L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Carnets de route

Qui n'a jamais rêvé d'avoir le même pouvoir que Michael Bay, avoir une télécommande pour faire péter tout ce qu'on peut sur un plateau de tournage? Il suffit de voir Rock, Armageddon, Con Air ou plus récemment les Transformers pour en prendre plein la tronche. Bizarrement, ça ne fait pas un bon film. Même The Island, ça commençait doucement, mais on sentait que "Mike" avait le doigt sur la gâchette, avant de se lâcher complètement dans la deuxième moitié du film.

Tout ça pour dire que Split/Second Velocity, en dehors de son enrobage "jeu de courses", est typiquement ce qu'on peut attendre d'un jeu de bagnoles arcade: dynamique, rythmé. Sauf que les équipes de Black Rock ont ajoutés une feature plus "explosive": la possibilité de déclencher des pièges partout sur la route. Et pas n'importe quel piège: ça peut aller d'un simple baril d'explosif tombant sur la route ou d'un boulet de démolition forçant le passage à une tour de contrôle qui s'effondre sur la piste ou une centrale nucléaire qui explose. Pas le genre de jeu très malin, vous me direz. Mais voilà, c'est fun. Et ça sent clairement le Bay à tous les étages, même dans les couleurs (regardez un Bad Boys 2 ou autre, vous comprendrez).

Parce que faire péter une tour au loin, la voir s'effondrer au fur et à mesure qu'on approche, et tomber juste devant vous avant une demi-seconde de blanc où même la musique s'arrête pour laisser le temps suspendre l'action, ça donne véritablement l'impression de participer à un film d'action. Et c'est là le principal intérêt de la chose, se sentir dans un vrai film d'action lancé à pleine vitesse, vous forçant à exploser vos adversaires pour gagner du terrain. Mais évidemment, vous n'aurez pas le loisir de déclencher des pièges tout le temps (ce que vos adversaires ne connaissent pas apparemment, mais j'y reviendrais), il faut remplir sa jauge pour pouvoir avoir le droit de déclencher des pièges. Deux jauges bleues à remplir au fur et à mesure pour arriver à une rouge qui vous permettra de déclencher des énormes explosions, qui changeront de temps en temps la trajectoire de la route: barrage qui explose, autoroute qui explose, bateau qui explose, avion qui se crashe puis qui explose... Bref, plein de trucs qui explosent.

Evidemment, rien de tout ça n'est réel puisque le jeu se passe sur un décor de cinéma pour faire les courses, afin de placer ça dans une émission de télé. Et les jauges qui se remplissent font partie du spectacle. Et pour les remplir, il faut profiter de l'aspiration de son adversaire, faire des bonds de folie ou déraper commme un malade. Evidemment, on pourra déclencher les pièges que si l'adversaire est en vue. Le jeu se découpe en 12 épisodes proposant évidemment des courses, mais aussi des épreuves spéciales, comme celle où une série de camions larguent des barils explosifs dans un circuit fermé, ou celle où un hélico cherche à vous exploser en vous allumant à coups de missiles. Des petites épreuves qui semblent variés, mais pas forcément toutes réussies et répétitives à la longue.


Parce que certaines épreuves sont réellement frustrantes. A commencer par celle de l'hélico. En gros, le principe de l'épreuve est d'éviter les missiles pour faire des points, en se fiant aux marqueurx s'affichant sur la route pour signaler les impacts des missiles. Sauf qu'évidemment, plus on va loin, plus les missiles sont nombreux. Et le jeu renforce son côté sadique en réduisant l'écart des missiles si on ralentit. Ce qui fait qu'à certains moments, quand par exemple on est obligé de freiner pour passer un virage, les missiles sont tellement nombreux qui forment un véritable barrage sur la route qu'il est impossible de franchir indemne....

On peut continuer comme ça en parlant du véritable "cheatage" de l'IA, qui bénéficie d'avantages qu'on a pas. D'abord, de base, les voitures adverses bénéficient d'une plus forte accélération que nous. On se fera souvent dépasser sans raisons particulières. Elles ont aussi le pouvoir de passer des virages sans être obligés de déraper, ce qui fait qu'elles ne dérapent pas et gagnent de la vitesse par rapport à vous. Et quand vous avez le malheur d'être le premier de la course, attandez-vous à être assailli par des pièges régulièrement vu qu'ils n'ont pas de limite de jauge. C'est frustrant, et on se rend compte que sans les pièges, on serait complètement dépassé, et le jeu met beaucoup trop le hasard en jeu pour apprécier certaines courses.

Mais l'explication est assez claire, il suffit de passer par le mode multijoueur en ligne. Ici, tous les joueurs ont les mêmes chances et les mêmes défauts. Ce qui fait qu'inévitablement, les écarts sont beaucoup plus énormes qu'en solo. Et les pièges ne servent à rien, vu qu'on ne peut les déclencher qu'en ayant l'adversaire en vue. Ce qui fait que la plupart des courses en ligne sont très vite ennuyeuses. Alors qu'en solo, même si l'IA est cheaté, ça permet aux adversaires de ne jamais être distancés de vous trop loin et de permettre d'avoir des courses plus intéressantes...

Split/Second, c'est un jeu à double tranchant. Il propose un gameplay qui a forcé les développeurs à cheater leur IA pour garder leurs courses intéressantes, en forçant à garder un peloton de course serré. Du coup, le jeu en multijoueur n'est finalement intéressant que si tous les joueurs sont du même niveau. Ce qui n'est pas très souvent le cas. Malgré ça, on s'amuse quand même pas mal à faire péter le décor. C'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeler un jeu très subtil mais c'est fun, joli et ça bouge bien. En plus de ça, gagner la course parce que le premier s'est fait écrabouiller par un paquebot, c'est plutôt grisant.

Voir aussi

Jeux : 
Split/Second Velocity
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires