L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Carnets de route

Le Summer of Arcade, pour ceux qui l'ignorent, est une manifestation sur Xbox 360 pendant plusieurs semaines, où chaque mercredi, le Live propose un jeu inédit et bénéficiant généralement d'un soin particulier. Durant les années précédentes, cet évènement a permis de mettre en avant des jeux comme Braid, Trials HD ou encore Shadow Complex. Pour sa troisième année, l'évènement veut frapper encore une fois très fort. Retour rapide des cinq jeux qui ont marqué (ou non) cet été 2010.

LIMBO

Magnifique, envoûtant, splendide. Je dois dire que j'étais sceptique. L'emballage était véritablement alléchant, mais le concept du gamin qui se voit mourir d'horribles façons me paraissait malsain. Mais cela fait partie de la noirceur qui accompagne ce titre. Enveloppé dans une fine couche de noir et blanc, avec cet effet de bruit qui donne un cachet particulier, et ce petit personnage où seuls deux petits yeux blancs ressortent, Limbo est macabre mais superbe.
Dans sa robe de valeurs de gris, le jeu propose au joueur des niveaux de plus en plus alambiqués, reposant principalement sur son moteur physique. Toutes les énigmes sont d'une logique implacable et toutes plus astucieuses les unes que les autres. Le tout dans un silence presque reposant. Comme si l'expression "Repose en paix" n'avait pas eu plus belle représentation...
Un petit bijou, trop court certes, mais tellement riche...

HYDRO THUNDER: HURRICANE

Suite d'un jeu de course de bateaux arcade passé complètement inaperçu sur Dreamcast (et pourtant, il était loin d'être mauvais), Hydro Thunder: Hurricane (car tel est son nom) vous met aux commandes de bolides des mers à travers une (très) petite dizaine de circuits complètement fous. Paysages de glace ou de désert, le jeu vous fait voyager, tout ça dans de forts jolis décors. Mais ce qui m'a le plus impressionné, c'est la gestion de l'eau: les adversaires font tout logiquement des vaguelettes devant vous, se transformant en petits bosses pour votre bateau. Et ce ne sont pas les obstacles qui s'effondrent ou les explosifs qui détonent qui arrangeront la situation: de vraies vagues vous barreront la route, de fort belle manière! J'attends de voir ce qu'un Hydrophobia propose dans sa technique..
Mis à part ça, le jeu reste très fun: bonne prise en main, nombreux raccourcis qui malheureusement ne pardonnent pas le faible nombre de circuits. Et ce ne sont pas les épreuves, destinés à rallonger la durée de vie, qui arrongeront la chose. Heureusement qu'un mode 4 joueurs en écran splitté est là (on l'oublie peu à peu celui-là...).

CASTLEVANIA: HARMONY OF DESPAIR

Déception. Là où je m'attendais à un bon vieux Castlevania, on nous sert un gros best-of de ce qu'on a eu ces dernières années, surtout sur les épisodes DS, que ce soit en personnages ou en monstres. Le tout boosté en 4 joueurs puisque c'est la mode du moment (ça commence d'ailleurs à être gonflant). Résultat: des graphismes pas vraiment à la hauteur, des pénalités (au niveau des objets) incompréhensibles et une avancée certes sympa mais pas transcendant...
Pour les gros fans...

MONDAY NIGHT COMBAT

Le jeu multi de cette fournée. Dans un design très "Team Fortress 2", ce MNC propose un jeu opposant deux équipes avec un système de classes assez similaire mais comportant plusieurs éléments uniques plus ou moins sympas. Le système de tourelles s'accorde à tout le monde et le tout est porté dans des arènes fermés, comme une retransmission d'un sport à la télé. C'est assez joli, c'est assez dynamique, mais quand on creuse, on se rend compte que ça reste du jeu multijoueur tout ce qu'il y a de plus classique, avec un enrobage certes plus original que la moyenne...

LARA CROFT AND THE GUARDIAN OF LIGHT

Avant de revenir dans une vraie aventure très bientôt, Lara passe par la case spin-off en proposant une aventure complètement différente de d'habitude. Et à vrai dire, ça fait du bien. Depuis que Crystal Dynamics a repris la saga, on a eu droit à une récente trilogie vraiment pas dégueu, proposant une aventure forte avec certes pas mal de problèmes engrengés dans la saga depuis ses tout débuts. Avec ce Guardian of Light, on fait table rase du passé et on propose un jeu d'aventure en vue isométrique.
Et les p'tits gars de Crystal ont fait très fort. Ils ont réussi à garder tout ce qui faisait la force de la série (l'aventure, les énigmes, le piège, les graphismes) en innovant pour mieux cerner les défauts (scènes d'action nazes, jouabilité, problèmes de caméras) et les contourner. Au lieu de les améliorer, le studio a choisi une autre direction pour proposer une expérience différente et réussie: les séquences de shoot sont ultra dynamiques grâce à la maniabilité nouvelle, et les problèmes de caméras ne se posent plus avec le choix de cette vue. On perd le côté plate-forme chère à la série phare mais le jeu explore d'autres pistes, surtout pour les énigmes, et on ne s'en plaindra pas!

En résulte une magnifique aventure avec ce qu'il faut de pièges de shoot et d'énigmes, sur un rythme réglé au poil. Et pour couronner le tout, le jeu offre l'aventure en coopération, tout en modifiant les énigmes pour qu'elles soient adaptés au jeu. En incarnant le guerrier Totec, les capacités de Lara en solo se retrouvent partagés entre les deux personnages: seul Totec pourra lancer ses projectiles afin que Lara grimpe dessus. Du coup, le solo et le coop se révèlent complémentaires et on aura autant de plaisir dans les deux!
A croire qu'il fallait ce revirement de situation pour redonner juste à temps ce second souffle à Lara qui propose un des meilleurs jeux des Summer of Arcade, et, pour moi, le plus beau jeu du Live...

Bref, un Summer of Arcade plus inégal mais proposant deux véritables bijoux selon moi: Limbo et Lara Croft & The Guardian of Light. Hydro Thunder est plutôt fun, Monday Night Combat est sympa pour le multi et Castlevania est à réserver aux fans... Un excellent cru 2010 en attendant l'année prochaine.

PS: et si vous n'êtes pas rassassié, ruez-vous sur Shank sorti récemment, c'est de la bombe!

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Cronos
Signaler
Cronos
Bon en fait Shank c'est pas si exceptionnel: répétitif et mal foutu par moment.
LeGeN_DaRy
Signaler
LeGeN_DaRy
* ces
LeGeN_DaRy
Signaler
LeGeN_DaRy
C'est justement c'est 2 jeux (Limbo et Lara Croft ...) qui mon fait craqué cet été !