L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Top

Un petit top, ça faisait longtemps! Pour pallier à ce manque, en voici un petit original: les bruitages les plus stressants des jeux vidéos, ceux qui mettent la pression, ceux qui te font comprendre que la moindre erreur est fatale... Ça peut venir évidemment des jeux de suspense, mais aussi d'autres qu'on attend pas forcément mais qui ont le petit truc qui fait tiquer. Rétrospective.

LEFT 4 DEAD - LE TANK

 

La grande force de Left 4 Dead est de proposer un environnement sonore qui joue avec le gameplay. L'apparition d'une horde, le piège des infectés spéciaux ou les cris des boomers, des hunters ou autres smokers. Ou même les délicats pleurs d'une witch, où toute l'équipe éteind machinalement sa lampe de poche de peur de l'éclairer et de se voir éviscerer. Ces moments où on sait qu'un truc est dans les parages et on balaie de la vue tous les alentours pour essayer de percevoir la source de ce son. Evidemment, une fois sur deux, ça ne rate pas, un gars panique, tire sur une witch comme un couillon en pensant pouvoir l'éliminer avant qu'elle ne le touche, et finit dans un placard en attendant d'être libéré.

Mais la musique ci-dessus est la plus significative et aussi la plus crainte. On sait que les parties ne sont jamais les mêmes et qu'un bon run se terminera forcément par un tank à un moment ou à un autre pour pimenter la situation. On sait aussi que l'IA du jeu est vicieuse et balancera un tank quand tout le monde est dans la merde, sans kit de soin comme espoir de survie. En bref, le tank peut débarquer n'importe où. Je me souviens de cette fois, pensant que jamais un tank n'irait se planquer dans des chiottes, j'ouvrais la porte pour jeter un coup d'oeil et vit un tank sans prévenir surgir de la pièce. Résultat, deux baffes, à terre, un tank qui m'achève comme une punaise et trois équipiers qui profitent de la diversion pour continuer leur chemin. A noter que le stress monte encore d'un cran sur le final du No Mercy sur le toit de l'hôpital, où les joueurs auront pour réflexe de rester près des murs pour éviter de se faire éjecter en une seule pichenette. Pas de sauvetage, pas de "A terre", juste l'image de son personnage tombant comme un pantin dans l'obscurité du vide.

 

SONIC 2D - LA NOYADE

 

Aaah, ce doux son à mes oreilles. Merci à Barredevie pour me l'avoir rappelé! A l'époque, je ne pensais pas qu'on pouvait stresser autant étant gamin. Ces saletés de labyrinthes aquatiques. Dans tous les autres niveaux, vous foncez à mille à l'heure en empruntant des chemins de ouf. Mais dans ces niveaux, en plus de mettre en scène des passages à l'infini. Vous savez, ce passage où vous glissez sur des toboggans à l'infini sans vous en rendre compte. Puis le minuteur passe, ça fait cinq minutes que vous glissez comme un con, vous vous dites qu'il faut peut-être faire quelque chose et effectivement, il faut sauter au bon endroit pour continuer le niveau.

Mais ce son de pression, celui qui vous dit bien "SI TU TROUVES PAS UNE BULLE DANS LES DIX PROCHAINES SECONDES, C'EST LA MORT ASSURE!!!". Du coup vous vous précipitez vers l'avant, pour trouver des petits poches d'air tandis que le compte à rebours accélère et vous fait rapprocher d'une mort certaine. Sous la pression, on fait n'importe quoi, on perd des rings et du temps à se faire toucher comme un bleu, et on meurt avec cette jolie expression de Sonic immobilisé et qui passe devant l'écran avec cet air de "DOMMAGE!!" et des petites bubulles qui flottent à quelques mètres de là. Le pire, c'est quand vous êtes près d'une de ces sources, que le compte à rebours est presque achevé, que cette satané bulle ne sort pas et qu'évidemment, au moment où vous sautez pour ne attraper une, vous mourrez. Sega, c'est peut-être pas plus fort que toi, mais c'est indéniablement plus vicieux.

 

RESIDENT EVIL 3 - NEMESIS

 

On pourra dire tout ce qu'on veut sur les derniers Resident Evil, que c'est chiant de pas pouvoir bouger en tirant, ça sera toujours mieux que les anciens, et surtout cette saleté de Resident Evil 3 et son Nemesis qui me faisait grave flipper. En fait, c'est pas le personnage en lui-même, c'est cette capacité à foutre la trouille alors qu'il n'est pas à l'écran. Vu que c'était des décors pré-calculés, il pouvait être là mais on le voyait pas. On entendait juste son pas décidé et son éternel cri "STAAARRSSS!!". Peut-être était-il seulement un être voulant voir les étoiles?

Toujours est-il que le bougre était coriace et qu'il était difficile de l'arrêter. Un peu comme ces saletés de monstres qui se régénèrent dans Dead Space et qui mettent bien la pression. Ici, c'est pareil, sauf qu'on ne le voyait pas. Et c'était encore plus embêtant quand il avait son lance-roquettes. Tous les personnages du jeu l'avaient en vue, sauf VOUS. Evidemment, il est dans un autre écran, et vous devez juste tirer à l'aveuglette en tentant d'esquiver ses roquettes parce que vous les voyiez arriver une demi-seconde avant. Heureusement, une seule chose arrêtait Nemesis dans sa course folle pour vous tuer: les portes.

 

BORDERLANDS - LES CRIS DE LILITH

Tout ceux qui ont tâté du Borderlands et plus particulièrement Lilith savent qu'elle a tendance à prendre parfois l'action un peu trop à la légère. Dans Borderlands, quand les personnages sprintent trop longtemps, ils sont épuisés mais le signalent par des bruits d'épuisements: essouflements, râles, etc... Ce qui est déja plutôt pénibles, surtout que le jeu est assez grand et qu'on se retrouve souvent à sprinter. Mais dans le cas de Lilith, ces bruits d'épuisements n'ont pas l'air d'être dû à un épuisement de course, si vous voyez ce que je veux dire.

Alors évidemment, on prend ça à la rigolade, surtout qu'elle met le paquet (j'aurais bien aimé voir la session de doublage...). Le truc qui met la pression, c'est pas à cause de nous mais à cause des autres. J'ai déja eu l'exemple où un de mes colocs qui passait à côté, entre dans la pièce en balançant: "et bah mon cochon, ça va, tu te fais plaisir ?!?", puis entre pour tenter de voir de quoi il s'agissait (et en passant voir s'il ne l'avait pas déja vu), et constate sa méprise: "ah non, tu joues à Borderlands...". Alors évidemment, je ne pense même pas aux voisins d'à côté et conseille fortement de jouer avec le casque.

 

LEGEND OF ZELDA - "IL VOUS RESTE UN COEUR"

Bon, la vidéo ci-dessus est un mix mais ça permet de se rendre compte de la stupidité de ce son, qui change au fil des jeux mais qui se révèle toujours aussi stressant et insupportables. Ce petit bruit qui n'a l'air de rien mais vient toujours vous rappeler à quel point vous êtes faible et que la seule petite attaque d'une simple araignée peut vous mettre au tapis. La priorité de vos objectifs change alors d'un seul coup et vous vous mettez en quête d'un coeur pour faire taire ce bruit venu des enfers.

Par contre, je dis Zelda mais il me semble que bien d'autres jeux utilisent cette astuce pour signaler au joueur le peu de vie qui lui reste. Si je dis pas de bêtises, Pokémon joue aussi de cette astuce-là (enfin, les premiers je crois me souvenir). Un concept assez bidon, alors qu'il suffit juste de faire clignoter un truc pour qu'on le comprenne aussi bien sans venir nous casser les oreilles.

 

METRO 2033 - LES BIBLIOTHECAIRES

Je passe vite fait sur ce jeu et de tout le bien que je pense de cette licence et du fait que c'est devenu mon FPS de 2010 pour beaucoup de raisons, malgré ces défauts de jeunesse que j'espère voir corriger dans Last Light. Mais Metro 2033, c'est avant tout un jeu de survie. Le titre réussit particulièrement bien à vous mettre dans l'angoisse constante, surtout que vous êtes souvent accompagné, et que quand vous l'êtes pas, vous vous sentez incroyablement seul. Mais vraiment. C'est encore plus vrai lors de la mission dans la bibliothèque. Après vous être séparé à contre-coeur de vos deux compagnons ("me laissez pas ici!!"), toujours avec votre masque à gaz, vous pénétrez dans l'entrepôt et affrontez les bibliothécaires, des immondes créatures molles mais faisant un bruit assez épouvantable.

Les affrontements sont franchement tendus. Les bestioles n'avancent pas vite mais sont incroyablement résistantes. Et le stress monte d'un cran lorsque vous arrivez dans les sous-sols et que vous devez éviter ces monstres en train de dormir pour éviter de les combattre. Ajoutez à ça le stress habituel lorsque vous remontez à la surface, c'est-à-dire la maintenance du masque à gaze et de ces filtres pour éviter d'avoir à suffoquer et de le garder en un seul morceaux. Un masque brisé, et c'est quelques minutes seulement pour en trouver un autre intact. Tout ça avec le râle significatif de ces bestioles, et c'est l'arrêt cardiaque assuré.

 

KINGDOM HEARTS 2  - "MAINTENANT, MEURS!"

Kingdom Hearts 2 bénéficie d'un boss caché dans sa version européenne, en la personne de Sephiroth. Tout simplement. Alors le stress n'interviens que quand vous tentez tant bien que mal de l'affronter avec un niveau très juste. Mais même lorsque votre niveau est assez haut, vous ne pouvez pas vous empêcher de stresser lorsqu'il prononce quelques paroles, précédants une attaque assez dévastatrice et vous laissant généralement un seul point de vie si vous n'arrivez pas à la bloquer. Et c'est évidemment à des moments pareils, lorsque vous stressez comme un malade en tentant tant bien que mal de balancer une saleté de potion, que Sephiroth fonce sur vous en zigzaguant et en vous achevant lamentablement d'un coup d'épée, tandis que vous balanciez par erreur une potion de magie.

Des fois c'est une attaque avec des grosses colonnes de feu qui vous incroyablement mal, des fois c'est une attaque ultra-rapides où vous n'aurez que quelques secondes pour appuyer sur la touche correspondante pour contrer le coup, au risque de vous laisser un lamentable point de vie. De temps en temps, vous tentez le tout pour le tout, avec peu de points de vie, vous commencez à attaquer et vous arrivez à percer sa défense et à entamer sa quatrième barre de vie en pensant que ça pourrait passer. Mais ces espoirs sont réduits à néant par une autre attaque féroce et injuste. En plus de ça, vous êtes évidemment tout seul. Donald et Dingo sont en train de boire un godet au bar du coin en vous regardant vous faire massacrer. Ah ils sont beaux les héros Disney!

 

DEAD SPACE  - LE SILENCE

Bon, je ne pouvais pas ne pas mettre la série des Dead Space, le roi des sons qui font peur. Mais il y a une chose qui arrive à gérer particulièrement bien, c'est le silence. Parce que quand on entend du bruit, ou dans les scènes d'actions, on sait que les monstres sont là, vous leur tirez dessus et c'est fini. Mais quand vous avancez silencieusement dans les couloirs vides et sombres, à la seule lueur de votre lampe torche, vous ne savez pas où frappera le prochain monstre. Vous leur criez dessus pour qu'il sorte, vous tirez sur une grille de ventilation parce que vous savez qu'ils sortiront par là à un moment tout en sachant avec stupidité que ça leur permettra d'arriver derrière vous en silence.

Mais les développeurs réussisent encore mieux à être vicieux. A balancer un bruit qui vous fera sursauter dans le genre "c'était rien les gars, continuez à avancer!" tout en pouffant discrètement et en préparant la prochaine surprise. Ça peut aller de l'alarme d'un réveil qui sonne (remarquez que dans le 2, tous les réveils indique 12:00), d'une télé qui s'allume soudainement, d'une conduite d'eau qui éclate ou d'un ballon de baudruche qui explose. Le genre de chose qui fait monter le rythme cardiaque, encore plus quand vous jouez avec un casque. Mais le pire, c'est qu'on en redemande...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Commentaires

Beaulaireau
Signaler
Beaulaireau
Quand tu dis que les portes étaient un rempart contre le Nemesis, ce n'est pas tout à fait vrai. J'ai bien le souvenir de passages où on croit se débarrasser de ce fumier et il surgissait en pétant les murs !! Du coup on était en stress permanent puisqu'on se disait qu'il pouvait être là à chaque instant.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Pour avoir jouer le Chasseur dans Borderlands en duo avec PHM, les cris de jouissance du perso quand il court, c'est n'importe quoi XD!

Et pour Metro 2033, je confirme aussi que ces ennemis sont coriaces et que leur râle est bien stressant. Excellent idée d'article.
Croshin
Signaler
Croshin
Ah Sonic, et après on gueulait comme un taré contre cet satané bulle d'air, on pestait, on rageait, on voulait lancer sa cartouche par la fenêtre.
Hmm sinon pour KH, Sephiroth était bien plus dur dans le 1er opus, je trouve.
Dans le 2, tu fais que parer, c'est bien moins stressant.
Kelun
Signaler
Kelun
Le pire son quand on est proche de la mort c'est celui de Wizard & Warrior sur nes. Y'a pas pire.
Petithappymeal
Signaler
Petithappymeal
Lilith qui hurle quand elle cours <3
Cronos
Signaler
Cronos
C'est vrai que Tortues Ninja est assez ignoble, j'ai jamais passé cette saleté de niveau aquatique!
Dacka
Signaler
Dacka
Haha, comme Ink celui de Tortues Ninja est bien effrayant, comme un compte à rebours !
LeGeN_DaRy
Signaler
LeGeN_DaRy
Les cris de Borderlands m'ont bien marquer moi aussi !
Ink
Signaler
Ink
Rha il manque juste THE bruit !

Quand on est presque mort dans Tortues Ninja sur NES. Un son qui me fait encore faire des crises de panique aigües !
Kurita
Signaler
Kurita
Oups j'avais pas vu :P
Cronos
Signaler
Cronos
Ouais, je l'ai mis avec celui du Zelda^^
Kurita
Signaler
Kurita
J'aurais rajouté le son quand notre Pokémon a les PV dans le rouge. :P