L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Carnets de route

Quand je l'ai acquis, je sentais qu'il y avait quelque chose, ce petit côté "Mass Effect" m'interpellait. Démarche de canard boiteux en étant accroupi, des graphismes assez limités et des bugs de colisions vraiment douteux, Alpha Protocol n'opère pas dans ce qu'on pourrait appeler "l'introduction qui en met plein les yeux". Et ce n'est pas la suite qui donnera envie, après un long entraînement (facultatif mais finalement important) et quelques missions en Arabie Saoudite. Pourtant, cela vient au fur et à mesure. Le charme opère par petites touches, disséminés ici et là, donnant au jeu quelque chose que j'ai rarement vu ailleurs: un contrôle de son destin.

Je fait un court paragraphe sur le gameplay "action" du jeu, qui n'est clairement par le point fort du jeu, même si n'est pas désagréable pour autant. Le jeu ressemble à s'y méprendre à du Mass Effect: planquage derrière les obstacle, visée à la main, largage d'objets. Un gros point noir est que l'on peut sélectionner qu'un seul gadget et qu'une seule compétence à la fois, il faudra passer par une simili interface pour changer de compétence ou d'objet ce qui coupe le rythme du jeu. Du coup, on a pas forcément le réflexe d'utiliser ses éléments à bon escient.

Ensuite, ces phases sont l'occasion de constater plusieurs bugs de tout genres qui démontrent un bouclage à l'arrache alors que le jeu avait déja du retard à la base: téléportations après un sprint, mouvements bizarres des ennemis ou simplement une IA catastrophique. Les ennemis ne se préoccupent jamais des grenades et déconnectes parfois leur cerveau de manière effrayante. Exemple: lors d'un combat contre un boss, un ennemi arrivait en renfort de temps en temps pour m'empêcher de tirer contre le boss. L'un d'eux s'est d'un coup tourné vers le mur le plus proche et s'est immobilisé. J'ai pu m'occuper du boss tranquillement. Les exemples ne manquent pas mais je n'ai constaté aucun bug qui m'a réellement empêcher de continuer le jeu, aucun problème de script à déplorer.

J'attaque le gros point fort du jeu: les choix. Le jeu se découpe en plusieurs parties. Le héros, Michael Thorton se retrouve dans une agence gouvernementale pour régler un problème terroriste (la routine, quoi). Après une session de rencontre à la cellule Alpha Protocol, il est envoyé direct en Arabie Saoudite. Vous aurez accès à un refuge et à plusieurs types de missions, pas toutes obligatoires mais qui vous permettront de glaner des renseignements sur la suite des opérations. Cette partie fait office de gros tutorial car il permet de se familiariser avec les éléments du jeu. Et surtout appréhender le gros morceau du titre: les dialogues. La suite du jeu vous proposera de choisir entre Taipeu, Rome et Moscou, dans l'ordre que vous souhaitez.

Comme dans Mass Effect, le jeu vous propose plusieurs options dans les dialogues. Sauf qu'au lieu de proposer des réponses déja faites, vous devez choisir quel type de réponse: suave, professionnel, arrogant, etc... Le jeu vous propose parfois de carrément exécuter votre interlocuteur. Celui-ci réagit d'ailleurs de différentes façons suivant votre humeur et plus ou moins bien suivant sa personnalité. Si vous arrivez à le cerner, vous gagner des points qui vous font grimper dans son estime. Au contraire, si vous répondez comme un chacal, il aura une profonde aversion envers vous.

Monter en estime auprès d'un personnage vous fait gagner sa confiance et aura plusieurs répercussions. Certains personnages vous donnent des bonus sur le terrains, d'autres vous permettront d'agir différemment selon les situations. Au contraire, un personnage qui ne vous aime pas changera le cours des choses dans la suite des évènements. Et certaines actions, ou personnages que vous choississez d'épargner ou non auront de graves répercussions sur la suite du jeu. Et c'est ce qui fait que le jeu est extrêmement intéressant: il est écrit de telle façon qu'on a l'impression d'avoir un réel impact sur les évènements du jeu.

Cela joue aussi sur l'ordre des environnements que vous traverserez. Je me demande même comment ils réussissent à gérer la complexité de certains évènements. Exemple: j'ai commencé la partie à Moscou avant d'enchaîner à Taipei. Les deux groupes de militaires rencontrés à Moscou se retrouvent dans une des missions à Taipei, et les dialogues jouent sur le fait qu'on les connait déja. Comment le jeu aurait fait si j'avais commencé à Taipei? Aurait-il affronté ses ennemis sans savoir qui ils étaient? Ce n'est qu'un exemple, mais le tout est tellement bien ficelé que j'ai clairement l'impression que recommencer le jeu ferait une histoire totalement différente dans le déroulement des choses.

Et les possibilités se multiplient, avec le fait d'acheter des renseignements avant certaines missions pour recevoir de l'aide, ou payer des pots de vins à un groupe terroriste grâce au chef que l'on a épargné plus tôt dans le jeu (ce qui aurait été impossible si je l'avais exécuté). Le personnage peut aussi dépenser des points de compétences pour améliorer ses abilités, comme le tir ou le combat à mains nues.

Le jeu n'est clairement pas exempt de défauts, mais j'ai choisi de les ignorer pour me concentrer sur ce qui fait la force du jeu et j'ai vraiment apprécie ce titre pour cette sensation de vivre ma propre aventure. Et le jeu ne manque clairement pas d'humour, surtout si certaines situations dérapent à cause de vous, ce qui donne des situations qui ne manquent pas de piquant. Bref pour tout ceux qui ont aimé le côté "choix" de Mass Effect, ils seront aux anges. Pour tout ceux qui ont aimé le côté "action" de Mass Effect, ils seront un peu déçus. Moi, j'ai été ravi.

Maintenant que j'ai fait l'acquisition d'une petite PS3, je vais pouvoir enfin rattraper mon retard ;)

Voir aussi

Jeux : 
Alpha Protocol
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Depuis sa sortie j'ai envie de me le prendre. Tu m'as donné encore plus envie!
rhed308
Signaler
rhed308
Il est actuellement à 24euros sur Amazon.fr dans sa version PS3. J'attends qu'il passe sous la barre des 20euros et je le prendrais
ladanettedu94
Signaler
ladanettedu94
Roh non, c'est quoi ce bug tout pourri de mon post ?
Bordel, j'avais écris au moins 15 lignes...

Bref, j'ai adoré ton article, et je t'invite à aller voir mon test, qui s'extasie tout autant sur l'incroyable système de choix, et de conséquences à nos actes, voulus ou non.
ladanettedu94
Signaler
ladanettedu94
Mise à part le fait que pour le coup, j'ai eu à deux reprises des bugs de scripts qui m'ont obligés à recommencer un niveau (une fois un objectif qui était placé au mauvais endroit dans les trains de Moscou, et l'autre à Rome, une horde d'ennemis qui ont refusé d
Jeuxvideo Import
Signaler
Jeuxvideo Import
Je vais attendre qu'il soit à 10-15¤ en import pour le me prendre sur PC. Merci pour ton avis !