L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Catégorie : Je l'ai déja vu dans...

Signaler
Je l'ai déja vu dans...

Après la bombe Carla Gugino, attaquons-nous à une autre brunette, j'ai nommé Jennifer Connelly. L'actrice a déja 40 ans (et oui!) et pourtant, elle a débuté sa carrière diablement jeune, alors qu'elle n'aura été reconnu que très tardivement au cinéma. L'actrice joue ses charmes et possède un regard qui ferait fondre n'importe quel être masculin.

 

Il était une fois en Amérique (1984) - Deborah

La belle commence très fort puisque son tout premier rôle au cinéma n'est rien de moins que dans un film de Sergio Leone! Concluant sa trilogie de "Il était une fois", elle interprète le rôle de Deborah enfant. Un rôle qui lui permit de mettre un pied dans l'univers du cinéma, et quel pied! 14 ans, et déja aux côtés des plus grands.

 

 

 

Phenomena (1985) - Jennifer Cornivo

Un an plus tard, l'actrice prend le rôle principal du film de Dario Argento, où elle parle avec des insectes. Jennifer Connelly a 15 ans et a déja tourné dans deux films de grands réalisateurs.

 

 

Hot Spot (1990) - Gloria Harper

En 1990, Jennifer intègre le casting du film culte Hot Spot (même si le deuxième l'est encore plus), et n'hésitera pas à jouer de son sex-appeal pour ce rôle à contre-courant de ce qu'elle a fait précédemment et de s'affirmer dans plusieurs genres, y compris la comédie.

 

 

The Rocketeer (1991) - Jenny

Jennifer s'installe dans une grosse production Disney, et l'adaptation de la BD de Dave Stevens. Evidemment, on aurait préféré que Jennifer incarne la Betty Page du comics original, mais Disney oblige, ça restera beaucoup plus prude. Bon, on a quand même du Timothy Dalton.

 

 

Dark City (1998) - Emma Murdoch

Après l'adaptation de The Crow, Alex Proyas nous pond Dark City, excellent film de SF, qui aurait inspiré The Matrix (en réutilisant les mêmes décors). Vrai ou pas, Jennifer incarne la femme du héros. Toujours aussi resplendissante mais un peu paumé dans le film. Normal, c'est son personnage. 

 

 

 Requiem for a Dream (2000) - Marion Silver

Film culte de Darren Aronofski (merci google pour l'orthographe), Requiem for a Dream fait connaître véritablement Jennifer au grand public, alors qu'elle a quand même tourné un certain nombre de films respectables.

 

 

 Un homme d'exception (2001) - Alicia Nash

Jennifer y joue la femme de Russel Crowe dans ce film oscarisé de partout, et pour lequel Jennifer obtient l'Oscar du meilleur second rôle féminin. Elle y rencontre Ed Harris pour lequel elle tournera dans son film, Pollock, qui suit la vie de l'artiste du même nom.

 

 

Hulk (2004) - Betty Ross

Autre superproduction signé Ang Lee, Jennifer joue la petite amie de Bruce dans la première adaptation au cinéma de Hulk. Le film connaît le destin qu'on sait (alors que personnellement, le film est loin d'être mauvais), et un reboot tente de relancer la saga quelques années plus tard, en remplaçant Jennifer par Liv Tyler.

 

 

Dark Water (2005) - Dhalia Williams

Jeune divorcée, elle incarne une femme qui se rend compte que son nouvel appartement est un peu bizarre. Après avoir joué chez Argento un film paranormal, la revoilà dans un film d'angoisse.

 


 

 Blood Diamond (2006) - Maddy Bowen

Jennifer part chez Zwick pour jouer une jolie reporter chargé d'enquêter sur les fameux diamants de sang dont Dicaprio veut s'emparer. Un joli rôle dans un film tout à fait regardable.

 

 

Le jour où la Terre s'arrêta (2008) - Helen Bonson

Des fois, les acteurs font des mauvais choix de carrière, sans se rendre compte dans quoi ils s'embarquent. Ici, c'est le cas avec ce remake d'un vieux film de SF, embarqué par un Keanu Reeves qui tente de retrouver la gloire d'antan.

 

 

Et après?

De moins en moins de projets. Jennifer Connely a l'air de s'être calmé après une carrière plutôt impressionnante et des choix de films vraiment bons. Elle tourne en ce moment dans le prochain film de son pote Darren Aronofsky, Noah, aux côtés de quelques grands comme Anthony Hopkins et Russel Crowe. Et pour fini en beauté, petit cliché que voilà:

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Je l'ai déja vu dans...

Après deux acteurs de talents, voici pour changer une magnifique actrice que vous avez probablement déja vu dans un second rôle de film, et plus particulièrement dans quelques films de Snyder où elle officie régulièrement. Carla Gugino a aussi une petite réputation de MILF, ce que chacun interprètera à sa façon, mais on ne peut nier que l'actrice possède des charmes certains...

 

Spin City (1996-1998) - Ashley Schaeffer

Après avoir commencé dans divers épisodes d'Alf ou Madame est Servie (premier rôle à la TV), la charmante Carla trouve un rôle plus consistant sur Spin City, sitcom culte avec Michael J Fox, et une des premières créations de Bill Lawrence, l'homme derrière Scrubs. Carla Gugino apparaît dès le début de la série, joue une journaliste et entretient une relation avec le personnage de J. Fox. Elle n'apparaîtra que pendant quelques épisodes, histoire que le héros passe à autre chose. La rumeur voudrait que ce soit la femme de Michael J. Fox qui ait demandé à la production d'enlever le personnage de Carla, jugeant que la relation entre son mari et elle était un peu trop "réelle"...

 

 

 

Snake Eyes (1998) - Julia Costello

Premier rôle marquant après avoir fait quelques seconds rôles au cinéma, Carla décroche l'un des rôles féminins les plus importants dans le cultissime Snake Eyes de Brian de Palma. Elle joue la victime qui sait tout et que Nicolas Cage devra protéger pour qu'elle puisse dire qui est le meurtrier.

 


Spy Kids (2001) - Ingrid Cortez

Histoire de mettre un pied dans le cinéma familial, Carla Gugino interprètera la mère des deux espions en herbe dans le film de Robert Rodriguez, aux côtés d'Antonio Banderas. Un rôle qui va la dévoiler beaucoup plus, le film étant un gros succès commercial dans le monde. Elle reprendra son rôle dans les deux épisodes suivants.

 

 

Sin City (2005) - Lucille

Après avoir joué dans "l'incroyable" The One (souvenez-vous, c'est le film avec un Jet Li machiavélique qui va dans toutes les dimensions pour éliminer ses doubles, tout ça pour être... The One...), Carla Gugino retrouve Robert Rodriguez dans l'adaptation de la cultissime bande dessinée de Frank Miller, Sin City. Elle y interprète le rôle de Lucille, femme-flic et contrôleur judiciaire de Marv, mais aussi lesbienne, ce qu'il regrette (et on le comprend). L'occasion de voir une légère nudité histoire de vous contenter, bandes de petits pervers!

 

 

 


American Gangster (2007) - Laurie Roberts

Après avoir accompagné Ben Stiller dans la nuit au musée, Carla se retrouve dans l'un des derniers films de Ridley Scott aux côtés de Russel Crowe et Denzel Washington. Elle incarne la femme de Richie, incarné par Russel Crowe, pour un petit rôle secondaire histoire de mettre en avant l'importance de la famille pour Richie.

 

 

 

Watchmen (2009) - Silk Spectre

Après avoir cotôyé Al Pacino et Robert de Niro dans la pathétique réunion "post-Heat" La Loi et l'Ordre et accompagné The Rock dans la Montagne Ensorcelée, Carla Gugino se retrouve alpagué par Zack Snyder dans son adaptation de Watchmen dans un rôle relativement connue dans la BD originelle, celui de Spectre Soyeux alias Sally Jupiter. Un rôle qui lui sied à merveille, et dont elle aura aussi l'occasion de prolonger ce rôle dans sa version vieillissante, histoire d'avoir quelques scènes de dialogues avec le personnage de sa fille. Un rôle assez marquant, et une Silk Spectre tout à fait réussi, qui représente une icône à la Marylin Monroe.

 

 


Entourage (2007-2011) - Amanda Daniels

Pendant quelques années, Carla Gugino aura l'occasion de jouer l'espace de plusieurs épisodes répartis sur quelques saisons, le personnage d'Amanda Daniels, agent d'acteurs et femme fatale qui fera tourner la tête du héros.

 


Sucker Punch (2011) - Dr. Vera Borski

Dernier rôle marquant au cinéma, Carla retrouve Zack Snyder pour interpréter le rôle du docteur Borski, celle qui gère l'asile/bordel du film et qui sera la seule valeur maternelle du film. Un rôle moins tapageur que Watchmen (sauf la scène coupée du spectacle) et qui sied bien à la dame.

 


Californication (2011) - Abby Rhodes

Carla aura quelques petites rôles par-ci par-là, notamment dans le Mr Popper avec Jim Carrey ou encore la comédie Happy New Year, mais je retiendrais son interprétation dans Californication, où elle incarne l'avocate de Hank chargé de le défendre et c'est inévitable qu'elle ou il tombera sous les charmes de l'autre. A noter qu'elle fait une petite apparition dans un épisode de Justified, mais rien de transcendant.

 

 

Et après?

Carla Gugino est à l'affiche actuellement de Political Animals, série politique mettant en vedette rien de moins que Sigourney Weaver et traitant de la famille présidentielle aux Etats-Unis. Elle sera à l'affiche de Hotel Noir, film en noir et blanc se déroulant dans un Los Angeles dans les années 60. Et puis pour finir en beauté, parce que l'actrice sait jouer de ses formes, je ne peux pas vous laisser sans cette petite image-à-clics:

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Signaler
Je l'ai déja vu dans...

Retour de rubrique, avec un acteur dont on connaît évidemment le visage, mais peut-être pas le nom. Il s'agit de Bryan Cranston, connu actuellement pour jouer le rôle de Walter White de la fabuleuse série Breaking Bad. Le bonhomme était déja connu depuis Malcolm mais c'est un acteur régulier de série qui a joué dans beaucoup de second rôles. Il a fait aussi pas mal de doublages de dessins animés comme Macross Plus ou encore doublé des méchants de Power Rangers (!) dans leur version US.


Supercopter (1986) - Robert Hollis

Un des premiers rôles du monsieur, alors âgé de 30 ans, et qui obtient un petit rôle le temps d'un épisode dans la série culte Supercopter. Il est tout jeune, mais on le reconnaît pas mal le bougre!

 


Arabesque (1986-1996) - Brian East

Bryan Cranston a connu la joie de jouer dans plusieurs épisodes d'Arabesque sur plusieurs années (trois épisodes pour être précis), mais dans des rôles différents. Encore une période où il n'avait jamais eu de rôles sérieux.



 

 Babylon 5 (1997) - Ericson

On commence à se rapprocher de Malcolm et déja, Bryan Cranston commence à ressembler au moment où il sera célèbre. Ici, un rôle de méchant, et une coupe de cheveux absolument ravageuse.



Seinfield (1994-1997) - Tim Whatley

Rôle récurrent dans la sitcom culte Seinfield, Bryan Cranston se fait peu à peu remarquer et a l'occasion de jouer dans quelques épisodes pour se démarquer des autres.

 



Il faut sauver le soldat Ryan (1998) - Colonel

Petit rôle dans un grand film, avec pas n'importe qui, monsieur Spileberg s'il vous plaît. Il n'aura pas énormément de répliques et sera juste là pour accompagner les supérieurs qui décideront de la mission pour sauver Ryan. N'empêche, ça fait plaisir de voir ses débuts au cinéma (alors qu'il est acteur depuis vingt ans!).

 

 

 Little Miss Sunshine (2006) - Stan Grossman

L'acteur est déja à fond sur Malcolm et joue un second rôle dans le très chouette film indépendant Little Miss Sunshine, porte-étendard de ce genre, et grosse publicité pour le festival de Sundance.

 

 

 

 Malcolm (2000-2006) - Hal

Personnage culte et consécration de Bryan Cranston. A travers ces six saisons et cette série absolument génial, l'acteur peut libérer sa folie et se déchaîner dans un rôle qui lui sied à merveille et en fait un des personnages phares de la série, si ce n'est le meilleur. Irresponsable, naïf et complètement dingue, Hal est le père de la famille qui possède des mimiques et des scènes absolument cultes, et arrive à sortir du lot alors que les autres personnages sont tout aussi barrés. Une véritable reconnaissance pour l'acteur qui marquera un vrai tournant dans sa carrière.

 

 

 

 How I Met Your Mother (2007) - Hammond Druthers

 Juste après avoir fini Malcolm, Bryan Cranston se permet deux petites apparitions dans la sitcom du moment, en l'occurence le boss de Ted Mosby. Enfin, au début en tout cas. Deux apparitions plutôt remarquées qui continuent dans la lancée de Malcolm et qui fonctionnent parfaitement dans la série.

 

 Breaking Bad (2008-2013) - Walter White

Série monumentale, Bryan Cranston intègre le casting de Breaking Bad dans le rôle principal. Un rôle à sa mesure et qui tranche radicalement avec Malcolm. Walter White est un personnage impitoyable, presque antipathique et Bryan Cranston prouve que c'est un merveilleux acteur, découvert bien trop tard. Emmy award à la clé et même réalisations de quelques épisodes (après certains de Malcolm).

 

Drive (2011) - Shannon

Film qui a fait un très joli buzz l'année dernière (plus ou moins justifié), Drive s'est aussi garni de beaucoup de seconds rôles marquants. Parmi eux, Bryan Cranston joue Shannon, garagiste et ami du héros qui fait office de mentor dans le film. Joli rôle.

 

Contagion (2011) - Lyle Haggerty

 Après Drive, Bryan Cranston continue sa lancée au cinéma mais toujours dans des seconds rôles. Breaking Bad lui accapare peut-être trop de temps. En tout cas, on le voit souvent dans des rôles militaires, que ce soit dans Contagion ou dans Red Tails. Des petits rôles pas très significatifs et on espère le voir dans des rôles plus consistants une fois que Breaking Bad sera terminé.

 

 

John Carter (2012) - Powell

Gros flop de Disney pour cette année, Bryan Cranston a encore un second rôle, une fois de plus militaire, celle d'un nordiste à la poursuite du héros avant qu'il se retrouve propulsé sur Mars. Longue chevelure, le personnage aurait pu avoir la classe si on l'avait vu un peu plus.

 

 

Total Recall - Mémoire Programmées (2012) - Vilos Cohaagen

Pas encore sorti mais presque, Bryan Cranston voit ici un rôle plus important qu'à l'accoutumée, celui du méchant du film (pour ceux qui ont vu l'original de Verhoeven, vous savez qui il incarne). En attendant de voir si la qualité du film sera au rendez-vous, vu le réalisateur, j'ai encore des doutes, mais sait-on jamais. En tout cas, hâte de voir l'acteur dans un vrai rôle au cinéma.

 

Pour finir, juste pour le fun, une vieille pub pour les Lay's Potato Chips de 1998 pour le Superbowl, où Bryan Cranston donne la réplique à un certain... Michael J. Fox.

Classe.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Je l'ai déja vu dans...

Nouvelle petit rubrique que j'ai en tête depuis un petit moment, et qui permet de rendre hommage à quelques figures du cinéma, et surtout les acteurs/actrices trop souvent en second rôle, dont on retient souvent la tronche mais dont on oublie trop souvent le nom, faute à une étiquette "second couteau" malheureusement très difficile à enlever.

On commence avec Joe Pantoliano, un nom qui dira quelque chose à beaucoup d'entre vous, mais qui n'a jamais eu un véritable rôle principal dans un film, et restera longtemps un second couteau. Il est surtout connu pour avoir joué Cypher dans le premier Matrix mais s'est illustré dans beaucoup d'autres films bien connus où il avait souvent le rôle du mec louche et un tant soit peu méchant. Un chouette charisme pour un acteur qui n'aura peut-être jamais les épaules d'une grosse star d'Hollywood.


M.A.S.H (1981) - Caporal Gerald Mullen

Un de ses premiers rôles en tant qu'acteur, et un rôle d'un seul épisode dans la fameuse série M.A.S.H. Ce n'est pas dans ce rôle qu'il parviendra à marquer les mémoires mais il continuera à intégrer des rôles divers dans des épisodes d'une fois dans plusieurs séries américaines plus ou moins connus.

> Voir extrait

 

 

 Risky Business (1983) - Guido

Premier grand rôle pour Tom Cruise, et Joe Pantoliano en profite pour jouer un rôle de méchant, celui d'un mac qui n'a pas la langue dans sa poche... Un rôle qui va lui permettre de continuer dans le cinéma.

 

 


Les Goonies (1985) - Francis

Film absolument génial pour l'ancienne génération, que je déconseille à ceux qui l'ont loupé dans leur enfance sous peine de ne pas apprécier. Joe Pantoliano joue ici un de ses premiers gros rôle, et prend la place d'un des méchants, en particulier l'un des frères de la famille qui poursuit les gamins.

 


L'Empire du Soleil (1987) - Frank Demarest

Racontant les déboires d'un gamin lors de l'invasion de la Chine pendant la Seconde Guerre par Spielberg, le film compte un casting séduisant, puisque le gamin en question n'est autre que Christian Bale, et qu'on y trouve aussi John Malkovich et un certain figurant qui n'est autre que Ben Stiller. Joe Pantoliano joue ici le rôle du bras droit de Malkovich, l'homme à tout faire dans le camp de prisonnier où est enfermé l'enfant.

 

 

Le Fugitif (1993) - Cosmo Renfro

Accompagné de Tommy Lee Jones et d'Harrison Ford, Pantoliano joue ici le rôle d'un des marshalls à la poursuite du héros, dans un rôle plus gentil qu'à l'accoutumée. A noter qu'il reprendra son rôle dans la suite U.S Marshalls.

 

 


  Bad Boys (1995) - Captain Howard

Dans tous les buddy movie mettant en scène un duo de flics, il y a toujours un capitaine qui est là pour les remettre à leur place et leur rappeler de ne pas faire trop de dégâts à leur prochaine patrouille. Dans Bad Boys, ce gars-là, c'est Pantoliano, qui sera aussi dans la suite quelques années plus tard.

 

 

The Matrix (1999) - Cypher

Film qui l'a plus ou moins révélé, Joe Pantoliano intègre cette super-production et fait ce dont il fait le mieux: le salaud. Crâne rasé et sourire carnassier, le rôle lui va plus que bien et confirme son statut de second rôle qui a la classe.

 

 

 

Memento (2000) - Teddy

Un certain Christopher Nolan commencera à avoir du succès avec ce premier film au budget réduit mais à l'efficacité redoutable. Si vous n'avez pas encore vu Memento, vous êtes bien chanceux et je vous conseille de découvrir ce film au concept "à l'envers" ravageur. Joe Pantoliano y incarne le flic chargé d'aider le héros à retrouver le meurtrier de sa femme mais va se révéler bien plus complexe qu'il n'y paraît...

 

 

Daredevil (2003) - Ben Urich

Petite erreur de parcours, Joe Pantoliano fait escale dans les comics avec un rôle dans l'adaptation (très) ratée de Daredevil, même s'il a le mérite de continuer à jouer dans son registre.

 

 

 

The Handler (2003-2004) - Joe Renato

Plus connu en France sous le nom "FBI Opérations Secrètes", la série avait connu un petit succès lors de sa diffusion sur M6, mais elle a été arrêté au bout d'une quinzaine d'épisodes seulement. Joe Pantoliano était ici en haut de l'affiche, puisqu'il était le chef d'une section du FBI chargé d'opérations secrètes (d'où le titre). Evidemment, face aux Experts qui était du même genre, peu de chances de lutter, et malgré la présence de l'acteur, la série n'est jamais parvenue à décoller vraiment, faute à son manque d'originalité.

 

 

 

 

 

Les Sopranos (2004) - Ralph Cifaretto

Après la déconvenue Handler, Joe Pantoliano intègre le casting des Soprano, une excellente série que je vous invite à découvrir à l'occasion. Sur deux saisons, il incarne Ralphie, un des membres de la famille de Tony Soprano, assez antipathique avec des accès de colère très violent et des citations de Gladiator à tour de bras. Un personnage excellent, qui est une des nombreuses figures du casting qui force le respect et donne à la série toutes ses lettres de noblesses

 

 

 

.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)