L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Carnets de route

Il faut se rendre à l'évidence: depuis maintenant quelques années, les éditeurs profitent d'un filon qui fait grimper les recettes: les éditions collectors. Aujourd'hui, à chaque nouveau gros jeu, il faut obligatoirement une édition collector afin de satisfaire les fans de plus en plus friands de ce genre de choses. Les contenus varient d'un jeu à l'autre, même si on retrouve certaines tendances, des ficelles plutôt faciles dont les éditeurs profitent avantageusement...

Je ne pourrais pas dire avec quel jeu ça a commencé (il faudrait faire quelques recherches pour ça), mais nul doute que même à l'époque de la Playstation, ce n'était pas aussi répandu. Mais c'est arrivé petit à petit. Avec l'avènement du DVD et d'Internet, les "marketeux" (c'est plus simple de les appeler comme ça) se sont rendus compte que les gens appréciaient d'avoir des compléments avec leur film: bonus, reportages, bétisier, les fans pouvaient enfin découvrir l'envers du décor de leur film préféré, ce qui était très délicat avec la VHS, voire impossible. Du coup, les DVD ont commencé à avoir des éditions collectors, avec un deuxième disque contenant une pléthore de bonus.

La génération de consoles 128 bits a commencé à voir apparaître quelques petites éditions spéciales, en plus de l'édition classique. Resident Evil 4, par exemple, avait une édition collector souvent disponible en pack avec la console, et bénéficiait d'un boîtier métallique pour l'occasion (chose qui sera multiplié d'ailleurs, pour bien différencier de l'édition classique, en plus de se la péter...).
Même le petit Wind Waker proposait une édition "collector", qui proposait un deuxième disque avec pas moins de cinq jeux Zelda dont Ocarina of Time! Le must du must! Du coup, l'édition sera rapidement écoulée, et le disque en question fera même l'objet d'une vente sur le Club Nintendo français (un des rares objets avec un minimum d'intérêt d'ailleurs).

On notera aussi l'apparition d'une version spéciale mais venant après la sortie du jeu. Aujourd'hui appelé édition "Game of the Year " et contenant toutes les extensions qui sont sortis avec le jeu de base, à l'époque de la Playstation 2, on pouvait avoir par exemple Metal Gear Solid 2 Substance (quasi introuvable sur PS2) qui rajoutait pléthore de bonus et surtout un génial docu vidéo sur un deuxième disque. Le principe a été refait avec le troisième épisode et son Substitence, en rajoutant carrément une caméra libre dans le jeu original, ce qui changeait grandement la façon d'aborder le jeu, ainsi qu'un montage des cinématiques et de quelques séquences de jeu pour en faire un film...

Avec l'arrivée des consoles de cette génération, ça s'est d'abord fait en douceur. On rajoutait très souvent un deuxième disque, à la manière d'un DVD, contenant bande-annonces et making-of. On trouvait même parfois quelques artbooks, et le tout était contenu dans une boîte plus large que l'édition classique (Gears of War...). Mais au fur et à mesure des années, l'attente des joueurs était plus grande, et la folie des éditeurs aussi. On arrivait à des éditions qui allaient du somptueux au grotesque (Call of Duty 5 et sa gourde en "métal"...), qui coûtait souvent une dizaine d'euros de plus, ou parfois beaucoup plus quand on avait affaire à une grosse licence comme Call of Duty qui proposait des lunettes thermiques... La commercialisation d'éditions collectors est devenu quasi obligatoires pour les gros jeux.

Petit tour d'horizon rapide:

Alone in the Dark (coffret en carton très bizarre, statuette, artbook, DVD bonus, BO pas dégueu)

Batman: Arkham Asylum (coffret un peu encombrant, livret, Batarang en plastoc, DVD bonus, code pour DLC)

Call of Duty: World at WAr (gourde en métal - mwahahaha - , code pour armes et le SPECIAL DOUBLE XP DE LA MORT)

Bioschock (chouette figurine, BO avec juste quatre pauvre musiques - et pas les meilleures -, un poster et un artbook réduit)

Bioschok 2 - là, c'est le niveau au-dessus (somptueux coffret, des posters Art Déco, un 33 tours avec la musique du jeu, une BO plus classique et un artbook)

Street Fighter IV (deux figurines vraiment moisis, un DVD bonus et... c'est tout)

Far Cry 2 (une carte pour pas se paumer, un tee-shirt pour se paumer, un DVD bonus, un p'tit artbook et un coffret style "bois"...)

Grand Theft Auto IV - la méga classe (un sac de voyage, un coffre fermable à clé, un artbook et la BO réduite)

Assassin's Creed (une p'tite statuette pas trop moche)

Anno 1404 (un coffret style "coffre", un petit sac avec 6 graine d'amandier - si, si -, un DVD bonus, un artbook, un poster et une réplique d'une boussole du XVème siècle - mais qui indique encore le nord)

Resident Evil 5 (une figurine de Chris, un DVD bonus, un pendentif, un patch et un sac TriCell - rien à voir avec le tri sélectif...)

Call of Duty: Modern Warfare 2 - le top du top (une tête, un artbook et les fameuses lunettes thermiques sûrement bidons, sinon ça coutêrait plusieurs milliers de dollars)

 

Vous l'aurez compris, je peux continuer encore longtemps comme ça, je suis pas prêt d'avoir fait le tour... A noter que la dernière mode, c'est d'inclure des codes pour débloquer du DLC gratos (enfin pas si gratos puisque vous raquer quand même plus que l'édition classique).

Après on peut aussi partir dans le délire des éditions collectors pour les consoles, la palme revient avec Nintendo et ses multiples déclinaisons de GBA (doré avec la Triforce, etc...) et de DS qu'ils ont fait, souvent avec la sortie d'un jeu en particulier. Certaines d'entre elles deviennent encore plus collector puisque rares. Mais cette tendance avait déja commencé avec certaines Game and Watch, où on avait quelques déclinaisons qui sont devenus aujourd'hui collectors...

En tout cas, cette tendance n'est pas prête de s'arrêter!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires