L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Carnets de route

J'en avais déja parlé quand je faisais mon top des jeux de 2010 à l'époque, et en y rejouant au fur et à mesure, j'en suis maintenant persuadé: Blur fait partie de mes jeux de courses préférés. Alors que le public l'a injustement boudé à sa sortie, le jeu possède d'énormes qualités qui le différencient des autres jeux de courses sur bien des points. Je vais tâcher d'éviter de jouer au marketeux graveleux durant cet article, mais je vais essayer en plusieurs points de vous convaincre que Blur est un jeu incroyablement fun et bien fichu.

Premier point: Mario Kart

Parce que tout le monde a vu l'affiliation à Mario Kart, avec ses bonus et ses dérapages, mais tout ça dans un monde moderne et de vraies voitures. Parce que feu Bizarre Creations, c'est aussi les Project Gotham Racing, que beaucoup ont aimé et dont je peux comprendre que ces gens-là se sont retrouvés désemparés devant Blur, qui a tout d'un Mario Kart. Pourtant, le jeu possède une différence de taille, et ça concerne les bonus. Dans Mario Kart, on joue pour le fun, alors quand on récupère des bonus, c'est du hasard, on tombe sur une arme qu'on aimerait pas forcément, et on l'utilise comme on peut. Du coup, très souvent, le gars qui fait toute la course en première position se retrouve dernier parce qu'un gars a chopé cette saleté de carapace bleue. Le facteur chance y est donc assez important. Dans Blur, c'est beaucoup plus stratégique pour une seule raison: vous voyez directement les bonus sur le circuit.

On a donc devant soi le choix des armes, que l'on peut emmagasiner jusqu'à trois armes en même temps, en switchant d'un seul bouton pour utiliser celle que l'on veut, ou en la jetant quand on en a plus besoin. Ainsi, la course se révèle bien plus subtile et stratégique et le facteur chance y est largement diminuée. Surtout que rien n'empêche un adversaire de se placer juste devant vous pour piquer le bonus que vous convoitiez, juste pour vous placer sans défense. Ainsi, chaque arme bénéficie d'une fonction particulière. Mieux encore, la plupart bénéficie d'un tir secondaire, souvent en arrière (comme dans Mario Kart, en somme), avec cependant quelques subtilités pour certaines:

- la Surcharge est l'équivalent du missile téléguidé. Elle part en avant, mais locke seulement l'ennemi que vous avez en face de vous, ce qui permet d'avoir le contrôle sur vos tirs. Un ennemi juste devant vous mais sur le côté et qui n'est pas dans votre ligne de mire n'est pas affecté. On peut aussi la lancer en arrière, sans quelle soit téléguidé, et elle est arrêtable aussi à la Mario Kart, avec des tirs de fragments, des Impacts ou des Mines.

- l'Impact est une sorte d'onde de choc tout autour de vous qui projette les voitures s'approchant d'un peu trop près et les ralentissant. Très efficace.

- les Orbes sont trois petites fléchettes tirables en avant ou en arrière en ligne droit, qui déstabilise l'adversaire et le ralentit.

- le Turbo est particulier. Utilisé normalement, il vous propulse comme un turbo classique. Mais utilisé en arrière, ça devient un aéro-frein: tous les véhicules autour de vous sont englobés et ralentit pendant deux secondes, tandis que vous êtes propulsés en avant, s'échappant du peloton pour les dépasser (cela dit moins rapidement qu'un turbo classique).

- l'Eclair est une arme qui provoque trois éclairs bleues sur la route à éviter pour vous-même et les adversaires, et qui ralentit celui qui passe dedans.

- le Bouclier protège bien évidemment des tirs, mais disparaît aussitôt suivant la gravité de l'attaque.

- la Réparation est explcite, et remplit votre barre de vie

- la Mine peut être placé en arrière ou en avant, et même directement sur un ennemi devant vous si vous visez bien.

Autant de bonus qu'il faut utilisé stratégiquement. Encore mieux, le solo vous propose de débloquer des améliorations spéciales que vous pouvez placer avant chaque course du mode Carrière (une à la fois) afin d'améliorer certains bonus. Par exemple, le bouclier pourra se transformer en une sorte d'invincibilité qui fait valser les ennemis quand vous les touchez (mais qui vous protège beaucoup moins).

Deuxième point: le multi

Et là, on touche à un point sensible, qui est une excellente qualité au titre, alors qu'au final, ce n'est pas si difficile. Ça tient en deux mots: écran splitté. Jouable à quatre, toujours avec au moins une dizaine de véhicules (IA compris) en piste dans chaque circuit, le mode multi est une bénédiction: incroyablement fun, bien fichu et sans ralentissement, le plaisir de jouer entre potes est réellement là et on retrouve les sensations d'un Mario Kart. Enguelades, tricheries, complots et bassesses, tout est là pour s'éclater, tout simplement, alors que le reste du monde du jeu de course mise uniquement sur le Live. Exemple:

- Ah, c'est cool, t'as le nouveau Need for Speed: Hot Pursuit, aussi?
- Ouais, c'est pas mal, faut qu'on se fasse une petite course, là? Flics et voleurs?
- Ah ouais, je vais prendre le flic, tu vas ramasser!
- Ah mais en fait, euh... on peut pas jouer à plus d'un sur la même console...
- Ah c'est con... Bon, ben je vais retourner chez moi, qu'on puisse jouer ensemble, hein?
- Euh, bah ouais, c'est ça. Et Bob, il devait pas venir?
- Si, mais du coup, je lui dit de rester chez lui pour qu'on puisse jouer...
- Ah oui, c'est vrai...

Voilà. Maintenant, quand vous voulez vous éclater sur un jeu de course à plusieurs dans un salon, c'est chacun dans le sien. Et c'est quand même bien triste, surtout qu'avec des télés toujours plus grandes, on peut plus trop se plaindre de ne rien voir! Mais avec Blur, tous ces petits tracas sont finis, et vous pourrez vous tripailler dans la joie et la bonne humeur à coups de surcharges et d'impacts dans la tronche. C'est-y pas beau?

Troisième point: le fun

Parce que Blur, c'est des courses qui vont de 10 à 20 participants, ce qui rend les joutes incroyablement musclés, où les trois premières minutes demandent beaucoup d'adresse pour sortir de la grosse mêlée de bonus qui fusent dans tous les sens. C'est aussi au moins une bonne vingtaine de circuits, répartis sur une quizaines d'environnements, qui ne sont pas ouf techniquement mais on le mérite de dépayser et d'apporter une certaine patte dans le genre.

Mais c'est surtout l'ambiance sonore qui force le respect. Tous les bonus agissent sur un effet sonore (le bouclier isole le son de sa voiture, la surcharge balance un bruit bien distinct) accompagné d'effets visuels très forts qui en met plein les yeux. Du coup, c'est une véritable guerre sur le bitume, et les chocs sont incroyablement violents, surtout dans les courses les plus rapides. Celles-ci sont divisés par classe, qui va de D à A, ces dernières étant incroyablement rapides et bénéficiant des voitures les plus puissantes. La maîtrise du dérapage est essentielle et délicate, et il n'est pas rare de se reprendre sur une rambarde de sécurité sur un virage trop serré.

Côté solo, je voyais ici et là qu'il manquait d'originalité. En même temps, les jeux de courses en solo, ça n'a jamais été la panacée. Néamoins, Blur possède un système de niveaux basé sur le nombre de fans que vous faites lors de vos coups d'éclats pendants les courses, qui débloquent au fur et à mesure de voitures. Les courses en Carrière sont divisés en catégories, menées par un boss que vous devez affronter après les avoir débloqués en remplissant certaines conditions dans les courses de leur catégorie: poussez un adversaire dans l'eau, détruire un certain nombre de voitures, etc... On aura aussi des courses de points de contrôle ou encore de Destruction qui vous demanderont de détruire un nombre de voitures données. Ajoutez à cela des courses qui deviennent vraiment difficiles vers la deuxième moitié de la Carrière et vous aurez un solo plutôt solide, surtout en attendant les parties multi.

Bref, Blur, c'est du bonheur en barre. Si vous cherchez un jeu de course pour vous éclater à plusieurs ET dans la même pièce, Blur est le jeu qu'il vous faut. Dynamique, bourrin tout en étant stratégique, le jeu est incroyablement généreux et vous proposera ce qu'il faut pour passer des heures en attendant le prochain Mario Kart. Repose en paix, Bizarre Creations.

Voir aussi

Jeux : 
Blur
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

NebukadRomu
Signaler
NebukadRomu
Je confirme, ce jeu est tellement jouissif en multi. Être premier, c'était au petit bonheur la chance et c'était ça qui était bien!