L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Cinoche

Bon Dieu, mais qu'est-ce que c'est que ce film ?!? Ayant apprécié les trois premiers (oui, même le troisième) pour ce qu'il étaient, j'attendais de ce nouvel épisode un retour aux sources, un vrai film de pirates, sans du gros spectaculaire et ayant les qualité et la magie des épisodes précédents. Malheureusement, ce ne fut clairement pas le cas. Et la déception a été de mise, en 3D, séance obligatoire tout en étant vicieusement fourvoyé par le site d'Allociné qui promettait une séance en 2D complète. Arrivé au cinéma, la déception est de taille, pas de séance 2D, et en plus c'est en VF.

- Bon, y a quoi d'autre?
- Tree of Life, ça a l'air pas si mal!
- Ouais, là je suis un peu crevé ce soir, j'attendrais d'être en meilleure forme pour tenter ma chance.
- Quoi, alors?
- ...
- Bon ben Pirates en 3D alors...

Comme je le soupçonnais, la 3D ne sert strictement à rien. On sent la post-prod derrière, 90% du film ont l'air vraiment plat, avec un léger détachement de certains personnages, et d'autres plans plus propices à la 3D (jaillissement, tout ça) et dont on sent qu'ils ont forcé le relief pour que ça fonctionne. A noter que c'était des lunettes passives, mais je pense pas que ça aurait changé grand chose en actif...

Mais le film lui-même est un véritable naufrage. Je sors direct le seul point positif, la séquence des sirènes, joliment mis en scène, mais tellement seule dans cet océan de points noirs. L'ennui gagne bien vite le spectateur face à une histoire qui a vraiment du mal à trouver son rythme de croisière. Ça parle, pour dire aps grand chose, et la progression en devient laborieuse et même chiante. Encore plus dans le passage dans la jungle, où il ne se passe rien, avec des séquences vraiment inutiles (Jack face à la falaise qui hésite pendant dix minutes avec à la clé des scènes qui ne servent à rien, censés renforcé le côté comique du personnage) et des dialogues vraiment barbants, qui sont là pour renforcer le côté surjoué de pas mal de personnages, à commencer par Geoffrey Rush qui en fait des tonnes.

Mais d'une manière générale, c'est ce grain de folie, cet esprit d'aventures fantastiques et légères qui alimentaient les trois premiers épisodes qui manque cruellement dans ce quatrième volet. On attend la séquence originale, avec des chouettes idées visuelles, on attend des personnages hauts en couleur, qui ne se contente pas de réagir aux frasques de Jack Sparrow. Car pour le coup, le fait de naviguer dans ce classicisme outrancier rend le jeu de Johnny Depp encore plus surjoué que d'habitude, et les défauts qu'on arrivait à oublier dans les autres se retrouvent beaucoup plus présents. Jack est le seul qui essaie d'être drôle et qui fait un peu le foufou, mais face à Barbe-Noire et aux autres personnages plus sérieux, il fait tache. Le film ne lui correspond plus. Même s'ils ont pu viré le couple horripilant Bloom-Knightley, c'est pour le remplacer par un autre pas plus débrouillard que le précédent. Même Penelope Cruz ne sort pas du lot.

On se retrouve donc dans un film d'aventures mollasson et faignant, où même les quelques séquences d'action sont molles comme tout et sans originalité. Il n'y a même pas de séquences d'abordages, ni un seul tir de canon, alors qu'on est dans un film de pirates, c'est pour dire le manque de créativité que l'on a dans cet épisode! Même la réalisation ne tient pas la route, et on se rend compte que Rob Marshall n'était pas le meilleur choix pour cette suite (alors que son Mémoires d'une Geisha est splendide). On se rend du coup encore plus compte que Gore Verbinski apportait réellement sa touche d'idées visuelles et de mythologie que l'on ne retrouve pas ici. Impression confirmé par Rango, beaucoup plus proche de la saga des Pirates originelle que cette suite indigne.

Verdict: pas grand-chose à sauver. A oublier. Sérieusement.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Cronos
Signaler
Cronos
'tin ouais, le Sirena, ça m'a tué...
Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
Vraiment pas fameux en effet. Le troisième film était foutraque et n'a pas tenu toutes ses promesses en matière de spectacle (le Kraken preque détruit en arrière-plan, la bataille navale hors-champ entre les capitaines pirates et la Marine) mais le quatrième n'est pas épique pour un sou. La romance entre le prêtre et la sirène est bidon comme pas possible ("elle a un prénom ... elle s'appelle Sirena" concourt pour la réplique la plus nanarde de l'année).
Yohann26
Signaler
Yohann26
ca fait au moins la 5eme critique violente sur GB, je crois que je sais quoi en penser ^^