L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Artistes et oeuvres artistiques

Après six longues années de bons et loyaux services, Lost a rendu les armes, en proposant aux fans la fin tant attendue de cette série pas comme les autres. La fin a su faire parler d'elle, tout simplement parce qu'elle a énormément divisé les fanatiques de la série. La suite du billet contient inévitablement des spoilers, donc pour ceux qui n'ont pas vu la fin et qui veulent garder la surprise, je mets un gros SPOILERS INSIDE comme ça, et une belle image pour signaler que les spoils commencent juste après...

L'attente des fans étaient louables. Beaucoup de questions demandaient des réponses (les chiffres maudits, la statue égyptienne et ce fameux pied à quatre doigts, l'avenir de Walt, etc...) et nombre de spéculations ont fleuri sur le net, avec plus ou moins de cohérence. Alors ce qui est drôle, c'est que l'explication "purgatoire" ou "rêve" que beaucoup ont balancé après la première saison, et qui a disparu dès lors, est revenu en force après la fin. On peut pas leur en vouloir. Je n'étais pas vraiment de ceux qui recherchaient chaque indice, dans chaque plan pour pouvoir consolider sa théorie, j'avais un peu autre chose à foutre, à vrai dire... Enfin ça c'est une autre histoire.

Je comprends tout à fait les rétractaires qui trouvent la série ridicule, du fait que la série a commencé de manière assez sérieuse en ajoutant une touche de fantastique, et partent complètement dans un délire spatio-temporel avec une sorte de monde alternatif à la clé. Je comprends qu'ils croivent que les scénaristes ne savaient pas où aller. Mais quand on regarde l'ensemble, on se rend compte que cette série forme un tout vraiment attachant et impressionnant de part la construction et la richesse de cet univers.

Tout ça pour arriver à ce fameux épisode finale. Dès le début, Lindelof et Cuse ont clairement dit que la fin ne satisfairaient pas tout le monde, parce que de toute façon c'était impossible. Effectivement de ce côté, je les rejoints. Après avoir mis une mythologie aussi grande et aussi importante dans une série, conclure absolument tout relève de l'improbable. C'est comme ajouter un noeud sur une corde au fur et à mesure. Au trentième noeud, on peut plus rien faire. Mais c'est l'apanage de ce genre de série, le geek ne sera jamais satisfait.

Et c'est justement là que les scénaristes ont été intelligents. Au lieu de passer 1h30 à expliquer le moindre détail inexpliqué de la série, ils ont juste écrit une fin. Une fin pour terminer une boucle vieille de six ans et laisser repartir ces personnages qui ont marqué nos esprits. Et ce, grâce à ce fameux monde alternatif qu'on nous laissait entrevoir dès le premier épisode de cette sixième saison. Un monde où l'avion ne s'est pas crashé et où les "survivants" continuent leur vie comme si de rien n'était, avec quelques étranges changements d'orientation. Après l'explosion de Jughead à la fin de la 5ème saison, on était en droit de se dire que c'était une sortie de ligne parallèle dans le temps, à la manière du schéma de notre cher Doc dans Back to the Future 2. Surtout que les dernières paroles de Juliette ont été "ça a marché". Sauf que ce ne sont pas ses uniques paroles, et que son allusion au café fait directement écho à ce double épisode, où les protagonistes retrouvent au fur et à mesure la mémoire de leurs aventures sur l'île. Et puis vint la révélation sur les dernières minutes: ce monde n'est qu'une sorte d'univers, peut-être régi par Jack, qui permet aux personnages de se retrouver une dernière fois après leur mort...

"C'est ça??". Voilà ce que j'ai pensé après cette révélation... Mais je repensais aux scènes touchantes quand ils retrouvent leur mémoire, à la musique magnifique de Giacchino, et à ces derniers instants dans l'église où ils sont tous présents pour faire un dernier adieu, un dernier tour de piste. Puis on retourne sur l'île. Jack, agonisant à l'endroit même où tout a commencé, regardent ces amis s'échapper de l'île en avion, Vincent à ses côtés. Puis un dernier gros plan sur son oeil, qui se ferme doucement. Fin...

Peut-on rêver mieux? J'en doute. L'histoire sur l'île se termine, Jack a trouvé sa place dans ce monde et passe le flambeau à Hurley qui restera sur l'île avec Ben. Hurley qui aura bien évolué sur toute la série et qui deviendra dans cette dernière saison un des personnages les plus intéressants. Le combat entre Jacob et son frère est terminée. Mais pas d'explications sur les chiffres, sur l'arrivée de Jacob et son frère et ce qu'il y avait avant, sur la véritable nature de l'île... Mais en cet instant, je m'en contrefous. Tout ça fait partie de l'imaginaire, de la magie qui régit cette série avec cette petite part de mystère qui laissera la petite étincelle briller longtemps après la fin de la série. Si tout avait été expliqué, on aurait perdu ce qui faisait un des points forts de cette série: le mystère, le fantastique, la recherche de soi, la destinée, le choix. Et ce dernier épisode a su finir sur l'autre point fort de la série: les personnages, leurs égarements, leurs évolutions et leurs relations.

Ils n'auraient pas pu faire mieux: les "perdus" se sont "retrouvés"...

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Cronos
Signaler
Cronos
Pour les chiffres, effectivement, mais on les retrouve ailleurs aussi (vol 815, etc...), et ça ne dit pas pourquoi ils sont maudits et pourquoi ils sont inscrits sur la trappe^^

Pour Hugo, on peut tout imaginer, il aurait très bien pu passer le flambeau à quelqu'un d'autre (Walt?), redevenir mortel et ainsi mourir tranquillement en vieillissant...
Monsieur Jojo
Signaler
Monsieur Jojo
Je suis plutôt d'accord avec toi dans l'ensemble. Je n'attendais vraiment pas de réponse à toutes les énigmes. Je préfère que l'île garde son côté mystérieux. Pour moi, l'autre univers est clairement une forme de purgatoire.
Quant aux chiffres on sait tout de même (épisode 4 saison 6) qu'ils correspondent aux nombres des derniers losties que Jacob (a priori) leur a attribué. Après pourquoi ils ont "un pouvoir", ça c'est une autre histoire.

4 - (John) Locke
8 - (Hugo) Reyes
15 - (James 'Sawyer') Ford
16 - (Sayid) Jarrah
23 - (Jack) Shepard
42 - (Jin, Sun) Kwon

Si Hugo est devenu immortel comme Jacob, il a du se faire tuer lui aussi. Il a du encore se passer bien des choses sur cette île... mais ça c'est une hisoire qui je l'espère nous ne connaitrons jamais.