L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Carnets de route

Bioshock, ça a été une de mes plus grosses claques de ces dernières années. Sincèrement. L'univers était exceptionnel, l'ambiance aussi, le gameplay à base de plasmides vraiment adapté... Enfin, il y avait quelque chose d'unique dans ce jeu, le genre de titre que l'on revoit pas de sitôt parce qu'il a amené tellement de choses bien à lui que ça aurait été vraiment difficile de les voir aillleurs... Alors quand l'annonce d'un second opus a emmergé sur la toile, j'ai été sceptique...

Non pas que je n'avais pas envie de retourner à Rapture, bien au contraire, mais les développeurs jouaient la carte de la facilité (même si la licence a changé de main). Retour à Rapture, les previews qui n'annoncent pas beaucoup de nouveautés par rapport au premier... Ça faisait peur....
Et puis j'ai fini par acheter le jeu, inséré la galette et commencé la partie... Le jeu vous place dans la peau d'un Big Daddy recherchant une Petite Soeur en particulier, gardée par la dangereuse Sofia Lamb. Le Big Daddy que vous incarnez est appelé "Delta" et est un des premiers modèles, qui se réveille dix ans après les évènements du premier épisode. Il se fera aidé par de bien curieux personnages durant son aventure...

Première chose: je me sens comme chez moi. Techniquement, c'est un peu en-dessous de la norme (s'il y en a une), mais c'est largement rattrapé par le design et l'univers toujours aussi ahurissant de cohérence et de bon goût. Et ça vaut largement n'importe quelle carence technique puisque je m'en suis plus soucié à partir de là. Les premières minutes mettent dans le bain, moins culte que l'arrivée à Rapture dans le premier opus. Mais ça permet d'apprécier l'arrivée de la Grande Soeur (qui finalement n'est pas si importante que ça, sauf peut-être à la fin). Largement mis en avant par 2K, elle reste finalement une sorte de mini-boss à la manière des autres Big Daddys, toujours présents eux aussi. Mais les Grandes Soeurs sont largement plus balaises, sautant sur toutes les surfaces et usant des Plasmides à volonté. Elles n'apparaissent par contre qu'à certains moments, quand vous sauvez un certain nombre de Petites Soeurs...

D'ailleurs, c'est une des autres nouveautés de cet épisode: les Petites Soeurs. Comme les Big Daddys sont chargés de protéger les Petites Soeurs, vous pouvez soit faire de même, soit les sacrifiez pour récupérer plus d'Adam d'un coup. Mais les adopter vous permet d'en avoir encore plus sur le long terme, à condition de les protéger par deux fois lorsqu'elles sont en train de récolter.
Et on découvre un autre pan du gameplay de Bioshock 2, plutôt bien fichu: les combats stratégiques. Lorsqu'une Petite Soeur fait sa récolte, ça attire tous les Chrôsomes des environs, qui viendront attaquer la gamine. La meilleure technique est donc de préparer le terrain avant de laisser faire la fillette. Et c'est là que le jeu vous permet de vous en donner à coeur joie. Arrivé à un niveau du jeu, vous pourrez poser bon nombre de pièges tout aussi vicieux les uns que les autres: rivets piégés, fils électrifiés (comme le premier), combinaison de pièges à vortex avec un autre élément, mines de proximité, mini-tourelles... On peut joyeusement foutre le bordel, et on réfléchit à deux fois avant de laisser la récolte se faire sans avoir posé de pièges. Et c'est plutôt jouissif, sans compter les autres types de munitions pour le combat plus classique.

C'est d'ailleurs un point que j'apprécies: les armes et leurs munitions sont bien plus fendards que le premier, qui se contentait d'armes classiques. Là, on passe d'un fusil-harpon qui embroche ses adversaires à la classique foreuse, en passant par un fusil à pompe au phosphore et autres joyeusetés.
Même les plasmides sont mieux gérés: l'amélioration des pouvoirs élémentaux ne permet pas seulement un gain de puissance mais aussi de nouvelles utilisations: Incinération au niveau 3 permet un jet de flammes continu! Et je ne parle pas du fait d'utiliser une arme à feu et un plasmide en même temps, ça change carrément les combats, qui deviennent bien plus nerveux et très dynamiques...

Pour ce qui est des passages sous-marins, c'est clairement pas exceptionnels, mais ça permet de respirer cinq minutes (sous l'eau, c'est un comble!) et d'apprécier la ville de Rapture de l'extérieure...
Le rythme du jeu s'en trouve peut-être mieux équilibrée, et réserve quelques surprises notamment sur les deux dernières heures de jeu... Et même l'histoire, qui me paraissait plat au début, prend de l'importance et se révèle franchement intéressante, sans pour autant transcender les foules.
Je passe sur l'exploration, les magnétos, les petites messages sur les murs, tout ce qui participait à l'ambiance du premier marche aussi bien ici. Et même le mode multi est fichtrement bien fichu, avec son propre petit appartement, une personnalisation agréable et une gestion des niveaux et de son équipement bienvenue.

Au final, Bioshock 2 a été une surprise. Le jeu n'est clairement pas meilleure que le premier, mais il n'est clairement pas non plus moins bon, il est juste aussi bien. Et c'est tout ce que je demandais.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Cronos
Signaler
Cronos
Faudra que j'essaye, mais déja en normal, je me faisais rétamer en quelques secondes au début sans beaucoup de plasmides...
Pyramid Head
Signaler
Pyramid Head
Je partage ton point de vue, et j'ajouterais que se mettre en difficile, désactiver les vita-chambers et la flèche d'aide permet encore d'améliorer l'expérience. Un gros trip cette suite ! :)