L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Carnets de route

 

Andy se réveilla en sursaut. Il avait somnolé encore une fois en classe et le professeur le rappela à l'ordre d'un coup de règle fracassant sur son bureau.
" ANDY! Encore dans les nuages?" avait-il prononcé avec son air hautain.
Mais avant que le jeune garçon puisse se justifier, son maître d'école le traîna par le col de sa chemise à travers la salle de cours et le jeta dans un ridicule placard encastré dans le mur. Mais Andy savait qu'il avait peur du noir et se recroquevilla dans un coin en sachant ce qui allait se passer.

Par chance, la cloche sonna et Andy put échapper de justesse à son horrible punition. Il entendait au loin les paroles de son instituteur qui lui rappelait l'éclipse de tout à l'heure. Mais tandis qu'il écoutait à moitié ces paroles, la seule chose qui le préoccupa était de retrouvait son chien fidèle, Whisky (déja alcoolique à son âge...). Celui-ci le lécha goulûment au visage et pour le récompenser, Andy lui vissa sa casquette sur la tête.

L'après-midi arriva et déja bon nombre d'enfants étaient prêts à observer l'éclipse dans le parc. Pendant que Whisky se régalait avec de délicieuses mouches qui voletaient dans le coin, Andy se prélassa au soleil. Jusqu'au moment où l'éclipse apparut. D'abord impressionné, Andy fut ensuite effrayé quand d'horribles ombres rampèrent silencieusement sur le sol et capturèrent le pauvre Whisky, en laissant sa casquette redescendre doucement sur le sol. Andy la ramassa, la mit sur sa tête et courut jusqu'à sa maison en ignorant les semonces de sa mère. Il grimpa dans sa cabane, prépara son vaisseau interdimensionnel, saisit son fusil à gravitation et embarqua dans un voyage vers une autre dimension, là où Whisky a été emmené.

Après un court voyage au-dessus des nuages, Andy percuta un monstre noir et endommagea son véhicule. Il dut redresser son appareil dans des canyons étroits avant de stopper malgré lui juste avant le vide. Il saisit son arme, s'équipa d'un casque et se prépara pour l'aventure...

Voilà comment débute Heart of Darkness. C'est très fantastique, parfois un peu trop quand on se remémore du début de l'histoire (comment un gamin de dix ans peut construire un vaisseau comme ça...) mais on s'en fiche! C'est juste une histoire de gamin qui part sauver son chien dans un monde inconnu. Et quel monde! Ça fourmille de détails en tout genre, ça vit, ça respire, et le tout en 3d précalculé pour les décors et en 2d pour les personnages . Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ça dépote! Les animations (même aujourd'hui) en 2D sont réellement magnifiques (quand on sait le nombre de sprites qui ont été utilisés pour Andy, ça force le respect) et il n'y a aucune monotonie dans la progression, même dans sa fluidité, on suit l'histoire de ce gamin entrecoupé de scènes cinématiques 3D qui ont un peu mal vieilli mais à l'époque, je refaisais le jeu juste pour revoir ces séquences digne d'un film d'animation!

C'est sûr que je ne peux pas être objectif devant un des jeux vidéos qui m'a réellement marqué à l'époque (et maintenant encore). Eric Chahi a réalisé une oeuvre sur plusieurs années, a connu d'innombrables problèmes pour ce jeu, refaisait le titre sur plusieurs machines, récupérant de nouveaux moteurs, etc... Ce qui fait qu'il n'a pas eu le succès escompté car sorti bien trop tard. Mais il bénéficie d'une passion et d'un amour débordant à chaque écran de jeu. Et aussi de la musique incroyable (car complètement orchestré, assez rare à l'époque) de Bruce Broughton. Certes, le jeu est bien court, mais qu'est-ce qu'il est bon!

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

seblecaribou
Signaler
seblecaribou
J'avais adoré ce jeu avec l'espece de bestiole "AMMMI ANNNDY"
Je me souviens de l'avoir eu gratos avec les logiciel poru mon compaq il y a super longtemps...un très bon souvenir!
Moussif
Signaler
Moussif
J'adore ce jeu. En plus c'est vrai.