L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Artistes et oeuvres artistiques

Au début, Disney aimait bien se faire un peu d'oseille (c'est toujours le cas aujourd'hui, mais dans une autre mesure). En 1990, ils se sont lancés dans la direction de la suite au cinéma, pour deux héros qui d'ailleurs ne sont pas les plus connus de l'univers de Disney, Bernard et Bianca.

Sauf que cette suite, ... au Pays des Kangourous, allait bénéficier des dernières avancées technologiques de Disney. Parce que le studio a toujours voulu créer des choses nouvelles pour son public (Fantasia), il a sans cesse pris des risques. Pour ce nouvel épisode de Bernard et Bianca, le studio a décidé d'explorer le côté informatique de la chose. Tout d'abord pour la colorisation des couleurs, grâce à leur système CAPS, le studio a pu coloriser toutes les séquences d'animation à l'ordinateur, alors qu'ils ne l'avaient fait que pour quelques plans sur La Petite Sirène. C'est un énorme gain de temps et d'argent.

Mais la 3D va aussi être utilisé dans ce film. Déja testé sur Oliver et Compagnie (la scène de fin sur le pont), Disney choisit d'aller plus loin en créant carrément des décors 3D et en dessinant l'animation 2D par-dessus, tout en gérant la rotation de la caméra sur les personnages plats. Ça donne des séquences vraiment impressionnantes (le plan d'intro, où la caméra traverse le bush australien, ou encore le décollage et le plongeon de l'albatros dans un New York enneigé). Etrangement, Disney a choisit de ne pas mettre en avant ces technologies à sa sortie et de ne pas jouer dessus au marketing, alors que quelques années plus tard, la Belle et la Bête y aura droit.

Le film n'a pas eu le succès escompté, c'est bien dommage vu qu'il est vraiment énorme, dépassant même (pour moi) le premier épisode tant il monte plus haut et plus loin dans ses ambitions. Les personnages hauts en couleurs, l'animation, les décors, tout est majestueux. Et c'est aussi un des rares Disney qui ne contient pas de chanson (sauf celle du générique de fin, tout droit sorti du Club Dorothée). Un troisième épisode était prévu mais la mort de la doubleuse de Bianca coupa court au projet...

Si vous n'avez pas perdu votre âme d'enfant, jetez-vous dessus!

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

East
Signaler
East
Je l'ai regardé pour la première fois y'a deux jours, marrant que tu en parles. J'ai été impressionné par l'intro en 3D, je ne m'attendais pas à ça pour un ancien Disney. Un bon film mais j'ai quand même préféré le premier. Question de nostalgie je pense :)