party, Sony lui aussi abandonnera son propre navire en annonçant qui ne développerait plus de jeu à gros budgets sur cette console" => source ? En 2010, sortait encore God of War Ghost of Sparta, sa remplaçante est sortie en 2011 ...

"Alors, imaginer la gueule des recettes du premier GTA PSP pour Rockstar, qui s'est vendu à 40 ¤ avec seulement 8 millions d'unités, ok il a coûté moins cher que les autres épisodes, mais les ventes n'ont pas été très encourageants pour la console et le studio lui-même, pourquoi s'entêter à faire des jeux qui n'atteindront pas la majorité de consommateurs qu'on vise ? Pourquoi des petits développeurs qui n'ont que les moyens de produire des grands jeux s'entêteront à perdre de l'argent sur une console dont le parc est faible ? Sony est victime de son ambition, portée par une communication désastreuse et hautaine, elle est une console qui fut trop ambitieuse, trop mégalomane, trop superficielle." => un portage d'un jeu PS2 qui vendu à 8 millions d'exemplaires à 30€ serait trop peu !? Sony hautain avec la PSP ?

Belle plume mais beaucoup de passages où je ne peux acquiescer devant des raccourcis douteux voire carrément faux.