L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Cinoche

Time Out possède un concept assez chouette: imaginer un monde où lorsque vous avez 25 ans, un compteur sur votre bras vous indique que vous n'avez plus qu'un an à vivre et que vous ne vieillirez plus. C'est donc à vous de trouver du travail et de survivre comme vous pouvez en gagnant suffisamment de temps pour ne pas mourir. William Salas (Justin Timberlake) est de ceux-là: il vit encore chez sa mère (Olivia Wilde) et travaille comme un forcené à l'usine pour gagner du temps, alors qu'autour de lui, le coût de la vie augmente chaque jour. Il vit au jour le jour et fait tout pour survivre, jusqu'au jour où un homme lui offre un siècle avant de se suicider. Will décide alors d'aller faire un tour chez les riches et de donner au reste des habitants le temps qui lui est dû.

Il sera aidé par Amanda Seyfried, et poursuivi par les policiers de ce futur possible, et surtout Cyllian Murphy, un Gardien du Temps qui veut à tout prix rétablir l'ordre. Le concept est vraiment alléchant, d'autant plus que le réalisateur est Andrew Niccol, déja à l'oeuvre sur Gattaca, et aussi scénariste de The Truman Show, ce qui n'est pas rien. Il a aussi réalisé Lord of War, un film un peu trop surestimé, et S1m0ne, un autre film un peu trop vite oublié. Malheureusement, Time Out est le genre de film se reposant un peu trop sur son concept. On sentait dès la bande-annonce que Niccol était parti pour faire un film accrocheur mais avec plus d'action que d'habitude, au détriment de la qualité du scénario peut-être. Certes, certains passages m'ont plutôt plu, comme lorsque Will découvre l'autre côté du miroir chez les riches, malheureusement, le reste n'est franchement pas exceptionnel. A commencer par un grave manque de subtilité de l'histoire, qui nous abreuve jusqu'à l'indigestion sur les méfaits du temps et de son contrôle par les riches. On passe d'un film aux relents socials qui fait écho à l'actualité à un mix entre Robin des Bois et Bonnie and Clyde. C'est d'autant dommage que l'esthétique du film est assez réussie, mais le film multiplie les clichés et les lignes de dialogues sans saveur qui ne font qu'utiliser le concept du "temps c'est de l'argent" jusqu'à la moelle.

On est alors face à un film assez indigeste, que j'ai trouvé de plus assez long dans sa progression, avec de sérieuses baisses de rythme qui ne font pas avancer l'histoire d'un iota par moments. L'histoire se plombe tout seul en faisant d'une base social une simple aventure contre les méchants riches qui ont volé le temps des gens. Certaines idées comme les sortes de combats de temps à base de "bras de fer" sont vraiment pas inspirés, et les quelques scènes d'action, finalement pas si nombreuses que le trailer veut nous faire croire, ne sont pas magistrales non plus. Un film qui aurait peut-être pu être divertissant mais qui finalement ne permet pas d'y croire totalement.

Verdict: le cas typique d'un film au concept génial mais complètement submergé par ce qu'il veut offrir. Ce qui donne un film raté.


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires