L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Carnets de route

Avant-propos: dans cette dernière partie, je vais exposer toutes les petites choses cachés durant le jeu, les références et les multiples théories crédibles ou non qui fleurissent sur le net.

Evidemment, SPOILER ALERT.

// La théorie des 122 Bookers

Le fameux passage au début, lorsqu'on arrive à Columbia et que les Lutèces nous demandent de tirer la pièce à pile ou face, a soulevé bon nombre de questions. L'évènement est aléatoire parce que Booker parie variablement sur Pile ou Face, mais la pièce tombe de toute façon sur face puisque Rosalind coche la partie "Face". Dans la deuxième partie, cette scène à priori sans conséquence est une façon d'illustrer le principe des deux réalités alternatives. Sauf que des internautes ont compté le nombre de "faces" inscrit sur le tableau, et sont tombés sur 122.  Pas mal de gens pensent que les Lutèces opèrent une expérience de probabilités sur Booker, mais aussi sur les autres avant lui. 

En effet, des internautes supposent que le Booker que nous dirigeons n'est finalement que le 123ème Booker à tenter sa chance pour sauver la fille, et que les Lutèces en sont à autant d'essais. La pièce n'est qu'une constante parmi tant d'autres et confirment que multiples scènes arriveront quoi qu'il arrive (tomber sur Face même si Booker dit Pile, tirer le chiffre 77 à la tombola). On sait par contre que Comstock attendait Booker au phare mais que les Lutèces ont éliminé le gardien dans le bâtiment (le mec mort attaché lorsqu'on arrive), comme le prouverait les photos dans leur labo et la lettre signé Comstock dans le phare qui montre que quelqu'un devait "le stopper". Certaines morts de Booker le font revenir devant la porte de son bureau pour la franchir et réapparaître à l'endroit où il est mort. Une faço de dire qu'on utilise un Booker de plus (le héros de mourant pas avant l'expérience des Pile ou Face)? Autre coincïdence, mais peut-être que c'en est qu'une, le fait que le code du phare pour la cloche est "1-2-2". Comme les 122 Bookers.

// Songbird à Rapture

Lors d'une scène émouvante, Elizabeth transporte Booker et le Songbird dans une autre dimension et les personnages se retrouvent à Rapture. Le Songbird se retrouve sous l'eau et meurt sous la pression (on le sait via les vox et le fait que son oeil se fissure lors de la première rencontre avec lui et que sa tête est sous l'eau). D'ailleurs, on sait aussi durant le jeu que le frère de Fink, lui aussi inventeur, a crée Songbird en s'inspirant d'une faille qu'il a vue et dont il a repris l'idée que la machine prenne le contrôle de l'homme, pour en faire un Protecteur. De toute façon, le simple fait du changement de couleur de l'oeil, et le fait qu'il réagisse au son montre bien le lien entre le Songbird et les Protecteurs de Bioshock. 

Plus étonnant, des joueurs ont rejoué au premier Bioshock après le dernier, et ont constaté un bruit étrange lors d'une scène où Fitzpatrick joue sur le piano et explose. Lorsque la scène est calme, et qu'on écoute bien dans le fond sonore, on entend un cri lointain, une plainte, ressemblant VRAIMENT à celui de Songbird. Lorsqu'on sait que Booker et Elizabeth se retrouvent à peu près dans la période du premier Bioshkc (la vue d'une petite Soeur et de son Protecteur au loin dans le jeu le confirme), on peut aisément imaginer que cette plainte mystérieuse est celle de Songbird. Je ne pense pas que les développeurs ont prévu lors du premier épisode le design sonore de Songbird, peut-être est-ce seulement une coincidence ou qu'ils ont utilisé des sons du premier, mais l'allusion est frappante et serait absolument géniale. Ici la mort de Songbird dans le dernier Bioshock et à voir la vidéo ci-dessous du premier Bioshock, où on l'entend clairement:

Petit clin d'oeil supplémentaire, mais ça reste un clin d'oeil, le premier Bioshock propose une petite affichette avec le nom clair de Songbird. C'est plus un léger clin d'oeil, mais peut-être que cela confirme qu'ils avaient déja pensé à l'oiseau à l'époque du développement du premier Bioshock.

// Booker est-il Andrew Ryan?

Là, on part clairement dans l'extrapolation parce que personnellement j'y crois pas, même si les quelques preuves apportés ont des incohérences étranges. Déja, des petits malins ont vu dans les flashbacks de Booker dans son bureau un papier du Rapture Tribune. Ce qui est plus un clin d'oeil qu'autre chose. Mais la preuve la plus troublante est le fait que dans le premier Bioshock, Ryan explique que les Batysphères à Rapture ont été condamnées, pour empêcher la population de les utiliser, mais il a limité l'utilisation à un cercle très restreint qui ne comporte que ceux comportant le même ADN que lui, une sécurité génétique donc. En sachant que le héros du premier est le fils illégitime de Ryan, cela explique pourquoi il peut les utiliser.

Mais dans Bioshock Infinite, la fin met clairement en avant le fait que Booker sort de Rapture avec Elizabeth en déclenchant le mécanisme, censé marcher uniquement avec des gens de la famille de Ryan. Certains pensent que ça serait le père, l'oncle ou autre membre de la famille. D'autres pensent que c'est carrément Ryan, dans une autre réalité, qui a dérivé tout comme Comstock l'a fait avec Columbia. Ce qui est techniquement impossible puisque Ryan est né en 1892, soit deux ans après les évènements de Wounded Knee. C'est donc impossible. Je pense plus à un oubli possible des développeurs, ou alors venant des pouvoirs d'Elizabeth.

// La séquence de fin

La séquence de fin est plus particulièrement la fin post-générique a soulevé pas mal de questions. La noyade de Booker est aussi sujette à plusieurs questions. On sait que Booker et Elizabeth sont remontés dans le temps afin de noyer Booker avant qu'il devienne Comstock, avant que le choix s'effectue et délivre de nombreuses réalités où Comstock construirait Columbia. Le fait de le noyer annulerait les possibilités. Mais la présence de multiples Elizabeth, toutes avec un style différents est assez curieux. Je pencherais plus pour un effet de mise en scène, pour représenter toutes les réalités possibles qui sont face à lui et qui s'efface au moment où il meurt pour mieux appuyer le fait que Comstock n'existera pas. 

On peut aussi légitimement penser que ces Elizabeth représentent toutes les versions de la jeune fille qui ont réussi à aller au même point que nous et qui ont prévu aussi de noyer Booker. Elizabeth le dit, le voyage est différent, mais la destination est la même. On peut penser que durant l'aventure, dans d'autres réalités, il s'est passé des choses différentes mais qui ont conduit au même point que cette scène, ce qui expliquerai le changement de design des jeunes filles. D'ailleurs, amusant de constater que certaines sont des anciens designs visibles dans les premières séquences de gameplay dévoilés au public. Le fait que la scène coupe juste avant que la dernière Elizabeth disparaisse met un doute quand à sa disparition définitive: tuer Booker a-t-il définitivement tué les chances de voire naître Elizabeth?

La scène après les crédits pose également des questions. Elle intervient à la même date que lorsque Booker vend sa fille (voir le calendrier sur le bureau), mais Robert Lutèce n'est à priori pas présent. Le fait que Booker demande "Anna, c'est bien toi?" induit le fait que ce Booker se souvient de tout ce qu'il s'est passé, et qu'il est surpris que le bébé soit présent. Rien d'indique qu'Anna est dans le berceau d'ailleurs, puisqu'on entend que la berceuse. Ici, chacun y verra la scène à sa façon, la plus optimiste étant que Booker a quand même eu sa fille sans passer par le baptême (où il est mort) et qu'il peut vivre heureux de cette façon. D'ailleurs, petite anecdote, le prêtre du baptême est le même (mais en plus vieux) qui tente de vous noyer au tout début du jeu. Un écho certain avec la dernière scène du jeu, une façon d'annoncer sa destinée bien en avance.

// Les petits plus

Bryce Seligman Dewitt est un physicien qui a soutenu la théorie d'Everett sur les univers multiples. 

La clé anglaise avec laquelle Elizabeth assomme Booker sur le First Lady est la même que celle utilisé dans le premier Bioshock.

Dans le bureau de Comstock à la fin, on aperçoit des gravures représentant tout le cheminement du jeu, les scènes fortes.

La fille qui interpelle Elizabeth avant le piège du guichet et qui l'appelle "Anne" est censé être dans le cercle proche de Comstock, testant si Elizabeth ou Booker se souvient de quelque chose (voir un voxophone).

Certaines théories sur la mère d'Anne/Elizabeth pense qu'elle serait la version de Lady Comstock dans la réalité du Booker refusant le baptême.

Lors du passage dans l'Ordre des Corbeaux (ou un truc du genre), on a découvert un message caché lorsqu'on accélère la vitesse du jeu et une chanson étrange.

// Les chansons anachroniques et autres failles

L'une des nombreuses excellentes idées du jeu est d'avoir utilisé les failles pour renforcer la cohérence au jeu et donner des petites surprises. C'est notamment le cas avec bon nombre de chansons utilisés dans le jeu, qui sont en fait des reprises version 1912 de chansons connus. On y trouve du Cindy Lauper, du CCR et autres petites pépites remastérisés de plusieurs façons, et vraiment surprenantes. Dans le jeu, on apprend que c'est le frère de Fink qui a fait fortune grâce à des chansons et de la même manière qu'il avait un regard sur Rapture, il a utilisé les failles pour copier les chansons et les faire à sa sauce. De là à voir une critique sur les droits d'auteur, il n'y a qu'un pas. Toujours est-il que l'idée est excellente.

- "Girls Just Want to Hace Fun" - Cindy Lauper   //   Bioshock Version
- "Fortunate Son" - Creedance Clearwater Revival   //   Bioshock Version
- "Tainted Love " - Soft Cell (ou Gloria Jones pour l'origina)    //     Bioshock Version
- "Everybody wants to Rule the World" - Tears for Fears   //     Bioshock Version
- "Shiny Happy People " - R.E.M     //     Bioshock Version
- "God Only Knows" - Beach Boys    //    Bioshock Version
- "Shake Sugaree" - Elisabeth Cotten    //    Bioshock Version

De même que lors de la rencontre avec Elizabeth, elle ouvert une faille avec la ville de Paris et un cinéma qui passe le film" La Revanche du Jedi". On peut facilement imaginer que ce n'est pas le Paris de notre réalité qui a été ouvert, mais une version alternative, car le véritable titre du film étant le Retour du Jedi, la Revanche était un titre provisoire et qui était parti pour êtree la définitive.

Pour terminer, voici une des scènes optionnelles du jeu qui montre à quel point le jeu arrive à proposer des scènes géniales, touchantes et merveilleuses. Un jeu comme ça, ça n'arrive pas tous les ans, et il faut clairement en profiter.

Le titre de la chanson étant Will the Circle be Unbroken, encore une coincïdence?

 

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

Keynybale
Signaler
Keynybale
Revoir la scène d'introduction de Bioshock Infinite, avec les Lutèces sur la barque est un vrai régal quand on a fini le jeu. Le cri du Songbird dans le théâtre de Sander Cohen est vraiment troublante.
En tout cas ces 3 billets étaient très enrichissants, merci!
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Excellente série d'articles.

Celim.
Hawke64
Signaler
Hawke64
SPOILERS TOUJOURS (en même temps c'est écrit en début d'article, mais je préfère préciser) Le message caché dit un truc du genre "Time for me to drown / Time will catch up to me", mais avec les deux phrases entrecroisées. Quand on connaît la fin du jeu, ça peut avoir une certaine signification (surtout pour la partie "Time for me to drown", facile à deviner). On peut alors imaginer que la musique serait une répercussion des différents univers, Columbia étant en quelque sorte "instable" entre les dimensions (en témoignent la statue qui change au début et toutes les failles dispersées).

J'avais pas capté pour les 122 Booker, mais c'est vrai que maintenant que j'ai lu cette théorie, ça me paraît super probable. Les Lutèce vont dans un monde, lancent Booker dans l'aventure, voient où et pourquoi il se plante, vont dans le monde suivant et l'aident juste quand il en a besoin (par exemple en lui donnant le tonique bouclier), tout en faisant d'autres expériences comme le pile ou face. C'est super cohérent.

Et pour le cri de Songbird, c'est impressionnant la ressemblance entre les vidéos. Je suis persuadé que c'était une idée des développeurs dès le début, facile à abandonner si besoin était, mais qui a réussi à faire son chemin jusqu'à Infinite. D'ailleurs pour le nom de Songbird sur l'affiche à Rapture, peut-être que le frère de Fink, en plus d'avoir inventé la bête à partir d'un Protecteur, a vu l'affiche à travers une faille et a aussi piqué le nom qui était dessus. Du moins, ça reste cohérent aussi.

Super article en tout cas, qui m'a éclairé sur pas mal de points :)
Sirtank
Signaler
Sirtank
Un très bon récapitulatif, j'avais souris jaune en voyant la clé à molette dans les mains d'Elizabeth et la tronche du prêtre à la fin.

La théorie des 122 n'en est pas une pour moi, c'est l'explication principale au statut intemporel et immortel des Lutèce qui ont découvert dans leur travaux la capacités d’interférer avec les lignes d'univers et en usent sur Dewitt autant pour leur revanche sur Comstock que pour réunir des informations pratique pour eux-même. Du coup ma principale déception soit qu'ils n'apparaissent pas à la fin, surtout quand on trouve tout les voxophones et qu'on sait les tensions éthique et technique entre eux.

Les précisions sur la scène post-crédit sont bienvenue, elle est volontairement ambigüe et j'avais pas fait gaffe a la date.

Par contre le message secret, wtf?
Cinemax
Signaler
Cinemax
Les deux premières théories sont géniales si elles sont vraies !
Et les détails en plus sont sympa aussi !
_Mrrockpsy95_
Signaler
_Mrrockpsy95_
Je lirai tout ça quand j'aurais fini le jeu (en l’occurrence de le regarder faire), mais like pour le boulot ;)